Merveille des merveilles – Album

Merveille  Merveilles des merveilles

Jennifer Dalrymple & Nathalie Novi (ill.)

Didier Jeunesse (2016)

* * * * *

Tamsine, une jeune fée que tout émerveille, n’a pas pu résister à la beauté de l’hiver glacé. Elle a ouvert sa fenêtre et s’est envolée pour aller admirer les branches givrées. Le froid l’a saisie brutalement et quand elle a voulut rentrer, c’était trop tard, ses ailes s’étaient brisées…

Quand elle se réveille, c’est pour s’apercevoir qu’elle a été recueillie par étrange lutin. Un lutin couturier d’un genre un peu spécial qui est aussi un peu grognon. Ils vont passer l’hiver ensemble et s’apprivoiser mutuellement dans le bel atelier de couture du lutin.

* * * * *

J’ai longtemps laissé de côté ce magnifique album. La couverture assez sombre et avec beaucoup de bleu et de vert ne m’attirait pas du tout. Et pourtant ! « Merveille des merveilles » dirait la petite fée, c’est un album splendide. L’histoire est très poétique et les illustrations, très colorées sont magnifiques. Le grand format de l’album permet de profiter pleinement de ces illustrations.

Une belle histoire pour fêter l’arrivée du printemps !

* * * * *

Merveille

Le blog de l’auteure, Jennifer Dalrymple

Le blog de l’illustratrice Nathalie Novi (si vous trouvez comment entrer, dites-le moi !)

Sur le site de l’éditeur Didier Jeunesse vous pourrez voir d’autres illustrations

Il fait partie de la sélection de Ricochet

Mya a beaucoup aimé aussi !

challenge albums 2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Ecoute l’hiver – Lecture Croisée

lectures croiséesLes lectures croisées, vous les avez déjà croisée chez Liyah ou ici même si vous nous suiviez déjà en 2011 et 2012 (il y a 6 ans!!)!
A l’époque, nous vous parlions chaque mois de livres différents, mais autour d’un thème commun. Nous avons décidé il y a peu de recommencer ces rendez-vous, et nous vous proposerons donc régulièrement des articles autour de thèmes communs.

Pour reprendre en douceur, notre premier thème est celui de l’hiver !

hiverEcoute l’hiver

de Thierry Laval

Hatier jeunesse, 2016
10.95€

Ce petit cartonné, de la collection Petit livre à écouter, est donc parfait pour ce thème de l’hiver.

5 double pages et un rabat, pour découvrir des sons de la nature, réellement enregistrés dans la nature. Chaque page fonctionne de la même manière, comme dans les autres titres de la collection  : Une question, un son qui correspond, et la réponse.

Qui croasse sans cesse pour annoncer l’hiver ?

Les grues chassées par les matins froids ou les corbeaux criards ?

Ce procédé est parfois difficile à comprendre pour les tout-petits (livre conseillé dès 1 an), mais les sons sont intéressants de toute façon. Par ailleurs, le vocabulaire est riche, autour de la nature et de l’hiver, plutôt un bon point car cela permet aux enfants de découvrir des choses qui changent un peu.

La dernière double page invite les enfants à chercher des choses en particulier dans l’illustration qui s’étend sur la grande page, mais aussi à écouter un mélange des bruits entendus avant, pour se rendre compte de l’ambiance sonore générale de l’hiver.

D’un point de vue pratique, les puces sont tactiles, faciles donc même pour les petits doigts, et les sons bien clairs, voire un peu forts pour les plus jeunes.

Si les illustrations sont un peu trop criardes pour la saison hivernale aux yeux des adultes, elles s’avèrent parfaitement attractives pour les jeunes lecteurs. Notons tout de même que les illustrations proposent des animaux personnifiés, mais qu’il est dommage d’avoir choisi certains animaux sensés hiberner.

Ma mini hérissonne testeuse officielle aime bien cette collection, et ce livre ne fait pas exception, même si les bruits de l’hiver peuvent être légèrement inquiétants… Elle adore aussi Les véhicules, encore plus bruyant, évidemment.

+ D’autres titres de la collection : La nuit, la mer, la ferme…


+ Découvrez ce qu’a choisi de présenté Liyah : 
Elle vous a déjà parlé de cette collection ici !

+ D’autres livres autour de l’hiver : 
Les moufles de Yoko Imoto
Le noël du hérisson

Lire c’est Partir un éditeur pas comme les autres

LireLire c’est partir

***

Lire c’est partir est une association loi 1901, à but non lucratif, créée en 1992 par Vincent Safrat. Son but est de favoriser l’accès à la lecture pour tous. C’est un éditeur « social ». Vous en saurez plus sur cette page.

