Paranoïa – Melissa Bellevigne

paranoiaRoman YA Jeunes Adultes

PARANOÏA

Melissa Bellevigne

Édition Hachette – Collection Black Moon
Sortie le 30 mars 2016
17€ ­ ISBN : 201397423X

Melissa Bellevigne est plus connue sur internet sous le pseudo de Golden Wendy puisque c’est une youtubeuse beauté. Je ne la connaissais pas du tout avant le lire son premier roman (puisque c’est un milieu qui ne m’intéresse pas du tout), et même si le fait qu’elle soit une youtubeuse ne me donnait pas particulièrement envie de lire Paranoïa, je me suis laissée tenter par le résumé de l’éditeur.

Ce roman s’intéresse à l’histoire de deux femmes, Judy et Lisa, qui sont très différentes, mais qui vont rapidement tisser un lien fort. Lisa est une psychiatre spécialisée dans les cas complexes qui va être appelée dans un institut pour rencontrer Judy. Celle­-ci, internée pour paranoïa et hallucinations, refuse de s’alimenter alors qu’elle est enceinte de cinq mois. Lisa va alors essayer d’apprendre à connaître sa nouvelle patiente et la confiance va finalement s’installer entre les deux femmes.

paranoia

La narration est faite à deux voix : Lisa va mener les séances en parallèle de sa vie de couple et Judy va raconter son histoire et comment elle a fini dans cet institut. Elle est persuadée de ne pas être folle, et qu’Alwynn, qu’elle est la seule à voir, existe réellement. Entre fantômes et phénomènes explicables, le récit de ses aventures à la recherche d’explications nous plonge dans le doute. Alwynn existe­t­il vraiment ou l’a­t­elle inventée pour échapper à la réalité ? Ce doute s’installe en nous bien avant d’atteindre Lisa. La fin ouverte du roman nous laisse dans le doute, ce qui nous permet d’imaginer ce que l’on veut pour la suite et c’est quelque chose que j’ai trouvé très agréable.

Si l’écriture est assez simple, la lecture est fluide et prenante. J’ai dévoré très rapidement ce roman, car je voulais toujours savoir la suite des aventures de ces deux femmes. J’ai beaucoup aimé la façon dont la psychologie des personnages est travaillée, même si le côté psychiatrie et hôpital est rapidement laissé de côté. Les personnages vivent des aventures qui s’entrecroisent, sans avoir de réels liens, mais qui font avancer l’histoire parallèlement au fil de la grossesse de Judy. J’ai seulement trouvé un peu dommage que l’histoire de Lisa soit relayée au second plan et donc pas assez détaillée à mon goût.

paranoia

Dans l’ensemble, un bon premier roman qui me donne envie de découvrir ce que Melissa Bellevigne va écrire d’autre !

En plus de découvrir ce livre en avant­-première, j’ai également eu la chance de rencontrer l’auteur lors du lancement presse de son roman et je te tiens à remercier Hachette Black Moon pour cette invitation. Cette soirée a été l’occasion d’en apprendre un peu plus sur Melissa Bellevigne et son roman et de rencontrer d’autres blogueuses ayant lu son livre. Nous avons également pu apprendre que même si rien n’est encore sûr, une suite pour Paranoïa est en réflexion ce qui réjouira ceux qui n’aiment pas les fins ouvertes.

+ le blog de l’auteure : http://www.goldenwendy.com/
+ son compte instagram : https://www.instagram.com/goldenwendyleblog/

+ Le livre sur Lecture Academy

** Un article de Lilou, la parisienne **

Le collège Lovecraft – Professeur Gargouille

Roman pour adolescents

Le collège Lovecraft :
1. Professeur Gargouille

de Charles Gilman

Bayard, septembre 2015
180 pages, 12,90€

Matteo fait sa rentrée au collège Lovecraft. Un nouveau collège, tout juste bâti, où il se retrouve seul, ou presque. La seule personne qu’il connaît est le garçon qui le harcèle depuis des années ! Quelle galère. Mais bientôt cela n’a plus tellement d’importance, car des phénomènes étranges se produisent : des rats sortent des casiers, des élèves disparaissent, et Matteo découvre un étrange grenier, dans la bibliothèque toute neuve. En plus, le professeur de sciences est vraiment étrange !

Dès la couverture du livre, on sait que le professeur Gargouille est un véritable démon. En effet en bougeant le livre, on fait apparaître la véritable nature du professeur, un démon ! On sait donc à quoi s’attendre, et pourtant, ce livre regorge de mystères, de petites intrigues, de passages drôles, touchants mais aussi angoissants !

Matteo va vivre une vraie aventure dans son collège, une aventure pleine de danger, mais aussi de belles rencontres ! L’écriture simple et la trame narrative qui tend vers l’angoisse sans en faire trop, rappellent la série Chair de Poule, qui malgré son âge plaît toujours aux adolescents ! Les fans de Chair de Poule ne pourront donc qu’aimer cette nouvelle série, qui offre en plus le côté moderne !

Pour frissonner dès 9-10 ans, mais en osant quand même revenir au collège après !

Une lecture idéale pour Halloween… ouh ouh !
logo du challenge halloween

+ Découvrez Fais-moi peur, le site pour les lecteurs qui veulent trembler en lisant ! Vous pourrez notamment y voir la bande annonce de Collège Lovecraft !

+ D’autres livres qui font peur, pour les 9-12 ans ? Chair de Poule, Le Manoir, Skeleton Creek, et encore plus de lectures avec les participants au challenge Halloween !

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Lire en anglais – Tip Tongue

 

tometlesecretRoman pour apprendre l’anglais, pour enfants

Tom et le secret du Haunted Castle

de Stéphanie Benson

Syros, 2014
Collection Tip Tongue, 96 pages
9782748515435, 6,95€

 

La collection Tip Tongue est une collection de petits romans pour découvrir l’anglais, avec version Mp3 à télécharger. Il existe plusieurs titres, avec des niveaux de difficulté différents, en fonction des apprentissage : Niveau A1, découverte, A2 J’ai commencé l’anglais…

J’ai choisi un niveau A1, découverte, celui qui correspond à mes collégiens débutants, et je suis partie à la découverte de Tom et le secret du Haunted Castle (le chateau hanté, donc).

Un séjour en angleterre est l’occasion pour Tom de découvrir peu à peu l’anglais. Toutes les occasion sont bonnes pour découvrir cette langue : à la reception de l’hotel, quand il rencontre Akira, mais surtout l’enquête sur les fantômes. En effet ce roman n’est pas qu’un pretexte pour apprendre l’anglais, c’est aussi une véritable histoire, une aventure qui donne envie au lecteur d’aller au bout de sa découverte, et donc d’apprendre peu à peu.

L’histoire est très sympathique, de même que les deux jeunes personnages, mais le niveau d’anglais augmente très vite. Partant du principe que beaucoup de mots sont acquis au fur et à mesure, on arrive vite à de grandes phrases, des dialogues. Malgré l’utilisation par Tom d’un traducteur électronique régulièrement, qui permet d’avoir les mots français, certains passages restent compliquer pour des débutants en anglais. Plus qu’une première découverte, ce roman s’adresse à des enfants ayant déjà un voire deux ans d’anglais derrière eux, et en plus la volonté d’apprendre et d’avancer.

La version audio est un grand plus, car elle propose un bon accent anglais pour découvrir aussi cet aspect de la langue, sans rendre la lecture plus facile au niveau de la compréhension.

Une collection intéressante, à proposer aux adolescents mais attention aux niveaux assez difficiles quand même, pour ne pas avoir l’effet inverse et dégoûter les jeunes lecteurs qui n’arriveraient pas à suivre !

 

Les petits plus du Hérisson :
+ Le site de la collection et un extrait du livre à écouter

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

♥ Le soleil est pour toi ♥

le-soleil-est-pour-toiRoman pour adolescents – Coup de cœur

Le soleil est pour toi

 de Jandy Nelson

traduit par Nathalie Peronny

Gallimard Jeunesse, 2015
Scripto – 470 pages
9782070663576 – 15,90€
Existe en epub 11.99€

 

Jude et Noah sont jumeaux, et depuis leur enfance ils se partagent le monde. Le soleil est pour toi est leur histoire, celle de leur adolescence, de ce qui les a séparé au point qu’ils ne s’adressent plus la parole.

Noah raconte son été, à 14 ans, alors qu’il découvre son homosexualité. Peintre jusque dans ses pensées, il dessine le monde et imagine sans cesse des tableaux.
Jude, elle ,nous raconte sa vie deux ans plus tard. Elle qui aimait sortir, surfer, est maintenant attifée d’un grand pull et a coupé ses longs cheveux blonds. Suite au décès de sa mère, elle n’est plus vraiment la même…

L’un et l’autre sont rongés par leur propre vision d’une même histoire, par leur culpabilité, par leur rêves envolés. Et l’on assiste, inexorablement, dans l’avant et l’après, à ce qui mène à cette rupture entre eux, à la perte d’eux-mêmes.

L’intrigue en deux périodes est bien menée, mais ce sont les personnages et la narration qui m’ont particulièrement plu. Ces deux personnages, forts et faibles à la fois, et ceux qui les entourent, font partie de notre famille le temps de ces pages, on s’attache immédiatement, durablement, et même une fois la dernière page tournée ils restent dans un coin de notre esprit… Quant à la narration, elle est menée par une écriture profonde et légère à la fois mais surtout par un rapport à l’art très fort, qui, notamment dans la partie de Noah, permet de voir l’histoire et le monde autrement.

Ce rapport fort à l’art est particulièrement vibrant tout au long de ce roman, et il permet de créer un fil rouge au delà de la narration et au delà du temps. La mode, les supertisions, les fantômes, l’homosexualité, la famille, la drogue, les thèmes ne manquent pas dans ce roman, et tous sont abordés avec brio, sans s’appesantir…

Un magnifique roman vibrant d’émotions, dont on ne ressort pas indemne !

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :