Lockwood & Co

Coup de coeur pour cette série fantastique !

Série de romans à suspense, mi-policier, mi-horreur, pour adolescents

Lockwood & CoLockwood & Co
1. L’escalier hurleur

de Jonathan Stroud

traduit de l’anglais par Jean Esch
Albin Michel, 2014
Wiz, 457 pages
9782226257635, 15,90€

Un fantôme hante votre demeure ? Lockwood & Co va vous en débarrasser !
A la nuit tombée, sonnez et attendez au delà de la chaîne de fer.

Londres est pris d’assaut par les fantômes, qui invisibles, s’introduisent dans les maisons pour terrifier les habitants, et tenter de les assassiner ! Lucy, chasseuse de Spectres, fait partie de l’agence Lockwood & Co. Dans ce monde étrange, très victorien, seuls les jeunes semblent voir les fantômes, Lockwood est donc aussi jeune que Lucy, ou presque. Ensemble ils vont tenter de résoudre des affaires de fantômes. Lucy nous l’annonce pourtant dès l’ouverture de ce roman, leur bilan n’est pas bien glorieux…

Mais leurs affaires vont mal. Les agences d’extermination de fantômes fleurissent et la concurrence est rude. Impossible de refuser le moindre contrat, même si la mission s’avère des plus dangereuses… C’est ainsi que Lockwood et Lucy se retrouvent en pleine nuit dans la terrifiante demeure de la famille Hope, à traquer le fantôme du sanguinaire duc rouge.

On entre dans l’univers étrange de ce Londres envahit par les fantômes, avec ce Lockwood déjanté et cette Lucy, déterminée… et l’on est ferré ! Impossible de refermer ce roman, qui mêle plusieurs histoires, des secrets, des enquêtes, tout en nous permettant de découvrir les personnages. Il y a là un petit air de Sherlock Holmes, fantômes en plus !

Une série a fort potentiel, car Jonathan Stroud crée un univers bien particulier, avec son vocabulaire propre. Près de 10 pages de glossaire accompagnent d’ailleurs ce tome, et pourtant, inutile de s’y référer en cours de lecture, tout est bien amené et présenté.

Difficile d’en dire plus sur ce récit dont il faut découvrir les personnages et savourer le décor… Plongez-vous dans Lockwood & Co, à vos risques et périls… les prochaines heures pourraient passer très vite !

+ 3 tomes déjà parus en France !

+ Jonathan Stroud est aussi l’auteur de la série Bartiméus

+ Un petit jeu interactif en anglais pour prolonger l’aventure

+ Challenge YA#5

Elisabeth, princesse à Versailles

Elisabeth princesse à VersaillesUne nouvelle série historique d’Annie Jay, pour les enfants dès 8 ans.

Elisabeth, princesse à Versailles
1. Le secret de l’automate

d’Annie Jay

Albin Michel Jeunesse, 2015
9782226315717, 6,90€

Elisabeth, petite soeur de Louis XVI, vit à la cour de Versailles. Rebelle et vive, elle cause bien du soucis à sa gouvernante, Madame de Marsan, qui ne sait plus comment faire pour qu’elle obéisse… Elle refuse de faire ses devoirs, répond à ses professeurs, s’enfuit à cheval. Mme de Marsan engage alors Mme de Mackau. Celle-ci arrive au château avec sa fille Angélique. Les deux petites filles vont vite devenir amies. Ensemble elles vont tenter de résoudre le secret de l’automate !

Afficher l'image d'origine
Elisabeth, princesse à Versailles, est une jolie série de petits romans richement illustrés (et vraiment peu chère vu la qualité et les illustrations), qui nous conte donc les aventures de cette jeune princesse, qui a réellement existé. Toute l’enquête n’est que fiction, mais Annie Jay, qui a déjà écrit de nombreux romans historiques pour la jeunesse, comme Complot à Versailles, prend soin du décor et du contexte. Dans ce premier tome, on se place au moment de la mort du roi Louis XV, alors qu’une épidémie de variole fait rage au château.

Le secret de l’automate est un tome d’introduction qui permet de mettre en place tous les personnages, de bien comprendre leur lien et le contexte historique, mais aussi de lancer l’enquête autour de la jolie boite à musique d’Elisabeth. La plume d’Annie Jay rend l’ensemble très agréable et facile à lire, avec des notes de bas de pages pour le vocabulaire spécifique.

Les tomes 2, 3 et 4 sont déjà parus ! L’intrigue amorcée ici se termine dans le tome 3, avant d’entamer une nouvelle aventure dans le tome 4.

Une série historique qui sonne juste tout en apportant beaucoup de fraîcheur
grâce à ce personnage principal espiègle et attachant.

+ Le site d’Annie Jay

+ l’histoire de la vraie princesse Elisabeth, sur le site du château de Versailles

+ Challenge YA#5
Challenge Petit Bac Lieu

La robe rouge de Nonna

LaRobeRougeDeNonnaLa robe rouge de Nonna

Michel Piquemal & Justine Brax

Albin Michel Jeunesse (2013)

♥♥♥

L’histoire : « Nonna ! Pourquoi tu chantes toujours en italien ? » demande une petite fille à sa grand mère. Nonna lui raconte alors l’histoire de la famille… Enfant, Nonna vivait en Italie. Son père, ouvrier communiste et athée, veut croire en une société plus équitable et chante souvent des chants révolutionnaires. Quand Mussolini arrive au pouvoir, en 1922, la famille devient la cible des chemises noires. Le jour où c’est à Nonna qu’ils s’en prennent, parce qu’elle porte une robe rouge, ses parents décident d’émigrer en France…

♥♥♥

Mon avis : Mes couleurs préférées, ce sont le rouge et ses dérivés et le noir (non pas pour faire une référence à Stendhal, c’est comme ça, c’est tout ! Et oui, je sais que le noir n’est pas vraiment une couleur). Alors cette magnifique couverture avec son fond rouge et cette petite fille aux grands yeux et aux cheveux noirs, ne pouvait que m’attirer…

Et le mot « Nonna », pour moi, a une signification : c’était la grand-mère maternelle de mon père, elle habitait en Italie et j’ai eu la chance de la connaître. Elle ressemblait un peu à la Nonna du livre, petite, assez forte, toujours souriante, volubile et toujours très gaie.

Bref, vous savez maintenant ce qui m’a attirée vers ce livre : une belle couverture et un mot.

Mais en plus d’un très beau livre (les illustrations sont vraiment magnifiques, j’adore !) j’ai découvert qu’on pouvait expliquer l’Histoire de façon très simple et compréhensible aux enfants. Ce pan de l’Histoire dont on parle ici, c’est la montée du fascisme en Italie dans les années 20 et l’obligation pour certains de quitter leur pays afin de protéger leurs familles, afin de les mettre à l’abri.

Un thème toujours très actuel hélas !

A la fin de l’album, deux pages : à gauche, la chanson (+ sa traduction) Bella Ciao (une chanson populaire devenue un symbole de lutte pour la liberté) et une page documentaire expliquant cette période.

Un très bel album !

Sélection du prix des incorruptibles (cm2/6è) en 2014/2015

L’avis de Liyah et celui de Blandine

Les loups, présents à plusieurs reprises dans les illustrations (et représentant les fascistes je suppose) m’ont rappelé la chanson de Serge Reggiani « Les loups » vous trouverez la chanson ici et les paroles. Cette chanson me donne des frissons chaque fois que je l’entends… Même si, d’après son auteur Albert Vidalie, cette chanson n’a rien à voir avec l’entrée de l’armée allemande dans Paris.

♥♥♥

Challenge Petit Bac 2016 chez Enna, 1ère ligne, catégorie COULEUR

SignatureNat

Le bloc-note de Louise : fan de lui

Marion Michau et Charlotte Marin - Le bloc-note de Louise - Fan de lui.Roman pour jeunes adolescents
dès 9 ans

Le bloc-note de Louise
Fan de lui

de Marion Michau
et Charlotte Marin

illustré par Diglee

Albin Michel Jeunesse, 2015
9782226315458, 11,90€

Un roman frais et léger, plein de bonne humeur !

Louise, 14 ans et demi, est LA fan de Ricky, des Connections ! Elle sait tout sur lui et sa chambre est tapissée de ses posters! Et la magie des romans opère… un hamster malade et voici Ricky dans son salon, au milieu de la nuit, car son père est vétérinaire. Une fabuleuse aventure qui commence pour Louise, qui va pouvoir côtoyer son idole!

On alterne gag et situations cocasses au coté de Louise, car cette jeune fille cumule les gaffes ! Elle va même se retrouver enfermer dans un bus… A coté de ses mésaventures, Louise est une adolescente pleine de peps, pas toujours sûre d’elle, avec une meilleure amie de bons conseils, une grande sœur rabat-joie mais toujours là, et un bon pote ! Mais attention à ne pas les perdre, grisée par le coté people !

La force de Louise, et de ce roman, c’est sa bonne humeur, son peps, ses hésitations aussi. Tout ça se retrouve dans le style choisi par l’auteur : beaucoup de dialogues, du langage jeune, des anglicismes et une panoplie d’exclamations !

Un roman très vivant, peu crédible mais qui fera rêver les adolescentes et qui montre aussi l’autre côté de la célébrité !

+ Retrouvez Louise dans Golden Voice, deuxième tome, où elle monte son propre groupe de musique !

+ + Challenge YA#5