Shi – BD Fantastique Adulte

Shi  Deux femmes. Deux mères. Une vengeance.

BD Ado/Adulte (16+)

Shi
Zidrou & Homs

Dargaud

*****
T1 : Au commencement était la colère… (2017)
T2 : Le Roi Démon (2017)
*****

De nos jours… Sir Barrington, PDG de la S.V.P.P.B (société d’armement) se réjouit de la décision de la cour d’appel de Londres qui a déclaré qu’il n’était pas responsable de la mort d’un enfant de 7 ans, victime d’une mine « antipersonnel » produite par sa société.

« Après tout, le pommier de l’Eden est-il responsable de l’usage qu’Éve fit de la pomme ? » déclare t-il aux journalistes au sortir du tribunal. Quand il rentre chez lui, deux mines explosent dans son jardin, au passage de deux de ses proches…

Londres, 1851. Deux femmes, une noble Miss Winterfield, et une asiatique Kita, vont toutes deux s’entraider, puis s’extraire -non sans difficulté- de situations délicates…

Shi

*****

« Shi« , c’est la rencontre de deux personnes. Deux femmes, qui ont été mères et ont perdu leur enfant. Deux femmes obligées de se soumettre à des hommes qu’elles détestent. Deux femmes en colère qui n’ont qu’une envie : se venger. De cette rencontre naîtra ensuite une organisation secrète et terriblement dangereuse…

Une histoire qui promet d’être longue puisqu’on nous parle d’un premier cycle en 4 tomes… Une histoire qui mélange fantastique,  politique,  avec un côté historique et de l’aventureUne vraie saga à travers les siècles, puisque ça commence en 1851 et que ça se poursuit jusqu’à nos jours.

L’histoire m’a beaucoup plu (j’aime les histoires qui alternent passé et présent) et le dessin est magnifique… Avec une « mise en scène » quasi cinématographique, des cases de tailles variées, certaines très petites (zoom sur des yeux) et d’autres prenant presque les deux pages (attelage de chevaux qui déboulent à toute vitesse).

Les personnages sont très expressifs et il y a là-dedans une belle brochette de « pourris » (pour ne pas dire autre chose… Je confirme, je n’ai pas marché, j’ai couru !)

Shi

Bref, une bd que je vous invite à aller feuilleter par ici ou chez tous les bons libraires ! Moi je vais acheter les 3 premiers tomes (j’avais emprunté les deux premiers) et attendre patiemment (!) la suite !!

Et le tome 3 vient de sortir (26/10/18)

*****

D’autres l’ont lu (et aimé !) avant moi : Stephie, Noukette, Iluze, PatiVore, Karine, Un amour de BD

Les deux hommes, Zidrou et Homs, avaient déjà collaboré sur « La vieille dame qui n’avait jamais joué au tennis… »

Zidrou, nous vous l’avons déjà présenté ici (Lydie / Les beaux étés / Merci et quelques autres !) + L’adoption + Emma G. Wilford

Cette semaine, nous sommes dans la bibliothèque de Noukette !

Raison et sentiments – Comédie de moeurs

Raison

L’amour, toujours l’amour…

Raison et sentiments

Jane Austen

Christian Bourgois (1979)

Première édition 1811

*****

C’est une Lecture Commune avec Blandine

*****

Nous sommes en Angleterre, dans le Devon, à la fin du XVIIIème siècle. Suite au décès de leur père, les 3 sœurs Dashwood et leur mère sont contraintes de déménager de Norland Park dans le Sussex, où elles résidaient jusqu’alors, pour aller habiter un petit cottage du Devonshire, à Barton. Chacune a une raison de regretter Norland Park. Mme Dashwood parce qu’elle y a vécu heureuse avec son mari et ses filles, Marianne à cause du lieu qu’elle adore et enfin Elinor parce qu’elle y laisse Edward, l’homme de ses pensées…

*****

Nous suivons donc cette famille dans sa nouvelle vie. Et les sœurs Dashwood, Elinor et Marianne dans leurs amours tourmentées.

J’ai toujours besoin de quelques pages pour me plonger dans l’histoire, tant le style est différent de ce qu’on peut lire maintenant, et j’avoue que je dois parfois relire une phrase pour être sûre de son sens. Pas une lecture si facile que ça donc, même si l’histoire en elle-même n’est guère complexe.

Les personnages

Ils sont plein de contradictions et souvent, leur éducation leur fait dire ou faire des choses qu’ils ne souhaitent pas réellement, ce qui conduit à des situations embarrassantes. Sans parler, bien sûr, des quiproquos ou encore des gens qui croient avoir compris quelque chose alors que ce n’est pas le cas (Mrs Jennings est très forte pour ça !!) Bref, il faut bien avouer que c’est plutôt drôle par moments !!

D’autres personnages encore sont de vrais « tête à claques » (n’est-ce pas Lucy ?) ou encore des gens franchement pas intéressants (comme Mrs John Dashwood ou son mari, pour ne citer qu’eux …) Mais j’avoue qu’aucun ne laisse indifférent !

Si vous aimez les comédies de mœurs, nul doute que la lecture des romans de Jane Austen vous enchantera !

Moi, en tous cas, j’ai passé un très bon moment avec Marianne et Elinor…

*****

De Jane Austen, j’avais déjà lu (et vu !) « Orgueil et préjugés » (présenté sur un autre site), ainsi que Persuasion.https://www.dvdfr.com/images/dvd/covers/200x280/8bae09f402617c81f850fb1079714390/44647/old-raison_et_sentiments_tv_2008.0.jpg

Un site entièrement consacré à Jane Austen (en français)

Sur France Culture, 4 épisodes de « la compagnie des auteurs » consacrés à Jane Austen.

L’avis d’Agnès

Et dans la foulée, j’ai regardé le film produit par la BBC. Très plaisant également, pour le cadre magnifique, la musique superbe et le formidable jeu des acteurs !

 

*****

Ce roman participe au Challenge « je (re)lis des classiques » ainsi qu’au Challenge des « RE »

puisque je me suis aperçue que je l’avais déjà lu !!

classiques 

Emma G. Wildford – Bd d’aventure ado/adulte

Emma

Emma G. Wildford

Zidrou & Edith
Noctambule
Éd. Soleil (2017)
*****

Angleterre, années 20. Emma attend le retour de son fiancé Roald, parti 14 mois plus tôt pour la Laponie. Lassée d’attendre et d’entendre toujours le même refrain de la part de la Royal Geographical Society, Emma décide de partir à sa recherche.

*****

Ce qui m’a plu :

Une couverture superbe qui me fait de l’œil depuis la sortie de cette bd… Et un « objet-livre » absolument magnifique !
Une belle histoire, de l’aventure, du mystère et de grands espaces avec en plus un côté poétique et onirique.

Une héroïne moderne, libre, autonome, au caractère bien trempé. Une poétesse qui a les pieds sur terre et ne s’en laisse pas compter !!

Un format très original avec une couverture rigide en 3 volets.
Des « surprises » : Une vieille photo, un ticket d’embarquement et une lettre (à ne pas lire trop tôt !) qui complètent l’histoire.
Même si je ne suis pas une grande fan du dessin d’Édith (je n’aime pas sa façon de faire les visages en fait, le reste j’aime bien !), j’ai apprécié les couleurs et surtout le soin apporté à ce splendide « objet » !

Ce qui m’a déplu : Qu’il n’y ait pas un 2ème tome !!

Vous l’aurez compris, j’ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture, tant pour l’histoire que pour la beauté de l’objet en lui-même. ♥ ♥ ♥

*****

Voir les 10 premières pages sur le site de l’éditeur.

Encore une belle découverte faite grâce à mes petits camarades de la BD de la semaine !

Allez donc voir les avis de Mo’, Syl, Blandine, Khadie, Noukette, Moka, Jérôme, Brize

Zidrou, nous vous l’avons déjà présenté ici (Lydie / Les beaux étés / Merci et quelques autres !) + La vieille dame qui n’avait jamais joué au tennis + L’adoption

D’Edith, nous vous avons présenté :  Le jardin de Minuit (Sophie) et… Le jardin de Minuit (moi, avec un train de retard !! )

 

Cette semaine nous sommes chez Moka

Le château de Cassandra – journal

châteauLe château de Cassandra

Dodie Smith

Gallimard Jeunesse (2004)

*****

Le château de Cassandra est le journal intime d’une jeune fille anglaise des années 1930, qui vit avec son père (un écrivain qui n’écrit plus), sa belle-mère Topaz (une artiste qui communie avec la nature dans le plus simple appareil), sa grande sœur Rose (qui rêve d’une vie meilleure), son jeune frère Thomas (collégien) et le beau Stephen (le fils d’une domestique décédée) qui est resté avec la famille.

Tout ce petit monde habite dans une maison, elle-même située dans la cour d’un château en ruines entouré de douves. Une famille totalement exentrique dont la vie va se retrouver bouleversée par l’arrivée de nouveaux voisins : Deux hommes jeunes, beaux, riches et américains.

*****

Ce roman, devenu un classique de la littérature jeunesse anglo-saxonne date de 1949, mais malgré son grand âge, il n’a rien perdu de sa fraîcheur !

Le personnage de Cassandra, m’a, dans une certaine mesure, fait penser à Jo March dans « les 4 filles du Dr March » : Elles sont toutes deux passionnées par l’écriture et nous décrivent leur famille de façon délicate et humoristique. Certains l’ont comparé à Jane Austen (la « psychologie » des personnages est moins approfondie à mon avis) et J. K. Rowling, la maman d’Harry Potter a dit : « Cassandra, un des personnages les plus charismatiques que j’aie jamais rencontrés ».

Le cadre où se déroule ce récit (la campagne anglaise, ce château), les rêveries romantiques des deux jeunes filles et cette famille totalement atypique font de ce roman (très facile à lire) une lecture vraiment agréable. Il m’a, en tous cas, fait passer un très bon moment !

En septembre 2009, il faisait partie de la liste des 100 livres préférés des anglais.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer