A kiss in the dark : amour ou mensonge ?

A Kiss in the dark est un roman très touchant sur l’amour à l’adolescence et l’homosexualité. Une belle histoire d’amour peut-elle survivre au plus gros des mensonges ?

a kiss in the darkRoman pour adolescents

A Kiss in the dark

de Cat Clarke

traduit par Alexandra Maillard

Robert Laffont, 2014
Collection R, 414 pages
978-2-221-14508-9, 17,90€

Derrière ce titre étrange A Kiss in the Dark – Un baiser dans le noir, se cache un roman touchant sur l’adolescence, mais surtout sur le mensonge et ses conséquences.

Alex fait une rencontre sur un forum de musique, et, lors d’un concert, découvre en vrai Kate. Il fait sombre et leur rencontre les conduit à un baiser, dans le noir. Un baiser mais, surtout, un malentendu. J’ai vu beaucoup de critique avant de lire le livre qui cachait le mystère de ce livre, mais je trouve que ce n’est pas là que ce situe l’intérêt de ce roman. Ce secret, on le découvre assez rapidement, et on s’en doute dès les premières pages. Dans le passage suivant, je vous dévoile donc ce secret. Rendez-vous en dessous des étoiles rouges pour connaître mon avis sans être pour autant spoiler.

***

Kate est une jeune fille un peu timide, et sa rencontre avec Alex est vraiment très belle. Pourtant elle se trouve sur son identité, car Alex a beau être un garçon manqué, c’est surtout une fille. Cheveux courts, veste masculine, skate… elle ne se pose même pas la question. Et Alex, amoureuse, heureuse elle aussi, s’enferme dans le silence, puis dans le mensonge. Et ils vivent une superbe histoire d’amour… avec ce secret comme épée de Damoclès.

Dans la première partie de A kiss in the dark, on suit Alex et on comprend et excuse totalement cette jeune fille heureuse. Le lecteur s’attache, s’inquiète. Cat Clarke fait parfaitement ressentir le désarrois de son héroïne, et, comme tout part d’un malendu, on excuse. Quand tout part en vrille et que Kate apprend la vérité, la belle histoire d’amour vire au cauchemar.
Changement de ton, et surtout changement de narrateur principal. C’est maintenant la voix de Kate qui se fait la plus présente, et on va apprendre peu à peu à mieux la connaître. On va se mettre à sa place. L’auteur réussi une fois de plus à nous faire apprécier son héroïne, et parvient à nous faire aimer ces deux protagonistes, alors même qu’ils se font du mal.

***

A Kiss in the dark est avant tout une superbe histoire d’amour et deux personnages attachants. C’est aussi des larmes, une guerre et la force destructrice des réseaux sociaux. C’est une mère trop présente et une famille presque absente. C’est un bonnet en laine. Un magnifique roman d’amour, de ces amours tourmentés, destructeurs, où le mensonge s’imice. Un beau message d’écoute et de tolérance, qui saura toucher les lecteurs qui aiment la littérature jeunesse / YA.


+ sur le site des éditions Robert Laffont

+ Challenge YA#6

+ D’autres livres de Cat Clarke à découvrir :

REVANCHE PERDUE ET RETROUVÉE OPÉRATION PANTALON CONFUSION CRUELLES

Revanche et Cruelles sont deux romans qui m’ont beaucoup marqué, et que je vous conseille! Perdue et retrouvée est différent, mais très touchant aussi !

+ D’autres histoires d’amour tourmentées :
maison des reflets no longer héroïne  VentPrendra Cet été-là la sirène

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Laisse brûler

Laisse brulerLaisse brûler
d’Antoine Dole
Sarbacane, 
Collection Exprim’ (2010)

* * * * *

Trois jeunes hommes. Noah, anéanti il y a 6 ans par Julien. Maxime, le petit ami de Noah, amoureux vite éconduit. Et Julien, animateur télé, qui se réveille nu, ligotté à une chaise, dans une cave.
Trois comme pour un triangle amoureux d’une mauvaise série, pourtant on est bien loin de ça.
Avec des mots crus, Noah, Maxime et Julien nous parlent à leur manière de l’amour : l’amour physique et l’Amour, mais surtout des ravages qu’il cause.
Les événements se bousculent, sans que l’on sache vraiment au début, sans que l’on comprenne. Noah traine un fardeau, celui d’une rupture dit-il à qui veut bien l’entendre, surtout aux psys qu’il va voir pour cumuler les traitements et les anti-dépresseurs. Avaler des cachets, boire, baiser, et passer des heures sur un banc, à côté de chez Julien.
Trois hommes, trois destins brulés, des chemins qui se croisent, qui se cherchent.
D’une voix intense, brutale, crue, Antoine Dole donne la parole à ces trois hommes. Ils se livrent en racontant leur vie, et l’on reconstitue peu à peu le puzzle de cette terrible histoire.
Des phrases courtes, souvent percutantes, qui accrochent le lecteur… ou le rebutent :
« Faut voir qu’il trouve ça bon, baiser l’imbaisable, bien esquinter. »
« Dans ma tête je ris, pleure, m’emporte et ressens, l’air de rien. Dans ma tête je vis. »

* * * * *
Totalement dans le ton de la collection Exprim’, ce livre est bien construit, percutant, dérangeant… mais il faut apprécier le ton, l’oralité de l’auteur, qui sont un véritable obstacle pour moi.

Le blog de l’auteur ici

Le site des éditions Sarbacane

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Sarra Manning – 2 romans

Romans ados à partir de 13/14 ans

Oui, je vois d’ici votre surprise ! Comment, Nathalie, qui n’aime pas trop les trucs « girly » nous présente des livres de Sarra Manning ? Ben oui, que voulez-vous, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, c’est bien connu… Et puis, ce n’est pas si « girly » !

Sarra Manning C’est une auteur anglaise qui a fait des études de journalisme. Elle est d’ailleurs journaliste et rédactrice de journaux -féminins essentiellement- et écrit des romans pour adultes et adolescents.

En plus des deux romans présentés, elle a également écrit Guitar girl, Attachiante ou encore les séries Glam girl ou Journal d’un coup de foudre.

Au cœur de ma nuit

Pocket Jeunesse (2008)

AuCoeurDeMaNuitIsabel, 16 ans, terrifie ses amies, terrasse sans remords ses ennemis, vole son père, ment, boit et fume. Après avoir été le souffre-douleur de ses camarades au collège, elle est désormais le tyran du lycée, chef d’une bande aussi détestée que respectée.

Mais derrière cette carapace se cache en réalité une jeune fille fragile, qui porte un lourd chagrin : sa mère est morte et elle se sent horriblement coupable de son décès. Pour affronter sa souffrance, Isabel a décidé de ne jamais révéler son secret. Une rencontre inattendue va pourtant changer le cours de sa vie…

Mon avis : Isabel est malheureuse, très malheureuse. Mais elle ne peut, ne veut se confier à personne. Il y a beaucoup de violence en elle (à la hauteur de sa souffrance ?)

Autant le dire tout de suite, au début du roman, c’est vraiment une fille détestable, une peste. Puis au fur et à mesure qu’on comprend sa douleur, ses souffrances, on s’attache à elle, on voudrait pouvoir l’aider…

Facile à lire, prenant, un livre sur les difficultés qu’on peut rencontrer à l’adolescence ou encore lors d’un deuil. Je l’ai lu il y a quelques temps déjà, donc j’ai voulu relire des passages avant de le présenter, histoire de me remettre dans l’ambiance. Un truc qui a très bien marché parce que du coup, je l’ai relu !! Très addictif finalement...

 ♣ ♣ ♣

 De si jolies choses…

Pocket Jeunesse (2010)

DeSiJoliesChoses

Lucy aime son meilleur ami, Charlie. Malheureusement pour elle, cet être parfait préfère les garçons… et Walker en particulier. Ce briseur de cœurs est, quant à lui beaucoup plus attiré par les filles ! Et surtout par Daisy qui, elle, aime les filles, déteste les garçons, et Walker plus que tout ! Pourtant de jolies choses les attendent au coin de la vie…

Mon avis : Ce qui m’a tout de suite plu dans ce roman, c’est l’alternance des narrateurs. A chaque chapitre, on entend une voix différente. Souvent dans ce cas-là, il y a deux narrateurs. Ici, il y en a 4. Et cela permet d’entendre/de comprendre les façons de penser de chacun et la différence de leurs réactions.

Ensuite, j’ai apprécié sa façon de parler de l’identité sexuelle (homosexualité et hétérosexualité). Ouvertement, sans complexe et sans fausse pudeur (mais sans rien de choquant non plus, je vous rassure). Parce qu’à l’adolescence, nombreux sont les jeunes qui se posent des questions à ce sujet ! Et voir un roman aborder ça sans tabou, je pense que ça peut aider à « dédramatiser » la chose.

Le style est fluide, c’est facile lire, plutôt réaliste, plein d’humour et tout à fait agréable à lire. Les personnages évoluent au fil des pages et apportent parfois quelques surprises ! Et contrairement à certaines critiques lues ici ou là, je n’ai pas été déçue par la fin. Une fin trop guimauve aurait effectivement été décevante à mon sens. Ici, la fin reste ouverte, tout est possible, sans jugement.

J’ai bien aimé les deux livres : « Au cœur de ma nuit » est plus dur, la douleur d’Isabel m’a tiré des larmes… « De si jolies choses… » est plus léger et plus drôle. SignatureNat

RDL# Suite de BD – Big bang Cats et Carnets de Cerise

Aujourd’hui quelques mots sur deux bandes dessinées, des suites de séries déjà présentées, réclamées par mes élèves !

Flora Grimaldi et Anna Cattish - Big Bang Cats Tome 2 : Let's rock !.Big bang cats 2

On retrouve les très jolies illustrations qui ont fait le charme du premier tome, et la suite des aventures de nos collégiens et de leur groupe de rock. Les histoires entre eux sont toujours aussi pétillantes et fraîches, et permettent d’aborder des thèmes variés autre que la musique, notamment l’amour et l’homosexualité.

Un deuxième tome à la hauteur du premier, qui fait avancer l’histoire. Toujours de la musique donc, suite au concert du lycée. On retrouve tous nos personnages du premier tome, et ces adolescents touchants se dévoilent un peu plus… Tout comme les illustrations, qui sont plus assurées et nous offrent elles aussi une découvertes plus précises des personnages.

Un succès au CDI, les élèves (surtout des filles) ont apprécié ce deuxième tome, et veulent la suite. Un nouveau personnage est d’ailleurs prévu dans le tome 3…

Mon avis sur le premier tome

Flora Grimaldi et Anna Cattish – Big Bang Cats 2, Glénat –  9,99€

 

Les carnets de CeriseJoris Chamblain - Les carnets de Cerise Tome 3 : Le dernier des cinq trésors.

3 Le dernier des cinq trésors

Voilà une éternité que j’ai lu le tome 3 de Cerise ! Après mon gros coup de coeur pour le premier tome, j’avais peur d’être déçu… Verdict ? La suite offre encore de très beaux moments !

Après un deuxième tome assez solitaire, où Cerise passait beaucoup de temps dans les livres, le temps continue de passer, et c’est en hiver que nous retrouvons notre petite héroine.

Dans le troisième tome, les amies de Cerise sont plus présentes, et c’est toutes ensemble qu’elles vont se lancer dans une vraie chasse au trésor pour aider une restauratrice de livres anciens. Sur les traces de son enfance, celle ci apprendra à redécouvrir ses souvenirs… Au coeur de l’hiver, les paysages sous la neige sont magnifiques…

Les histoires de Cerise sont empreintes de beaucoup de nostalgie, la tristesse des personnages est palpable, on a de la peine pour eux… et pourtant en refermant ces bandes dessinées on a le sourire aux lèvres ! Auteur et illustrateur oeuvrent de concert pour nous offrir un récit plein de vie, poignant et beau.

On en redemande, encore !

Chamblain Joris, Neyret Aurélie – Les carnets de Cerise 3 – Soleil, 9782302042988, 15,95€

Voilà longtemps que je n’avais pas parlé de BD sur le blog, entre temps le Rdv bd a changé de crèmerie, et maintenant il tourne régulièrement! Du coup je suis même incapable de vous dire qui héberge aujourd’hui les articles :) Noukette, Stephie, Mo, Jérôme ?