Des idées de lecture au CE1

Voici quelques idées de lecture de niveau CE1 environ, des livres à découvrir pendant les vacances, avec de petites histoires prenantes, drôles ou effrayantes. Des livres pour tous les goûts, mais surtout pour donner le goût de la lecture !

Fériel
d’Eric Sanvoisin

La série Fériel est une série pour enfant mais qui propose des petites histoires qui font peur ! Fériel, une petite fille, va au royaume des morts afin de retrouver son frère Émile. Mais l’aventure n’est pas facile, car si elle y rencontre de gentils alliés, il y a aussi les fantômes sans-têtes !

Cette série de trois tomes suis les aventures de cette petite Fériel, de son désir de retrouver son frère à une fête d’anniversaire digne de Tim Burton, au milieu du royaume des morts. Aventure, mystère, horreur -tout à fait adapté aux enfants-, un mélange qui fonctionne bien et qui ravira les petits lecteurs attirés par les histoires un peu noires.

De petits romans qui allient fantastique et horreur mais au niveau des enfants, grâce à une petite fille qui va au coeur du royaume des morts. Dès le Ce1, quand les enfants savent déjà bien lire tout seul, mais accompagné pour les plus peureux !

Dans l’ordre : Au royaume des morts, Les sans-têtes et Prisonnier du noir.
– Nathan, premiers romans

Suzanne est à la hauteur

de Fred L.

Un album sur la différence et l’acceptation de soi. Un album, mais presque un petit roman, avec du texte et pas mal de vocabulaire.  Suzanne est très grande, vraiment très grande avec ses immenses jambes qu’elle a bien du mal à caser… Un voyage initiatique lui permettra de s’accepter et de se faire accepter.

Suzanne est à la hauteur est un texte riche et puissant, vraiment intéressant à proposer aux enfants, car l’acceptation de soi et de la différence est un thème difficile. Avant le regard des autres ne dérangeait pas vraiment avant le collège, mais ce phénomène arrive de plus en plus tôt, tout comme le harcèlement qui va malheureusement souvent avec. De tels petits livres sur la différence sont une belle façon de changer le regard des enfants.

Les illustrations apportent un petit côté vintage, loin des couleurs actuelles des albums, mais cela permet de rendre le message intemporel et encore plus fort.

Le vocabulaire est assez compliqué, il ne faut donc pas se laisser tromper par le petit format presque album du livre, et le réserver pour la fin du CE1, avec même un accompagnement. Un petit peu difficile donc, mais très riche, et qui permettra aux enfants d’apprendre du vocabulaire. Ça vaut le coup pourtant, car l’histoire est prenante et intéressante.

+ Le lexique des mots difficiles, par le Prix des incos

Talents Hauts – Les papareils

livre ce1On zappe la télé

Nathalie Charles

Après ces thèmes un peu difficiles, place à l’humour et à la légèreté avec On zappe la télé ! Un petit récit facile à lire, mais dont le thème va interpeller les jeunes lecteurs !

Dans On zappe la télé, très sympathique petit roman, un groupe d’ami se lance le défi de ne pas allumer d’écran pendant une semaine. Pas de télévision, ni de console, ni d’ordinateur, même pas de portable ! L’ennui ? Pas du tout car ils en profitent pour se voir, organiser des jeux, des sorties… et tout le monde se prend au jeu.

Le thème est intéressant, mais le point de départ de cette histoire aussi. Alice, nouvelle dans la classe, passe pour un extraterrestre, car elle n’a pas la télé ! Elle ne connaît pas les dessins animés ni les séries à la mode ! Incroyable et détonnant dans la cour de l’école… Lina et ses amis vont tenter de s’adapter à son mode de vie !

Un sympathique message pour rappeler qu’il ne faut pas devenir des légumes devant l’écran… au risque d’être une courgette moisie !

+ La fiche pédagogique pour aller plus loin

Rageot, 2011 – 5,70€

La sorcière le prince et le crapaud

de Clobulle

Encore un peu d’humour avec La sorcière, le prince et le crapaud, mais aussi ce thème important des apparences.

Une adorable histoire de sorcière pour les petits, sur l’acceptation de soi, l’amour, et les apparences… Barbichette est une sorcière avec 3 poils au menton et elle est bien seule, mais heureusement, Mambo son crapaud est toujours là pour la distraire. Malgré tout elle aimerait bien trouver un prince charmant… un peu de magie, et la voici transformée en princesse Séréna. Elle se rend alors au concours de princesses du prince Fripouille !

Les illustrations vives et colorées ajoutent beaucoup d’humour à ce petit texte. Un récit facile à lire, sans difficulté même en début de CE1, et qui plaira autant à ceux qui aiment les princesses que ceux qui aiment les sorcières !

Rageot, 2012, 5,70€

 

Pour récapituler, dans cette sélection : En début de CE1 on lira plutôt les deux petits romans Rageot, On zappe la télé et la Sorcière, le crapaud et le prince. Ensuite on pourra lire la série des Fériel, avant de s’attaquer en fin de CE1 ou en CE2 à l’album de Talents Hauts, Suzanne est à la hauteur . De quoi lire pour tous les niveaux !

Sur Délivrer des livres, de nombreux livres déjà présentés correspondent aussi à ce niveau de lecture ! Retrouvez par exemple :

Premiers romans Clodomir MousquetonPremiers romans Buveur DictionnaireHenri lit têteMymi Doinet et Mélanie Allag - Les animaux de Lou  : Tu es super, Petit Hamster !.Le YarkCollection premiers romans Un Mystère Sous l Ocean

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Les pierres de fumée T2 #Concours

***
Calendrier de l’avent 2015
Cadeau du 11 décembre

*** *** ***

♥ Les pierres de fumée ♥
Tome 2 : La Révélation
Eric Boisset
Magnard Jeunesse (2015)

≅≅≅

Résumé : Séparés contre leur gré, Liam et Éléa poursuivent leur initiation de part et d’autre des pierres de fumée. Liam s’exerce à devenir maître bâtonnier sur l’île de Porphyria, tandis qu’Éléa apprend la Magie des Souffles à Val Karko. 

≅≅≅

Mon avis : Dans le premier tome, la prédiction, l’histoire s’installait, on faisait connaissance avec les personnages, les lieux, les actions commençaient à se mettre en place et tout ça nous était raconté par dLes Pierres de Fumée 2e nombreux narrateurs. Ici, c’est la même chose, à chaque chapitre, le narrateur change, Liam et Éléa revenant plus souvent tout de même.

Comme pour le premier tome, les 420 pages de ce roman se dévorent : Des chapitres courts, beaucoup de dialogues, pas mal d’action et plein de révélations ! Si, si plein de révélations… Sur les jumeaux, leur famille, sur certaines personnes qui ne sont pas celles qu’on croit, toussa toussa…  (Ben non, je vais pas vous raconter la fin quand même, ça serait ballot !!)

A la fin, je trouve presque qu’on apprend trop de choses pour tout vous dire, je soupçonne qu’on va se faire avoir par des retournements de situation dans le tome 3… Et, bien sûr, une des révélations les plus importantes est faite à la page 420 (Non, bande de tricheurs, n’allez pas lire la dernière page !!)

De toute façon, si vous avez lu et aimé le tome 1, vous attendez celui-ci avec impatience et je pense que vous ne serez pas déçus ! Je l’ai commencé ce matin et lu d’une traite… Bon, c’est toujours pareil avec les trilogies ou les séries, il faut attendre la suite, c’est toujours le plus pénible… Le tome 3 est annoncé courant 2016…

Le ++ dont j’ai oublié de parler : Au début de ce roman, on vous met un résumé du tome 1 (bien utile quand, d’une part on lit beaucoup comme moi, et quand, d’autre part, il s’écoule plusieurs mois entre la lecture de 2 tomes !) ainsi qu’un rappel des personnages (merci !!) et deux cartes (le tout sur un papier style parchemin grisé du plus joli effet).

≅≅≅

Si j’ai bien compté, Éric Boisset est aujourd’hui l’auteur de 13 livres (14 même normalement, j’espère bien que le tome 3 des Pierres de fumée est déjà écrit, nanmého !!)

Il y a 2 trilogies, bientôt 3 avec « Les pierres de fumée » (c’est une trilogie, non ?), je disais donc, 2 trilogies : « La trilogie d’Arkandias » (adapté au cinéma) et « La trilogie des Charmettes » puis « Nicostratos » qui a eu 2 prix, « Les guetteurs d’Azulis » que j’ai lu lors de sa sortie (il y a déjà quelques années, je me souviens que j’avais bien aimé, mais ne m’en demandez pas plus, ça date un peu !!), « L’œuf du démon » que j’ai lu aussi (il me semble me souvenir que c’était assez drôle ! Il a également eu plusieurs prix celui-ci), « La botte secrète » et « L’étincelle d’or« .

Pour vous donner une idée, les 25 premières pages de ce tome 2 sont ici. Pour ceux qui n’auraient pas lu le tome 1, ma présentation ici.
SignatureNat

Le site de l’auteur où vous pourrez notamment retrouver toutes les critiques du tome 1.

Une interview d’Éric Boisset réalisée par le site Lirado.

Sur Youtube, vous pourrez l’entendre parler ici et .

calendrier de l'avent 2015 concours

Aujourd’hui, Magnard vous offre 1 exemplaire de ce titre à gagner !

Pour tenter de gagner ce chouette roman, il vous suffit de répondre en commentaire à la question suivante :

  • Quel livre de chez Magnard Jeunesse souhaiteriez-vous découvrir (et pourquoi en quelques mots) ?

+ Chances supplémentaires

  • Aimer la page facebook de Magnard Jeunesse   Logo Facebook
  •  Suivre Délivrer des Livres sur les réseaux sociaux    (+1 chance) ou être abonné à la newsletter
  • Relayer le concours (donner le lien direct)
(un commentaire par chance supplémentaire pour la prise en compte, merci)
 Concours ouvert du 12 novembre au 8 décembre 2015, France Métropolitaine. Règlement.

***
Tentez aussi de gagner :
Heyo (Couleur Corbeau)
Harry Potter – version illustrée
Abécédaire illustré par Job (Mic Mac)
Le petit ours gris de la Mauricie (Montagne secrète)
Quand les ours frapperont à nos portes (Vert pomme)
Où est mon étoile (Nobi-Nobi)
Zipadee-Zip  (Spleeping Baby)
Des filles dans l’équipe (Talents Hauts)
Monstres farfelus (Nathan)

La France d’Antan (HC Éditions)

Atlantia d’Ally Condie

atlantiaRoman pour adolescents
Dystopie

Atlantia

d’Ally Condie

traduit par Vanessa Rubio-Barreau

Gallimard Jeunesse, 2015
9782070663385, 16,50€
epub 11,99€

L’auteur de Promise revient avec un nouveau livre pour adolescent, une dystopie qui se passe au fond des mers!

Rio vit dans une cité sous-marine, le monde d’en Bas, avec sa soeur jumelle. Depuis toute petite elle rêve de découvrir le monde d’en haut. Après la mort de leur mère, sa soeur lui fait jurer de ne pas partir en haut et de rester avec elle. Alors qu’elle n’est pas sa surprise quand celle ci part pour le monde d’en haut ! Rio va chercher à comprendre le départ de sa soeur, mais fera tout aussi pour la rejoindre.

Atlantia est un monde sous marin crée par Ally Condie, peu original et détaillé sur le côté technique, il est développé dans ses personnages qui permettent de le dévoiler petit à petit, avec tous ses secrets. Un monde gouverné par la religion, conduit par un chef spirituel peu appréciable, avec des miracles : les sirènes. Les humains vivants dans le monde d’en bas se sont en effet développés, pour certains, avec des pouvoirs, notamment celui de pouvoir dicter leur volonté aux autres. Des pouvoirs dangeureux, que ce monde cherche à controler.

Rio est une jeune fille farouche, volontaire, qui a passé sa vie à se cacher. Elle se révèle peu à peu après le départ de sa soeur, prend des risques, mais découvre aussi l’amitié et l’amour ! De secrets en secrets, à travers les dangers, Rio se rapproche peu à peu de sa soeur…

Un roman en un tome unique, mené avec beaucoup de finesse, du suspense et de l’action. Peu d’originalité, mais cela n’enlève rien aux personnages. On s’attache rapidement à Rio et à ceux qui l’entourent, comme True, ce jeune garçon qui semble timide mais qui cache lui aussi ses sentiments.

Une belle histoire prenante, qui permet de s’avader sous la mer pendant les vacances, faute d’y être !

Petit bémol pour la couverture cependant, si les coquillages ont un rôle dans l’histoire je trouve cette couverture vraiment sombre, loin de l’univers du roman !

Rendez-vous albums – Mai : la Famille

Après trois rendez-vous sympathiques, autour de l’amour, du printemps puis de Pâques, le thème choisi pour le mois de mai est à la fois beau et large. Aujourd’hui, avec les participants au Challenge Je lis aussi des albums, nous allons partager autour de la FAMILLE. L’occasion de vous parler tant des relations parents-enfants que des relations frères-soeurs, ou encore des familles monoparentales, recomposées, … et je ne sais quoi d’autres, j’en aurai la surprise en même temps que vous ! J’ai choisi de vous parler des jumeaux aujourd’hui, grâce à un album américain d’une auteur d’origine corréenne.

Bonne nuit les jumelles***

Bonne nuit, les jumelles !

de Hyewon Yum

adapté par Françoise de Guibert

Albin Michel jeunesse, 2012 978-2-226-23877-1

Deux petites filles nous racontent, chacune sur leur page, qu’elles sont jumelles. Elles sont pareilles, partage tout depuis le ventre de leur maman. Et depuis leur naissance elles partagent une couverture colorée. Sauf qu’à maintenant cinq ans, elle devient difficile à partager cette petite couverture. Et la dissonnance intervient alors. Plus de « nous » dans le texte, mais bien un « je », suivi rapidement d’un autre. Et même une dispute !

Ces petites jumelles incarnent parfaitement la difficulté qu’ont les enfants à se séparer de leur enfance, mais aussi l’obligation, même quand on est deux, d’être soi-même. Le traitement de cette histoire, tout en douceur et finesse, avec une histoire simple et complète à la fois, permet au lecteur, même jeune, de bien comprendre ce qui uni nos deux jumelles. Une belle façon de parler des relations frère-soeur, de ces liens qui se brisent jamais, même si l’on ne peut pas toujours être d’accord sur tout, aimer les même chose, ou tout partager !

bonne-nuit-extrait

Les illustrations de Hyewon Yum renforcent cette impression avec une mise en page qui joue sur la dichotomie. Une soeur à gauche, l’autre droite, voici presque notre seule solution pour les différencier, apprendre à les connaître. La grande soeur, de trois minutes, qui commence toujours, la petite, qui se plie finalement souvent à cet ordre… mais leur amour, toujours, derrière les mots, avec une main tendue !

Un très bel album, pertinent et sensible, qui permettra aux jumeaux mais aussi à de nombreux frères et soeurs de se reconnaître dans ce quotidien enfantin.

***

Petit clin d’oeil à ma petite soeur, avec 9 ans d’écart on partage encore souvent une couverture…

+ L’avis de Marianne
+
 Une participation au rdv de Virginie


Indiquez ici les liens de vos articles pour ce rendez-vous, avec comme nom le titre du livre et votre pseudo.

Tout est en anglais j’en suis désolée, mais c’est joli avec les couvertures. Voici la marche à suivre : 1- Clic sur Add your link 2- Mettre l’adresse url de votre article, le titre du livre et votre pseudo, ainsi que votre mail 3- Clic sur Next Step 4- Choississez la couverture du livre et clic sur Select 5- Skip this step C’est terminé, votre titre apparait ici, avec la couverture du livre normalement. Si vous parlez de plusieurs livres dans un seul article, il vous faudra par contre choisir, mais ce n’est que pour aujourd’hui, tous les liens seront ensuite repris dans le challenge bien sûr!



cadeaumaestro