RENAISSANCE T1 : Les déracinés

Renaissance

Et si des extraterrestres venaient nous sauver ?

BD Ado / Adulte à partir de 12 ans

RENAISSANCE
T1 : Les déracinés
F. Duval – Emem – F. Blanchard

Dargaud (10/2018)

*****

Série prévue en 3 tomes

*****

L’histoire commence sur Terre en 2084. Une terre qui va mal, très mal. Toutes les espèces sont menacées d’extinction, humains compris.

Swänn et Sätie viennent de se marier. Ils habitent Näkän, une des planètes majeures du Complexe et ils font partie du clan des forestiers. Le conseil des 3 continents composé des délégués des 15 fédérations qui forment le Complexe décide d’intervenir pour sauver la Terre… Nom de la mission : Renaissance.

L’arrivée sur Terre de ces êtres étranges (venus en sauveurs) va poser quelques soucis…

*****

Un premier tome que j’ai lu avec beaucoup de plaisir. Ce tome permet donc la rencontre des humains avec une espèce extraterrestre qui vient les sauver. La rencontre, bien évidemment, ne se fait pas sans quelques heurts… Et je me demande bien quelle direction va prendre le tome 2 (départ des extraterrestres ? Colonisation ?).

J’ai juste trouvé un peu dommage que les extraterrestres soit des humanoïdesLeur planète est plutôt sympa par contre, très zen, très colorée ! Et j’adore la cérémonie de mariage choisie par les deux amoureux  Swänn et Sätie : elle consiste à se promener deux heures en compagnie d’un érudit.

En bref ? Une histoire plaisante et intelligente servie par un dessin coloré et original, vivement la suite !!

*****

L’avis de Sur mes brizées, chez qui j’ai vu passer cette bd et celui de Jacques

Lire les première pages

Il fait partie de la sélection officielle d’Angoulême

http://www.dargaud.com/var/dargaud/storage/images/le-mag/actualites/angouleme-2019-les-nomines-de-la-selection-officielle/908779-1-fre-FR/Angouleme-2019-les-nomines-de-la-selection-officielle_320x113.jpg

Cette semaine nous sommes reçus par Stephie

***

Interview des auteurs

Rituels – Polar Rentrée Littéraire 2018

RituelsUn thriller sans « temps morts » !

RITUELS
Ellison Cooper

Cherche Midi (2018)

*****

Présentation de l’éditeur : Spécialiste des neurosciences, Sayer Altair étudie pour le FBI les profils psychologiques de tueurs en série. Déroutée par une scène de crime très particulière, sa hiérarchie fait appel à elle. On vient de trouver, dans une maison abandonnée de Washington, le corps d’une jeune fille à qui l’on a injecté une drogue hallucinogène utilisée par les shamans d’Amazonie durant les cérémonies rituelles. Lorsque l’on découvre d’étranges symboles mayas sur les lieux, l’enquête se dirige vers un tueur aussi passionnant qu’insaisissable.

*****

En lisant l’accroche sur le livre (Vous avez aimé « le Silence des agneaux ? Vous allez adorer « Rituels« ), j’ai eu un peu peur, pensant qu’il risquait d’y avoir des scènes de torture ou des trucs un peu gore, mais ce n’est pas du tout le cas !

Rituels est un polar qui m’a bien plu, avec beaucoup d’action et de suspense. Il se lit très facilement (il y a beaucoup de dialogues) et très rapidement.

J’ai aimé le fait que l’agent spécial du FBI chargé de l’enquête soit une femme noire, chercheuse en neurologie. Ce n’est pas si courant de trouver des femmes et/ou des noirs à des postes clés dans les romans policiers ! Ceux que j’ai lu en tous cas…

L’enquête

Elle est parfois un peu (trop ?) détaillée, alors que j’aurai aimé en savoir plus sur les personnages, notamment Vik Devereaux, le partenaire de Sayer ou encore sur Tino, son voisin. Le personnage de la grand-mère de Sayer est déterminé et très drôle (la scène avec le déambulateur page 117 m’a bien fait rire !!)

C’est clairement un « page turner », j’ai eu du mal à le lâcher une fois commencé, je voulais connaître la fin alors même que mes yeux, eux, voulaient dormir !! Je lirai le tome suivant avec plaisir, en espérant faire plus ample connaissance avec les différents protagonistes.

*****

Le 2ème roman de cette série « Sacrifices » devrait sortir en 2019 chez le même éditeur.

ELLE

18ème lecture / 28

(Ordre de lecture, pas de présentation)

***

C’est ma 22 ème participation au Challenge 1% de la Rentrée Littéraire

Logo Challenge 1% Rentrée Littéraire 2018 – Picos/Shutterstock

Le sourire du diable – Roman ado

sourire

3 femmes / 3 époques / 1 secret de famille…

Le sourire du diable
Nancy Guilbert

Oskar (2018)

*****

Le roman s’ouvre en 1959: Louise, une jeune française de 15 ans, reçoit une étrange lettre d’Allemagne qu’elle ne comprend pas mais à laquelle elle répond. S’ensuit alors un échange de lettres entre elle et un jeune allemand de 22 ans. Wofgang, c’est son nom, semble avoir connaissance d’un secret la concernant et concernant également sa mère. Mais lorsque Louise essaie d’en parler avec celle-ci…

*****

Le roman s’articule autour de 3 femmes : Rose (la grand-mère), Louise (la mère) et Nina (la fille /petite-fille) et de 3 époques, 1943, 1959 et 1989. On se doute assez vite de ce qui s’est passé, mais là n’est pas pour moi l’intérêt de ce livre. Ce que j’ai trouvé très intéressant, c’est la façon dont les personnages sont impactés par ce secret à travers le temps.

Rose n’arrive pas à s’occuper correctement de sa fille Louise (elle lui dit une chose tellement dure !!! j’ai eu les larmes aux yeux…), tant et si bien qu’elle finit par aller vivre chez sa tante après avoir appris le lourd secret de sa mère. Et ce qui m’a frappé, c’est le mal qu’elle a, quand son tour vient, pour expliquer ce qui s’est passé à sa propre fille Nina

Des personnages complexes, une histoire prenante et poignante et une façon de raconter qui montre bien comment les non-dits peuvent engendrer des conflits familiaux capables de « pourrir » les relations sur plusieurs générations.

Un livre que j’ai dévoré et adoré !

Mon seul bémol : l’éditeur indique 11 ans au dos du bouquin, j’aurai dit plutôt 13 ans, certains passages sont plutôt durs !

*****

De Nancy Guilbert, je vous ai déjà présenté : Deux secondes en moins (roman ado) / Mission dinosaure (roman enfant)

Son blog, au doux nom de « Rêve de plume » (j’adore !)

*****

Apollinaire. Portrait d’un poète entre deux rives de Philippe Bonnet

Un ouvrage riche pour un personnage exceptionnel !

Biographie

Apollinaire. Portrait d’un poète entre deux rives
de Philippe Bonnet

Les éditions bleu et jaune,
mai 2018, 18 euros.

 

***
Thèmes: poésie, biographie, art.
***

 

Présentation de l’éditeur: «Apollinaire est un Parisien d’adoption dans son acception la plus absolue. Ici tout l’enchante, même s’il dit bouder la tour Eiffel. […] Il aime les bouquinistes qu’il découvre dès son arrivée, les bibliothèques, les églises, les restaurants, les virées entre copains. Il peut marcher d’Auteuil à Montmartre en faisant un crochet par Saint-Germain et terminer son périple à Saint-Lazare avant de sauter dans le train de Chatou où réside sa mère. […] Il chérit le Paris ancien et s’épanouit aussi dans ces quartiers encore neufs qui vont de Montparnasse à Denfert-Rochereau. Pour ce féru d’art et de modernité, Paris est définitivement the place to be

[…] Philippe Bonnet, un incontestable passionné du grand poète, rend hommage à Guillaume Apollinaire, à l’occasion des cent ans de sa disparition, en mettant en lumière l’une des périodes les plus marquantes et les plus prolifiques de sa vie : celle qui le lie à Paris.»

 

Il s’agit d’une biographie complète et très instructive nourrie des espoirs mais également des déconvenues d’un grand homme que j’apprécie beaucoup. Le poète est toujours une personnalité à part, généralement incomprise voire mal-aimée; dont le génie ne parvient à toucher que quelques élus. Mais Guillaume Apollinaire, lui, a réussi à s’entourer d’amis fidèles et s’il a été malheureux en amour, jamais il n’a manqué de soutien de la part de ses proches.

Philippe Bonnet nous livre ici un portrait juste d’Apollinaire: son grand amour pour Paris, ses activités d’homme de lettres moderne. D’ailleurs, on ignore souvent qu’il a été tour à tour à divers moments de sa vie critique d’art, journaliste et même directeur de revue. De plus, l’ouvrage est ponctué d’anecdotes et de citations ce qui le rend plus accessible et attractif.

J’ignorais pas mal de choses à propos de la vie de ce célèbre poète et je suis très heureuse d’avoir pu en apprendre davantage grâce au travail de Philippe Bonnet. J’ajouterai que l’objet-livre est original, sobre et soigné.

 

~Melissande~

 

+ le site de l’éditeur 

+ L’avis de François Cardinali (Le dit des mots)

+ L’avis de la revue culturelle Les soirées de Paris