Souvenirs perdus 1. Etrangère

souvenirs perdusSouvenirs Perdus
1. Etrangère

de Samantha Bailly

Roman pour adolescents
Aventure – Fantastique

Syros, 2014
9782748514124, 16,95€
disponible en epub 12,99€

Souvenirs perdus commence sur une île, Enfenia, coupée du monde par un Leviathan. Une communauté y vit en autarcie. Nel, fille du chef, sérieuse et réservée, se prépare pour la grande prière annuelle au Léviathan. Une tradition ancestrale afin que ce monstre marin les laisse en paix, et parte, libérant enfin un passage vers le reste du monde. Autant elle est calme et mâture, autant Syon est aventurier. Fils d’un homme disparu en mer en essayant de quitter l’île, Syon ne rêve à son tour que de prendre la mer.

L’un comme l’autre sont pourtant tout aussi surpris quand on découvre sur la plage une jeune fille aux cheveux blancs, une étrangère. Comment a-t-elle fait pour échapper au léviathan ? Une sortie est-elle aussi possible ?

L’intrigue de Souvenirs perdus nous entraîne alors, avec Isil, cette étrangère, à la découverte d’un monde fantastique, intrigant mais dangereux, où il est difficile de savoir à qui faire confiance. La Lueur, dirigeant tout puissant dans le monde que découvre nos héros, semble bien mystérieux…

Souvenirs perdus présente des personnages intéressants, notamment parce qu’ils ne sont pas figés dans un rôle. Isil, Syon et Nel évoluent au fil du récit et des rencontres qu’ils font. On ne peut que s’attacher à ces adolescents perdus mais volontaires, qui vont de découvertes en surprises, et se révèlent bien plus courageux que prévu.

Samantha Bailly réussi à créer un monde intrigant, bien construit, que ce premier tome ne suffit pas à appréhender dans son entier. En refermant ce livre on a une seule hâte, découvrir la suite… et bonne nouvelle, la trilogie est terminée, les tomes 2 Cendres, et 3 Pluie, sont déjà parus !

+ un petit aperçu de la suite de la trilogie, les belles couvertures :
Samantha Bailly - Souvenirs perdus Tome 2 : Cendres. Samantha Bailly - Souvenirs perdus Tome 3 : Pluie.

+ le site de Samantha Bailly

Shadowland 1 – Kate Brian

ShadowlandRoman YA & adolescents
Thriller fantastique

Shadowland 1

de Kate Brian

traduit de l’anglais par Pascale Jusforgues

Bayard, avril 2016
97827470483090, 15,90€

Une jeune fille qui semble sans défense, un tueur en série sûr de lui, un bois sombre et isolé au petit matin… Ainsi commence ce roman. Shadowland est l’histoire de ces deux narrateurs. Rory, agressée, réussi à s’enfuir, mais le FBI en est certain, Steven Nell, ce tueur en série ne la laissera pas tranquille. Elle et sa famille doivent fuir, se cacher.

Shadowland est un roman à l’atmosphère souvent étouffante et pesante, comme les pensées de Rory, traquée. Le fait que le tueur en série intervienne aussi dans la narration ne fait que renforcer ce sentiment et crée un page-turner d’une grande intensité.

Shadowland est donc un thriller entre course poursuite et traque psychologique. Les peurs de Rory ne lui permettent pas de s’adapter facilement sur l’île où le FBI l’exile. Pourtant, elle rencontre de nombreux jeunes sur cette île, sort même pour faire la fête, mais quelque chose cloche. Steven Nell semble toujours à l’affût, elle se sent observer…

Ce roman entretient de nombreux mystères grâce à son atmosphère, mais les indices sont nombreux et à moins de 100 pages je m’étais déjà forgée une opinion sur la fin de ce livre. Mes suspicions se sont vérifiées mais j’ai douté tout au long du récit quand même… et surtout je n’avais pas imaginé que l’auteur nous entraîne dans un deuxième tome ! Mes soupçons sont donc d’un intérêt moindre, puisque les pages m’ont permis de m’attacher à Rory, de la voir évoluer, et j’ai maintenant très envie de découvrir la suite de ses aventures, pour le moins effrayantes !

Malgré cette ambiance glaciale, où le brouillard n’aide pas, Rory reste une adolescente, de même que sa soeur, et l’auteur mêle donc ce thriller à des histoires de famille, d’amour et d’amitié. C’est d’ailleurs la force de ce récit que de réussir dans un parfait équilibre à proposer autant d’éléments d’univers différents.

