Le chant du héron au crépuscule ♥

héronRoman historique

Le chant du héron au crépuscule ♥

TAN TWAN ENG

Traduit de l’anglais (Malaisie) par P. Giraudon

Charleston poche (2021)

*****

Ce roman a déjà été publié en 2016 sous le titre “Le Jardin des brumes du soir” aux éditions Flammarion.

*****

Résumé éditeur : Malaisie, 1951.

La Seconde Guerre mondiale est finie depuis six ans lorsque Teoh Yun Ling se décide à quitter Kuala Lumpur pour rejoindre les montagnes qui s’élèvent au cœur du pays. C’est là que s’est retiré Nakamura Aritomo, l’ancien jardinier de l’empereur du Japon, l’homme qui pourra l’aider à honorer la promesse faite à sa sœur : créer le plus beau des jardins.

Celui dans lequel elles se réfugiaient en pensée pour survivre dans le camp d’internement japonais où elles ont passé la guerre… et dont sa sœur n’est jamais revenue.

Tiraillée entre son serment et sa soif de vengeance, Teoh Yun Ling débute un apprentissage auprès de l’énigmatique Aritomo.

Tandis que l’insurrection communiste fait rage dans le pays, des liens se nouent entre ces deux êtres, le maître et l’élève, que la vie aurait dû irrémédiablement séparer.

*****

J’aime beaucoup le titre poétique et la jolie couverture de ce roman. Malgré ses 557 pages, je l’ai dévoré en quelques jours.

C’est une histoire difficile à raconter mais qui vaut le coup d’être lue ! Cette femme, pleine de colère envers les japonais (elle a été internée dans un camp et mutilée) va passer outre son ressentiment et se mettre au service de l’ancien jardinier de l’empereur du Japon. Et cela, pour tenir une promesse faite à sa sœur. Le personnage de Teoh est complexe. On comprend ce qui lui est arrivé au fil du roman dont les chapitres alternent passé et présent.

Un roman qui parle de mémoire, de culpabilité, d’amour, de jardin japonais, de thé, de famille et de secrets. Pas forcement très facile à lire (je ne retiens pas facilement les noms asiatiques !) mais très beau. Je me suis laissée envouter par cette ambiance tour à tour dure (le passé, la guerre) et sereine (la création du jardin).

Si vous aimez la culture japonaise, vous devriez apprécier ce roman.

Une très jolie découverte pour moi !
*****

Le Chant du héron au crépuscule, deuxième roman de l’auteur, a remporté le Man Asian Literary Prize, le Walter Scott Prize et a été finaliste du Booker Prize.

Télécharger un extrait (site de l’éditeur)

Un roman qui participe au Mois du Japon

Chez Lou et Hilde

***

à l’Objectif PAL chez Antigone

***

Ainsi qu’Au tour du monde en 80 jours livres (Malaisie) chez Bidib

monde

ça pousse comment ? Album potager

pousseAlbum potager
à partir de 7/8 ans

Ça pousse comment ?

Gerda Muller

L’École des Loisirs (2015)

*****

Sophie va passer les grandes vacances à la campagne, chez ses grands-parents. Le lendemain de son arrivée, elle a une jolie surprise. Son grand-père, Grand-Jean, lui a préparé des outils de jardin à sa taille et il lui donne un carré de terre pour qu’elle fasse pousse r ce qu’elle veut.

La petite fille est ravie. Elle va planter des carottes, des radis et de la salade. Elle va aussi aider son grand-père pour le reste du jardin. Comme ça, elle va apprendre plein de choses ! Comment et pourquoi “pailler” les oignons par exemple.

Des jardiniers professionnels ont relu le texte.

*****

Cet album permettra à tous les enfants qui n’ont pas la chance d’avoir un potager chez eux de comprendre comment poussent les légumes. De savoir aussi à quelle famille ils appartiennent (légumes-fruits, légumes-fleurs, légumes-tubercules, légumes-bulbes, légumes-tiges, légumes-graines, légumes-feuilles ou légumes-racines !) et à quoi ils ressemblent “sur pied”.

A la fin de l’album, il y a un glossaire et un index avec des définitions et des explications. Les illustrations sont très belles et très précises.

*****

Pour les plus jeunes, nous vous avons présenté “Le p’tit jardin“.

Le jardin d’Abdul Gasazi de Chris Van Allsburg

Le jardin d’Abdul Gasazi est un album à la beauté envoûtante qui vous fera rencontrer un magicien hors du commun

Album fantastique pour la jeunesse dès 5 ans

Le jardin d’Abdul Gasazi

de Chris Van Allsburg

Editions Deux, novembre 2020,

28 pages- 24,95$

Thématiques : chien, consignes, magie, jardin animalier, responsabilités.

 

 

Présentation de l’éditeur: “LES CHIENS SONT ABSOLUMENT ET FORMELLEMENT INTERDITS DANS CE JARDIN. Abdul Gasazimagicien à la retraite.

Mais Fritz, le chien de mademoiselle Hester sous la garde d’Alan, vient de pénétrer dans le jardin. Que va-t-il lui arriver?

 

Cela fait de nombreuses années que je suis fan du travail de Chris Van Allsburg. Le jardin d’Abdul Gasazi ne fait pas exception. On y retrouve le mystère et la patte si caractéristiques de l’auteur. C’est un vrai régal! Les illustrations sont raffinées et l’auteur a une imagination débordante!

 

Cet album est une invitation au voyage. Entre réalité et illusion, le lecteur est happé dans un monde étrange. Bien vite, il nous tarde de pénétrer dans l’antre secrète de ce magicien facétieux.

 

 

Chris Van Allsburg a le don de décrire des scènes de manière succinte et concise. Il s’agit d’un auteur maîtrisant à la perfection les codes du fantastique. Dans Le jardin d’Abdul Gasazi, un petit garçon va faire une curieuse rencontre et vivre une aventure extraordinaire le temps d’une après-midi.

 

 

Ce sont surtout les dessins de Chris Van Allsburg qui me plaisent. Bien qu’il soit également très doué pour raconter des histoires, je trouve qu’il a un don pour créer des atmosphères bien particulières. L’illustration de couverture offre déjà un aperçu du monde onirique imaginé par cet auteur hors du commun.

 

De plus, l’objet-livre en lui-même est tout simplement splendide. Les éditions Deux ont particulièrement soigné la présentation. Il y a même un beau ruban doré, rappelant la couverture, noué aux extrémités. Il s’agit d’une réédition du premier livre écrit et illustré par Chris Van Allsburg en 1980. Le jardin d’Abdul Gasazi a reçu à l’époque le prestigieux prix Caldecott.

 

Si vous ne connaissez pas encore cet incroyable artiste, n’hésitez plus!

 

~Melissande~

 

+Pour en savoir plus sur le prix Caldecott c’est par ici (sur le site ricochet-jeunes.org)

 

+ L’avis de Yasmina Mahdi sur Le jardin d’Abdul Gasazi pour La cause littéraire

 

Avril enchanté – Roman printanier

avrilUn roman enchanteur et printanier

Avril enchanté ♥

Elizabeth Von Arnim

Éditions 10/18 (2011/1920)

*****

A Londres en février, il fait un temps maussade et pluvieux. Mrs Wilkins, une femme de condition modeste tombe sur la petite annonce suivante :

« A tous ceux qui aiment les glycines et le soleil. Italie. Mois d’avril. Particulier loue petit château médiéval meublé bord Méditerranée. Domesticité fournie. Répondre au Times sous la référence Z 1000. »

Et voilà qu’elle se prend à rêver… Elle a un peu d’argent de côté, peut-être pourrait-elle prendre un peu de vacances… Mais non, ce n’est ni raisonnable ni pensable et pourtant, cette idée ne veut pas s’en aller… Le soleil, les glycines, l’Italie en avril… C’est un doux rêve qu’elle ne souhaite pas vraiment abandonner.
Au moment de partir, elle aperçoit une dame de sa connaissance qui semble comme hypnotisée par le Times. En s’approchant, elle se rend compte que ladite connaissance, Mrs Arbuthnot, est fascinée par la même annonce.
Suite à une impulsion quasi incontrôlable, Mrs Wilkins se retrouve en train, non seulement d’adresser la parole à Mrs Arbuthnot, mais aussi de lui demander de venir en Italie avec elle. Les deux femmes n’étant pas très riches, décident de trouver deux autres femmes pour partir avec elles.

*****

4 femmes avec des caractères et des envies très différentes.

Qui vont toutes les quatre être transformées par ce séjour.
Franchement, on a très très très envie de trouver ce château et d’y séjourner !

Le château est presque le personnage principal : Situé dans un cadre enchanteur au bord de la mer, au milieu de jardins aux senteurs enchanteresses, il va aider à la transformation de ces dames. Elles vont s’ouvrir les unes aux autres au fil des pages et on va apprendre à les connaître, à comprendre leurs peurs et leurs attentes.
Ce roman est un vrai moment de plaisir, teinté d’un humour très fin, une bouffée d’air pur au doux parfum de glycine…

Enchantée, c’est bien le mot ! J’ai été enchantée par ce roman.

*****

Deux films ont été tirés de ce roman. Le 1er, d’Harry Beaumont est sorti en 1935. Si l’on en croit cet article, on peut s’en passer !

Le 2ème, de Mike Newell, est sorti en 1992. Les deux films ont gardé le titre du roman “Avril enchanté”. J’avoue que j’hésite à le voir…

Ayant lu ce roman il y a déjà quelques années, je vais peut-être le relire… Ou alors lire le premier livre de la même autrice “Elizabeth et son jardin allemand” (dans ma pal depuis… Au moins 2 ans !)

D’autres idées de romans plus ou moins légers pour l’été par ici.