Eon et le douzième dragon d’Alison Goodman

Eon et le douzième dragon

Auteur : Alison Goodman
Traducteur :
Philippe Giraudon (de l’anglais)
Editeur :
La table Ronde 

Date : septembre 2009
Prix : 19 €
Nb de pages : 530

Premier Tome d’une série de ? tomes.

Thèmes : Chine impériale, Fantastique, Homme/Femme, Dragons

Présentation de l’éditeur :
« Eon et le douzième dragon commence à la veille de l’extraordinaire cérémonie au cours de laquelle
le dragon Rat désignera son apprenti. Chaque année, en effet, l’un des douze dragons énergétiques protégeant le pays choisit celui qu’il initiera à la magie du dragon.

Eona, seize ans, s’est durement entraînée pour devenir cet apprenti. Or, seuls les garçons sont élus. Au risque de sa vie, la jeune fille se fait passer pour un adolescent. Confronté à la haine du redoutable seigneur Ido, Eon doit s’engager dans un combat sans merci pour défendre son secret.

Un récit haletant, au coeur d’une Chine impériale mythique, où se mêlent amitiés et trahisons, pratiques et puissances magiques. Un grand roman d’aventures, qui se lit d’une seule traite. »

Résumé :
La présentation de l’éditeur dit déjà beaucoup de chose… Trop peut être même ai-je pensé en commençant ce récit… Que rajouter sans trop en dire… Sans doute que Eona va se retrouver
entraînéedans des combats bien plus grands qu’elle n’imagine, dans un monde où la politique et le luxe sont maîtres… Quand aux dragons, s’ils sont l’âme du livre, ne vous attendez pas à les voir
cracher du feu! Je m’arrête là, de peur d’en dire trop!

Avis :
C’est un véritable coup de coeur que Eon et le douzième dragon, qui m’a entrainé dans une aventure palpitante, au coeur d’une Chine impériale, mi réelle mi imaginée par l’auteur. Des descriptions savemment
placée, qui n’arrête pas l’action, des secrets en pagaille…
Le personnage principal, Eon, Eona donc, est attachant(e), empêtrée comme elle est dans ses mensonges, pleine de courage et si fragile à la fois. Cette double facette du personnage la rend même
parfois exaspérante… j’ai eu envie de la pousser en avant… Les autres personnages aussi sont hauts en couleur, il y a de tout… des Hommes Lune (eunuques), des travestis (même si ce n’est
pas dit comme ça)… Ce monde fantastique dans lequel ils nous entraînent est un monde charmant, charmeur même, mais dangereux ! Les dragons, invoqués par la pensée, semble avoir des pouvoirs immense et insoupçonné… Le seul point négatif, c’est peut être que ces secrets sont souvent facilement devinables à l’avance, et si j’ai été captivée, j’ai rarement été
surprise !
Ah non, il y a un deuxième point négatif… Je me suis lancée dans la lecture sans réfléchir dans Eon et le douzième dragon, et captivée que j’étais, j’ai bien senti qu’il allait y avoir un problème quand j’ai senti qu’il ne me
restait que peu de pages à lire, et que l’histoire était loin d’être close… Et en effet, ô désespoir, ô attente infinie, ô PAL qui ne descendra jamais… il y a un deuxième tome prévu pour 2010 !

Extraits :
« En poussant un profond soupir, je m’enfonçai dans l’eau jusqu’au menton. La chaleur gagnait progressivement mon corps. Je jetais un coup d’oeil autour du bassin
: les dragons étaient invisibles. La vapeur d’eau laissait sur ma langue un arrière-goût de gingembre contrastant avec l’amertume persistante de l’infusion de la faiseus de fantômes. Les yeux
fixés sur le mur du fond, couvert d’une mosaïque représentant Brin, le dieu du Fleuve, je comptai mes respirations. A la dixième expiration, je sentis ma vue se troubler tandis que mon regard
intérieur se tournait vers le hua s’écoulant dans la pièce. Un frémissement léger d’énergie effleura ma peau. Autour de moi, d’énormes silhouettes fantomatiques bougeaient et des yeux sombres
m’observaient. Je m’enfonçai plus avant dans l’énergie. Comme une ombre où chemine un rayon de soleil, le cercle des créatures indistinctes s’illuminé peu à peu et distinguai les coprs des
dragons brillant des couleurs de l’arc-en-ciel. Tous, sauf un. »

En image (clic pour agrandir) Différentes couvertures selon les éditions :

L’auteur : Alison Goodman
Née en 1966 à Melbourne en Australie, Alison Goodman a publié trois romans
couronnés de nombreux prix et traduits en plusieurs langues : Singing the dogstar blues, Killing the Rabbit et Eon et le douzième dragon (vendu dans 13 pays, Prix :2008 Aurealis Award for Best Fantasy Novel)

Source : l’éditeur et le site officiel de l’auteur

A noter que ce livre est sorti simultanément chez Gallimard Jeunesse
D’autres avis sur la blogosphère :

Un coup de coeur pour le théorème de l’escapin

Un livre attachant selon Esmeraldae

Une déception pour Clarabel

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Partagez

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !
Lien pour marque-pages : Permaliens.

15 Commentaires

  1. Je n’ai pas voulu le recevoir via BOB, mais je crois que j’ai fait une erreur, vu ton billet. ;)
    (Je ne l’ai pas lu, tu as dû confondre mon blog avec un autre. ;) )

  2. C’est le troisième billet que je lis en faveur de ce livre, si ça continue comme ça, je vais vraiment craqué et commander l’édition anglaise…

  3. Ca donne vraiment envie! mais mon budget ne suit pas :(; je vais attendre un peu je crois!
    Je vois que tu fais le 1% si tu veux je fais voyager un livre , s’il te tente n’hésite  pas à t’inscrire

  4. Ton commentaire achève d’amadouer une convaincue… ce livre est déjà dans ma liste depuis plusieurs jours.
    Avec tous les livres qui me font envie en ce moment, mes heures de sommeil vont se retrouver bien raccourcies…  

  5. décidément aucune couverture ne correspond à l’atmosphère que j’ai ressenti à la lecture. les éditeurs n’étaient pas obligés d’y mettre un dragon! je t’ai mis en lien aussi;)

  6. Je suis en plein dedans !!!! Eon vient juste de devenir Sire et il va assister au banquet en son honneur.
    J’aime beaucoup, sans pour autant que ce soit un coup de coeur (pour le moment).

  7. @robert > euh… mais qui es tu?

  8. J’ai très envie de le lire!

  9. Je viens de le finir et je suis d’accord avec toi, il n’y a pas tant de surprises que ça, à part peut-être la découverte de Dame Dela lorsqu’elle est avec Eon sur le chemin qui les ramène au palais pour la veillée funèbre.

  10. J’ai aussi beaucoup aimé ce livre!!  Bon, on devine un peu mais ce n’est pas si grave!  Je l’ai dévoré!

  11. Le lien vers ton avis est fait sur le blog du Prix, c’est LA !

  12. Moi aussi j’ai beaucoup apprécié, même si certains passages sont assez peu originaux. Mais les toutes dernières pages, qui décrivent le prochain volume, ne font que me donner encore plus envie de lire la suite (quand elle sera sortie bien sûre…).

  13. coucou la lectrice lol j espère que tu va bien ha les histoires de dragons j’aime bien mais en film peut etre qu’il feront un film la dessus je te souhaite une belle journée bisous

  14. Bonjour, tu m’escuzera , je t’ecris pour te donner des nouvelles qui vont bien pour le moment, j’ai ete obligé de suprimé des personnes desagreable me laiser des messages avec insulte et menace donc le pseudo et JULES , je ses que sa pénalise du monde de overdlog, mais la personne JULES ne laissant pas d’adresse email etait difficile retrouver  pour moi malgres ses insulte sur moi meme, bon je pense savoir qui ses, mais j’en suis pas sur a 100% car on peut pas accuser, sans aucune preuve, donc j’ai ete obligé que d’accepter seulement les bloggueur de skyrock et de bloqquer les autre ce qui et domages d’en arriver la, bien sur il tes toujour posible d’ouvrir un blog sur skyrock si cela te le permet, moi de mon coté mon blog progresse en video de toute la france et divers images avec explication, je te souhaite une bonne semaine a toi,@+ robert

  15. j’ai lu le tome 1 il ma plus mais moin que le tome 2 qui est super

    PS : j’adore Eona !!!! <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *