Promise – BD fantastique (Trilogie) ♥

PromiseUne bd qui fait flipper !

PROMISE ♥
Thierry Lamy & Mikaël

Glénat

*****
T1 : Le livre des derniers jours (2013)
T2 : L’homme souffrance (2014)
T3 : Incubus (2015)

*****

 Promise Promise

Série terminée

*****

Nous sommes en 1864 dans l’Idaho. La guerre de Sécession se termine, là bas dans l’Est, mais ici les habitants n’en savent rien. Jérémie, Margot et leur fille Rachel vivent près de Promise, petit bourg tranquille et hors du temps entouré de montagnes. Suite à un problème de couple, Jérémie part en forêt pour réfléchir. Il va y faire une sinistre rencontre

L’histoire débute ainsi : « Mon père était une bête féroce… Et ma mère, une hyène. La charognarde est morte en mettant bas. Dès les premières heures, j’ai dévoré mes frères. Nous n’étions que des monstres. Des monstres issus de la même portée ! Alors j’ai quitté les tréfonds de ma caverne pour la surface du monde… Et ce monde aussi était un enfer ! » (ça fait flipper !!!)

*****

Quelques remarques :

1) c’est clairement une bd pour adulte (possession démoniaque / ésotérisme / violence / meurtres…)

2) il est évident que cette bd ne va pas plaire à tout le monde… Ne serait-ce que par son thème, la possession démoniaque mais aussi par la critique de la religion qui y est faite !

3) Cette bd est mise dans la catégorie « western fantastique« … Ok, ça se passe dans l’Ouest, juste à la fin de la guerre de Sécession… Mais sinon, le côté fantastique/épouvante est beaucoup plus important que le côté western (autrement dit, même si vous n’aimez pas les westerns, vous pourriez apprécier cet album).

Je ne m’attendais pas du tout à ça, mais j’ai adoré. L’histoire est flippante (j’étais bien planquée sous ma couette !), la tension monte petit à petit, la peur aussi… Le personnage principal est vraiment très spécial (et pour cause !) J’ai beaucoup aimé le dessin de Mikaël (auteur de « Giant »), il plante un décor sombre, pluvieux qui renforce une ambiance déjà cauchemardesque… (âmes sensibles s’abstenir !!)

*****

Pour feuilleter les premières pages

www.mikaelbd.com
https://www.facebook.com/Mikael.auteur

De cet auteur/illustrateur, nous vous avons déjà présenté le splendide : Giant (2 tomes)

Cette semaine nous sommes accueillis par Noukette

Nous suivre et partager :
0

Locke & Key – Comics partie cinq

Locke LOCKE & KEY ♥

Joe Hill & Gabriel Rodriguez

Milady-Bragelonne (2016)

***

Livre 1 : Bienvenue à Lovecraft

Dans la famille Locke, il y a Rendell, le père, Nina, la mère et leurs 3 enfants, Tyler, l’aîné, puis leur fille Kinsey et enfin Bode, le petit dernier à l’imagination fertile (y’a qu’à voir sa tête !)…

C’est l’été, les parents retapent leur maison de vacances, aidés avec plus ou moins d’enthousiasme par leurs deux aînés (Bode, lui, découvre la nature !!)

Cette petite vie tranquille et quasi bucolique va être brutalement perturbée par l’arrivée de Sam Lesser et Al Grubb, deux élèves de Rendell (qui est conseiller d’orientation), venus tout spécialement pour le tuer.

Ce n’est que le début d’une escalade dans la violence et l’horreur, le tout habilement mêlé de fantastique. Suite au décès de leur père, la famille part habiter chez le frère de celui-ci, Duncan, à Keyhouse, Lovecraft, Massachussets, la maison familiale de Rendell et Duncan. Et là, ils vont découvrir un manoir étrange et beaucoup, beaucoup de clefs toutes plus surprenantes les unes que les autres…

Locke

***

Ne croyez pas que je vous ai raconté la moitié du bouquin… Non, non, loin s’en faut, ce ne sont que les 15 premières pages sur 336 !!

J’ai tout aimé dans cette bd. Le scénario – qui, je pense, n’a pas fini de me surprendre – le côté fantastique (la maison « Keyhouse » est magnifique et légèrement inquiétante à la fois, avec ses clefs aux pouvoirs étranges cachées partout et son puits « habité »…)

La façon dont est construite l’histoire aussi, avec ses nombreux va et vient entre passé et présent et le fait qu’on découvre petit à petit ce qui a façonné chaque personnage (ainsi que leurs désirs / secrets / peurs…)

J’ai terminé aujourd’hui (un dimanche !!!) le tome 2/3 et j’ai vraiment hâte d’avoir le 3ème en main (et en même temps, après, il n’y en aura plus, alors suis-je vraiment si pressée d’arriver à la fin ? La réponse est OUI !!!)

Que de questions on se pose en fermant ce comics (où est le tome 3 ????) Plus sérieusement, on s’attache vraiment aux personnages qui sont des gens ordinaires à qui il arrive tout un tas de trucs pas franchement rigolos (voire carrément flippants !) et on a envie de savoir comment ils vont évoluer, quel rôle ils vont tenir dans l’histoire, ce qui va leur arriver, qui est cette mystérieuse dame noire, d’où viennent ces clefs…

Les illustrations m’ont beaucoup plu et la « mise en page » également. Il y a beaucoup de pleines pages, des cases jamais identiques, des effets de plongée, des zooms, des cases dont on a l’impression qu’elles sont identiques mais… tiens, il y a une ombre ici, une ombre différente par là (oui, les ombres sont importantes !) Les personnages ont de grands yeux et ils sont très expressifs.

Et, ce qui ne gâte rien, il y a beaucoup d’humour ! Et de références diverses et variées, des clins d’œils, des trucs qu’on ne voit qu’en regardant très attentivement les illustrations…

J’allais presque oublier de parler des couvertures : Elles sont ma-gni-fiques ! Les photos ne leur rendent pas hommage. Elles sont « embossées » c’est à dire qu’il y a du relief, ce sont vraiment des bd de belle qualité !

Bon en fait, j’ai craqué !! De passage à Nantes lundi dernier (il faisait un froid polaire), je tombe nez à nez avec… Une librairie spécialisée BD !! Et il restait un tome 3 de Locke & Key… Oui, je suis faible, je voulais savoir la suuiiiite !!!

***

Le livre 1 contient les tomes 1 et 2 initialement parus en 2010 et 2011. Anywhere Key by GabrielRodriguez

Le livre 2, les tomes 3 et 4, parus en 2012 et 2013.

Le 3ème et dernier livre (regroupant les tomes 5 et 6 de la précédente édition) est sorti en 2016.

Cette série a reçu deux fois le Prix British Fantasy du meilleur comics (2009 et 2012)

Joe Hill a également reçu le prix Eisner du meilleur scénariste en 2011

Locke & Key faisait partie de la sélection du 42ème festival d’Angoulême (2015) et a été nommé pour plusieurs autres prix

***

Petite bio de Joe Hill sur le site de l’éditeur

Le site de Joe Hill (en anglais)

Sur le site du dessinateur, Gabriel Rodriguez, en anglais également, vous pourrez voir de nombreuses illustrations.

L’avis de Jérôme, celui de Pénélope Bagieu (vidéo)

Et par ici, un article beaucoup plus « poussé » que le mien avec une approche « psychologique » (Complexe d’œdipe, toussa toussa… ;) )

Autres comics présentés : Copperhead, Batman, Paper girls, La vie est belle malgré tout.

Cette semaine, ça se passe Au milieu des livres

Info de dernière minute : Il semblerait qu’une série tirée de ce comics soit en cours de tournage !! Réalisée par Andy Muschietti (réalisateur de « ça »)

https://img00.deviantart.net/6e90/i/2010/168/6/6/key_compendium_8__mending_key_by_gabrielrodriguez.jpg

Nous suivre et partager :
0

La masque de la mort rouge (classique – Poe)

masque masqueLe masque de la mort rouge

et autres histoires extraordinaires

Edgar Allan Poe

Traduction de Charles Baudelaire

Éditions Milan (2000)

********

Indiqué « à partir de 9 ans », je trouve que c’est un peu exagéré ! C’est violent, morbide et très descriptif, et je ne pense pas qu’un enfant de cet âge-là y comprenne quelque chose…

Écoutez ou lisez la première nouvelle et revenez me dire si vous liriez ça à votre enfant de 9 ans ! ;)

********

6 nouvelles composent ce recueil paru initialement en 1842. Il s’agit de :masque

  1. Le masque de la mort rouge : Texte original ici.
  2. Le chat noir : Texte ici
  3. La chute de la Maison Usher : Le texte ici
  4. Le coeur révélateur : Texte
  5. Hop-Frog : Voici le texte
  6. La barrique d’amontillado : Texte en lien

Je n’ai volontairement pas mis les résumés de ces nouvelles. Tout l’intérêt de ces nouvelles, pour moi, réside, non pas dans l’histoire, mais dans la façon dont elle est racontée et mise en scène. Je me souvenais avoir lu ces nouvelles vers l’âge de 13 ou 14 ans. Une première approche de « l’horreur » parce qu’il faut bien avouer que c’est plus que du fantastique, c’est du fantastique qui fait peur et met mal à l’aise !!

Voilà en quoi, pour moi, Poe est un grand écrivain. Malgré le temps passé depuis l’écriture de ces nouvelles, le temps écoulé depuis ma première lecture, j’ai ressenti le même malaise. Ces descriptions, si imagées et si complètes, m’ont totalement « possédées » !!

********

Si vous voulez écouter « Le masque de la mort rouge » c’est par là (beaucoup d’autres sont également disponibles en audio) :

********

C’est bien de (re)lire des classiques, on fait quelques recherches pour se documenter et puis on s’aperçoit qu’un auteur dont on était intimement persuadé qu’il était anglais est en fait… américain ! Humm… Passons…

Participe au Challenge « Cette année, je (re)lis des classiques » et « Challenge des RE » chez Blandine

  classiques   

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
0

Le passeur – une bande dessinée plutôt « Adulte »

  PasseurLe passeur ♥

Hermann & Yves H.

Coll. Aire Libre

Dupuis (2016)

° ° ° ° °

Dans un monde désolé, qu’on imagine post-apocalyptique, un homme et une femme, Sam et Sam cherchent un passeur qui doit les mener vers un monde meilleur… Ils ont trouvé un prospectus parlant de ce « paradize » et de son passeur avec un plan et de l’argent sur un cadavre. Depuis, ils marchent à travers le désert… Ils arrivent enfin dans la ville où doit se trouver ce fameux passeur. Une ville morte, où rien ni personne ne bouge…

Passeur

° ° ° ° °

Franchement, le scénario est digne d’un bon film d’horreur… L’ambiance est glauque, sordide. On sait, on sent que ça risque de mal, très mal finir. J’en ai encore des frissons, rien qu’à regarder la couverture. Les couleurs, les visages inexpressifs de certains personnages, tout est fait pour flanquer la trouille ou du moins, mettre très mal à l’aise… Un univers sombre, très très sombre ! Si vous ne me croyez pas, allez jeter un œil sur la vidéo de présentation ci-dessous…

Si vous êtes adepte des « Feel good books » et autres « Happy end », passez votre chemin, ceci n’est pas pour vous…

Déprimés s’abstenir !

Bon, ceci dit, j’aime bien les happy end aussi et j’ai adoré cette bd !! Alors si vous aimez Hermann, ou si vous aimez les histoires bien sombres, laissez-vous tenter !

Passeur

D’Hermann, j’ai lu « Les tours de Bois-Maury », « Comanche », « Bernard Prince » (j’ai toujours toute la collection !!) ou encore « Jérémiah » qui avait déjà cette ambiance post-apocalyptique, mais avec l’humour en plus. Ici, l’humour n’est pas de mise…

Hermann a eu de nombreux prix tout au long de sa carrière (voir en bas de page de son site), le dernier en date étant le Grand Prix au festival d’Angoulême 2016 pour l’ensemble de son œuvre.

° ° ° ° °

Pour aller feuilleter quelques pages

Le site d’Hermann (une page est consacrée à son fils, Yves H.)

La bd de la semaineCette semaine, nous sommes accueillis par Noukette

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :
0