Le 9ème continent – Nouvelles

continentLE 9E CONTINENT

Dominique Corazza
Le Muscadier (2017)

** * **

Voici 4 nouvelles un tantinet étranges, voir même franchement inquiétantes !

  1. Le 9e continent : Paola est une jeune fille consciente des problèmes écologiques qui décide de tourner une vidéo (qu’elle postera sur youtube) sur les décharges sauvages et les dépôts de plastique qu’elle peut voir autour de chez elle. Elle part seule à pied, bien décidée à apporter son témoignage, une façon pour elle de se rendre utile. J’avoue que le début de l’histoire me plaisait bien, mais que je n’ai absolument pas compris la fin !!
  2. Le sales trader et les sept nains : Des nains sont embauchés pour entretenir des résidences secondaires (faire l’entretien du jardin, tondre la pelouse…), ils sont logés, nourris et payés (un peu) mais corvéables à merci, n’ont pas le droit de quitter la propriété et doivent faire tout ce qu’on leur demande, y compris servir de poupées à une gamine trop gâtée… C’est la nouvelle que j’ai préféré. J’adore la dernière phrase « les promesses n’engagent que ceux qui y croient »… Une histoire qui laisse rêveur sur ce qu’on peut être capable d’accepter parce qu’on est au chômage, et inversement, sur ce qu’on est capable de demander aux autres quand on a « la chance » d’être en haut de l’échelle…
  3. Pass immersion : Cette mère a fait une promesse a son fils Rayan : celle de l’emmener voir un village qui vit à l’ancienne et de « vrais » animaux, dans une « vraie » ferme ! Eux, visiblement, vivent dans un monde aseptisé et « moderne »… J’ai bien aimé cette histoire également. Où comment pousser les choses à l’extrême et se couper, non seulement de la nature, mais aussi des autres humains !
  4. Une journée de printemps : Pendant que les oiseaux chantent (enfin essaient !) les humains, eux, tondent la pelouse, tronçonnent les arbres, taillent les haies… Bref, font du bruit à qui mieux mieux !! Une nouvelle qui n’est pas sans me rappeler certains dimanches ici, quand tous les voisins se mettent, qui à tondre la pelouse avec son petit tracteur, qui à tailler sa haie avec son gros taille-haies… Et qui a le mérite de nous inciter à écouter les oiseaux !

** * **

Des nouvelles qui sonnent comme des avertissements. J’avoue avoir du mal à dire si j’ai aimé ou non ce recueil de nouvelles… En général, j’ai bien aimé le début des histoires et les thèmes traités, mais la fin m’a souvent laissée perplexe… Un avis mitigé donc !

Un avis bien plus enthousiaste que le mien, celui de Fanny.

** * **

Éditions Le Muscadier

Le site de l’auteur

De cette maison d’édition, nous vous avons déjà présenté de nombreux titres : Bêtes de pensée et Badalona, Jours de neige (un recueil de nouvelles), 40 jours d’automne, Station sous-paradis, les mains dans la terreVirée nomade, Phobie, et Orient extrême.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

ORIENT EXTRÊME – Nouvelles Ado/Adultes

OrientORIENT EXTRÊME

Mireille Disdero
Coll. Rester Vivant
Le Muscadier (2017)

°-°-°-°-°

Orient extrême est un recueil de 5 nouvelles qui se déroulent en Asie du Sud-Est. L’occasion, aussi, de réviser sa géographie grâce à la carte située en début d’ouvrage (en anglais, c’est un peu dommage…)

°-°-°-°-°

1- Vietnam : L’infiniment petit
Celle-ci est très courte, à peine quelques lignes. Elle m’a fait penser à une photo, un instantané de vie…

2- Cambodge : Do you want a cup of tea ?
Un titre qui prend tout son sens vers la fin de l’histoire, qui parle d’esclavage moderne. Immonde et révoltant.

3- Indonésie (île de Java) : Ruelles obscures
Là encore, comme la 1ère nouvelle, c’est très court, mais frappant. Comme une photo.

4- Indonésie (île de Bali) : Dans le cratère
Cette histoire m’a fait penser à un roman de cette collection que je vous ai déjà présenté : « Les mains dans la terre » de Cathy Itak. Les histoires sont différentes, mais ont un point commun. Des jeunes gens qui, au cours d’un voyage dans un pays pauvre, ont une prise de conscience  et trouvent là une motivation pour avancer dans leur propre vie.

5- Thaïlande : Chienne de vie

Cette 5ème et dernière nouvelle est également très courte et parle en quelques mots d’espoir et de respect.

Des histoires dures mais très fortes qui permettent de ne pas oublier qu’il y a encore tellement d’efforts à faire avant que le monde soit plus juste !

°-°-°-°-°

Éditions Le Muscadier

Le site de l’auteure

De cette maison d’édition, nous vous avons déjà présenté plusieurs titres : Bêtes de pensée et Badalona, Jours de neige (un recueil de nouvelles), 40 jours d’automne, Station sous-paradis, les mains dans la terreVirée nomade et Phobie.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Janvier-Février 2017 : j’ai lu aussi…

Janvier – Février 2017

¨^¨^¨^¨^¨

 janiver Roman (dès 8 ans) : Superchat Pitre de Florence Hinckel  et Joëlle Passeron (ill.)- Nathan (2016)

Pitre est un chat. C’est le premier Chastronaute de l’histoire ! Mais c’est aussi un chat qui aime mettre le bazar dans la corbeille à linge sale, manger des sardines, faire la sieste et jouer avec sa balle fétiche… En parlant de balle, Pitre s’aperçoit que le chat de la voisine, Malo, lui a volé ! En partant à la reconquête de sa balle, Pitre s’aperçoit qu’il a d’étranges pouvoirs…

Une aventure pleine de rebondissements (et de mots difficiles, mais expliqués ; il faut dire que « béotien » quand on a 8 ans, ce n’est tout de même pas évident !)

C’est frais, ça bouge et c’est amusant !

Du même auteur, Florence Hinckel, nous vous avons présenté « Bleue« , « Théa pour l’éternité« , « U4, Yannis« 

¨^¨^¨^¨^¨

Nouvelles (Ados) : Jours de neige de Claire Mazard – Ed. Le Muscadier ((2016) janvier

Jours de neige est un recueil de 6 nouvelles que j’ai apprécié.

La première « 6 décembre 2014 » qui raconte la journée d’un couple qui va participer à un jeu télévisé, est triste et terriblement cynique.

La suivante « J’suis polie… Je demande juste… » est très dure, mais se termine sur une note positive.

La 3ème, « Palais de lumière » montre comment on peut confondre amour et consommation ! Je l’ai trouvée très triste.

Celle qui suit, « La nouvelle », sur le monde du travail et les petits chefs, est épouvantable !

La 5ème, « Une nuit magique », sur le non-dit, est très étrange…

Et la dernière « Madame Mathieu » illustre bien le monde actuel ! Et elle est terrible…

Ce sont des nouvelles très courtes, le recueil fait 80 pages. Impossible de vous raconter les histoires, ça gâcherait tout !

Mais si vous tombez sur ce petit recueil, n’hésitez pas, prenez-le !!

¨^¨^¨^¨^¨

 janvier BD : Aliénor, la légende noire de Delalande, Mogavino et Gomez – Delcourt (2013) – Tome 2 sur 5 parus

Fait partie de la collection Histoire & Histoires  et de la série « Les Reines de Sang » (où l’on trouve aussi « Frédégonde la sanguinaire », « Isabelle, la louve de France » et « Tseu Hi, la dame dragon ») Que des p’tites nanas sympas, quoi !!

J’avais découvert le tome 1 en 2015, grâce aux 48h de la bd et il m’avait beaucoup plu ! J’ai donc demandé au Père Noël de m’apporter la suite…

Toujours aussi ambitieuse, Aliénor continue à comploter, trahir et mentir, à tirer les ficelles grâce à son mari, le roi Louis VII, amoureux et naïf ! Elle est impitoyable et ne reculera devant rien pour assouvir sa soif de vengeance ou de pouvoir… L’histoire est toujours aussi passionnante (même pour une « nulle » en Histoire comme moi !) et les dessins et couleurs, toujours aussi beaux ! Vivement la suite… Le tome 5 est sorti en juin 2016.
janvier

¨^¨^¨^¨^¨

Album (0-3 ans): Lola et Olga d’Olivier Dunrea – éd. École des loisirs (2004)

Lola et Olga sont deux petites oies. Lola porte des bottes rouges, Olga, des bottes bleues roi. Tout ce que fait Lola, Olga le fait aussi. Enfin… Presque !

Un petit album rigolo aux couleurs vives et joyeuses qui montre qu’on peut être amis et garder tout de même son autonomie !!

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Sortilège – JF Chabas

 

SortilègeJean-François Chabas - Sortilège.

Jean-François Chabas

Ed. L’école des loisirs (2007)

9 à 12 ans

L’auteur : Jean-François Chabas est né près de Paris en 1967. Il a exercé de nombreux métiers avant de se consacrer à l’écriture. Il a écrit plus de 60 livres chez différents éditeurs.

Les histoires : Cyprien avance. Il marche, il monte dans le soleil et la montagne majestueuse.
Antoine lutte. Il dort, il se blottit dans la chaleur et la douceur de sa chienne.
Ils ne se connaissent pas. Chacun est le héros d’une histoire distincte.
Ils ont deux points communs. La souffrance, d’abord.
L’un est maltraité par son père. L’autre est malade d’un cancer.
La révolte, ensuite. Le désir, profond, quoique maladroit, de s’en sortir.
Alors Cyprien s’en va, et il atteint des sommets, de courage et de paix intérieure.
Et Antoine exige de pouvoir se laisser soigner par la présence muette de sa chienne. C’est dans sa force qu’il va puiser l’élan vital qui le guérira, contre tous les pronostics scientifiques.
Ils l’ont deviné : si quelque chose peut les sauver, c’est la Nature et ses sortilèges.

 Ce que j’en pense : Deux nouvelles, deux histoires difficiles. Cyprien, 10 ans, fait une fugue, il n’en peut plus d’être maltraité, moralement et physiquement par son père et sa grand-mère. Antoine, lui, se bat contre la maladie, un cancer qui le ronge et l’affaiblit chaque jour. (pas très gai, hein ? Désolée, mais c’est vraiment un bon bouquin !!)

Racontées de façon réaliste, sans misérabilisme, ces deux histoires de vies terribles, au final, donnent de l’espoir. On est frappé par les ressources trouvées par ces deux enfants pour s’en sortir. La maltraitance pour l’un, la maladie pour l’autre, leur apporte une maturité qui les aide à affronter leur sort. C’est bien écrit, c’est même drôle par moment (la maîtresse d’Antoine, Madame Shoropov est excellente !), bref, c’est à lire et pis c’est tout ! ;)

Petite précision : pour l’âge, j’ai mis 9 à 12 ans (c’est la collection Neuf de l’école des loisirs) mais je conseillerais plus 11/12 ans quand même…

SignatureNat