Silence, une magnifique bd par Comès

Silence – Intégrale

* * * *

silenceSilence de Comès (1942-2013) chez Casterman (2005)

L’histoire : Silence est un ouvrier agricole muet. Il est gentil et légèrement demeuré. Gentil au point de ne pas voir à quel point son patron l’utilise, l’exploite même et se moque de lui… Il aime les animaux, la nature et rêve de voir la mer. Il n’a pas de souvenirs, ne sait pas qui il est ni d’où il vient. Au fil des pages on apprend qui est Silence, ce qu’il fait là et pourquoi il n’a reçu aucune éducation.

Silence

Cette bd a été initialement publiée dans la revue mensuelle « A Suivre » en 1979. Cette intégrale est parue en 2005 chez Casterman.

En lisant cette bd, j’ai d’abord pensé à la bd « Tout seul » de Chabouté (Vents d’Ouest – 2008) : pour le dessin en noir et blanc et la solitude de Silence, pour l’émotion aussi qui se dégage de ces pages. Puis j’ai pensé à une bd encore plus vieille. « La Tchalette » de Jean-claude Servais (Le Lombard – 2003) pour le côté fantastique, la sorcière et le rapport à la nature.

Une bd conseillée par un lecteur, que je remercie pour cette belle découverte ! N’hésitez pas, ne vous laissez pas freiner par le noir & blanc ou par les premières paroles de Silence (écriture presque phonétique), c’est une histoire magnifique !

Une bd pas toute jeune, très émouvante, qui n’a pas vieilli et qui m’a beaucoup touchée !

Mon conjoint, pas un très gros lecteur de bd et plutôt amateur des classiques lu dans sa jeunesse (Tintin, Astérix et Lucky Luke), après avoir grimacé devant les premières cases « phonétiques », s’est laissé emporté par l’histoire, qu’il a, finalement, beaucoup aimé également !

* * * *

Une bd pour « la bd de la semaine » qui participe également, grâce à sa belle sorcière, au Challenge Halloween chez Lou & Hilde (Pour le programme complet, c’est sur leurs blogs !)

Cette semaine, c’est chez (personne, je me suis trompée dans les dates !!) ;) La bd de la semaineHalloween

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le royaume des loups T1 : Faolan

FaolanFaolan le solitaire

Kathryn Lasky

PKJ (2011)

* * *

Morag la louve met au monde 3 louveteaux. Mais l’un d’entre eux, Faolan, a une patte courbée, qui l’empêchera sans doute de bien courir, et, du coup, il est abandonné par la meute. Faolan sera recueilli par une ourse géante folle de chagrin parce qu’elle vient de perdre son unique petit. Elle va l’élever comme son enfant, cherchant à adapter son éducation à leurs différences.

1er tome d’une série qui en compte 6, le dernier tome est sorti en 2013.

* * * * *

Une très jolie surprise que ce petit roman. J’avais un peu peur de tomber sur un truc « gnian-gnian » mais pas du tout ! Dans cette histoire, on parle de malformation, de handicap (Faolan a une patte courbée et c’est pour cela qu’il va être abandonné par la meute) mais aussi d’adoption (l’ourse géante, Cœur de Tonnerre va adopter ce petit loup et l’élever) et du droit à la différence. En effet, l’ourse, qui sait que Faolan n’est pas un ours, adapte l’éducation qu’elle lui donne à sa morphologie de loup…

C’est une belle histoire qui parle aussi de respect, que ce soit envers la nature ou envers les autres animaux (même ceux qu’on tue pour les manger !)

Bref, une histoire agréable à lire et qui véhicule des messages que je trouve plutôt positifs ! Une belle histoire, touchante, parfois triste. On s’attache très vite à ce louveteau ainsi qu’à sa mère adoptive géante (une femelle Grizzly quand même !).

Bref, un livre qu’on peut sans problème conseiller aux enfants à partir de 8/9 ans, qu’ils soient ou non amoureux des animaux, car c’est avant tout une belle aventure !

* * * * *

Kathryn Lasky a d’abord été enseignante, puis éditrice avant de se lancer dans l’écriture. Elle est aujourd’hui l’auteur d’une centaine d’ouvrages pour enfants. Elle vit aujourd’hui dans le Massachusetts. Ricochet

Elle a notamment écrit la série « les gardiens de Ga’Hoole » et de nombreux romans historiques.

Le site de l’auteure, en anglais.

Le site de l’éditeur Pocket Jeunesse

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le koï et la grenouille

koïLe koï et la grenouille

Richard Plourde

Fabrice Boulanger (ill.)

Editions Tisseyre – Canada(2012)

$$$$

Les Éditions Pierre Tisseyre sont l’une des plus anciennes maisons d’édition du Québec. Elles publient aujourd’hui une quarantaine de titres par an, surtout dans le secteur pour la jeunesse. (Merci Wikipédia).

Richard Plourde est canadien, il habite au Nouveau-Brunswick près des monts Appalaches. Il est optométriste (il s’occupe de la santé de l’œil) et passionné de nature. L’idée de cette histoire lui est venue en aménageant un étang (dans lequel il a mis koï et grenouilles !) près du chalet de son père.

$$$$

Bekko, un jeune koï (une carpe japonaise) qui vit dans un étang a un secret : il est amoureux de Matsou, une jolie… grenouille ! Il n’ose lui avouer son amour (un poisson et une grenouille ?) mais devient son ami. Sans se douter que, de son côté, Matsou cache également un étrange secret…

$$$$

Le koï et la grenouille est un mignon petit conte aquatique. « Mignon », parce que j’ai bien aimé cette histoire d’amour entre un poisson (une carpe koï s’il vous plait !) et une grenouille. « Petit » par le format, à peine 60 pages. « Conte » parce que cette histoire nous explique comment le koï est devenu le roi des étangs et même « conte initiatique » puisqu’il s’agit finalement de s’accepter tel que l’on est !

Un petit livre à cheval entre album et roman, comme souvent dans les « premières lectures ». Il y a encore pas mal d’illustrations (en noir et blanc) et la police de caractère est assez grosse.

Seul bémol : pour de jeunes lecteurs, la mise en page aurait pu être un petit peu plus aérée ! Un « bloc » de lignes, quand on commence à lire, c’est parfois difficile…

Au passage, j’ai appris une nouvelle expression (Québec) : savez-vous ce que veux dire « cogner des clous » ? Quand je suis tombée sur cette phrase, j’ai été surprise quelques instants avant de me rappeler que ce roman venait du Québec… Cela veut tout simplement dire « Lutter tant bien que mal contre le sommeil » (Allusion au mouvement de la tête, qui tombe à multiples reprises, comme un marteau qui cogne des clous – Wikipédia)

En bref ? Un petit livre que j’ai lu avec beaucoup de plaisir !

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Roman, albums ou bd

Roman : Le domaine – Jo Witek – Actes Sud Junior (2016)

BD (adulte + 18 ans) : Mahârâja – Artoupan & Labrémure – Ed. Drugstore (2012)

Albums : Crotte ! – Davide Cali & Christine Roussey – Album Nathan (2016) / Nids – Pepe Marquez & Natalia Colombo – La joie de lire (2016)

****

Roman : Le domaine – Jo Witek ♥

Roman Le Domaine

Gabriel, un jeune homme de 16 ans, accompagne sa mère dans un domaine où elle va être employée comme aide-cuisinière pendant 2 mois. Elle fait ça pour pouvoir payer les futures études de son fils. Mais ce n’est pas par pure reconnaissance que le jeune homme accompagne sa mère, même si tous deux sont très proches. Le domaine en question est situé en pleine nature au milieu de landes et de marais et pour un féru d’ornithologie comme Gabriel, c’est une aubaine… Mais, bien sûr, tout ne va pas se passer comme prévu !

Dès le départ, on sent bien que ce domaine recèle un certain danger, des choses pas nettes, des choses cachées et on a, comme Gabriel, un fort sentiment d’antipathie envers cet endroit, cette famille et leurs traditions… On sent le malaise, le mal-être du jeune homme dans cette maison et son rejet de ce milieu de la haute bourgeoisie bien-pensante.

Bon, je l’avoue tout de suite, je me suis fait complètement « balader » par l’auteur !! Et je n’ai pas du tout vu venir la fin… J’ai vraiment bien aimé ce roman !

De Jo Witek, nous vous avons déjà présenté MentineUn jour j’irai chercher mon prince en skate, Peur express, Un hiver en enfer.

****

BD : Le Mahârâja

Que dire de cette bd, sinon que cette histoire d’espionnage n’est vraiment qu’un vague prétexte pour montrer des scènes érotiques ? J’ai bien aimé le dessin (à part certains visages) et les couleurs. Vite lue, amusante, sans plus. A réserver aux adultes.

Roman

****

Album : Crotte !

L’histoire est pleine d’humour : Mr le Président se prend une crotte de pigeon sur le nez en sortant du palais présidentiel. Il décrète qu’il y a trop de pigeons et qu’il faut faire quelque chose. Ses experts lui déclarent qu’il faut des chiens pour chasser les pigeons. Super, ça marche. Mais il y a maintenant trop de crottes de chien… De fil en aiguille, les différentes solutions pour résoudre les problèmes s’avèrent finalement pires que le problème du départ…

J’avoue par contre ne pas avoir du tout apprécié les illustrations, humoristiques également certes, mais dont le trait, vaguement enfantin, ne m’a pas du tout plu. Je n’aime pas tellement non plus cette « mode » qui consiste à mettre des onomatopées partout dans les albums…

Il est indiqué dès 4 ans. Je l’ai lu à un enfant de 4 ans, ça ne l’a pas faire rire et je ne suis pas sûre qu’il ait compris le fin mot de l’histoire… A mon avis, pas avant 5/6 ans.

nids****

Album : nids

Une jolie petite histoire, très simple, qui se termine un peu comme une fable : « Il en faut peu pour être heureux ! » Les illustrations sont rigolotes et très colorées. Mais je n’ai pas vraiment accroché…

Un autre avis ici, beaucoup beaucoup plus détaillé que le mien !

****

logoalbums2016.jpg

Enregistrer