Douze ans, sept mois et onze jours

DouzeAnsSeptMoisDouze ans, sept mois et onze jours

Lorris Murail

Pocket Jeunesse (2015)

Walden, 12 ans, 7 mois et 3 jours ne comprend plus rien. Son père vient de l’abandonner dans une cabane perdue au fin fond d’une des très nombreuses forêts du Maine. Il lui a laissé quelques boites de conserve, une carabine, du fil de pêche, quelques bûches pour la cheminée, un pigeon voyageur en cas d’urgence et un bouquin de Henry David Thoreau (un article de Télérama sur cet écrivain). Walden commence par attendre, pensant à une mauvaise blague de son père. Puis le temps passe, ses réserves de nourriture baissent et il décide d’aller à la pêche et d’organiser sa survie…

Mon avis : Pendant la 1ère moitié du livre, mon cœur de mère n’a fait qu’un bond ! Oser laisser son enfant (12 ans, c’est tout de même très jeune !!) seul, dans une forêt, sans autre moyen de communication qu’un pigeon voyageur, non mais franchement !! Bref, comme on dit : « je n’ai pas marché, j’ai couru » !

Après la page 215, on commence à comprendre le comportement du père. Mais ça n’est pas rassurant pour autant. Les pages 225 à 230 sont terribles. Et la page 237 est tout simplement abominable… Et non, je ne vous en dirai pas plus, n’oubliez pas que c’est un thriller, en dire plus gâcherait tout le suspense ! Vous n’avez qu’à le lire, et pis c’est tout !!

Lorris Murail est écrivain, traducteur, critique littéraire et journaliste spécialisé en gastronomie. C’est aussi le frère de Marie-Aude Murail (que vous connaissez sûrement si vous aimez la littérature jeunesse) et d’Elvire Murail (plus connue sous le nom de Moka). Ils ont d’ailleurs écrit ensemble une série « Golem » (dont l’intégrale vient d’être rééditée chez PKJ).

Un auteur que je découvre (j’ai lu plusieurs romans de ses sœurs) mais dont Sophie vous avait déjà présenté un livre ici.

J’hésite entre dire que c’est un coup de  ou un sale coup pour mon pauvre cœur…

challengehalloweenalbum  SignatureNat

Une balade avec Dame Forêt

Une balade avec DAME FORÊT Dame FORET 

Catherine Bidet & Steffie Brocoli

Mango Jeunesse (2015)

≈≈≈

Un livre-jeu promenade

≈≈≈

Dame Forêt nous invite à visiter ses vastes étendues. On peut partir vers le nord ou bien prendre le chemin du sud. Selon le choix, on se dirigera vers la page 2 ou la page 3.

A chaque page on rencontre un oiseau, un écureuil ou bien un sanglier mais aussi des informations sur les arbres (chêne, érable ou pin) ou encore le monde des insectes.

Dame FORET 2

Mon avis : Il est assez mitigé… Je n’ai pas accroché du tout avec les illustrations (ne me demandez pas pourquoi, elles ne me plaisent pas, c’est tout !) ni avec les couleurs, que je trouve terriblement tristes…

Malgré tout, j’ai beaucoup aimé le découpage des pages (onglets en forme de feuilles, glands ou branches) avec les numéros, c’est joli et original. De plus c’est un livre de très bonne qualité, costaud (cartonné et solide !) et en plus un grand format (24×30,5 cm) et ça, ça plait bien aux enfants !

L’idée d’un livre- promenade est sympa et en plus les enfants pourront recommencer le livre plusieurs fois, en prenant chaque fois un chemin différent !

Dame FORET 3

 

Pour vous faire votre propre idée et « feuilleter » le livre c’est par ici

SignatureNat

 

Le grand livre des petits trésors

GrandLivrePetitsTrésorsLe grand livre des petits trésors

Nadine Robert & Aki (ill.)

Éditions Gallimard Jeunesse (2015)

Tatsuo adore ramasser toutes sortes de petits objets qu’il trouve dans la nature. Sa grand-mère le sait bien, c’est pourquoi elle lui offre un beau sac rouge pour y mettre ses trésors.
Ensemble, ils parcourent six lieux différents : le bord de la rivière, la ville, la forêt, la campagne, le parc, la plage. Les deux promeneurs contemplent ce qui les entoure, s’émerveillent des beautés de la nature et des petites traces laissées par l’Homme.

Mon avis : A mi-chemin entre album, documentaire et livre-jeu, ce livre me semble intéressant pour initier les plus jeunes à l‘écologie. Il n’en parle pas directement, mais quand on regarde les « trésors » trouvés par Tatsuo (qui peuvent être une coquille d’escargot vide, des pétales de fleur ou encore une vis ou un bouton) on voit bien qu’il y a des choses qui n’auraient rien à faire dans la nature… Je dis qu’il s’agit aussi d’un album dans le sens où il y a une petite histoire et des dialogues entre Tatsuo et sa grand-mère.

GrandLivrePetitsTrésors

Et pourquoi livre-jeu ? Parce que toutes les deux pages le lieu de promenade change (bord de rivière, ville, parc, plage…) et qu’il y a à chaque fois à la suite, une double page qui récapitule les trésors trouvés et demande à l’enfant de rattacher le « trésor » à la chose à laquelle il appartient. Par exemple : Relier le bouton au pull ou les pétales de magnolia au magnolia…) De quoi apprendre quelques mots de vocabulaire au passage (un plectre, vous savez ce que c’est ? Moi je ne savais pas ! C’est un petit bout de plastique qui sert à jouer de la guitare, appelé aussi médiator).

J’ai bien aimé les couleurs, le dessin des décors et des animaux par contre je n’aime pas du tout la tête des personnages ! J’ai bien aimé aussi la page des « petits trésors vivants » (les animaux !). Une bonne idée d’activité à faire avec les enfants (qui parfois râlent quand on veut aller se promener…) que cette « chasse au trésor » !

SignatureNat

Un goûter en forêt

Un goûter en foGouterForetrêt

Akiko Miyakoshi

Traduit du japonais par Nadia Porcar

Coll. Mini Album Syros

Syros (2011 rééd. 2015)

L’auteure : Encore étudiante aux Beaux-Arts de Musashino, Akiko Miyakoshi reçoit « le Grand Prix Nissan des livres pour enfants ». Elle utilise différentes techniques d’illustration : dessin au fusain, collages, animations… C’est son premier album publié en français.

L’histoire : Ce matin, tout est blanc. Le papa de Kikko décide d’aller déblayer la neige chez la grand-mère de Kikko et il en profitera pour lui apporter un gâteau. Oui mais voilà, papa est parti et le gâteau est resté sur la chaise… Kikko décide alors de rattraper son papa. Elle se prépare, mets son bonnet et ses gants rouges, prend le gâteau et la voilà partie, marchant seule dans la neige au milieu de la forêt. Elle aperçoit soudain son père et se met à le suivre. Mais où va t-il ? Kikko ne connait pas cette maison. Elle s’approche et s’aperçoit qu’elle a suivi… un ours ! La maison est pleine d’animaux, mais ils sont tous très gentils et aideront Kikko a retrouver son chemin.

Une jolie histoire d’amitié et d’entraide, avec de très jolies illustrations « granitées » en noir et blanc (du fusain ?) rehaussées de quelques touches de couleur (rouge et jaune). Certaines pages ont l’air d’être dessinées sur un carton gaufré, cela donne une vraie impression de relief. On croit tout d’abord à un « remake » du petit chaperon rouge (le bonnet rouge, le gâteau que la petite fille apporte seule à sa grand-mère, la forêt, les animaux) mais au final ce n’est pas ça ! Un joli conte que les apprentis lecteurs pourront facilement déchiffrer tout seuls.

GouterForetbis

SignatureNat