Les cailloux d’Eléa Dos Santos

Que faire des pierres que l’on nous jette?

Album illustré (sans texte)

 Les cailloux

d’Eléa Dos Santos

Editions Chandeigne, octobre 2018
32 pages -12,90 euros

Thèmes : différence, les liens d’amitié, le pardon

***

Présentation de l’éditeur: « Un récit simple et sans mots, sur les aléas de la vie d’un petit être sociable et naïf qui n’est pas de la même couleur que ses voisins. Que faire des pierres que l’on nous jette? Telle est la question posée par ce petit bonhomme violet, qui, avec ses gestes, nous montre comment il choisit de se construire, de se lier avec l’autre, d’accueillir et de pardonner. »

 

Cet album très coloré raconte (mais sans mots) l’histoire touchante d’un petit être en mal d’amis qui tente maladroitement de créer des liens. Au début de l’histoire, le protagoniste est seul mais au fur et à mesure de ses rencontres, la situation va évoluer…

Eléa Dos Santos nous offre une oeuvre dépouillée car il n’y aucun décor mais le visuel n’en est pas moins intense et la découverte est loin d’être ennuyeuse. En effet, grâce à des tons très colorés, ces personnages attirent le regard et l’on est curieux de savoir comment cela va se terminer. Malgré l’hostilité qu’éprouvent les autres personnages à son encontre, le petit homme violet est persévérant. Il a beaucoup de qualités et ces dernières seront une véritable force dans son apprentissage de la vie en société. Car comment entrer en relation et se faire aimer quand on est différent? Telle est la question que se pose notre petit homme et il finira par trouver la réponse.

C’est la première fois que je parcours un album composé uniquement d’illustrations et je dois dire que cela m’a convaincu car le message passe très bien sans que l’on doive mettre obligatoirement des mots. Une belle découverte donc que je vous recommande.

 

+ Vous trouverez plus d’informations sur le site de l’éditeur

+ il faut savoir que « Les cailloux » a été sélectionné pour figurer parmi les pépites du SLPJ.

 

~Melissande~

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

L’oiseau qui avait avalé une étoile – Album

oiseau

Un album poétique aux magnifiques illustrations !

Album jeunesse dès 5 ans

L’oiseau qui avait avalé une étoile

Laurie Cohen et Toni Demuro

La palissade (2017)

*****

Une nuit, un oiseau avale une étoile.

Il devient alors aussi brillant qu’un diamant.

Dès lors, plus personne ne veut de lui.

Sauf… un étonnant voyageur qui traverse l’immense désert.

 

*****

Tout m’a plu dans cet album !

Attirée par la couverture, adorable, et le titre, poétique, non seulement je n’ai pas été déçue, mais j’ai été ravie !

L’histoire est très belle et les illustrations magnifiques.

A lire.

https://lapalissade.fr/wp-content/uploads/2015/03/Loiseau4.jpg   https://lapalissade.fr/wp-content/uploads/2015/03/Loiseau5.jpg

Sélection Prix des Incorruptibles 2016-2017

Prix Michel Tournier jeunesse 2017

Prix Atout lire 2017

Prix Gayant Lecture 2016

Prix des enfants grain de sel 2015-2016

Prix jeunesse du Touquet Paris-Plage 2016

*****

De Laurie Cohen, je n’ai lu qu’un roman très prenant sur un sujet dur « Un courant d’air »

De Toni Demuro, j’avais adoré les illustrations dans « le bidule » un album au charme rétro.

Le blog de Toni Demuro

challenge albums 2018

Un album qui participe, bien sûr, au Challenge album !

Le monde selon Walden – Roman jeunesse

WaldenRoman humoristique à partir de 10/11 ans

Le monde selon Walden

8 millions de Followers

Luc Blanvillain

Scrinéo (2016)
*****

Présentation de l’éditeur : Walden est différent. Vraiment différent. Il porte des vêtements étranges, se passionne pour des animaux au nom imprononçable et s’intéresse à des sports inconnus. Quant à Zelda, la fille qu’il aime, elle ne ressemble pas à celles que l’on voit dans les magazines. Clément, son meilleur ami, passe son temps à éviter les soupiraux par peur de ce qui pourrait en surgir.

Au collège, on a fini par le laisser tranquille. S’il arrive encore que quelqu’un tente de lui flanquer une baffe, il répond par un air d’opéra. En somme, Walden est parfaitement heureux. Tout aurait pu continuer ainsi longtemps si certains événements n’étaient pas venus perturber son quotidien joyeux.

D’abord, il y a ces renards qui s’installent dans les souterrains du collège. Et puis, surtout, les trois amis rencontrent Mike. Mike est une star absolue, roi des réseaux sociaux, icône de la télé. Son influence est incommensurable. Il décide de faire de Walden la nouvelle idole des jeunes. Dès lors, la réalité va changer de visage, à une vitesse stupéfiante.

*****

Ce roman est une critique -amusante- des différents travers de notre société actuelle. La mode, qui habille tout le monde de la même façon et fait travailler des enfants dans les pays pauvres, les nouvelles technologies, hyper polluantes mais dont on ne sait plus se passer, les réseaux sociaux qui amplifient tout (et n’importe quoi !)…

Bref, à travers une histoire et des personnages sympathiques bien que franchement loufoques, Luc Blanvillain fait passer quelques messages importants. Et en plus, on y apprend plein de choses ! Savez-vous ce qu’est un axolotl ? Connaissez-vous le jukskei

A la fin du roman, un dossier de quelques pages vous propose de choisir quel super héros vous aimeriez être ! Le super héros écolo, celui de la paix ou celui de l’égalité ? Et pourquoi pas les trois ?

Un roman qui sait rester léger et distrayant, tout en abordant beaucoup de thématiques très importantes !

*****

Lire les 15 premières pages

Ce roman fait partie des sélections pour de nombreux prix : Prix de l’Estuaire 2017-2018, catégorie 5ème-4ème / Prix Passez la 5ème 2017-2018 / Prix Livre Élu en Livradois-Forez 2018-2019 / Prix du roman jeune de Laval agglomération 2018 et Prix Marguerite Audoux des collèges du Cher 2017-2018.

Du même auteur, Sophie vous a déjà présenté : Crimes et jeans slim / Cupidon Power / Un amour de Geek / Wifi Génie

*****

Le Yéti et l’Oiseau

Un Yéti poilu et effrayant et un petit oiseau peuvent-ils être amis ?

Yéti et l'oiseauAlbum jeunesse dès 4 ans

Le Yéti et l’Oiseau

de Nadia Shireen

Nathan, 2018
initialement paru en anglais en 2013
9782092580400, 11,50€

Thèmes : amitié, différence, peur, oiseau

Dans la forêt lointaine vivait un Yeti. Enorme, poilu, effrayant… et seul ! Un jour, tombe sur sa tête une étrange petite chose… un oiseau !

Le Yéti, décrit comme effrayant, apparaît dès les premières pages immenses… mais attachant ! Il semble doux, ce Yéti que tout le monde fuit, et quand il rencontre un petit oiseau, on est bien content pour lui. Un petit oiseau tout orange, adorable, bavard, et qui surtout n’a pas peur du Yéti. Entre eux s’installe une complicité agréable qui donne à cette histoire une douceur incroyable.

Le Yéti et l’oiseau jouent tous les deux, ils rient, s’amusent… et les autres animaux se rendent alors compte que ce Yéti n’est pas si méchant qu’il y paraît. Mais l’oiseau doit continuer sa route. Le yéti restera-t-il tout seul ?

Nadia Shireen offre un très bel album sur l’amitié, l’acceptation de la différence et la tolérance. Un très joli message à faire passer aux enfants, dès 3-4  ans. Ma mini hérissonne, 3 ans, n’a pas vraiment accroché à ses personnages pourtant sympathiques, car elle ne voyait tout simplement pas pourquoi ce joli Yéti n’avait pas d’ami… Comme quoi les différences ne sont pas importantes quand on est petit… ou alors ma fille aime trop les monstres, dinosaures et autres grosses bêtes pour comprendre qu’on les rejette !

Le Yéti et l'oiseau

Photo de http://milleviesenune.com/

 

 

Les illustrations et la mise en page dynamique, alternant planche type BD et grands aplats, permettent de rendre ce livre très vivant. Le petit oiseau est vraiment adorable, et le Yéti le devient aussi très rapidement ! Un joli album, au texte simple et aux personnages attachants.


 

+ De Nadia Shireen nous vous avons déjà présenté ses petits animaux en forme : Phoque, Renard polaire

+ Challenge Albums 2018