Black Ice – Becca Fitzpatrick

Un thriller à lire en plein hiver, pendant une tempête de neige… au chaud sous la couette !

Black IceRoman YA – Ados, thriller

Black Ice

Becca Fitzpatrick

MsK, 2015
9782702441503, 17€
355 pages glaciales

Becca Fitzpatrick, l’auteure, vous l’avez déjà croisé sur Délivrer des Livres, pour sa série Hush Hush. Ce roman fantastique nous plongeait dans des histoires d’anges, avec un côté adolescent et romance bien présent, qui donnait un ton particulier à cette histoire. Dans Black Ice, Becca Fitzpatrick reproduit ce même schéma d’une histoire d’amour prenante, mais cette fois-ci dans un thriller !

Black Ice, un thriller prenant !

Black Ice est un vrai thriller, de ceux qui vous entraîne dans leur page et ne vous lâche plus. Un récit qui glace les sangs, mais dont on ne peut pas s’empêcher de tourner les pages.

Britt est une jeune fille déterminée, et elle a décidé de devenir autonome, pour cette dernière année au lycée. Elle entraîne sa meilleure amie Korbie dans la montagne, pour une randonnée qu’elle a préparé. Pas de danger, elles connaissent déjà le lieu, et comme point de chute, elles ont la maison de famille de Korbie, un chalet luxueux. Plus encore, Calvin, frère de Korbie et ex de Britt, les rejoindra là-bas. Pourtant quand une tempête de neige les surprend sur le trajet, les ennuis commencent…

Britt va se retrouver au milieu d’une sombre histoire de personnes recherchées par la police, d’enlèvements, de meurtres… Elle n’aura de cesse d’essayer de survivre, et de sauver sa peau… mais difficile de lutter contre deux jeunes hommes : Shaun, le volubile, et Mason, le secret qui semble bien cacher son jeu. Enquêtes croisées, mystères, secrets et violence sont au rendez-vous. Dehors dans une tempête de neige effroyable, une vraie lutte pour sa survie s’engage, avec du danger partout, vraiment partout…

Black Ice, une romance ?

Mais Black Ice, contre toute attente, est aussi une romance. Un vrai récit pour adolescent, avec des regards, des sensations, des frôlements, des envies. Des Ex qui resurgissent, des cadeaux qui n’en sont pas vraiment et sentiments contradictoires. Des aides inattendues, des coup bats, des trahisons. Le lecteur suit les aventures de Britt sans bien savoir sur quel pied danser. Une histoire d’amour est-elle vraiment possible au milieu de tout ça ?

Au fil des pages, l’intrigue se fait plus complexe, mais des indices apparaissent, et avec eux la vérité apparaît. Bien avant Britt, on image la suite, le fin mot de l’histoire, et cela renforce le côté prenant du livre. On veut être sûr d’avoir vu juste, on veut se tromper, mais tout arrive, inéluctablement…

Ce roman est un one-shot, un seul tome donc, une histoire terminée. Un avantage certain, mais en même temps cela oblige à rester centrer sur l’histoire, et seul le personnage de Britt est vraiment fouillé, les autres sont en retrait, peut-être un peu trop pour qu’on s’attache réellement à eux…

Black Ice est un récit prenant, un véritable page-turner impossible à fermer. On vit ces quelques jours dans la neige avec Britt, en tremblant de froid, de peur et d’amour, et même si l’on démonte l’intrigue policière, impossible d’être sûr avant qu’il ne soit trop tard…

+ Le trailer anglais :

+ Challenges YA#4 et Petit Bac 

Shadowland 1 – Kate Brian

ShadowlandRoman YA & adolescents
Thriller fantastique

Shadowland 1

de Kate Brian

traduit de l’anglais par Pascale Jusforgues

Bayard, avril 2016
97827470483090, 15,90€

Une jeune fille qui semble sans défense, un tueur en série sûr de lui, un bois sombre et isolé au petit matin… Ainsi commence ce roman. Shadowland est l’histoire de ces deux narrateurs. Rory, agressée, réussi à s’enfuir, mais le FBI en est certain, Steven Nell, ce tueur en série ne la laissera pas tranquille. Elle et sa famille doivent fuir, se cacher.

