Avril – Albums jeunesse toujours…

avril

avrilavril

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

Le dompteur de ventBernard Villiot & Thibault Prugne (ill.) – Éd. Gautier Languereau (2016)

El Loco, le vieux chinois, est mort. Dans la grange où il vivait, Sam, un jeune garçon curieux, trouve des tas de cerfs-volants multicolores. Sam se rend compte qu’El Loco n’était pas fou et qu’il avait un rêve. Un rêve que Sam se met en tête de réaliser, mais ne maîtrise pas le vent qui veut…

Si l’histoire ne m’a pas totalement convaincue (mais je ne saurais pas expliquer pourquoi !) les illustrations de Thibault Prugne sont toujours aussi magnifiques ! Rien que pour ça, ça vaut le coup d’œil !!

illustration empruntée au site de l’illustrateur

Blog de Thibault Prugne

De ces deux auteurs, nous vous avons déjà présenté :
Le souffleur des rêves qui, lui était un coup de cœur total ! 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

Le conte chaud et doux des chaudoudouxClaude Steiner & PEF (ill.) – InterÉditions (2009)

Dans des temps très anciens, les gens vivaient heureux. Chaque enfant, à sa naissance, recevait un sac de chaudoudoux. Lorsque quelqu’un mettait la main dans son sac, il trouvait toujours un chaudoudoux. Chaque fois que quelqu’un recevait un chaudoudoux, il se sentait chaud et doux de partout. Mais un jour, une sorcière vint semer la zizanie. Elle fit croire que les chaudoudoux n’étaient pas inépuisables, qu’il ne fallait pas trop en distribuer… Du coup, les gens devinrent radins et jaloux…

avril

Ils ne sont pas mignons ces chaudoudoux ?

Quand on finit ce conte, on se dit : « si seulement ça existait ! » Un truc tout doux, qui vous réchauffe et vous réconforte… Une très jolie histoire que je vous invite à écouter ci-dessous. Mais le mieux, bien sûr, est encore de se le procurer. Vous profiterez ainsi des chouettes illustrations de Pef, toutes en rondeur et douceur !

Sur le site de Claude Steiner, vous pourrez lire le texte intégral, et ci-dessous, vous pourrez l’écouter.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

Le parapluie de monsieur Roland Ariane Duclert & Aude Léonard (ill.) – La marmite à mots (2016)

Illustration empruntée au site de l’illustratrice

Monsieur Roland vit dans la rue, sous le regard pas toujours aimant des passants. Souvent, il se met à l’abri sous son grand parapluie. Mais un jour, en catimini, quelqu’un a volé son parapluie !

Une histoire sur l’exclusion, la vie dans la rue, racontée avec douceur, poésie et rêverie… Pour porter un autre regard sur celles et ceux qui vivent dans la rue ? Les illustrations, des photos mises en scène et « trafiquées » sont étonnantes !

Le tout forme un  joli album, très original dont la fin ne peut que faire penser à la chanson de Brassens « Un p’tit coin d’parapluie »

Blog d’Aude Léonard

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

challenge albums 2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Coton blues – Conte sur l’esclavage

Coton

♥  Coton Blues ♥Coton

Une conte de Régine Joséphine

Illustré par Oreli Gouel

Coll. Les contes imaginaires

Éditions Gecko Jeunesse (2007)

* * * * *

Les éditions Gecko Jeunesse ont cessé leur activité.

Ce titre a été réédité en 2011 par les éditions BilbOquet (en livre cd).

* * * * *

Présentation de l’éditeur : Coton… Ce n’est pas un nom. C’est pourtant le sien. Le Maître l’a choisi pour se moquer de ses cheveux rêches, pour rire de ses gros yeux, et surtout de sa peau si sombre qu’on la dirait découpée dans la nuit. Quel âge a-t-elle, Coton ? Elle-même n’en sait rien. Dix ans, douze peut-être…
Assez pour être vendue, assez pour travailler… Coton aussi, parce que dans la plantation, c’est le trésor, c’est la richesse. Parce que sans les champs de flocons, le Maître vaudrait bien peu de chose…
Elle ne dit rien, Coton. Aucun son n’a jamais franchi ses lèvres.On la croirait muette, Coton. En vérité, personne ne sait qu’elle rêve.

* * * * *

Qu’il est beau cet album !! Déjà charmée par la couverture, j’ai succombé devant la beauté des illustrations… Et des couleurs !

Le papier, épais, de très belle qualité participe à la beauté de « l’objet ».

Le texte, lui aussi, est magnifique. Poétique, doux et dur à la fois. C’est un conte, un rêve, une légende.

On se laisse porter, emporter par les mots. Des mots qui expliquent que même esclave, on garde une part de liberté, au moins dans ses rêves…

Un album magnifique que je vous conseille vivement !!!

* * * * *

Le site de l’auteure et son blog

Celui de l’illustratrice

Un site qui parle du blues

* * * * *

challenge albums 2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Akiko la rêveuse, petit conte zen

AkikoAkiko la rêveuse

Petit conte zen

Antoine Guilloppé

Éd. Picquier Jeunesse

^ ^ ^ ^ ^

Akiko est une petite fille japonaise qui habite dans un  village au pied du Mont Fuji. Ce matin-là, Akiko raconte aux hirondelles qu’elle a rêvé de sa grand-mère. Un rêve qui lui a paru tellement réel qu’elle voudrait aller à l’endroit où il se passait. En discutant avec les oiseaux, elle se rend compte que son rêve se situait probablement près du lac situé au dessus du village. Elle se met alors en route, en compagnie de son ami le renard.

^ ^ ^ ^ ^

Un petit conte très court (24 pages avec assez peu de texte) qui conviendra aux enfants dès 6/7 ans (pour la compréhension). L’histoire est jolie et poétique, cette petite fille rêveuse qui parle avec les animaux est charmante et le message très doux. Mais ce qui m’a le plus plu, ce sont les illustrations ! Elles sont très originales, en noir & blanc avec des touches de couleurs (encre de chine et papier japonais pour les vêtements)

^ ^ ^ ^ ^

D’autres albums avec cette petite fille japonaise :

Akiko Akiko Akiko AkikoAkiko

^ ^ ^ ^ ^

Voir le billet consacré à Antoine Guilloppé (avec les liens vers les autres albums présentés)

Article d’une groupie, fan absolue d’Antoine Guilloppé (et je la comprends un peu !)

D’autres avis : celui d’Hilde du Livroblog

^ ^ ^ ^ ^

Un album qui participe au challenge album et au mois du Japon

challenge albums 2017    

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Georgia, tous mes rêves chantent – conte musical

GeorgiaGEORGIA

Tous mes rêves chantent

♥ ♥ ♥

écrit par Thimothée de Fombelle / illustré par Benjamin Chaud

Raconté par Cécile de France / Mis en musique par l’ensemble Contraste

Gallimard Jeunesse Musique (2016)

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

Georgia, une star de la chanson, remonte dans le passé et nous raconte les secrets de son enfance, ses doutes, ses blessures et ses rêves… Elle nous présente ses amis, ceux qui l’ont aidée à dépasser ses peurs, à avancer et à grandir, et nous parle de son étrange rencontre avec Sam, le jeune voisin violoniste.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

C’est un album qui dure environ une heure, mais c’est une heure que je n’ai pas vu passer tellement j’ai été emportée par cette histoire et ces chansons ! Comment ne pas désespérer, comment ne pas « couler » lorsqu’on est séparé de ceux qu’on aime ? Écoutez Georgia, elle vous donnera son secret !

L’histoire est très belle et toute en émotions, les chansons sont entraînantes, rythmées et mêlent agréablement différents genres musicaux. Quand aux illustrations, vives, colorées, rigolotes et pleines de pep’s de Benjamin Chaud, elles sont extra ! J’aime beaucoup les personnages qui représentent les rêves.

Anny Duperey, marraine de l’association « SOS Villages d’enfants » a signé l’introduction de cet album et a prêté sa voix à l’un des rêves. Impossible de citer tous les participants, entre les chanteurs, les auteurs de chansons, les musiciens et les autres, il y en a trop (voir à la fin de la vidéo ci-dessous). Mais ils ont tous bien travaillé, c’est une vraie réussite !

Un très gros coup de cœur pour moi !

Je remercie très sincèrement la personne qui me l’a offert, elle a vraiment bien choisi, j’ai adoré.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

Un album en soutien à l’association « SOS Villages d’enfants », ce qui veut dire qu’en plus de vous faire très plaisir ou de faire très plaisir à quelqu’un, vous réaliserez une belle action !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

Pépite 2016 du meilleur livre jeunesse du Salon de Montreuil  et Coup de cœur de l’Académie Charles Cros 2016…

Interview de Thimothée de Fombelle

Sur le site de Gallimard, vous pourrez écouter un extrait, feuilleter quelques pages…

Le site de SOS Villages d’enfants

Ils ont aimé aussi : Le cabas de Za, Chez Clarabel, Bricabook, Lire sous le tilleul

Cet album participe bien évidemment au Challenge Album 2017, ainsi qu’au Challenge Petit Bac chez Enna (Catégorie Prénom)

   challenge albums 2017                     

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :