How to stop time – Mois Anglais 8

HowFuir l’amour à tout prix pour rester en vie
Roman à partir de 13/14 ans

HOW TO STOP TIME

Matt Haig

Traduit de l’anglais (G-B) par Valérie Le Plouhinec
Illustration de couverture de Joëlle Jolivet

Hélium (2019)

*****

Présentation de l’éditeur : Tom Hazard, 41 ans en apparence, vient de postuler pour devenir professeur d’histoire dans un collège londonien. Il n’a ni amis ni relations, passe son temps sur Internet, et se tient résolument à l’écart des autres. Tom a un secret. Il est atteint d’anagérie, une condition qui survient à la puberté et qui provoque un vieillissement extrêmement plus lent que la normale. Âgé de 439 ans, il doit désormais, tous les huit ans, changer de vie pour ne pas éveiller les soupçons. Ce mal dont il est atteint, il l’a transmis à sa propre fille, Marion, née il y de cela plusieurs siècles. Il a dû se résigner à l’abandonner, pour ne pas la mettre davantage en danger.

Au travers de nombreux flashbacks, son existence se dévoile au fil des siècles, depuis sa naissance en France en 1581, jusqu’à la mort tragique de son grand amour, en passant par l’Angleterre de Shakespeare, celle d’aujourd’hui, ou encore le Paris de 1928, aux côtés de Zelda et Scott F. Fitzgerald.

*****

How to stop time

raconte l’histoire d’un homme qui, sans être immortel, vieillit beaucoup beaucoup beaucoup plus lentement qu’un humain lamba. A 439 ans, il en paraît 40. Sur le coup, on se dit, c’est super ! Mais en fait, il y a quelques inconvénients… Il doit bouger régulièrement pour ne pas attirer les soupçons des gens. Et il ne peut se lier à personne (vous aimeriez, vous, voir mourir de vieillesse l’amour de votre vie alors que vous êtes toujours débordant d’énergie et que vous n’avez pas vieillit ?)

Vivre longtemps ça peut être chouette, mais toujours seul ? Sans pouvoir dire ce qu’on est, ce qu’on a vu, ce qu’on a fait ? Sans partage aucun et dans la peur continuelle d’être découvert (et pris, selon les époques, pour un être diabolique ou pour un rat de laboratoire…)

Ce serait certainement très dur ! Une longue vie composée de fuites et de recommencements. Avoir du temps sans pouvoir en profiter pour se poser quelque part… Ne pas pouvoir aimer sans mettre la personne aimée en danger ? Drôle de vie !

Tom a souvent pensé à se suicider car s’il n’est pas sensible aux maladies, il peut mourir. Mais il a promis à Rose, l’amour de sa vie, de retrouver leur fille Marion et de prendre soin d’elle. Cette promesse lui permet de ne pas perdre pied, de continuer à avancer. C’est son but.

C’est un roman fantastique (sauf erreur de ma part), avec une romance, mais aussi un questionnement sur ce qu’est la vie, ce qui nous pousse à avancer, à faire certaines choses, à aller vers les autres… J’ai bien aimé l’alternance passé/présent des chapitres. Et les passages qui parlent de Shakespeare ou de Fitzgerald comme s’ils étaient là…

Un roman facile à lire et très agréable qui m’a beaucoup plu ! ♥

*****

D’autres que moi ont apprécié cette lecture : Antigone, Blandine

De Matt Haig, Sophie vous a présenté un conte parfait pour Halloween : La forêt interdite

*****

C’est ma 8ème et dernière lecture pour ce Mois Anglais 2020

organisé par Lou et Titine

et relayé sur Instagram par Lamousmé

Logo réalisé par Belette alias Cannibal Lecteur

Nous suivre et partager :

Sex story – La première histoire de la sexualité en BD

storyL’histoire du sexe des origines à nos jours
BD 15+

Sex story

La première histoire de la sexualité

en BD

Philippe Brenot & Laetitia Coryn

Les Arènes BD (2016)

*****

Présentation de l’éditeur : Tout ce que les livres d’Histoire n’osent pas raconter. Sex story dévoile la grande histoire du sexe et de l’amour.

Quand le premier couple est-il apparu ? D’où nous vient la pudeur ? L’érotisme ? Et l’amour, cette grande affaire des humains ? Avez-vous déjà entendu parler des grandes fêtes sexuelles de l’Antiquité ? De l’importance du microscope dans la répression de la masturbation ? Vous séchez ? Pas d’inquiétude !

Retraçant l’évolution des mœurs sexuelles en Occident des origines à nos jours, cet ouvrage est fait pour vous. Sex Story met à mal le tabou du sexe pour proposer un éclairage neuf. Mêlant rigueur historique et narration ludique, ce récit passionnant met les pieds dans le plat.

Fruit défendu, sexualité des dieux, éveil des sens, devoir conjugal… Mais aussi comportements sexuels méconnus de personnages pourtant incontournables, des excentricités de Cléopâtre à l’homosexualité de Michel-Ange en passant par le libertinage de Louis XV, c’est une immense fresque historique et anthropologique qui s’étale sous nos yeux.

*****

Sex story est une bd extrêmement drôle

et avec laquelle on apprend une foule de choses ! Saviez-vous que Cléopâtre avait inventé le vibromasseur ? Que les Égyptiens prônaient l’égalité homme/femme, qu’ils connaissaient la contraception ?

A travers les différentes périodes, on suit l’évolution (ou pas !) des mœurs, les différentes approches de la nudité ou encore de la pudeur.

La place de la femme a beaucoup évolué au fil des siècles ainsi que les mentalités sur des sujets comme la pédérastie (impensable pour nous aujourd’hui mais fréquente à Athènes dans l’aristocratie, contrairement à l’homosexualité, très mal vue à cette époque !)

Le dessin, humoristique, accompagne très bien le propos, et la liste des références bibliographiques est impressionnante (3 pages !)

Bref, si vous ne l’avez pas lue, n’hésitez plus. Instructif et humoristique, qu’est-ce que vous voulez de plus ?

La nouvelle édition a changé de nom, c’est maintenant “Une histoire du sexe“.

*****

Philippe Brenot connaît à priori bien son sujet. Il est psychiatre, anthropologue et spécialiste de la thérapie du couple. Il écrit aussi des articles dans Le Monde.

D’autres vous l’ont présenté avant moi : Caro, Noukette

Cette semaine, nous sommes accueillis par Moka

Sur le thème de la sexualité, un recueil de nouvelles : 16 nuances de première fois

Nous suivre et partager :

Les misérables – Adaptation BD

misérablesAdaptation BD

Ado / Adulte

LES MISÉRABLES

T1 : Fantine

L’Hermenier, Looky & Samh

Jungle Pépites (2019)

*****

D’après l’œuvre de Victor Hugo (1862)

à lire en pdf ici

*****

Après 19 ans de bagne, Jean Valjean est enfin libéré. Il a marché pendant 4 jours, il aimerait manger et se reposer. Malheureusement, à cause de son passeport jaune (qu’on donnait aux bagnards libérés) aucune auberge ne souhaite l’accueillir. Monseigneur Myriel l’accueille à sa table, sous son toit et le traite comme tous ses invités, avec gentillesse et respect. Grâce à cet homme, qui lui a fait confiance, Jean Valjean va devenir un autre homme : Monsieur Madeleine. De son côté, Fantine a été abusée par son amour pour un jeune homme. Celui-ci rentre chez ses parents, la laissant seule avec un enfant à naître.

*****

Les Misérables :

Si je connais cette histoire, ce n’est pas parce que j’ai lu le roman (bien que le tome 1 de l’intégrale soit dans ma pal) mais grâce au film avec Gérard Depardieu (ainsi qu’aux multiples adaptations réalisées d’après cette œuvre, que ce soit les films, pièces de théâtre ou bandes dessinées, dont j’ai pu lire les résumés ou voir des extraits).

A première vue et avec le peu de connaissances dont je dispose, je dirais que l’histoire d’origine à l’air d’avoir été respectée, même si on se doute qu’elle a été un peu “compressée”. Dans la BD, la rencontre entre Jean Valjean et Petit Gervais a lieu à la page 16. Dans le roman, c’est à la page 131…

Bien évidemment aussi, ce qui fait des “Misérables” un classique de la littérature française, c’est l’écriture de Victor Hugo. Mais ce que j’aime dans les adaptations, c’est qu’elles peuvent donner envie de lire l’œuvre d’origine ! Ce que j’ai fait à plusieurs reprises…

J’ai bien aimé les couleurs plutôt vives et les illustrations. Sauf que j’ai trouvé que les visages manquaient parfois un peu d’expression. Par contre j’ai bien aimé les décors, les costumes et la mise en page, variée (les cases). Je lirai la suite !

http://www.editions-jungle.com/IMG/png/pages_de_les-miserables-t01-int-light_page_1.png

Le cahier final m’a bien plu, c’est une bonne idée, mais il aurait pu être un tout petit peu plus étoffé. Il a été réalisé par Éléonore de Gé, qui propose une courte biographie de Victor Hugo, une petite présentation de l’époque et des jeux pour les plus jeunes. La bd en elle-même est un bel ouvrage, solide et avec un signet, bien pratique !

Voir par ici l’avis de Blandine

Une bd qui participe à deux challenges :

https://delivrer-des-livres.fr/wp-content/uploads/2017/11/Logo-Rouge-BD-de-la-semaine-250x250.jpg Cette semaine, c’est chez Stéphie

*

Cette année, je (re)lis des classiques

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :

Hé ! La mer monte – Écologie et humour

MerComprendre le changement climatique
Doc Ado/Adulte

HÉ… LA MER MONTE !

Chronique d’une vague annoncée

Éric Chaumillon, Mathieu Duméry

et Guillaume Bouzard (Ill.)

Plume de carotte (2019)

En partenariat avec le Parc naturel régional du Marais poitevin

*****

Présentation de l’éditeur : Hé… LA MER MONTE ! c’est d’abord l’histoire d’un véritable « show scientifique » animé par le trio Éric Chaumillon, Mathieu Duméry et Guillaume Bouzard. Lors de ces conférences fortes et originales, sont exposés leurs regards croisés sur le changement climatique : le discours scientifique est agrémenté d’humour, le tout prenant vie dans des dessins drôles et efficaces.

Ce projet unique a donné naissance à ce livre. Il est un outil indispensable dans le monde d’aujourd’hui, pour comprendre le changement climatique et quel impact l’Homme a sur son environnement, particulièrement sur les côtes et le littoral. Mais pas de panique ! Vous apprendrez aussi que la nature nous offre des solutions, et que nous n’avons qu’à mieux l’observer…

*****

En 10 chapitres, qui vont du “temps géologique” à “restaurer et développer les zones humides littorales pour s’adapter”, les deux auteurs, Éric Chaumillon (la parole scientifique) et Mathieu Duméry (alias professeur feuillage) nous aident à comprendre le rôle joué par l’homme sur son environnement et le rapport avec la montée des eaux. Guillaume Bouzard illustre avec humour ce documentaire.

Au départ j’ai cru que c’était un documentaire jeunesse. Je me suis vite aperçue en commençant ma lecture que ce n’était pas le cas ! C’est intéressant, mais malgré les apports humoristiques, le sujet n’est pas simple. Vulgariser des sujets aussi complexes ne doit pas être évident. Ici, c’est plutôt réussi. Même si je ne suis pas devenue une experte de la question du changement climatique, j’en connais (un tout petit peu) plus sur la question.

Une lecture tout à fait d’actualité et qui vous permettra de mieux comprendre les relations entre les choses (le rôle des zones humides par exemple, ou celui des sédiments, le problème posé par les barrages ou par le pompage de sable en mer…)

A lire !!

*****

Feuilleter le livre sur le site de Plume de carotte

Du dessinateur Bouzard, nous vous avons présenté la BD : La grande aventure

Je vous invite également à aller regarder les vidéos écolos du professeur feuillage (Certaines blagues un peu salaces pourront en choquer certains mais si les sujets sont traités avec humour, le fond est malheureusement tout à fait sérieux).

Nous suivre et partager :