Un récit prenant, surprenant parfois malgré de trop nombreux indices, qui entraîne le lecteur dans un univers sombre et froid, pourtant peuplé de beaux adolescents…

Extrait :

Il marcha sur une autre branche, exprès cette fois, et la brisa net en deux. La fille s’immobilisa de nouveau. À présent le goût de sa peur était palpable, il l’avala tout rond, se délectant de cette saveur si particulière, en même temps salée et acidulée. La fille se mit à courir. Quand elle se retourna – car elles se retournaient toujours pour regarder derrière elles –, il s’avança et se planta en travers du chemin. Il ne vacilla pas lorsqu’elle se cogna contre lui. Elle ne pesait quasiment rien. Lorsqu’elle cria, il sentit sa poitrine se gonfler d’une indicible joie.

Une bande annonce anglaise :

 + Challenge YA et Petit Bac

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Solitaire de Bernard Ashley

 Roman pour adolescents

Solitaire

de Bernard Ashley

Bayard, 2014
9782747037952, 13,90€

Un navire de croisière se détourne pour aider des personnes blessées dans une guerre civile d’un petit pays d’Afrique. C’est alors que survient une explosion. Le récit ne reprend que quelques temps plus tard, avec un jeune garçon, amnésique, échoué sur une île déserte. Il va alors apprendre à vivre seul, à survivre, se donnant le nom de Pax. Il se méfie de tout, de tous.

En parallèle à Londres, Mike, un milliardaire, est persuadé que son petit fils a survécu au naufrage du navire, et il se lance donc à sa recherche. Quitte à partir à l’aventure sur l’île Solitaire.

Cette première partie offre un véritable roman d’aventure, mais très vite un doute surprend le lecteur. A peine un tiers du livre que l’on sent la fin arriver… Car la fin, alors que Mike trouve Pax sur l’île, n’est que le début. Le tout début d’une deuxième partie bien plus complexe, qui va voir l’adaptation de Pax dans la vie londonnienne et évoluer sur des terrains beaucoup plus psychologiques et politiques. Un déroulement étonnant, que l’on attend pas au début du livre, et qui rend ce roman somme toute totalement original et surprenant.

Un récit d’aventure, de vie, une vraie réflexion… un roman troublant par sa tournure, beaucoup plus adulte qu’il n’y parait au début.

+ Challenge  YA#4 

L’île du temps perdu – Silvana Gandolfi

l'île du temps perdu gandolfi***
Roman pour adolescents

L’île du temps perdu

de Silvana Gandolfi

traduit de l’italien
par Faustina Fiore

Editions des Grandes Personnes, 2014
première édition Seuil, 1997
9782361932459, 16,50€

***

Guilia et Arianna, deux jeunes filles inséparables, se perdent dans les galeries d’une mine… Suite à une étrange sensation, elles se réveillent sur une île. Dans ce paysage littoral, des détails les intriguent… un volcan en activité, mais qui ne semble pas dangeureux, un soleil qui ne veut pas se coucher, de nombreux objets hétéroclytes sur la plage, mais surtout une bande d’enfants qui jettent les étrangers dans une faille ! Pourtant cette île va devenir leur maison, ces enfants leur famille, dans une aventure où le temps est différent.

L’île du temps perdu symbolise la folie de la vie des adultes, trop rapide. Ces enfants, sur cette île, vont à la fois s’organiser, mais surtout devoir réfléchir à une façob de sauver leur île, menacée par la folie qui s’empare du monde.  Tout ce qui est perdu sur Terre arrive sur cette île, objet, animaux, perssonnes. Et bien qu’il soit possible de retourner sur terre, encore faut-il le vouloir !

La narration se fait en deux temps, ajoutant un effet d’abime qui déstabilise d’abord le lecteur pour finir par le prendre totalement dans l’histoire. C’est habile et ça introduit une vraie suite à l’lhsitoire.

Silvana Gandolfi est italienne, elle y place donc naturellement son récut, mais la narration ouvre les portes des autres pays, notamment des pays asiatiques où la folie du temps est encore plus visible.

Une belle aventure humaine, avec une touche de philosophie, mais surtout de nombreuses surprises, plus ou moins prévisibles. Ce conte philosophique date de 1997 mais il n’a rien perdu de la puissance de son message.  Un roman touchant et prenant, apprécié aussi par Solène, 14 ans, qui l’a dévoré et a aimé le message.

+ L’avis de Fantasia

+ Challenges YAPetit Bac (lieu)

cadeaumaestro

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :