#Bleue de Florence Hinckel #SF

Roman de science fiction pour adolescents

#Bleue

de Florence Hinckel

Syros, 29 janvier 2015
collection Soon
978-2748516869, 15,90€

Si on vous proposait de supprimer toute souffrance émotionnelle pour les enfants et les adolescents, que décideriez-vous ?

Silas est un adolescent comme les autres, ultra connecté aux réseaux sociaux. Sauf qu’il n’a pas vraiment le choix. Dans son époque, c’est une obligation, un lien social virtuel qui permet d’avancer dans la vie. Si on ne poste pas, c’est qu’il y a un problème, et une cellule d’aide se charge d’intervenir. Plus déconcertant encore, la peine, la tristesse, n’existe plus vraiment ! La Cellule d’Éradication de la Douleur Émotionnelle (CEDE) a été mise en place pour effacer la douleur des souvenirs, sans effacer le souvenir en lui même. A chaque intervention, un point bleu reste sur le poignet. Si les adultes ont le choix, ce n’est pas le cas des mineurs, pour qui l’intervention est automatique en cas de traumatisme.

Silas, notre ado comme les autres, est un peu à part quand même. Parce que ses parents le sont, et parce qu’il aime le calme, loin des reseaux. Pourtant quand sa petite amie Astrid meurt dans un accident, il doit avoir recours à la CEDE et prend peu à peu conscience du monde qui l’entoure différemment.

Il paraît qu’avant, la rue était beaucoup moins sûre. Mais aujourd’hui, l’oblitération est entièrement prise en charge par l’État, ce qui fait qu’un gars comme ce SDF peut en bénéficier autant qu’il le souhaite. Bien entendu, il sera toujours sensible au dénuement, à la sensation de froid ou de faim, mais il peut oublier la douleur morale qui en découle. Ainsi, tous ceux qui ne souffrent plus de leurs conditions de miséreux n’ont plus aucune raison d’être agressifs. Après tout, il faut bien qu’il y ait des pauvres, des moins pauvres et des riches dans notre société ! C’est comme ça depuis toujours, et puisqu’il n’y a pas de travail pour tout le monde, à quoi bon en souffrir ?

Dans ce roman de science fiction en deux parties on découvre un monde tellement proche du notre que l’on ne peut s’empecher de se projeter, et d’avoir peur ! Quel bonheur de ne plus ressentir la douleur, mais quel malheur en même temps… Ce roman est magnifiquement bien construit, les rebondissements sont réellement saisissants. Le turn-over est assuré du début à la fin, sans répis, avec un besoin de connaître le dénouement grandissant.

La sensibilité des personnages offre un récit touchant. Entre engagement et histoire d’amour, Florence Hinkel fait vivre des situations difficiles à des adolescents auxquels on s’attache. Gagner son autonomie ne va pas sans combat, dans notre monde comme dans celui ci !

Un magnifique roman qui allie suspense, resistance et amour dans une histoire prenante, très ancrée dans la réalité pour de la science-fiction…

 + Challenge YA#4

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Thunder – David S. Khara

thunderRoman pour adolescents,
Science Fiction et Thriller

Thunder :

quand la menace gronde

de David S. Khara

Rageot, 2014
9782700243239, 9,90€
Collection Thriller

Ilya est le jeune héritier d’une famille richissime. Entre villa à Los Angeles et école privée en Suisse, sa vie est simple. Sans amis ni attache, mais une vie paisible. Quand il apprend la mort de son père, son monde s’écroule. Pas temps à cause du chagrin que parce qu’il doit aller vivre dans le manoir anglais de sa grand-mère, et suivre ses cours dans un nouvel établissement.

L’adaptation est difficile, mais à l’occasion d’une heure de colle, il rencontre d’autres élèves… Une heure de colle qui tourne vite à l’horreur avec une salle fermée et des agresseurs qui arrivent sans qu’ils ne sachent bien pourquoi. Le groupe qu’ils forment va alors tenter de se défendre… et se lancer dans une aventure incroyable !

Entre humour et action, ce premier tome est une véritable accroche ! Les héros, qu’on apprend peu à peu à connaître, et notamment Ilya, sont vraiment singuliers et attachants. Ilya, ce jeune homme solitaire et intelligent, mais aussi Jenny, Angela, Pad et Carrie, chacun va participer à l’action de ce livre. Ces personnages sont très différents, mais surtout complémentaires, ce qui offre aussi une belle histoire d’amitié. Une aventure qui fait penser à Cherub ou Alex Rider : le plein d’action, mais avec en plus une part de science fiction, qui s’installe peu à peu !

La narration alterne entre l’aventure des ces jeunes et le récit d’une expérience scientifique assez effrayante… le suspense est à son comble ! Et quand vient la fin, le lecteur est à la fois surpris et frustré. En effet, ce tome n’est finalement que l’accroche d’une bonne série, on sent que les aventures seront passionnantes et il n’y a plus qu’une chose à faire… attendre la suite, avec impatience !


 

+ L’avis de Mutie

+ Cette année encore Lou et ses comparses organisent le Mois Anglais. Une 3ème édition à laquelle je participe encore avec plaisir ! Première lecture dans le cadre du mois anglais, puisque ce  roman se déroule en Angleterre (dans un manoir d’ailleurs…)

+ Challenge YA#3

+ Lire en Thème : découvrir un auteur 

 mois anglais 2014_1.jpg lireenthemegrand

♥ Pixel Noir – Jeanne A. Debats

pixel noir debats romanRoman de Science-Fiction, pour adolescents

Pixel Noir

de Jeanne A. Debats

Syros, mars 2014
Soon, 256 pages
 9782748513479, 15,90€
disponible en epub à 11,99€

En 2119, Pixel est un jeune adolescent qui passe son temps à se faire renvoyer de tous les collèges privés où il est envoyé. Dès les premières pages, le lecteur fait connaissance avec lui et sa famille et comprend mieux son comportement. Enfant de divorcés, sa mère n’a d’yeux que pour les programmes virtuels et autres inventions technologiques qu’elle passe son temps à perfectionner, tandis que son père a refait sa vie… Mais c’est un événement tout autre qui va déclencher l’intrigue de ce roman… Pixel va alors se retrouver confronter à un univers virtuel déréglé, dans lequel une bande de gamins tentent de survivre. Des adolescents livrés à eux-mêmes, un chef tyrannique… on entrevoit Sa majesté des Mouches, de Golding, entre les lignes, lien que l’auteur renforce en intégrant le livre dans le récit. Cette référence, parmi d’autres toutes aussi savoureuses, à des auteurs actuels ou antiques, offre un lien direct avec notre époque, réduisant la distance que met la science-fiction avec notre monde. Les thèmes abordés n’en sont que plus vivants… et marquants !

Virtuel, futur, mais une aventure qui semble bien réelle et bien dangereuse pour Pixel, ce héros solitaire qui va devoir apprendre à faire confiance aux autres. Ces autres personnages du roman, notamment Solfé et Sam, qui ont leur propre histoire, que l’on va découvrir au cours du récit. L’occasion pour Jeanne A. Debats d’ajouter à ce roman déjà bien complet, des thèmes tout à fait actuels, comme l’homosexualité et le suicide chez les adolescents. Les personnages secondaires ne sont pas de simples figurants, ils ont un réel rôle dans l’intrigue, et une place dans le coeur du lecteur.

En transposant son aventure dans le futur, Jeanne A. Debats peut jouer avec l’évolution des technologies, et leur offrir un rôle prépondérant, à la fois positif et négatif. Si le lien avec la société actuelle et ses dérives et facile à voir, l’auteur ne s’y appesantit pas, tout à l’intrigue de cette histoire, très bien écrite et prenante. Un rythme fluide et intransigeant, qui ne laisse finalement apercevoir qu’un petit bout de monde futuriste.

Un récit riche en rebondissement et en action, mais pourtant plein de sensibilité, qui offre une aventure touchante jusque dans les dernières pages… une totale réussite !

+ Challenge YA

cadeaumaestroa

Et à la fin, il n’en restera qu’un – Jean-Luc Luciani

et à la fin il n'en restera qu'unRoman pour adolescents

Et à la fin, il n’en restera qu’un

Jean-Luc Luciani

Rageot Thriller, octobre 2013

9782700243185, 9,90

Ils sont dix.

Ils ne se connaissent pas.

Ils ont été séléctionnés pour participer à une émission de télé-réalité révolutionnaire qui donne a des killers le permis de les tuer.

Ils ne cherchent pas la célébrité, ils veulent juste gagner leur liberté.

À la fin de la traque, il n’en restera qu’un…

Cette histoire qui se déroule dans un futur proche, en 2057, peut nous rappeler Hunger Games puisqu’elle met en scène la vie de candidats de la télé-réalité. Mais ce roman a sa propre approche du sujet.

Je trouve que ce livre se lit vraiment très bien et que les personnages sont attachants. L’idée même d’un tel jeu télévisé semblerait presque possible au vu de ce qui existe déjà. Mais ce qui sonne plus vrai, c’est toute la corruption qui règne dans les médias, le choix truqué des nominés ou encore l’importance que la politique peut avoir sur la mise en scène du jeu. En plus de la télé-réalité, ce roman nous amène à nous interroger sur des questions de société comme la polution ou la peine de mort.

Le petit point négatif se trouve surtout dans l’ecriture. L’histoire se déroulant dans le futur, l’auteur a pris la décision d’expliquer avec précision les nouvelles lois en place à chaque fois qu’elles sont mises en application. Mais ce passages explicatifs, en italique dans le texte, coupe la lecture.

Avec ses personnages attachants et son intrigue bien rythmée, ce thriller est vraiment intéressant malgrè quelques rebondissements trop prévisibles.

+ Bande annonce : http://www.youtube.com/watch?v=0WAbW64isEM#t=84

+ Rédition d’un roman en deux tomes de 2006 : « La traque » et « Game Over » parus chez Rageot

cadeaumaestro