42 jours de Silène Edgar ♥

42 jours est un roman bien mené, émouvant et d’une grande poésie.

couverture 42 joursRoman adolescents dès 10 ans

42 jours

de Silène Edgar

Editions Castelmore, 2017
288 pages – 10,90 euros
disponible en epub

Thèmes : amitié, histoire, mystère, famille, drame historique

 

Présentation de l’éditeur : « Sacha, douze ans, et Jacob, son petit frère, sont à la fois surpris et très contents de partir en vacances avant la fin de l’année scolaire. D’autant qu’ils auront la chance de séjourner dans la pension de leur oncle Jean, un manoir breton au bord de la mer ! Une fois sur place, ce n’est pas tout à fait la colonie qu’ils s’imaginaient: les pensionnaires sont de drôles d’adultes qui se prennent pour Victor Hugo, Louis XIV, Néfertiti… Mais les garçons ne s’y ennuient pas une minute : le manoir est plein de secrets sur lesquels enquêter. Qui fait ces bruits étranges dans le grenier ? Et que sont ces mystérieux loups qui rôdent dans les parages? »

 

Lorsque que l’on commence 42 jours, on ne s’attend pas à un tel dénouement ! Silène Edgar a un véritable don pour conter avec poésie et même avec mystère une des plus sombres périodes de l’Histoire. Je m’attendais, au vu de la quatrième de couverture, à une ambiance plutôt fantastique mais il n’en est rien.

Je n’ai pas été déçue pour autant, au contraire, 42 jours est un coup de coeur ! Comme Sacha, on découvre petit à petit les véritables raisons de ce brusque séjour chez un oncle qu’ils ne voient qu’à de rares occasions. Sacha et son petit frère, Jacob, sont extrêmement attachants. J’ai été tout de suite happée par le récit, on tremble pour les protagonistes jusqu’à la dernière page et on se demande comment tout cela va se terminer. Sans trop dévoiler l’intrigue, la question que l’on se pose en tournant la dernière page est « Comment a-t-on pu laisser faire ça? » Même si la plume de l’auteure est sobre et que les événements sont décrits avec pudeur, cela fait froid dans le dos…

Le courage des garçons est admirable ainsi que ceux qui se sont battus contre l’innomable.

Adultes comme adolescents devraient lire ce roman, pour ne jamais oublier.

 

~Melissande~

 

+  Silène Edgar est l’auteur des romans suivants, commentés ici :
Adèle et les noces de la Reine MargotLa trilogie Moana, 14-14

saveurdesfigues.gif

14

Adèle et les noces de la Reine Margot

 

 

 

 

 

 

 

 

+ Pour en savoir plus sur l’auteur: biographie

Blog littérature jeunesse avis littérature jeunesse personnages

 

Nous suivre et partager :
error0

Stony Bay Beach d’Huntley Fitzpatrick : une lecture estivale

stony bay beachRoman pour adolescents
entre amour et secret familial

Stony Bay Beach :

Sam & Jase

d’Huntley Fitzpatrick

Nathan, janvier 2018
544 Pages 17,95 €
978-2-09-257515-4

Thèmes : amour, été, mer, famille nombreuse, famille recomposée, politique, secret

Samantha, 17 ans, vit avec sa mère, politicienne en campagne, et sa grande soeur, dans une belle maison, toujours très propre, au bord de la mer. Sa mère, maniaque, ne supporte pas leurs voisins, les Garett, une famille avec 8 enfants qui vivent toujours dans le désordre.

Sam, elle, n’est pas à l’aise dans cette maison si propre, et a du mal à supporter le conseiller de campagne de sa mère, qui est aussi son petit ami. Depuis des années elle se réfugie sur le petit toit sous la fenêtre de sa chambre et observe les Garett et leur maison pleine de vie. Cet été là pourtant tout change quand Jase, un des Garett, l’y rejoint pour discuter.

Stony Bay Beach est un roman pour adolescent réaliste qui, en narration alternée, permet de découvrir Sam & Jase, dans leur histoire d’amour naissante. Plus que deux adolescents, c’est à toute la famille Garett que l’on s’attache au fil des pages. Une famille nombreuse, vivante, aimante, soudée, qui contraste particulièrement avec celle de Sam. Quand un événement terrible touche cette famille, on est tellement attaché à eux qu’on ne peut plus fermer le livre avant d’avoir lu la dernière ligne.

Les sujets abordés dans ce livre sont variés et parfois difficiles, mais l’amour des personnages rend tout cela fluide. Drogue, famille recomposée, secrets, regard des autres, et surtout amour sont autant de thématiques qui toucheront les lecteurs.

Stony Bay Beach : Sam & Jase est un premier tome touchant, au milieu de deux familles très différentes. Les personnages de ce roman sont attachants, on vit vraiment avec eux dans une jolie parenthèse, pourtant secouée par les secrets. On referme ce livre à regret, avec tout de même un espoir… les retrouver dans le second tome, qui s’attache à deux personnages secondaires de ce récit. Encore une belle histoire d’amour ?

+ Le deuxième tome Tim et Alice est déjà disponible. Les tomes peuvent se lire indépendamment :)

Nous suivre et partager :
error0

Les Gardiens des secrets : récit d’aventure mystérieux

Les Gardiens des secrets est un roman d’aventure pour jeunes adolescents qui est plein de secrets ! Un récit entraînant mais qui nous laisse sur notre faim…

gardiens des secretsRoman pour adolescents  dès 10 ans

Les Gardiens des secrets
tome 1

de Trenton Lee Stewart

Illustrations de Diana Sudyka

traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Juliette Lê

Pocket jeunesse, 2018
PKJ, 302 pages
9782266276979, 16,90€
titre Vo : The Secret Keepers

Thèmes : aventure, secrets, montre, mystère

Ruben vit à la Nouvelle-Ombrie, une ville dans un univers assez semblable au nôtre, mais dirigée par La Fumée et ses hommes. L’école, les copains, ce n’est pas trop le truc de Ruben. Lui ce qu’il aime c’est parcourir la ville et l’explorer dans ses moindres recoins. Il grimpe, se faufile, passe inaperçu… Un jour lors d’une de ces explorations en haut d’un vieil immeuble, il découvre un coffre en bois, renfermant une montre ancienne : un véritable trésor ! Alors qu’il souhaite la vendre, il se rend vite compte que cet objet est très convoité, et va donc tenter de percer ses secrets… que fait donc cette montre mystérieuse qui ne donne pas l’heure ? D’où vient-elle ? Pourquoi tout le monde semble la vouloir ? Ruben n’est pas au bout de ses surprises… ni de ses aventures !

Trenton Lee Stewart est aussi l’auteur du Mystérieux cercle Benedict, un roman pour adolescents dans lequel de jeunes enfants hors du commun déjouent les pièges d’un étrange scientifique dans une pension. L’écriture est ici la même

Les Gardiens des secrets est un récit qui met du temps à démarrer. On apprend à connaître Ruben, sa mère, leur vie. On découvre l’objet mais pas tout de suite ses secrets… Et puis d’un coup tout s’emballe et il n’est plus possible de lâcher ce roman : on va de découvertes en danger ! Parce que le phare de la couverture a évidemment son rôle à jouer. Parce qu’un héros sans aucun ami ça serait quand même triste. Parce que les ennemis sont aussi là, à tourner autour de la montre…Trenton Lee Stewart’s The Secret Keepers

Ruben est un héros comme on en voit souvent en littérature pour adolescents : un peu différent, un peu à part, mais très attachant pour le lecteur qui n’a pas de mal à s’identifier à ce jeune garçon. Il vit seul avec sa mère, dans un petit appartement, dans un quartier défavorisé. Sa mère cumule deux emplois, pourtant, ils peinent à s’en sortir. Pour lui, la montre est au début un bon moyen d’aider sa maman… mais il se retrouve embarquer dans une aventure qui le dépasse !
Au fil des pages, on rencontrera aussi Penny, une jeune fille dynamique, bavarde, que l’on connaît encore peu pour le moment, mais que j’espère retrouver dans le deuxième tome ! Il y a peu d’autres personnages récurrents pour le moment, plus des figures emblématiques, mais que l’on connait peu… j’imagine que le deuxième tome sera moins centré sur Ruben et permettra de découvrir un peu plus son monde.

Les Gardiens des secrets est un récit d’aventures riche en découverte, facile d’accès pour les jeunes adolescents, dont le rythme va crescendo au fil des pages… jusqu’à nous stopper net, à la fin du tome, au milieu d’une action… J’ai hâte de lire le tome 2, prévu pour janvier 2019 !


+ Le site du Mystérieux Cercle Benedict

Nous suivre et partager :
error0

Inaccessibles : plus dure sera la chute

InaccessiblesRoman pour adolescents

Inaccessibles

de Katherine Mc Gee

Michel Lafon, février 2017
9782749928265, 17,95€

 

Dès les premières pages, alors même que l’on ne comprend pas vraiment la construction étrange de cette société, on sait qu’une jeune femme va mourir. Est-elle tombée ou bien l’a t’on poussé d’en haut de la tour de mille étages ? On ne sait ni qui, ni pourquoi. On repart alors quelques semaines en arrière, et on découvre, peu à peu, toute une galerie de personnages adolescents. Avec eux on va peu à peu comprendre les lois qui régissent ce futur New-York.

Manhattan, 2118. Les gens se sont entassés dans La Tour. Mille étages, des milliers de logements, mais aussi des commerces, des écoles, des parcs… Un microcosme complet, très peuplé, avec des disparités sociales énormes. Le haut du panier vit dans les derniers étages, et ce sont les principaux protagonistes.

Avery, jeune fille parfaite, extrêmement belle car conçue à partir de gênes sélectionnés, habite au millième étage. En apparence, on ne peut que l’envier, mais elle cache un secret qui la ronge… Tout comme Leda, qui tente de cacher son addiction et son séjour en desintox. Eris aussi doit se taire, quand elle découvre un secret familial qui détruit sa famille. Et que dire de Rylin, qui ne vient pas de ses étages supérieurs mais y travaille ? Ou de Watt, lui aussi d’un étage inférieur mais qui a crée une IA très puissante qui lui sert à mieux comprendre les autres ?

Les protagonistes de cette histoire sont complexes, tout comme les liens qui les lient. On plonge avec eux dans un monde pas si différent du notre finalement, celui d’adolescents que le rang social classe, d’adolescents qui cachent des secrets, et qui essayent de se construire malgré tout.

Inaccessibles est un peu difficile à appréhender au départ tant la galerie de personnages est complexe, mais on apprend peu à peu à connaître ces adolescents et leurs secrets, on les apprécie, on s’attache… Et l’on redoute la fin, que l’on connait, que l’on attend. On sait que l’un d’entre eux va mourir, et ce ne sont pas les mobiles qui manquent. Cette tension, que propose l’ellipse temporelle, permet de garder l’attention du lecteur au fil du récit, dans une intrigue pourtant multiple.

Si vous aimez les dystopies sans trop aimer la science-fiction,
Si vous aimez les romances adolescentes, sans aimer le nian-nian,
Si vous aimez les secrets et les histoires d’amour cachées,
Si vous aimez le suspense, et que vous avez de la patience,
ce roman est fait pour vous !

 

Nous suivre et partager :
error0