Local – 1 fille – 12 villes – 12 histoires

LocalLocal

Roman graphique/Comics

Brian Wood & Ryan Kelly

Éditions Delcourt (2010)

♦ ♦ ♦ 

Megan voyage à travers les USA, enchaîne les petits boulots, fait des rencontres, et fini toujours pas s’en aller, se sauver. Local nous raconte une « tranche de vie », Megan se cherche, essaie de donner un sens à sa vie. Elle se sent seule, déconnectée des autres, simple spectatrice et continue chaque fois sa route un peu plus loin dans l’espoir de trouver sa place. On la suit dans ses galères, ses doutes, ses errements, on la voit évoluer au fil du temps.

♦ ♦ ♦ 

Au premier abord légèrement rebutée par les illustrations en noir & blanc, aux traits épais, bien marqués, je me suis très vite attachée à Megan. Même si je n’ai pas apprécié les 12 histoires de la même façon, certaines m’ayant nettement plus plu que d’autres (j’ai particulièrement aimé la première), j’ai, au final, vraiment apprécié ce « comics ». Comics étant ici employé dans le sens « bande dessinée américaine » et pas du tout pour le côté « super-héros » totalement absent ici. Une très jolie découverte !

Local

Par ici vous pourrez lire d’autres avis : celui de Mo’ du Bar à bd et celui d’Enna, du blog Enna lit, Enna vit !

♦ ♦ ♦ 

Brian Wood est à la fois scénariste, illustrateur, graphiste… Mais, par manque de temps, il préfère écrire des histoires et laisser d’autres les dessiner (lire l’interview pour plus de détails). Il est apparemment très connu pour sa série DMZ.

Le site de l’auteur, Brian Wood (en anglais)

Une interview de Brian Wood réalisée par BD-Thèque (2009)

Brian Wood a été nominé 5 fois pour le Prix Eisner (Will Eisner Comic Industry Awards) Un des prix les plus prestigieux pour la bande dessinée américaine.

Sur Comics Sanctuary, une courte biographie + une bibliographie de Ryan Kelly.

Le site de l’illustrateur, Ryan Kelly (en anglais)

Ryan Kelly a été sélectionné pour le Prix Hugo du Meilleur Roman Graphique en 2013 pour « Saucer Country » (Cette année là, c’est la série « Saga » qui a remporté le prix)

La bd de la semaine

Cette semaine, c’est chez Moka, au milieu des livres

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Quatre sœurs d’après Malika Ferdjoukh

Quatre sœurs

Scénario de Malika Ferdjoukh et Cati Baur / Illustrations de Cati Baur

Rue de Sèvres

* * *

Quatre sœurs, ce sont d’abord des romans, parus à l’école des Loisirs dans la collection « Médium Poche » en 2003.

soeurs enid romansoeurs hortense romanSoeurs  soeurs genevieve roman

* * *

Puis des bandes dessinées, parues aux éditions Rue de Sèvres en 2014 pour les tomes 1 et 2 et en 2016 pour le tome 3 (Série en cours).

 4soeursenidbd1 4soeurshortensebd2Soeurs

* * *

Quatre sœurs, c’est l’histoire des sœurs Verdelaine, qui au passage, ne sont pas 4 mais 5 : Enid 9 ans, Hortense 11 ans, Bettina 14 ans, Geneviève 16 ans et Charlie, l’aîné 23 ans.  Elles ont perdu leurs parents, Lucie et Fred, dans un accident de voiture, et depuis, se débrouillent comme elles peuvent pour faire face à un quotidien pas toujours facile à la Vill’Hervé, la maison familiale.

Dans le tome 1, c’est l’automne et c’est Enid qui nous parle de son quotidien, de ses sœurs, de ses animaux presque domestiques (un écureuil et une chauve-souris), bref, de sa vie. Dans le tome 2, c’est l’hiver et c’est Hortense qui nous montre sa vision des choses, ses pensées, grâce à de nombreux extraits de son journal intime. Et dans le tome 3, le printemps est là et c’est Bettina qui se dévoile…

* * *

Soeurs

Bettina – Illustration empruntée à Cati Baur

Le printemps, saison des amours. Et pourtant, le tome 3 est plus grave, plus triste, plus dans la réflexion contrairement à ce qu’on pourrait croire en voyant la pétillante Bettina en couverture. Une Bettina qui a beaucoup changé depuis le 1er tome, probablement le personnage qui a le plus évolué, même si les autres aussi ont changé.

Je connais les romans depuis longtemps, je les ai même offerts, mais je n’avais jamais pris le temps de les lire. Ce n’est toujours pas fait d’ailleurs, mais j’ai vraiment apprécié ces bd et, du coup, je vais lire les romans. Le ton est frais, gai, enjoué et c’est drôle ! Même s’il y a parfois des moments de crise ou d’énervements, on sent qu’il y a beaucoup d’amour et de tendresse dans cette maison. Chacune à son caractère, ses petits secrets ou ses moments de blues… Des personnages auxquels ont s’attache et qu’on n’a plus envie de quitter.

Vivement la suite !!

Soeurs

Illustration empruntée à Cati Baur

Les illustrations m’ont beaucoup plu, n’hésitez pas à aller sur le site des éditions Rue de Sèvres, vous pourrez feuilleter quelques pages et vous faire une idée.

* * *

Le blog de Cati Baur (pas mis à jour depuis 2010, mais il y a des trucs rigolos !)

Son ultra book (plus récent avec plein d’images aussi !!)

De Malika Ferdjoukh, Sophie vous a déjà présenté : Chaque soir à 11h (un coup de cœur !)

La bd de la semaine

Cette semaine, c’est chez

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Gurty, le retour : Vive les vacances !

Gurty Le journal de Gurty

T.2 : Parée pour l’hiver

Bertrand Santini/Gurty

Collection Pépix

Éditions Sarbacane (2016)

* * * * *

Jour après jour, en ce mois de décembre et en 21 petits chapitres, Gurty nous dévoile sa philosophie de la vie. Gurty est heureuse, elle adore « être en vie, se balader, faire des bises et manger des plats ». Moi je trouve ça plutôt sympa ! Mais parfois, Gurty a des petits soucis, comme par exemple quand son Gaspard ramène des fiancées à la maison… Des fiancées qui se parfument à la fleur, vous imaginez ?

Les vacances tant attendues arrivent enfin (oui, parce qu’en vacances, on peut tout le temps se balader, faire des bises et manger des plats !) et c’est le départ pour la maison en Provence. Provence où Gurty va retrouver tous ses amis, même ceux qu’elle n’aime pas trop, comme l’écureuil qui fait hihi (portrait page 65) ou encore le pire chat du monde « Tête de fesses » dont le caca sent la sardine (ne pas louper son portrait, page 52)…

* * * * *

Comme dans le 1er tome, il y a, à la fin du livre, « Les carnets de Gurty » des jeux (découvre ton nom au pays de Gurty, le mien c’est « pustule explosive« , ça ne s’invente pas !!), des mots croisés, une chanson, un test psychologique et toujours les bons conseils de Gurty pour que votre chien soit fier de vous !

* * * * *

journalgurty2bis

Gurty m’a, une nouvelle fois, bien fait rire. Et je sais maintenant, pour l’avoir conseillé de nombreuses fois, que les enfants l’adorent aussi. Les illustrations sont à l’image du roman, très drôles ! Et ne ratez pas, page 103, la recette de l’omelette selon Gurty !!

Et cette fois-ci, on a fait une lecture commune avec Blandine (qui n’aime pas trop les chiens je crois !!)

JournalGurty Gurty, vous vous rappelez ? Pour voir la présentation du premier tome, c’est ici

Du même auteur, nous vous avons présenté les magnifiques « le yark » et « Hugo de la nuit »

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Tommy

tommy_surprise

Tommy    TOMMY

Rotraut Susanne Berner

La joie de lire (2016)

* * * * *

De Rotraut Susanne Berner, vous connaissez sûrement les livres des saisons : de grands livres cartonnés, sans texte, plein d’une foule de petits détails et que les enfants adorent ! En mars 2014, on vous a présenté « Le livre du printemps« .

* * * * *

Tommy, se sont de petits livres cartonnés d’une dizaine de pages avec de jolies illustrations douces et tendres, dont on dirait (mais je n’en sais rien en fait !) qu’elles sont réalisées au crayon de couleur.

* * * * *

tommy_surprise2

 Dans « la surprise« , le petit Tommy rentre tout seul du jardin d’enfants. D’habitude, son Papa est là et ils boivent ensemble un bon jus de carottes. Mais aujourd’hui, pas de Papa, pas de jus de carottes, c’est Grand-Maman qui ouvre la porte et qui informe Tommy qu’il y a une surprise…

* * * * *

Dans « à l’aventure« , après le goûter et pendant que les mamans papotent en prenant un café, Tommy et son copain Dorian vont jouer dehors. Ils n’ont pas le droit de traverser la rue, mais, bien sûr, ils vont le faire quand même car il y a un magasin de jouets  en face, puis un marchand de glaces un peu plus loin, puis les balançoires, puis… oups ! seraient-ils perdus ?

tommy_aventure2

 * * * * *

Des histoires simples et mignonnes (sans être « gnan gnan » !) que l’on peut raconter aux petits dès 18 mois. Dans « la surprise », j’aime bien la poule qui met son nez partout !

Tommy, l’anniversaire

Dans la même série, il y a aussi « Tommy l’anniversaire ».

Pour voir plein d’autres illustrations rendez-vous ici

Enregistrer