Gaya et le petit désert – Livre CD écolo !

Gaya

Livre CD à partir de 7 ans

Gaya et le petit désert ♥
Conté par Gilles Vigneault
Chanté par Gilles vigneault & Jessica Vigneault
Illustré par Stéphane Jorisch

Éditions La Montagne Secrète (2016)

*****

Cette histoire est dédiée à l’astrophysicien Hubert Reeves, grand ami de la planète Terre par son ami Gilles Vigneault.

*****

Gaya est une petite fille de 9 ans. Elle vit avec son grand-père Androu. Ils habitent tous les deux sur une colline, dans une maison appelée « l’Orée ». Un matin d’automne, Gaya s’aperçoit qu’il n’y a plus d’eau dans le puits. Le grand-père essaie aussi, mais rien à faire, le puits est à sec. Le grand-père est surpris, mais il se dit que ça va s’arranger avec le temps. Mais Gaya n’est pas satisfaite par cette explication. Et comme elle est curieuse, elle cherche à comprendre. Elle va regarder dans le vieil almanach de son grand-père pour trouver une explication.

*****

Sur le CD, il n’y a que les chansons. Vous pouvez donc lire l’histoire sans écouter le CD, mais ce serait vraiment dommage, car les chansons complètent bien l’histoire. En plus, elles sont amusantes, gaies et pleines de pep’s !

Une histoire qui nous explique que la nature est fragile, que nos actes ont des conséquences et qu’il faut donc réfléchir avant d’agir ! Mais ce conte nous dit aussi qu’on peut apprendre de ses erreurs et les corriger.

Un livre CD qui m’a beaucoup plu, et qu’on devrait faire lire et écouter à tout le monde, pas seulement aux enfants !!

*****

Sur le site de l’éditeur, vous pourrez voir d’autres illustrations et écouter 2 chansons.

De cette maison d’édition, que j’aime beaucoup, nous vous avons déjà présenté : Un monde fantastique, Le petit ours gris de la Mauricie, La laine des moutons, Il pleut à boire debout ! Chansons de chiens et de chats, Jeux d’eau et Le loup de Noël.

Une des chansons qui vous permet également de voir les illustrations.

Nous suivre et partager :
error0

Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité

humanité

Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité
Face à la catastrophe écologique et sociale
Aurélien Barrau

Michel Lafon (2019)

*****

Présentation de l’éditeur

Écologie : il faut agir maintenant, il n’est pas trop tard pour éviter le pire !
La question écologique engage notre survie. Elle ne peut pas être considérée comme secondaire.  » La vie, sur Terre, est en train de mourir. L’ampleur du désastre est à la démesure de notre responsabilité. L’ignorer serait aussi insensé que suicidaire.
Plus qu’une transition, je pense qu’il faut une révolution. Et c’est presque une bonne nouvelle.
Ce livre fait suite à l’appel, signé par 200 personnalités, que l’actrice Juliette Binoche et moi avons lancé dans le journal Le Monde du 3 septembre 2018. »

*****

La première partie de ce livre est un constat.

Nous consommons trop, nous gaspillons trop, nous polluons trop ! Et nous sommes de plus en plus nombreux chaque année. Tout le monde a pu s’apercevoir de la diminution criante des insectes (pour ne pas dire quasi disparition !), soit dans son jardin, soit sur son pare-brise. Les chiffres sur la disparition du vivant, donnés dans ce livre, non seulement les insectes, mais aussi les oiseaux, les poissons, les mammifères, sont effrayants.

Suite à ce constat plutôt terrifiant, tant pour les animaux que pour l’humanité, Aurélien Barrau propose « des ébauches d’évolution simples et urgentes« , telles que diminuer la consommation, modifier notre alimentation et beaucoup d’autres encore que je vous invite à découvrir en lisant son livre ou en écoutant la vidéo ci-dessous.

Aurélien Barrau est un scientifique de haut niveau (astrophysicien au CNRS et professeur à l’université de Grenoble), mais il s’exprime relativement simplement et il ne fait pas la morale. Il lance un cri d’alarme parce qu’il aime visiblement le vivant, la biodiversité, l’humain !

*****

J’ai apprécié que ce livre soit à la portée du plus grand nombre par sa clarté et sa simplicité. Je suis, de plus, totalement en phase avec ses valeurs. Une lecture des plus intéressantes, qui fait réfléchir et que je vous conseille vivement.

Si vous ne souhaitez pas acheter ou lire ce livre, vous pouvez toujours regarder l’interview ci-dessous qui est également très intéressante !!

Cosmogonies, le blog d’Aurélien Barrau

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

Pettson piège le renard de Sven Nordqvist

Pettson piège le renard est un album humoristique mettant en scène deux personnages décalés et attachants

Album pour enfants

Pettson piège le renard

de Sven Nordqvist

Editions Plume de carotte- 2018
série Les aventures de Pettson et Picpus
32 pages- 9,90 euros

Thèmes: création, respect de la nature, animaux, chat, humour

 

Présentation de l’éditeur: Plongez dans l’univers merveilleux des aventures de l’adorable fermier Pettson, et de son chat farceur Picpus, qui tomberont sur de sacrées surprises en explorant leur jardin aussi fleuri que féerique!

Le fermier Pettson et son chat Picpus vivent heureux au fin fond de la campagne. Jusqu’au jour où leur voisin, Gustave, les prévient qu’un renard, voleur de poules, rôde dans les parages… Les deux amis doivent vite trouver quelques ruses pour effrayer ce fâcheux visiteur. Fantômes, pétards, poule au poivre …, le pauvre renard ne sait pas ce qui l’attend!

Lire la suite

Nous suivre et partager :
error0

Le peuple du chemin Marion Achard

Le peuple du chemin. Laissez technologie et vie occidentale de coté pour plonger au coeur de l’Amazonie, sur les traces d’une jeune indienne et de son peuple, qui vivent paisiblement au fond de la forêt… mais pour combien de temps ?

roman jeunesse dès 9 ans
Sélection du Prix des Incos CM2-6e 2018-2019

Le Peuple du chemin

de Marion Achard

Talents Haut, 2017
96 pages, 12€

***

Thèmes  : forêt amazonienne, déforestation, massacre, tragédie

***

Daboka est une jeune fille qui vit dans la forêt amazonienne en harmonie avec la nature. Son peuple vit simplement, avec les ressources de la nature, sans contact avec le reste du monde. Ils se déplacent juste de temps en temps pour rencontrer leur cousin, qui vivent un petit peu plus loin dans la forêt. Lors d’un de ces déplacements, ils découvrent un étrange bandeau noir qui coupe la forêt en deux. Près de ce bandeau, des géants bruyants et des hommes habillés avec des peaux étranges. Une compagnie pétrolière s’installe.

Surprise, Découverte, Massacre. 

Daboka et sa soeur Loca vont alors découvrir un autre monde, une autre façon de vivre et d’utiliser la nature. S’adapteront-elles ?

Nous avons marché, des jours et des jours. La forêt devenait marécage, les rivières, simples ruisseaux et le soleil ne perçait plus à travers les grands arbres. L’ombre nous a rassurés, elle nous a abrités. Nous nous sommes cachés si loin que nous étions persuadés de ne jamais revoir les étrangers. Jamais je n’aurais pensé qu’ils arriveraient jusqu’à nous…

Tiré d’une histoire malheureusement vraie, Le peuple du chemin permet, grâce à la narration menée par Daboka de comprendre le regard radicalement différent de ce peuple sur la nature, la famille, le rapport aux autres. Avec cette jeune fille malmenée on ne peut ni ignorer ni détourner les yeux. Un roman sincère, documenté, touchant ! Marion Achard réussi à rendre tangible les pensées de Daboka. Avec ce regard à la fois franc et naïf, c’est notre regard qui est obligé de changer. J’ai trouvé particulièrement déstabilisant le passage où les jeunes filles sont des phénomènes de foire, prises en photo, observées par la foule curieuse mais qui semble indifférente à leur sort. Les mots sont justes et font presque de ce roman un témoignage.

96 pages seulement, un court instant dans la vie de Daboka, sans début ni fin, juste ce moment, cette douloureuse épreuve.

Ce livre est soutenu par Amnesty International. En conclusion, quelques pages expliquent aux jeunes lecteurs ce qu’est la déforestation et son impact sur les tribus amazoniennes. Un premier pas vers une prise de conscience différente du monde qui nous entoure. Sélectionné au Prix des Incos cette année, je vais le lire avec mes élèves, et j’ai hâte de voir leur réaction ! Nous aurons aussi la chance de rencontrer l’auteur !


+ Illustration de couverture réalisée par Julien Castanié.

+  Amnesty International

 + Avis et extraits chez Ocalypso

+ Sur le site de l’éditeur

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0