Lire c’est partir fait parti du mouvement Bleu Blanc Zèbre porté notamment par l’écrivain Alexandre Jardin.

Cette maison d’édition pas comme les autres édite des livres jeunesse qu’elle revend 0,80 cts d’euro (ce qui couvre les charges). Ils ne sont pas vendus dans le commerce mais lors de ventes itinérantes, sur internet ou dans leurs dépôts : voir ici.

Les ventes, si j’ai bien compris, se font essentiellement via les écoles et certaines associations. Si vous travaillez dans une école, une crèche ou une association, n’hésitez pas à les contacter pour plus de précisions.

On m’a donné deux de ces livres car une de mes sœurs a deux jeunes enfants et habite aux États-Unis (au secours les frais de port !!) et je suis donc toujours à la recherche de livres pas trop lourds (donc couverture souple) pour qu’elle puisse les ramener dans l’avion quand elle vient une fois par an.

Lire

Biscotte et Compote

Mymi Doinet & Claude K. Dubois (2008)

C’est l’hiver. Là-haut sur la montagne, deux adorables marmottes habitent dans une grotte. L’aîné, Biscotte, une grande frileuse, enfile couche sur couche de vêtements et d’édredons pour essayer de se réchauffer. Pendant ce temps, Compote joue avec les flocons, se roule dans la neige et construit une marmotte de neige !

Une histoire très mignonne très joliment illustrée par Claude K. Dubois dont on reconnait tout de suite les dessins si doux !

De Mymi Doinet, nous vous avons déjà présenté : Tu es dans la lune Roméo ! / Tu es super, petit hamster ! / La tour Eiffel a des ailes / Tu es libre petit éléphant ! /  Tu n’es plus seul petit ours et Sauve toi petit Tigre (Les animaux de Lou)

De Claude K. Dubois, je croyais vous avoir présenté quelques albums, mais je n’ai rien retrouvé… Un oubli qu’il va falloir corriger, j’adore ses histoires et ses illustrations, toujours pleines de douceur…

***

Lire

Les machins qui roulent

Agnès Rosenstiehl

C’est un imagier (à partir de 2/3 ans) qui regroupe tout ce qui roule, par thème : tout ce qui roule à la ville, tout ce qui roule à la campagne… Mais aussi ça roule pour les tout-petits (les poussettes !) ou ça roule ailleurs, ça roule loin…

Agnès Rosenstiehl, auteure/illustratrice, est-il encore besoin de la présenter ? Si vous avez un doute : C’est la maman de Mimi Cracra !! Là, je savais bien que vous la connaissiez…

Les illustrations « datent » un peu, mais je suis sûre que ce petit album plaira encore, tellement les petits adorent tout ce qui roule !

Cette réédition n’est pas tout à fait semblable au livre d’origine (qui date de 1990), mais vous aurez tout de même une bonne idée des illustrations en allant voir par là.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

La louve

La LouveLa louve

Clémentine Beauvais & Antoine Déprez

Coll. Histoires comme ça

Ed. Alice Jeunesse (2014)

♥♥♥

Ce qui m’a attiré en premier, comme souvent avec les albums d’ailleurs, c’est l’illustration de couverture. Le joli visage rond et rose de cette petite fille sous sa peau de loup. Puis j’ai ouvert cet album et je me suis retrouvée face à un magnifique paysage enneigé avec, tout au fond, un petit village haut perché. J’étais attrapée !

Les personnages ont des têtes plutôt amusantes (et certains ont des nez parfois, que Cyrano ne renierait pas ! Même s’ils ne vont pas dans le même sens…). Le seul dessin que je n’ai pas trop aimé, c’est celui de la louve. Son museau est un peu étrange…

Quand à l’histoire, elle est plutôt triste au départ. Un père a attrapé un louveteau pour faire un manteau à sa fille. Mais la louve, qui est aussi la sorcière qui protège le village, jette un sort à la fille de l’homme et promet qu’elle mourra si les villageois ne lui rendent pas son fils, le louveteau.

Oui mais voilà. Le père a déjà tué le petit de la louve… Que faire ?

Un drôle de conte hivernal, plein de neige, de sorcellerie et d’amitié que j’ai beaucoup aimé !

Avec en prime de drôles d’expressions rigolotes : « un froid de loup« , « une maladie de sorcière« , j’adore ! Et il semblerait que je ne sois pas la seule, puisqu’il a déjà eu plusieurs prix : Cet album a gagné le Prix des P’tits Loups 2015 et le Prix Chapitre Nature 2015 et il a été nominé pour le Prix des Incorruptibles 2015-2016.

Le site de Clémentine Beauvais ici

Celui d’Antoine Déprez .

logoalbums2016.jpg