La ronde des livres #2 – 3 albums + 1BD –

La ronde des Livres #2 – encore des albums, mais une BD pour enfants s’est glissée au milieu!

 

Pleine Lune

pleine-lune.jpg
Un grand album splendide tout en noir et blanc. La beauté de cet album réside surtout dans la finesse qui caractérise les découpes dans les pages puisqu’en fait les illustrations ne sont que des jeux de découpes de pages, de noir sur blanc, de blanc sur noir.  L’histoire est sympathique, mais c’est vraiment ces découpes qui me resteront de cet album. Le seul aspect négatif reste selon moi sa fragilité, car manipulé par des mains de tout petits, il risque de se déchirer… le papier est solide pourtant.
J’ai passé beaucoup de temps à jouer avec les magnifiques pages. Les animaux sont merveilleux, et l’ombre que produit les découpes sur les pages blanches est un enchantement ! A voir absolument !
(j’ai fait des photos, mais je ne les ai pas là… si j’y pense je vous les montrerai)

 

Guillopé, Antoine – Pleine Lune .-  Gauthier Languereau, octobre 2010

L’avis de Gwen, quelques photos chez L’oiseau Lire
(librairie)

 

Allez raconte plein d’histoires

allezracontepleindhistoires.gif
C’est un mélange entre album et BD que je vous présente là. Il y a quelques temps une lectrice me demandait des conseils pour trouver une BD adaptée aux enfants. Après quelques recherches je lui ai proposé plusieurs titres, mais j’ai eu très envie de découvrir celui ci. Des petites histoires de 3 à 4 pages, très colorée, avec des petites cases, bien plus petites que dans les BD traditionnelles… le tout mené avec beaucoup d’humour et une présentation simple, et le tour est joué pour séduire les enfants.

J’aime beaucoup les pages de titres, qui présentent chaque histoire. A chaque fois une présentation drôle, par exemple pour l’histoire « La princesse au pays des monstres » l’histoire est garantie sans aucun chaperon rouge, sans père noel, sans Harry Potter, sans Astérix, sans Jacques Chirac, et entièrement déssinée sans les pieds!

Ensuite dans les histoires le shéma est toujours le même : un père raconte une histoire à ses enfants. Les bulles alternent donc entre le réel et l’histoire, mais il est très facile de s’y retrouver. En plus le père et les enfants créent souvent l’histoire ensemble, les enfants donnant leur avis, leur fin…

Mon seul reproche reste dans la taille des bulles… elles sont vraiment petites et même si l’effet est sympathique et permet  des contenus très épurés, il n’en reste pas moins que ce n’est pas écrit très gros, et que cela risque d’être difficile dans les débuts de la lecture…

Une bande dessinée idéale pour les enfants qui savent déjà lire tout seul, mais pour qui les BB traditionnelles sont un peu compliquées… et pour tous les adultes qui veulent passer un bon moment!

Trondheim, Lewis et Parrondo, José – Allez raconte plein d’histoires.- Delcourt jeunesse, 2003

 

Toi l’artiste !

toil-artiste.gif
L’hitoire commence dans un carnet à dessin, où l’artiste peind un train. A coté sur une feuille quadrillée, l’artiste écrit l’ histoire. Jusqu’au moment où le personnage principal, un cochon, entre en intéraction avec l’artiste !

On alterne alors entre les pages parfois dans le cochon agit, parfois l’artiste agit. Le petit cochon semble donc diriger l’artiste pour faire avancer l’histoire, et nous confronter aussi avec d’aures histoires…

C’est cette interaction forte qui est vraimen intéressante, qui donne envie d’écrire aussi l’histoire… Un album à lire et relire, à créer et recréer aussi je trouve…

Schärer, Kathrin – Toi l’artiste ! .- Ecole des Loisirs (Kaléidoscope), septembre 2010

L’avis d’un libraire, et celui de Tiphanya

 

Un écolier sauve la planète d’une pieuvre géante !

unecoliersauvelaplanete.gif
Tout commence dans les bureaux du Daily Comet, où un journaliste amène son fils pour la journée. Les évènements extraordinaires s’enchainent alors les uns après les autres, comme dans les pages d’un journal – ce que la mise en page sugère!- sans pour autant quitter la narration classique de l’album, avec des dialogues, jusqu’au moment où apparait une pieuvre géante. La fin de l’album est très chouette et amène à l’album la petite touche qui lui manquait pour qu’on le quitte avec le
sourire aux lèvres !


Asch, Frank; Asch, Devin – Un écolier sauve la planète d’une pieuvre géante ! .- Albin Michel Jeunesse, 2010

 

Et maintenant la Ronde des Livres rien que pour les albums… La ronde des albums donc, c’est tous les 15 jours, avec Liyah, et bientôt Noukette !

 

Aujourd’hui chez Liyah : Quand j’étais pas né et Il y a une maison dans ma maman !

Nous suivre et partager :
error0

Lundi découverte 15 : Keesog

 

 

L’histoire :

Keesog est une maison d’édition jeunesse, mais aussi vidéo (spécialisée dans le cinéma d’animation). Née en 2006, elle est
dirigée par Cédric Rouzé.

Indépendante, elle est diffusée par Arcadès Diffusion.

 

Les livres :

Le site internet n’étant pas mis à jour depuis 2007, il est possible qu’il existe d’autres livres que ceux dont je vais vous
parler… L’éditeur est invité à m’en donner les titres pour que je mette l’article à jour ! Edit : Le site est en cours de raffraichissement, il sera donc bientôt à jour ! http://keesog.fr

 

Mon avis sur :

nonolespiegle.jpgNono l’espiègle tome 1 : l’incontrôlable chipie de Nunzia Privitera

Ce roman sorti en 2007 a une couverture colorée, assez enfantine, qui correspond plutôt bien au livre. C’est avant tout l’humour
qui prime dans ce petit roman d’une centaine de page, qui nous fait découvrir la vie de Nono, une petite fille particulièrement espiègle. Afin que son père ne perde pas son travail (alors que
l’entreprise est rachetée par des japonais) Nono va tout mettre en oeuvre pour changer les choses. Elle décide alors d’apprendre à parler japonais, mais aussi de s’essayer à l’hypnose. Le roman
passe de situation drôle à situation drôle, ce qui en fait un roman complètement tiré par les cheveux mais agréable à lire. J’ai aimé suivre Nono, notamment le passage où elle va hypnotiser une
de ses professeurs. Un ensemble sympathique, mais qui, quelques jours après la lecture, ne m’a pas laissé énormément de souvenirs… C’est dommage j’ai pourtant passé un bon moment pendant ma
lecture. A conseiller dès 8 ou 9 ans, malgré l’indication dès 10 ans, car il est vraiment très accessible, et les 100 pages passent d’autant plus vite qu’il est écrit très gros.

Des fiches pédagogiques, dans le livre et sur le site internet, accompagne ce roman, pour une utilisation possible en classe
(CM2 c’est pas mal, cela permet aussi une découverte du collège!). Le tome 2 est sorti en 2009.

Tome 1 6€ ISBN 2952958602

Tome 2 8€ ISBN 2952958610

 


lalunequiboudaitkeesog.jpg
La lune qui boudait de Cédric Rouzé et Sophie Leta

Un album pour les petits très sympathique ! Tout se passe dans le ciel, alors que la lune et son amie l’étoile se font la
tête… C’est un album sur le ciel nocturne, mais aussi sur l’amitié, les disputes, les réconciliations… L’histoire est simple, elle fait souvent sourire, car plusieurs raisons de dispute sont
évoquées (et voler la dent de lait à une étoile, euh, vous imaginez!). L’histoire en elle même me plait, mais sans plus… Sauf que le petit plus qui fait que cet album est superbe existe, et
c’est l’illustration! Une deuxième histoire  prend
presque forme dans les illustrations, et permet, à de nombreuses pages, de suivre aussi ce qui se passe sur terre pendant ce temps… Des enfants
qui rêvent aux chats qui se font la cour (une rose entre les dents…) en passant surtout par une famille de hérissons trop mignonne :) Les illustrations permettent de découvrir toute la portée
de l’histoire, de jouer avec les petits sur l’illustration, et ça j’adore!

La lune qui boudait – 13€ – ISBN 2952958629

 

Merci à M. Rouzé !

 

Le site de l’illustratrice, avec une photo des hérissons, dans le livre :

http://img842.imageshack.us/img842/5640/img2044z.jpgTous droits réservés Keesog / Sophie
Leta


Nous suivre et partager :
error0

Vérité Vérité Chérie de Valérie Zenatti

veriteveritecherie.gif

Vérité, Vérité Chérie

 de Valérie Zenatti

illustré par Audrey Poussier

Ecole des Loisirs, 2009
79 p., 978-2-211-09396-5

 Thèmes : Conte, Petit chaperon Rouge, Secret de Famille
 

Présentation de l’éditeur :

De mémoire de loup, on n’a jamais vu de petite louve aussi douée que Camille. Une moyenne de 30/20 à l’école, première en tout, première partout, même dans la cour de récré quand elle joue à chat ! Jusqu’au jour où le professeur de chasse lui donne un devoir qui lui hérisse le poil. Camille doit faire le portrait de son grand-père et elle est incapable d’écrire une seule ligne ! Elle ne sait rien de lui. Quand elle interroge ses parents à son sujet, ils évitent de lui répondre, comme s’ils lui cachaient quelque chose.
Camille flaire un lourd secret. Qui était ce grand-père dont on ne veut rien lui dire ?

Ce livre a obtenu le Prix sorcières 2010

 Avis : (attention je dévoile l’histoire!!)

Camille est une petite louve très très douée. Un de ses professeurs lui donne un devoir, faire le portrait de son grand père !
Elle ne sait rien sur lui, ses parents évite le sujet. En fait son grand père est un meurtrier, celui la même surnommé le grand méchant loup qui a attaqué le petit chaperon rouge. Elle se lance seule à sa recherche, afin d’en savoir un peu plus. Elle se rendra donc chez le petit chaperon rouge (qui s’appelle Constance!) et va être recueillie par celle ci. C’est finalement Constance qui met Camille sur la piste de son grand père… on sent qu’elle a pardonné!

(fin du spoiler!)

coeur.gif
Ce livre est bourré de références au conte du petit chaperon rouge (grand méchant loup, tire la bobinette…) mais est une histoire totalement novatrice, originale, et drôle!

Le roman alterne des passages très différents : dialogue, point de vue des professeurs, point de vu de Camille, article de presse, description… Un très bon roman, bien écrit, idéal pour prolonger le conte du petit chaperon rouge. A mon avis l’utilisation en classe en primaire est facile. Le livre est court plein d’humour et de petits détails, mais avec une vraie histoire, de celles qui donnent envie d’avancer, de connaître la fin !

J’ai vraiment apprécié qu’on ne prenne pas les enfants pour les idiots, qu’on les pousse à réfléchir par eux mêmes. Par exemple on sait que Constance arrive chez elle « à califourchon sur un cheval sans tête avec deux jambes rondes, qui foncait en dégageant une très mauvaise odeur. » Nulle part, même pas dans l’illustration la réponse n’est évoquée, à chacun de se faire sa propre réponse…

Les thèmes (autre que le conte du petit chaperon rouge) sont tout à fait contemporain (voir intemporel) entre secret de famille,
fugue, et école. 

Un récit drôle et moderne, qui reprend la métaphore du loup commencée dans le conte du petit chaperon rouge, mais qui peut aussi s’appliquer à la vie humaine moderne.

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

Lundi découverte 6 – Les éditions Thierry Magnier

 

 

Les éditions Thierry Magnier

 

ETM-logo.jpg

 


            Cette maison d’édition, longtemps taxée de « petite maison
d’édition » est devenue à mon goût une maison de bonne taille, et qui, me semble t’il, est aujourd’hui connue de tous. Cependant en en parlant il y a peu avec une collègue, je me suis rendue
compte que ce n’est pas tout à fait le cas. Il s’agit donc de remédier à cela aujourd’hui !

Cette maison d’édition, je la suis depuis mes premières années en étude de métiers du livre, quand Thierry Magnier nous offrait
des cours passionnants sur le monde de l’édition, c’était en 2003, la maison avait déjà 5 ans! Retour en arrière….

 

Histoire de la maison d’édition :


thierry-magnier.jpg
Crée en 1998 par Thierry Magnier, cette maison d’édition jeunesse indépendante a connu un vif succès grâce à ses ouvrages très actuels bien que souvent décalés, comme l’imagier
Tout un monde. De nombreux auteurs ont participé à ce succès, comme Mikaël Ollivier, Jeanne Benameur, Rachel Hausfater, Antonin Louchard, et Katy Couprie.

En 2005 la maison perd son indépendance en s’associant à Actes Sud, sans perdre son identité !

 

L’histoire du Logo :

« Le logo, un petit ange lecteur est un écho au personnage de Solange et l’ange, album illustré par
Georg Hallensleben et publié chez Gallimard Jeunesse peu de temps avant son départ [ndlr : Thierry Magnier travaillait chez Gallimard J. avant de créer sa maison d’édition]. C’est
naturellement que Thierry demande à Georg de dessiner ce logo, qui représente son idée du lecteur : « Un ange, ça n’a pas de sexe, pas d’âge ». » citation tirée du site
Internet

 

L’équipe :

7 personnes travaillent actuellement dans cette maison d’édition, une maison à taille humaine donc, comme j’ai pu le voir il y a
quelques années à l’occasion de salon. Décor, installation, vente, tout le monde participait alors, et c’est dans une ambiance conviviale que les auteurs étaient accueillis.

Deux éditrices, Valérie Cussaguet pour les albums, Soazig Le Bail pour les romans, aidées de deux assistantes Florie Briand et
Claire Beltier.

Les étapes de promotion et de contact presse sont gérées par Amélie Annoni et Maud Laumonnier.
Tous les contacts directement sur le site.

 

Le site Internet :

Une intro flash sympa, qui change régulièrement, une présentation des nouveautés et du catalogue, la possibilité de commander en ligne (via librairie Dialogues Brest), les contacts… Un site bien construit, coloré
et illustré. J’ai particulièrement bien aimé la page de liens, qui regroupe des sites ou blogs d’auteurs et illustrateurs, une magnifique promenade cybernétique…

 

Le catalogue :

Près de 600 titres pour ce catalogue qui grossit de jour en jour.

C’est en fait 16 collections différentes, qui permettent de plaire à tous, des tout petits aux adultes !

On retrouve en effet une collection d’albums, mais aussi une d’albums adultes, des premières lectures aux textes
riches (Petite Poche), des romans ado mais aussi des romans adultes. Quelques collections particulières sont à signaler :
 

– les Contes du Louvre, en association avec le musée du Louvre, et qui reprend de grandes oeuvres.


http://g-ec2.images-amazon.com/images/I/510HVA284FL._AA240_.jpgSignes, des albums sous forme d’imagiers bilingues.
Les mots sont écrits, traduits en Langue des Signes Française (L.S.F.) et illustrés en images.

http://4.bp.blogspot.com/_Jvx0SRtQ_nc/S-QibJpNpQI/AAAAAAAAB-E/3IqlGFhgAO4/s1600/9782844205230.jpg


Photoroman : des écrivains se prêtent au jeu d’écrire à partir de photographies qui leur sont données.

 

 

 

 

Les incontournables (mes chouchous!) :


 

Tout un monde

Tout un monde

Katy COUPRIE
Antonin LOUCHARD
 décembre 1999 

256 pages
978-2-84420-063-1

16,50 €

Cet imagier de 256 pages est une petite merveille, pour les yeux, pour l’imagination, pour les enfants, pour les
adultes… Et ce n’est pas pour rien qu’il a eu un tel succès. Enfin un imagier qui sortait de l’ordinaire. Pas d’image figée, suivie d’un mot, d’une légende en quelques sortes. Rien que
des photos, mais pas au hasard. Elles ont des liens, des associations d’idées, des raisons d’être… Des photographies du monde au quotidien, qui permettent de belles découvertes. Pas
d’âge, ni minimum ni maximum pour cet imagier qui convient à tous, avec des lectures différentes en fonction de l’expérience et de la vie…

Cet imagier a contribué au succès de la maison d’édition, notamment auprès des prescripteurs de livre.

 

 

 

Prince de naissance, attentif de
nature


princedenaissance.jpg

 

Jeanne BENAMEUR
Katy COUPRIE
 Album
octobre 2004

32 pages
978-2-84420-319-9 / AS2756
18,00 €

 » C’était un petit garçon plein d’attention.
Il faisait attention à ne pas marcher sur la traîne de la reine, sa mère.
Il faisait attention à ne pas cogner dans le spectre du roi, son père.
Car il était prince de naissance et attentif de nature.
On le voyait même faire de grands détours pour éviter de marcher sur les fourmis. « 

Cet album est plein de poésie, avec des illustrations pleines pages magnifiques. J’aime beaucoup à lire et relire cet
album qui porte en lui un très beau message.

Cet album me plait d’autant plus que j’ai une superbe reproduction de l’atelier de travail de Katy Couprie lors de cet
album dans mon appartement, une superbe décoration qui me suit depuis quelques années…

 

Un album à découvrir, et faire découvrir. Ici encore la lecture sera différente selon l’âge…

 

 Pourquôôâa pourquooaa.gif 

VOUTCH
 Tête de lard
mai 2006

24 pages
978-2-84420-074-7
 6,50 €

 

 

Pourquôôâââ est un album cartonné de la collection Tête de Lard. De petits cartonnés, carrés, intelligement conçu pour
les petites mains, et avec des histoires et des illustrations qui changent des cartonnés un peu niais que l’on croise souvent (mais qui ont aussi des points positifs!)

Ici c’est un magnifique jeu entre le lecteur et l’enfant qui s’instaure, grâce à un magnifique Pourquôôââ qui poursuit
le lecteur bien longtemps après la lecture !

 

 

 

En fait il y en a bien d’autres aussi, mais cet article est déjà bien long, et peu vont le lire jusqu’au bout, si?! Alors mieux
vaut arrêter là pour le moment!

 

Je vous fait découvrir régulièrement des sites, des éditeurs… mais ce serait beaucoup plus sympa si d’autres bloggeurs
participaient, on découvrirait ainsi beaucoup plus de chose… ce peut être des sites, des éditeurs, des collections, des auteurs, des illustrateurs… Vous avez envie de participer ? N’hésitez
pas, dites le moi simplement en commentaire, que je puisse faire un lien ici.

Ah oui, une dernière chose : aucune obligation de publier chaque semaine, ce peut être une seule fois, une fois par mois…
c’est vous qui voyez!!

Isleene est partante ! Qui d’autre ?

 


Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0