Shadowland est un roman à l’atmosphère souvent étouffante et pesante, comme les pensées de Rory, traquée. Le fait que le tueur en série intervienne aussi dans la narration ne fait que renforcer ce sentiment et crée un page-turner d’une grande intensité.

Shadowland est donc un thriller entre course poursuite et traque psychologique. Les peurs de Rory ne lui permettent pas de s’adapter facilement sur l’île où le FBI l’exile. Pourtant, elle rencontre de nombreux jeunes sur cette île, sort même pour faire la fête, mais quelque chose cloche. Steven Nell semble toujours à l’affût, elle se sent observer…

Ce roman entretient de nombreux mystères grâce à son atmosphère, mais les indices sont nombreux et à moins de 100 pages je m’étais déjà forgée une opinion sur la fin de ce livre. Mes suspicions se sont vérifiées mais j’ai douté tout au long du récit quand même… et surtout je n’avais pas imaginé que l’auteur nous entraîne dans un deuxième tome ! Mes soupçons sont donc d’un intérêt moindre, puisque les pages m’ont permis de m’attacher à Rory, de la voir évoluer, et j’ai maintenant très envie de découvrir la suite de ses aventures, pour le moins effrayantes !

Malgré cette ambiance glaciale, où le brouillard n’aide pas, Rory reste une adolescente, de même que sa soeur, et l’auteur mêle donc ce thriller à des histoires de famille, d’amour et d’amitié. C’est d’ailleurs la force de ce récit que de réussir dans un parfait équilibre à proposer autant d’éléments d’univers différents.

Un récit prenant, surprenant parfois malgré de trop nombreux indices, qui entraîne le lecteur dans un univers sombre et froid, pourtant peuplé de beaux adolescents…

Extrait :

Il marcha sur une autre branche, exprès cette fois, et la brisa net en deux. La fille s’immobilisa de nouveau. À présent le goût de sa peur était palpable, il l’avala tout rond, se délectant de cette saveur si particulière, en même temps salée et acidulée. La fille se mit à courir. Quand elle se retourna – car elles se retournaient toujours pour regarder derrière elles –, il s’avança et se planta en travers du chemin. Il ne vacilla pas lorsqu’elle se cogna contre lui. Elle ne pesait quasiment rien. Lorsqu’elle cria, il sentit sa poitrine se gonfler d’une indicible joie.

Une bande annonce anglaise :

 + Challenge YA et Petit Bac

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Lectures diverses et variées de Janvier

Le grand mechant renard

Peur express

Ce mois-ci, j’ai lu aussi… 

 ***

Des lectures diverses et variées : Mais ici on trouvera surtout des bandes dessinées et des romans,  que je ne vais pas chroniquer, soit parce qu’ils ont déjà été présenté par Sophie, soit parce que je n’ai pas le temps et pis c’est tout !!

  1. Le grand méchant renard de Benjamin Renner présenté ici par Sophie et par « le tiroir à histoires »
  2. Les filles en chocolat, T.1 : Cœur Cerise de Cathy Cassidy dont Sophie a également parlé ici et Blandine .
  3. La petite famille de Dauvillier, Lizano et Rouger dont Sophie a parlé ici et « les petites madeleines » .
  4. L’enfant caché de Dauvillier, Lizano et Salsedo, voir l’avis de Sophie, et celui de Noukette.
  5. Peur express de Jo Witek : L’avis de Sophie ici
  6. L’autre terre de Perrotin et Beno, une bd en 3 tomes

J’ai bien aimé le grand méchant renard, petite bd humoristique et pleine de tendresse. Quand l’amour maternel arrive, que faire, surtout quand on est un renard élevant des poussins (pour les manger à la base…) ?

Les filles en chocolat est un petit roman sympathique qui m’a bien plu aussi (et ce n’était pas gagné avec cette couverture très sirupeuse et ce titre !), avec un sujet qui ne pouvait que me toucher puisqu’il s’agit d’une famille recomposée… Non, il n’est pas toujours facile de s’adapter !

La petite famille est une bd jeunesse qui parle de la vie avec tendresse, la vie qui passe, puis s’arrête… Mais continue avec d’autres, même si l’on n’oublie jamais ceux qui sont partis. Le dessin est amusant avec des personnages aux bouilles toutes rondes.

L’enfant caché Une belle histoire de transmission intergénérationnelle : une grand-mère juive qui était enfant pendant la 2nde guerre mondiale raconte cette partie de son enfance à sa petite fille. Une image m’a « choquée », je l’ai trouvé terrible : celle de la mère quand elle rentre des camps : Elle a une tête énorme, un corps tout maigre et les yeux hagards, comme absente… (une image très « parlante »)

Peur express est un roman étonnant. C’est la nuit, c’est l’hiver, il neige. Un TGV fonce à 280 km/h à travers la nuit et le froid, quand soudain c’est la panne, le train s’immobilise. Un chapitre après l’autre, on fait la connaissance de 6 ados, plus ou moins perturbés. Dans ce train à l’arrêt, bien des choses étranges et improbables vont se passer. Dans une 2ème partie viendra l’enquête, chargée de déterminer ce qui s’est réellement passé. Mais peut-on toujours tout expliquer ? Un roman qui m’a surpris par son thème et sa façon de l’aborder, mais que j’ai bien apprécié !

L’autre terre Une bande dessinée en 3 tomes (histoire complète) avec un dessin sympa (quoi que les traits des personnages manquent parfois de « précision », certains personnages, féminins notamment se ressemblant un peu trop). Une aventure à mi-chemin entre science-fiction, steampunk et héroïc fantasy, qui est agréable à lire, avec de très bonnes idées mais que j’ai trouvé pas assez développées, c’est un peu dommage. C’est très prometteur mais quand on a l’habitude de lire ce style de bd, on reste un peu sur sa faim. Ce qui n’empêche pas de passer un bon moment !

Lectures diverses : Autre Terre Lectures diverses : Autre Terre T2 Lectures diverses : Autre Terre T3

 

Un hiver en enfer

Un hiver en enferUN HIVER EN ENFER

Jo Witek

Actes Sud Junior (2014)

*****

Présentation de l’éditeur : Edward a grandi avec son père. Sa mère, Rose, lointaine et fragile, revient un jour d’un long séjour en hôpital psychiatrique.

Elle, qui n’a jamais su l’aimer, lui demande à présent de jouer le jeu de la famille soudée. Pour le jeune garçon, il est hors de question d’effacer toutes ces années privées de l’amour maternel. Il préfère se réfugier dans le monde virtuel des jeux vidéo.

Tout bascule avec la mort accidentelle de son père. Il se retrouve seul dans un chalet avec cette mère haïe, qui soudainement l’étouffe d’affection et l’isole davantage. Un face-à-face terrible commence au cœur de l’hiver. Deux êtres. Deux folies. Au point de conduire au meurtre ? Qui entre eux deux dit la vérité ? Un seul, forcément…

*****

Mon avis : Je sais que j’ai eu envie de lire ce roman après avoir lu une critique enthousiaste sur un blog. Malheureusement, je ne sais plus lequel…

J’ai passé un très bon moment avec ce bouquin, lu dans la journée parce qu’il fallait que je sache !! Qui est fou dans cette histoire ? La mère ? Le fils ? Les deux ? Je ne vous raconte pas le nombre de films que je me suis fait tout au long de cette journée, le nombre de scénario(s) que j’ai inventé pour trouver la solution… Je n’étais d’ailleurs pas si loin, mais je n’ai pas trouvé.

Un bon thriller, prenant, poignant, qui montre bien comment les ados peuvent parfois cacher leurs problèmes (harcèlement scolaire). Un hiver en enfer porte bien son nom. Ce roman raconte effectivement l’enfer vécu par une personne, mais par qui ? Vous ne croyez tout de même pas que je vais vous le dire…

+ L’avis de Lirado

+ Celui de Ricochet

*****

Sophie vous a déjà présenté plusieurs livres de cet auteur : Mentine, Un jour j’irai chercher mon prince en skate ou encore Peur express.

*****

Challenge Petit Bac 2016 chez Enna, 1ère ligne, catégorie LIEU

SignatureNat