Phobos – Victor Dixen

phobosRoman de science-fiction pour adolescents
Space Opera

Phobos
tome 1 & 2

Victor Dixen

Robert Laffont, 2015
Collection R., 448 pages
2-221-14663-8, 17,90€

 

Dans ce space opéra aux allure de comédie romantique, Victor Dixen nous ouvre les portes de la conquête de Mars, mais aussi les dessous d’une télé-réalité qui va toujours plus loin. Un roman de science-fiction pour adolescents vraiment prenant, et qui fait réfléchir sans être trop dirigé.

 

Douze adolescents ont été sélectionnés pour être les premiers à partir sur Mars. Une mission de peuplement de la planète, mais surtout une télé-réalité suivie par toute la planète. Ils doivent s’installer sur Mars, former des couples, et préparer l’arrivée des autres colons. Sur place, tout est déjà aménagé. Une base testée par des animaux, de quoi produire leur nourriture, des véhicules pour explorer Mars, des logements… Pourtant quelque chose cloche, le lecteur l’apprend rapidement, à l’insu des participants tout d’abord.phobos genesis

A travers les narrations croisées on découvre la vie dans le vaisseau, mais aussi sur terre, de différents protagonistes.  Nos jeunes explorateurs, principalement Léonor, mais aussi celle qui est à la tête de cette télé-réalité, et le fils d’un des organisateurs…

Phobos est une série de romans entraînante, avec laquelle on passe un bon moment, comme coupé du monde, nous aussi dans notre capsule. Les histoires d’amour qui se nouent entre les protagonistes renforcent le côté adolescents de l’histoire, sans pour autant tomber dans la mièvrerie, notamment grâce au fonctionnement de leur rencontre : ils ne peuvent se voir qu’au compte-goutte, derrière une vitre, avec un rythme imposé.

Ce qui vraiment accroche le lecteur, c’est l’héroïne Léonor, avec son caractère bien trempé, qui ne vit cette aventure que pour aller sur Mars, sans s’intéresser aux rencontres. Chaque participant à ses secrets, idéal dans une télé-réalité pour tenir en haleine les spectateurs… et cela fonctionne finalement assez bien aussi sur le lecteur ! Prenant, ce véritable page-turner nous entraîne sur Mars mais nous offre aussi toute une galerie de personnages et avec eux un échantillon de psychologie humaine poussée à son paroxysme.

Le deuxième tome a quelques passages un peu plus longs… On commence à bien connaître nos personnages, même s’ils arrivent encore à nous surprendre, et c’est avant tout la découverte de Mars qui nous occupe. La partie sur Terre est aussi plus présente, avec des personnages plus poussés. Là encore, on passe un très bon moment.

Difficile de s’arrêter une fois lancé dans cette histoire, et l’on dévore le deuxième tome à la suite du premier, attendant de retrouver nos protagonistes (que l’on laisse dans une situation difficile!), dans le troisième tome !

Phobos crée une atmosphère de lecture bien particulière, dont il est difficile de s’échapper…. résisterez-vous à l’attrait de Mars ?

Un peu plus sur Phobos ?

+ aussi disponible en version numérique Epub (12,99€)
+ Lire un extrait 
+ En attendant le tome 3 de Phobos, on pourra lire Phobos Origines dès le mois de juin. Ce tome reviendra sur la sélection des 6 garçons et pourrait nous livrer quelques secrets ! 

+ Phobos est le nom d’un des satellites de Mars, c’est aussi le nom d’un dieu grec de la mythologie, fils d’Arès (Mars) et d’Aphrodite !

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Lectures diverses et variées de Janvier

Le grand mechant renard

Peur express

Ce mois-ci, j’ai lu aussi… 

 ***

Des lectures diverses et variées : Mais ici on trouvera surtout des bandes dessinées et des romans,  que je ne vais pas chroniquer, soit parce qu’ils ont déjà été présenté par Sophie, soit parce que je n’ai pas le temps et pis c’est tout !!

  1. Le grand méchant renard de Benjamin Renner présenté ici par Sophie et par « le tiroir à histoires »
  2. Les filles en chocolat, T.1 : Cœur Cerise de Cathy Cassidy dont Sophie a également parlé ici et Blandine .
  3. La petite famille de Dauvillier, Lizano et Rouger dont Sophie a parlé ici et « les petites madeleines » .
  4. L’enfant caché de Dauvillier, Lizano et Salsedo, voir l’avis de Sophie, et celui de Noukette.
  5. Peur express de Jo Witek : L’avis de Sophie ici
  6. L’autre terre de Perrotin et Beno, une bd en 3 tomes

J’ai bien aimé le grand méchant renard, petite bd humoristique et pleine de tendresse. Quand l’amour maternel arrive, que faire, surtout quand on est un renard élevant des poussins (pour les manger à la base…) ?

Les filles en chocolat est un petit roman sympathique qui m’a bien plu aussi (et ce n’était pas gagné avec cette couverture très sirupeuse et ce titre !), avec un sujet qui ne pouvait que me toucher puisqu’il s’agit d’une famille recomposée… Non, il n’est pas toujours facile de s’adapter !

La petite famille est une bd jeunesse qui parle de la vie avec tendresse, la vie qui passe, puis s’arrête… Mais continue avec d’autres, même si l’on n’oublie jamais ceux qui sont partis. Le dessin est amusant avec des personnages aux bouilles toutes rondes.

L’enfant caché Une belle histoire de transmission intergénérationnelle : une grand-mère juive qui était enfant pendant la 2nde guerre mondiale raconte cette partie de son enfance à sa petite fille. Une image m’a « choquée », je l’ai trouvé terrible : celle de la mère quand elle rentre des camps : Elle a une tête énorme, un corps tout maigre et les yeux hagards, comme absente… (une image très « parlante »)

Peur express est un roman étonnant. C’est la nuit, c’est l’hiver, il neige. Un TGV fonce à 280 km/h à travers la nuit et le froid, quand soudain c’est la panne, le train s’immobilise. Un chapitre après l’autre, on fait la connaissance de 6 ados, plus ou moins perturbés. Dans ce train à l’arrêt, bien des choses étranges et improbables vont se passer. Dans une 2ème partie viendra l’enquête, chargée de déterminer ce qui s’est réellement passé. Mais peut-on toujours tout expliquer ? Un roman qui m’a surpris par son thème et sa façon de l’aborder, mais que j’ai bien apprécié !

L’autre terre Une bande dessinée en 3 tomes (histoire complète) avec un dessin sympa (quoi que les traits des personnages manquent parfois de « précision », certains personnages, féminins notamment se ressemblant un peu trop). Une aventure à mi-chemin entre science-fiction, steampunk et héroïc fantasy, qui est agréable à lire, avec de très bonnes idées mais que j’ai trouvé pas assez développées, c’est un peu dommage. C’est très prometteur mais quand on a l’habitude de lire ce style de bd, on reste un peu sur sa faim. Ce qui n’empêche pas de passer un bon moment !

Lectures diverses : Autre Terre Lectures diverses : Autre Terre T2 Lectures diverses : Autre Terre T3

 

Un hiver en enfer

Un hiver en enferUN HIVER EN ENFER

Jo Witek

Actes Sud Junior (2014)

*****

Présentation de l’éditeur : Edward a grandi avec son père. Sa mère, Rose, lointaine et fragile, revient un jour d’un long séjour en hôpital psychiatrique.

Elle, qui n’a jamais su l’aimer, lui demande à présent de jouer le jeu de la famille soudée. Pour le jeune garçon, il est hors de question d’effacer toutes ces années privées de l’amour maternel. Il préfère se réfugier dans le monde virtuel des jeux vidéo.

Tout bascule avec la mort accidentelle de son père. Il se retrouve seul dans un chalet avec cette mère haïe, qui soudainement l’étouffe d’affection et l’isole davantage. Un face-à-face terrible commence au cœur de l’hiver. Deux êtres. Deux folies. Au point de conduire au meurtre ? Qui entre eux deux dit la vérité ? Un seul, forcément…

*****

Mon avis : Je sais que j’ai eu envie de lire ce roman après avoir lu une critique enthousiaste sur un blog. Malheureusement, je ne sais plus lequel…

J’ai passé un très bon moment avec ce bouquin, lu dans la journée parce qu’il fallait que je sache !! Qui est fou dans cette histoire ? La mère ? Le fils ? Les deux ? Je ne vous raconte pas le nombre de films que je me suis fait tout au long de cette journée, le nombre de scénario(s) que j’ai inventé pour trouver la solution… Je n’étais d’ailleurs pas si loin, mais je n’ai pas trouvé.

Un bon thriller, prenant, poignant, qui montre bien comment les ados peuvent parfois cacher leurs problèmes (harcèlement scolaire). Un hiver en enfer porte bien son nom. Ce roman raconte effectivement l’enfer vécu par une personne, mais par qui ? Vous ne croyez tout de même pas que je vais vous le dire…

+ L’avis de Lirado

+ Celui de Ricochet

*****

Sophie vous a déjà présenté plusieurs livres de cet auteur : Mentine, Un jour j’irai chercher mon prince en skate ou encore Peur express.

*****

Challenge Petit Bac 2016 chez Enna, 1ère ligne, catégorie LIEU

SignatureNat

Sweet sixteen

Sweet sixteen♥ Sweet sixteen ♥

Annelise Heurtier

Casterman (2013)

L’histoire : Rentrée 1957. Le plus prestigieux lycée de l’Arkansas ouvre pour la première fois ses portes à des étudiants noirs. Ils sont neuf à tenter l’aventure. Ils sont deux mille cinq cents, prêts à tout pour les en empêcher.

Comme nous l’explique très bien l’avant-propos, le but de ce roman, tiré d’une histoire vraie, « n’était pas d’écrire une leçon d’histoire, conforme en tous points à la réalité, mais de retranscrire la brutalité des jours que Melba Pattillo et ses huit autres camarades ont enduré au Lycée central. »

♥♥♥

Mon avis : J’aime beaucoup cette façon de faire, présenter les choses de deux points de vue différents.

D’un côté, Molly, jeune adolescente noire à qui on a demandé (3 ans plus tôt !) si elle souhaitait tenter l’expérience d’aller faire ses études dans un lycée de blancs. Son dossier a été retenue et sa mère, tout d’abord horrifiée, apprend qu’un mois plus tard, sa fille va aller étudier au milieu des blancs : « Quand est-ce que tu avais prévu de nous en parler ? As-tu pensé aux conséquences de ta décision ? As-tu seulement compris que tu vas tous nous mettre en danger ? »

Là où de nombreuses mères seraient fières de leur fille (elle est admise dans le plus prestigieux lycée de la ville !) cette mère ne peut qu’être inquiète pour sa fille. En effet, en 1957, les noirs et les blancs n’allaient pas à l’école ensemble. Nombreux étaient les gens qui trouvaient cela normal et nombreuses furent les violences faites à ces jeunes ados…

L’autre vision des choses est apportée par Grâce, une jeune fille plutôt futile, qui ne pense qu’à s’habiller, draguer et être la reine du lycée. Pourtant, toute cette violence, cette haine, finissent par la déranger et elle commence à se poser des questions et à regarder les gens (les femmes bien pensantes de la ligue par exemple) avec un autre œil. Elle paiera cher pour avoir essayé de déjouer un complot…

Le passage qui décrit le premier jour, quand une des filles se retrouve seule face à la foule haineuse et en colère, est terrible. Je crois qu’à sa place, je me serais fait pipi dessus tellement j’aurai eu peur… Je ne peux qu’imaginer le courage (et les réserves de patience !!) qu’il aura fallu à chacun d’eux pour endurer cette année scolaire abominable.

♥♥♥

D’autres livres, lus et aimés, sur le même sujet, la ségrégation raciale aux États-Unis :

Je ne les ais pas encore lu, mais ils me tentent beaucoup :

  • Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage de Maya Angelou (Je veux le lire depuis longtemps !!)
  • Tant que je serai noire de Maya Angelou (le précédent raconte son enfance, celui-ci sa vie d’adulte)
  • La couleur pourpre d’Alice Walker (j’ai vu le film, pas encore lu le livre, mais ça venir)
  • Bluebird de Tristan Koëgel

En bonus, une chanson qui m’a toujours donné des frissons : « Strange fruit » une chanson écrite par Abel Meeropol et interprétée par Billy Holiday (les paroles et la chanson traduite ici)

Si le sujet vous intéresse, une bibliographie ici, pour en lire d’autres !SignatureNat

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :