Martin Luther King expliqué aux enfants – Bis

Un homme courageux et décidé qui a fait évoluer son pays

Documentaires et romans, de 10 à…100 ans !

Martin Luther King

2 livres qui expliquent sa vie et son combat aux enfants

*****

Luther

Je suis un homme ♥

MARTIN LUTHER KING

Éric Simard

Coll. Histoire et Société (présenté par Histoire d’en lire)

Oskar éditeur (2011)

*

Nous sommes aux États-Unis en 1955. Et plus précisément à Montgomery capitale de l’état d’Alabama. Mike est « né dans la haine » car ses parents, son oncle font partie du Ku Klux Klan

Pour lui, les noirs sont des « sous-hommes » et les humilier ou les pendre est une chose normale. Au fil des ans, Mike va rencontrer des gens, faire la guerre, devenir alcoolique et perdre son boulot. Jusqu’à être obligé de travailler avec des noirs ! Et sa vision des choses va changer…

L’histoire de Martin Luther King vue par un adepte du Ku Klux Klan, il fallait oser !

 

Un livre qui m’a beaucoup plu. Il montre bien que les hommes apprennent les uns des autres et peuvent changer. Les 80 premières pages sont une fiction, un roman (qui conserve toutefois les « vrais » évènements et dates) puis il y a un glossaire et enfin un dossier documentaire d’une dizaine de pages.

Le fait que ce soit romancé rend l’histoire plus accessible je trouve. Et il est original de se retrouver du côté du « méchant »… A partir de 11/12 ans.

*****

Luther

Martin Luther King ♥

J-M Billioud & Judith Gueyfier (ill.)

BD : Denise et Claude Millet

Coll. Libre de croire

Bayard (2006)

*

Celui-ci s’adresse plutôt aux ados. Il commence avec une bande dessinée d’environ 10 pages, allant du refus de Rosa Parks de céder sa place dans le bus jusqu’à la fin du boycott des bus, 382 jours plus tard.

Puis 24 double pages racontent sa vie et son combat de manière chronologique ou expliquent la ségrégation ou le racisme. Enfin, une dizaine de pages donnent des phrases fortes extraites de ses discours.

Pour l’illustration, il y a un mélange de photos et de dessins qui est plutôt réussi. Les photos rendent les choses plus « réelles ». Je trouve par contre la couverture complètement ratée ! Les couleurs sont tristes et le dessin pas ressemblant. Dommage, c’est bien souvent ce que les ados regardent en premier…

Il n’empêche que c’est un documentaire très complet, qui fourmille d’informations et que je vous recommande chaudement !

*****

Sur le thème de la ségrégation, voir aussi :

En roman ado : En gras ceux que j’ai lus mais pas présentés.

  • Francie de Karen English
  • Sweet Sixteen d’Annelise Heurtier
  • Le rêve de Sam de Florence Cadier
  • Les larmes noires de Julius Lester
  • La tétralogie « La couleur de la haine » de Malorie Blackman
  • La case de l’oncle Tom d’Harriet Beecher Stowe
  • Le swing des Marquises de Muriel Bloch
  • Bluebird de Tristan Koëgel
  • The hate U give d’Angie Thomas (lecture prévue prochainement)

En roman adulte :

  • La couleur des sentiments de Kathryn Stockett
  • Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur d’Harper Lee
  • Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage de Maya Angelou (Je veux le lire depuis longtemps !!)
  • Tant que je serai noire de Maya Angelou (le précédent raconte son enfance, celui-ci sa vie d’adulte)
  • La couleur pourpre d’Alice Walker (j’ai vu le film, pas encore lu le livre, mais ça venir)

 

En bandes dessinées :

au Challenge African American History Month chez Enna – 4ème participation

Nous suivre et partager :
error0

ASSASSIN’S CREED – Roman ado

AssassinsASSASSIN’S CREED
T1 : Last Descendants

Matthew J. Kirby
Bayard (2016)
***

Conseillé à partir de 12 ans sur le site de l’éditeur, j’aurai dit 13/14 ans à cause du côté violent…

***

Owen est persuadé que son père -mort en prison sans qu’il puisse le revoir- a été victime d’une erreur judiciaire. Et il est prêt à tout pour le prouver. Alors, quand Monroe, l’informaticien du collège lui propose d’utiliser l’animus -une machine qui permet d’explorer les souvenirs de ses ancêtres, il saute sur l’occasion. Et il se retrouve au cœur d’une étrange expérience avec 5 autres ados : Javier, Sean, Natalya, Grace et son frère David, car ils vont se retrouver à New-York en 1863, c’est à dire pendant la guerre de Sécession à la poursuite d’une mystérieuse et puissante relique… Si l’on ajoute que Grace et son frère David sont noirs, on peut imaginer leur réticence à atterrir à cette époque !

***

Assassin’s creed, je connaissais le nom et je savais que c’était un jeu vidéo pour avoir vu nos « enfants » (18 et 22 ans à l’époque) y jouer. J’avais même été très agréablement surprise par les graphismes que j’avais trouvé très beaux (à ce sujet, je trouve que la couverture ne leur rend vraiment pas hommage !). Mais c’est tout et je ne serais pas allée de moi-même chercher ce roman pour le lire, si je n’avais dû le lire pour une formation. Et ça aurait été dommage, car j’ai passé un très bon moment !

C’est un roman qui mélange plusieurs genres : il y a un côté SF (la machine qui permet -grâce à l’ADN- d’être plongé dans les souvenirs de ses ancêtres), un côté historique (la plus grande partie de l’histoire se déroule pendant les émeutes de 1863 à New York, les Draft Riots*) et il y a beaucoup d’action ! On ne s’ennuie pas une seule minute en lisant ce roman.

Le style est fluide, c’est très rythmé, il y a beaucoup de dialogues et on s’attache facilement aux personnages des ados…

Assassin’s creed est un livre qui devrait plaire aux amateurs de Cherub, Alex Rider, Percy Jackson ou encore Time Riders

*Par ici, un article qui explique très bien la conscription et les émeutes qu’elle a déclenché.

***

Le jeu vidéo est réservé aux adultes (+18) : en effet, c’est un jeu plutôt violent dans lequel vous êtes un assassin… Je ne joue pas aux jeux vidéos, mais j’avais regardé quelques images quand nos enfants (18 et 22 ans à l’époque) y jouaient. Et j’avais été surprise par le graphisme, qui, je dois bien l’avouer, est très beau !

Image associée

Je ne peux malgré tout m’empêcher de me poser la question suivante : Est-ce que l’éditeur du jeu vidéo Ubisoft ne serait pas en train d’appâter de futurs joueurs avec ce roman ?

Les éditions Bayard

Le tome 2 est sorti en octobre 2017.

Nous suivre et partager :
error0

Le mystère Blackthorn – Roman jeune ado

BlackthornLe mystère Blackthorn

Kevin Sands
Bayard Jeunesse (2015)
* * * * *

Nous sommes en Angleterre, au printemps 1665. Christopher Rowe a 14 ans, il est orphelin et employé depuis 4 ans comme apprenti chez Maître Benedict Blackthorn, un apothicaire. Celui-ci lui a déjà appris à concocter de nombreux remèdes. Mais en cette année 1665, une mystérieuse organisation menace les apothicaires de la ville. Un jour, Christopher reçoit un message codé de la part de son maître, message qui se termine par ces terribles mots : « N’en parle à personne »…

* * * * *

Commencé ce matin, fini cet après-midi (il fait un peu plus de 500 p., écrit gros il est vrai !) Tout ça pour dire que c’est assez addictif ! On a envie d’aider ce jeune homme à trouver ce qu’il cherche, à décrypter les symboles, à démasquer les meurtriers…

Bref, une « enquête » passionnante, qui nous plonge dans les secrets du métier d’apothicaire. Il y a un petit côté historique forcement, puisque ça se passe en Angleterre en 1665, mais c’est distillé au fil de l’histoire et ne nuit en aucun cas à la fluidité du récit.

Blackthorn

Sorti en Juillet 2017

C’est aussi une histoire d’amitié, parce que Christopher est secondé dans ses recherches -et souvent aussi dans ses bêtises !- par le fils du boulanger, le fidèle Tom, qui, on le verra, manie fort bien le rouleau à pâtisserie, et pas toujours pour faire des gâteaux !

Et comme nous avons de la chance, un deuxième tome vient de sortir, « Le trésor Blackthorn » !

* * * * *

Vous aimez l’aventure, le mystère, le suspense et les énigmes ? Le mystère Blackthorn est fait pour vous !!

Kevin Sands est un scientifique canadien. Le mystère Blackthorn est son 1er roman.

Bayard jeunesse

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :
error0

Les enquêtes de Lady Souris, détective

Lady Lady Souris

Le mystère du frigidaire

Gwénaëlle Boulet & Régis Faller

Bayard Jeunesse (2005)

* * * * *

Il neige. Au fond de son lit, Lady Souris grelotte. Pour se réchauffer, elle veut aller se préparer un grand bol de lait chaud. Mais quand elle ouvre le réfrigérateur, le lait a disparu…

* * * * *

Lady Souris mène l’enquête et trouve rapidement des indices qui vont la conduire tout droit au voleur avec en prime une drôle de surprise !

Une enquête toute simple qui plaira sans nul doute aux plus jeunes. Quand à moi, non seulement j’ai bien aimé cette histoire, mais j’aime beaucoup la maison de Lady Souris, pleine de tapis et de vieux livres ! Et il y a même un fauteuil Voltaire, comme il y avait chez ma grand-mère…

Une jolie histoire et de belles illustrations font de cet album un agréable moment de lecture !

* * * * *

Lady

Du même auteur que celui présenté ci-dessus, mais avec un illustrateur différend : Roland Garrigue – Bayard Jeunesse (2008)

Dans ce recueil, il y a 5 enquêtes de Lady Souris.

Le piano fantôme : Mister Platine, le meilleur ami de Lady Souris, l’appelle à la rescousse. Il y a un fantôme dans son piano !

Le tableau de Bonito : Le voisin de Lady Souris, Bonito, est peintre. Mais quand il veut montrer son dernier tableau à son ami, il s’aperçoit que celui-ci est plein de trous ! Qui a osé faire ça ?

Alerte dans la forêt : Lady Souris et son amie Miss Miny se promènent tranquillement dans la forêt quand elles entendent un cri horrible. Quelqu’un serait-il en danger ?

Vol mystérieux dans le Tchouk-Tchouk Express : Pendant le voyage en train couchettes de Lady Souris, la chanteuse d’opéra Lady Casbonbon s’est fait voler ses bijoux… Heureusement, Lady Souris est là !

Un inconnu dans la maison : Pour cette dernière enquête, Lady Souris se fait une belle frayeur, car c’est chez elle qu’il y a un intrus !!

Déterminée, n’écoutant que son courage, Lady Souris trouvera naturellement la solution à tous ces mystères !!

Les illustrations, sans cadre et de forme parfois irrégulières sont amusantes, colorées et « collent » bien aux histoires. Des petites enquêtes très sympathiques qui amuseront, je le crois, les plus jeunes à qui on les lira, comme les jeunes lecteurs qui pourront les lire tout seuls sans difficultés.

* * * * *

De l’illustrateur Roland Garrigue, nous vous avons déjà présenté : « Le livre des superpouvoirs« , « Au secours un fantôme« , « Au secours ! Une sorcière aux doigts crochus »

challenge albums 2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :
error0