L’académie diplomatique d’Isuldain – Les ombres assassines

académie

L’académie diplomatique d’Isuldain
Les ombres assassines

Arthur Ténor

Scrineo (2018)

*****

L’académie diplomatique d’Isuldain accueille des jeunes de toutes les contrées afin de les former au difficile métier de diplomate. Certains de ces jeunes sont des elfes, d’autres des sorciers, il y a aussi des magiciens, des maraudeurs et même un sang-gris !

Les chambrées se composent de 6 membres, qui doivent, non seulement cohabiter, mais apprendre à se connaître, à se respecter et à s’entraider. Ce qui, vous le verrez, ne va pas sans heurts…

*****

En lisant le résumé au dos du livre, je me suis dit « houla ! ça à l’air compliqué… » Et en fait, pas du tout. C’est un roman qui se lit très rapidement. Il ne fait « que » 170 pages, ce qui m’a un peu laissé sur ma faim, mais au moins, il ne découragera pas les « petits » lecteurs par sa taille. Si vous êtes un « gros » lecteur de Fantasy, passez votre chemin, vous en sortirez probablement insatisfaits (sauf s’il y a une suite ?)

Il y a de l’action, des dialogues, de l’humour et un soupçon de merveilleux, un bon cocktail pour passer un moment agréable !

En terminant ce roman en fait, j’ai eu l’impression d’avoir lu (même si l’histoire est apparemment terminée) l’introduction d’une série. Série où l’on pourrait apprendre à mieux connaître chacun des personnages, et leur peuple, l’histoire de cet empire… Vous en pensez quoi Mr Ténor ?

Quelques recherches plus tard… Il existe une série où l’on retrouve cet univers ! Elle s’appelle « l’Elfe au dragon » et se compose de 6 tomes. Suite au prochain épisode…

*****

Le blog de l’auteur

Du même auteur, nous vous avons déjà présenté : A mort l’innocent !, Le roman d’un non-mort, Blaise Cyrano le raté magnifique et Plastique Apocalypse

Pour lire le début, c’est ici

*****

C’est ma 20 ème participation au Challenge 1% de la Rentrée Littéraire

Logo Challenge 1% Rentrée Littéraire 2018 – Picos/Shutterstock

Le Secret de Lomé – Roman fantasy

Lomé

LE SECRET DE LOMÉ

Alexiane de Lys
Michel Lafon (2018)
^^^^^

Lomé est une jeune fille riche, belle et populaire qui règne sur la cour du Lycée. Elle sort avec Antoine, le plus beau garçon de l’école, un joueur de Rugby. Heureusement que l’histoire va très vite évoluer parce le début ne me plaisait pas vraiment ! Lomé est une jeune fille imbue d’elle-même et plutôt antipathique à ce stade de l’histoire… Même si on peut lui trouver quelques circonstances atténuantes.

Le jour où cette histoire débute, c’est la journée d’intégration et le prof de SVT a décidé d’emmener les élèves visiter une grotte. Malheureusement pour elle, Lomé est éminemment claustrophobe et cette sortie la met dans un état proche de la panique…

La descente dans la grotte est un enfer… Lomé tombe dans les pommes et coule à pic dans l’eau glacé, ce qui la réveille instantanément, mais alors qu’elle lutte pour remonter à la surface, elle est aspirée dans le fond du lac… (je vous rassure, ceci ne résume que les 30 premières pages sur 381)

^^^^^

Extrait : « Le trajet jusqu’à la grotte est une torture. Je dois faire mine d’être amusée par ce que me disent mes amis, jouer la fille cool et décontractée, alors que je suis un véritable volcan à l’intérieur. Visiblement, le fait que je souffre de claustrophobie à un haut degré n’est un secret pour personne mais, je ne sais pas pourquoi, je me sens obligée de faire comme si de rien n’était. Une dernière chance de sauver les apparences.

Nous finissons par arriver à la fameuse grotte, et quand je descends du bus, je sens mes jambes flageoler. Je rate une marche et manque me retrouver face contre terre. Antoine me jette une œillade inquiète.

— Ça va, Bébé ?

Je lui lance un sourire rassurant, même si j’ai envie de lui hurler que non, ça ne va pas, et qu’il arrête de m’appeler comme ça, je ne le supporte pas. Ça fait deux fois aujourd’hui ! Bon sang, il n’a pas d’autres mots dans son vocabulaire ?

^^^^^

J’avoue que c’est la couverture qui m’a tout d’abord attirée. Elle a un petit côté ancien, du temps où les couvertures de livres étaient en cuir et joliment ouvragées. Elle a aussi un côté mystérieux avec cette jeune femme à moitié effacée, dont le titre nous apprend qu’elle a un secret…

A l’intérieur, avant même de commencer l’histoire, la carte d’un monde étrange, Bâl’Shanta, composé de plusieurs territoires aux noms plus ou moins inquiétants : Les Royaumes du Nord, Sombreter ou encore l’île des esclaves…

Il y a beaucoup d’action et de rebondissements dans ce tome, ce qui fait qu’on ne voit pas le temps passer ! Il n’est pas indiqué de 2ème tome à venir, j’espère pourtant qu’il y en aura un !!

J’ai bien aimé l’écriture de cette jeune auteure, et du coup, j’ai très envie de lire sa première série « Les iles d’Émeraude » (3 tomes) dont le 1er tome a reçu le Prix de l’imaginaire en 2014 (elle avait 20 ans).

Brève biographie de l’auteure sur le site de l’éditeur, Michel Lafon

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

La passe-miroir T1 : roman ado

passe

La passe-miroir
T1 : Les fiancés de l’hiver

Christelle Dabos
Gallimard Jeunesse (2013)

*****

Ophélie est « liseuse », c’est un pouvoir qu’elle tient de sa famille. Ce don lui permet de « voir » le passé d’un objet avec ses mains, ce qui l’oblige d’ailleurs à vivre en permanence avec des gants. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima, s’occupant de son musée. En ce matin de septembre, elle rend visite à son grand-oncle, archiviste de son état. Elle vient d’apprendre qu’elle va être mariée à un homme d’une autre arche, le Pôle et souhaite se documenter sur ce qui va devenir son nouveau lieu de vie.

*****

Je dois bien avouer que je me suis fait avoir… Ce pavé a beau faire plus de 500 pages, je l’ai dévoré en moins d’une demi-journée !! Il faut dire qu’il est difficile de résister à la jeune Ophélie, « liseuse » très douée mais jeune fille myope, maladroite et introvertie qui doute de l’intérêt qu’elle peut susciter chez les autres.

Tous les personnages sont intéressants et intrigants et ne cessent d’évoluer au fil du roman. A la fin du premier tome, on ne sait toujours pas quoi penser de Thorn par exemple !! L’univers du roman est plutôt sombre, pas vraiment angoissant mais tout de même un peu inquiétant car les intrigues vont bon train.

Bon, c’est pas le tout, mais le tome 2 m’attend ! Si vous aimez la fantasy et que vous êtes passés à côté de ce roman, vous savez ce qu’il vous reste à faire !! C’est génial et pis c’est tout !

En fait, j’ai lu les 3 tomes (500 p. à chaque fois) en 3 jours !!

***
L’avis de Sophie Hérisson :

J’ai lu ce premier tome autour de sa sortie, il y a déjà quelques années… et le personnage principal, Ophélie, n’avait pas vraiment su me séduire. J’avais eu du mal à accrocher, même si le monde construit dans ce récit me plaisait bien. Et puis finalement je suis curieuse, et j’ai continué la série cette année, enchaînant les tomes 2 et 3. Car je me suis retrouvée prise au piège de ce monde – ces mondes même – vraiment bien construit. Si Ophélie ne reste pas mon personnage préféré son évolution me plait et je la trouve de plus en plus intéressante. Elle va grandir et évoluer au fil de ses différentes rencontres, mais surtout de l’évolution de sa relation avec son fiancé forcé. Les personnages secondaires sont une grande force dans cette saga car ils permettent à Ophélie, et donc au lecteur, d’apprendre beaucoup de choses…
Si vous voulez lire cette saga, j’aurais tendance à vous dire d’attendre la sortie du tome 4, car s’arrêter à la fin du tome 3 est tout simplement impossible ;)

***

Ici, vous pourrez lire les 60 premières pages

(Ils sont malins chez Gallimard, parce que je pense que vous aurez envie de connaître la suite…)

*****

«La Passe-miroir» lauréat du concours du premier roman jeunesse organisé par Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama a également reçu d’autres prix :

Prix littéraire des collégiens de l’Hérault 2014 pour le niveau 4e-3e

Prix Elbakin 2014 catégorie jeunesse

Grand prix de l’Imaginaire 2016

Le site officiel

La légende de Podkin le Brave

podkin

La légende de Podkin Le Brave ♥
T1 : Naissance d’un chef

Kieran Larwood
Gallimard Jeunesse (2017)
*****

Au tout début de ce roman, nous sommes le jour de la fête des Ronces et nous arrivons au terrier de l’Épineux en compagnie d’un lapin itinérant, barde de son état. Au sein du terrier, c’est donc la fête et on accueille avec joie l’arrivée du barde. Une fois restauré et confortablement installé au coin de la cheminée, le barde demande à l’assemblée des lapins quelle histoire ils veulent entendre. Podkin étant la réponse la plus répandue, il commence ainsi son histoire :

« – Ai-je entendu quelqu’un dire Podkin ? demande le barde en s’enfonçant dans son fauteuil. Podkin, le Seigneur des terriers ? Le Roi des exploits ? Podkin et sa dague magique ?

Voyant les lapereaux hocher la tête et pousser des cris stridents, il croise ses avant-pattes peinturlurées et tire sur sa barbe.

– Je connais pas mal d’histoires sur lui, mais elles sont différentes de celles que vous avez déjà entendues. Dans les miennes, il n’est pas question d’yeux qui crachent le feu ni de combats à pattes nues avec des lapins géants. Rien de tout cela.

– Quel genre d’histoires, alors, barde ? Pourquoi sont-elles différentes ? Pourquoi n’y a t-il pas d’yeux féroces ni de géants ?

– Elles sont différentes parce qu’elles sont véridiques, répond le barde. Et parce que les yeux de feu n’existent nulle part sauf dans les contes de fées ou dans la tête de lapereaux crédules.

Il lève la patte pour faire silence et commence. »

*****

J’ai suivi avec bonheur l’histoire de Podkin, jeune lapin promis à un avenir de Chef (mais qui n’en a cure !) de sa sœur aîné, Paz, bien plus sérieuse que lui (mais qui ne pourra jamais être chef parce que c’est une fille !) et de leur étrange petit frère Pook, dans leur fuite des Gorms (redoutables lapins recouverts de métal).

Podkin est un roman d’aventure et de fantasy captivant et que je vous conseille vivement ! A partir de 9/10 ans.

C’est le 1er tome d’une trilogie dont j’espère pouvoir lire bien vite le 2ème tome (oct 2018 normalement) !

*****

Le blog de l’auteur (en anglais)

Prix Blue Peter 2017 (Prix britannique organisé par la BBC)
Sélection Meilleurs Livres Jeunesse 2017 des librairies Waterstones.

D’autres que moi ont aimé : Clarabel, Les petits bouquins, Pages d’encre (où vous pourrez voir quelques illustrations)