Les petites distances – BD adulte

distances

Une jolie bd, triste et drôle à la fois…

Les petites distances ♥
Camille Benyamina & Véro Cazot

Casterman (2018)

*****

Max a un problème. Sa petite copine a oublié qu’il existait lorsqu’elle a rencontré un autre homme. Ses collègues de boulot ne se souviennent jamais de son prénom. Max se sent inconsistant, voire inexistant… Et plus ça va, plus il devient « transparent ».

Léonie a aussi un problème. Elle voit des choses. Des choses qui, à priori, n’existe pas (en tous cas, elle seule les voit !) et elle est aussi un peu maniaque.

*****

J’ai lu, ici et là, qu’il s’agissait d’une comédie romantique. J’avoue ne pas être tout à fait d’accord. Pour une comédie, ce n’est pas franchement drôle, même si pas mal de passages sont plutôt amusants. Et ce n’est pas si léger qu’on pourrait le croire… Sinon, je trouve qu’il y a bien plus de sexe que de romance !

Max a des problèmes pour s’affirmer et il finit par disparaître tellement il manque de « corps » comme lui dit sa psy (qui est la 1ère à l’oublier !). Et que dire de Léonie, qui est visiblement malade (schizophrène ?) puisqu’elle voit des choses qui n’existent pas ? C’est la partie pas drôle.

Ce qui est plus réjouissant, ce sont les discussions entre copines… Je vous passe les détails, vous irez lire ! Quelques pages érotiques font qu’on réservera cette bd aux adultes (ou grands ados !)

Une histoire originale et pleine de sensibilité qui m’a beaucoup plu, entre réalité et fiction, entre maladie et imaginaire. Et j’ai adoré les illustrations ! Cet orange rayonnant qui va si bien à Léonie, ces couleurs et ce trait tout doux, ces dessins parfois sans « cases », tout m’a plu !

Une bd qui m’a charmée par ses illustrations et sa douceur !


https://www.casterman.com/casterman_img/Produits_planches/9782203099975/9782203099975_5.jpg

Pour feuilleter quelques pages sur le site de l’éditeur

Le site de l’illustratrice Camille Benyamina

Une bd vue chez Moka et LePetitCarréJaune

Cette semaine, ça se passe chez Moka, Au milieu des livres

Nous suivre et partager :
0

La visite de Antje Damm

Un album illustré original et émouvant.

Album pour enfants dès 4 ans

La visite

d’Antje Damm

Editions Astrid Franchet, 2018
36 pages -13,90 euros.

Thèmes: solitude, amitié, enfance.

 

Présentation de l’éditeur: « Elise est seule, et elle a peur de tout. Jamais elle ne quitte sa maison. Mais un jour, un drôle d’objet entre par la fenêtre. Et le lendemain, Élise reçoit une visite. Une visite qui va tout changer… »

 

 

Élise est une dame d’âge mûr solitaire dont la vie semble bien morne dans sa maison terne et vide. Pour ne rien arranger, notre brave femme a peur de tout: elle ne sort jamais et personne ne vient lui rendre visite.

Sans l’irruption d’un petit garçon candide, la vie d’Élise aurait pu se terminer de cette manière, sans réconfort. Heureusement, en une seule journée, le petit Émile va orner de mille couleurs le quotidien de la vieille dame.

Au moyen d’un procédé artistique astucieux, l’auteur a créé un espace clos qui évolue en fonction des actes des protagonistes et des sentiments qui en résultent. Petit à petit, une maquette représentant les pièces de la maison se colore et reprend vie sous nos yeux. Les personnages et certains éléments du décor sont dessinés au crayon sur du papier (ou du carton) blanc, ce qui fait ressortir l’ensemble. Les couleurs utilisées dans la deuxième partie de l’histoire sont chaudes et lumineuses, joyeuses même comparées aux teintes sombres du début.

 

 

J’ai adoré cet album novateur ! Le message véhiculé tout en simplicité et en finesse est très touchant.

~Melissande~

 

+ le site de l’éditeur

+ l’article du New York Times

Nous suivre et partager :
0

Un chant de Noël – Conte d’après Dickens

chant

Un chant de Noël

Lucie Papineau

Stéphane Poulin (ill.)

D’après Dickens (1843)

Dominique et Compagnie (2004)

*****

Il était une fois dans un petit village, à la veille de Noël, un petit cochon boudeur. Boustru était triste, mais ne s’en rendait pas compte. En fait, il détestait Noël. Il alla se coucher tôt en espérant passer rapidement cette mauvaise période. Mais impossible de trouver le sommeil…

Une petite souris lui rendit visite pendant son insomnie et lui montra la magie des Noëls passés. Puis la tristesse des Noëls présents. Et enfin, la solitude des Noëls à venir…

*****

https://static.fnac-static.com/multimedia/FR/Images_Produits/FR/fnac.com/Autre_vues_340/5/9/7/9782895124795_3/tsp20130828093305/Un-chant-de-Noel.jpg

Dans la version de Dickens, c’est le « fantôme » de Marley, l’ex-associé de Scrooge, qui vient le voir et lui annonce la visite de plusieurs esprits. Ici, dans ce très bel album, c’est la petite souris qui joue le rôle de Marley. L’histoire n’est pas destinée à faire peur, mais on sent bien la tristesse et la solitude. Pour les plus jeunes, rassurez-vous, l’histoire finie bien.

Si j’ai pris cet album au départ, c’est parce que j’ai été séduite par la couverture, et quand j’ai vu le nom de l’illustrateur je n’ai plus hésité ! Stéphane Poulin a gagné de nombreux prix et on voit pourquoi. Il y a une double page dans cet album qui représente un village dans le soir qui tombe. Cette illustration m’a tout de suite fait penser aux tableaux de peintres flamands (ou hollandais peut-être) du 15/16ème siècle.

Une belle histoire d’amitié et de partage + de magnifiques illustrations = ♥

*****

Bio de Lucie Papineau sur le site de l’éditeur

De Stéphane Poulin, nous vous avons déjà présenté : Bartleby le scribe

Pour ceux que cela intéresserait, la version de Dickens (1843)

Ce sera ma première participation au Challenge Contes et Légendes organisé par Bidib Ma petite médiathèque

http://mapetitemediatheque.fr/wp-content/uploads/2018/11/challenge-contes-et-l%C3%A9gendes-239x300.jpg

 

classiques

Cet album participe également au Challenge « Je (re)lis des classiques « 

et au challenge albums !

challenge albums 2018

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
0

L’oiseau qui avait avalé une étoile – Album

oiseau

Un album poétique aux magnifiques illustrations !

Album jeunesse dès 5 ans

L’oiseau qui avait avalé une étoile

Laurie Cohen et Toni Demuro

La palissade (2017)

*****

Une nuit, un oiseau avale une étoile.

Il devient alors aussi brillant qu’un diamant.

Dès lors, plus personne ne veut de lui.

Sauf… un étonnant voyageur qui traverse l’immense désert.

 

*****

Tout m’a plu dans cet album !

Attirée par la couverture, adorable, et le titre, poétique, non seulement je n’ai pas été déçue, mais j’ai été ravie !

L’histoire est très belle et les illustrations magnifiques.

A lire.

https://lapalissade.fr/wp-content/uploads/2015/03/Loiseau4.jpg   https://lapalissade.fr/wp-content/uploads/2015/03/Loiseau5.jpg

Sélection Prix des Incorruptibles 2016-2017

Prix Michel Tournier jeunesse 2017

Prix Atout lire 2017

Prix Gayant Lecture 2016

Prix des enfants grain de sel 2015-2016

Prix jeunesse du Touquet Paris-Plage 2016

*****

De Laurie Cohen, je n’ai lu qu’un roman très prenant sur un sujet dur « Un courant d’air »

De Toni Demuro, j’avais adoré les illustrations dans « le bidule » un album au charme rétro.

Le blog de Toni Demuro

challenge albums 2018

Un album qui participe, bien sûr, au Challenge album !

Nous suivre et partager :
0