Pirate contre pirate d’Anne-Isabelle Lacassagne

pirate contre pirate j'aime lireRoman humoristique dès 7 ans

Pirate contre pirate

d’Anne-Isabelle Lacassagne

et Olivier Deloye

Bayard, 2013
J’aime Lire, 47 pages
9782747045544

***

pirate, divorce, mensonge, vol, bétises, enfant, juge

***

Pirate contre pirate est une histoire très drôle pour les enfants. Fille d’un grand navigateur et d’une pirate qui aime l’action, Anita a vu ses parents se disputer pendant des années, à bord de leur bateau. Mais il ne peut pas y avoir deux capitaines à bord d’un bateau, et ses parents décident de divorcer. Du coup maintenant, c’est garde alternée, pour elle et ses deux frères. Une semaine sur le bateau de maman, une semaine sur le bateau de papa. Si ses frères semblent s’en accommoder, Anita déteste ça et décide donc de tout faire pour les réunir de nouveau.

Le décalage entre l’univers des pirates, et celui, plus actuel, des divorces, offre un contraste plein d’humour. Anita enchaîne les tentatives désespérées, incitant ses frères à faire des bêtises, et cherchant la bagarre !

Un petit roman très sympathique, qui permet à la fois de parler des pirates et du divorce, avec une chute plutôt réaliste… Et toujours drôle !
J’aime Lire a bercé mon enfance et je suis ravie que cette revue fonctionne toujours, car elle permet vraiment un lien avec la lecture très sympathique et mensuel ! Cette petite collection, qui permet de retrouver les meilleurs romans J‘aime Lire, est idéale si l’on n’est pas abonné, ou pour découvrir d’anciennes histoires.

 

+  Si vous appréciez ce blog, vous pouvez voter pour les trophées influenceurs ! (un vote par jour) * Merci *

cadeaumaestro

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Une fille vraiment bien de Kerry Cohen Hoffman

~
Roman adolescent

Une fille vraiment bien

de Kerry Cohen Hoffman

traduit par Francine Deroyan

Bayard Jeunesse, juillet 2013
Millezime, 261 pages
9782747036139, 12,50€

~

Thèmes : deuil, adolescence, vol, amour, famille

~

Lindsey est une fille vraiment bien. Meilleure élève de tous les secondes, ambassadrices auprès de la direction, fille attentionnée qui gère tout à la maison… Sauf que Lindsey sent sa vie partir en morceau et que ce self contrôle dont elle fait preuve depuis la mort de son frère ne l’aide plus à avancer. Quand elle rencontre Kyle elle imagine une porte de sortie mais là encore trop de barrières se ferment devant elle. Alors elle commence à voler. Dans la chambre de son défunt frère, dans les magasins… Elle ne peut plus s’arrêter et plus sa vie la contraint à être parfaite plus elle vole, espérant que quelqu’un finisse par le remarquer, par l’arrêter.

Sa vie se délite mais elle est avant tout une adolescente. Avec ses amis, les bons et les mauvais, avec ses envies de faire partie de la comédie musicale du lycée et de sortir avec un garçon.

Lindsey, en tant que narratrice, partage avec le lecteur ses sentiments et elle est à la fois attachante et énervante à vouloir être toujours parfaite.

Si les préoccupations adolescentes ne sont jamais loin ce roman nous parle surtout d’une famille décomposée et d’une jeune fille qui va mal… pourtant l’amour n’est jamais très loin, de même que l’amitié.

Un roman touchant sur la vie après le deuil, sur l’amour et surtout une ode à la liberté d’être soi même.

+ Sur le blog Bayard

+ l’avis de Lily M

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

L’incandescent 1 de Glenn Dakin

Roman adolescent

L’incandescent

1 La société de vigilance permanente

de Glenn Dakin

traduit par Karine Suhard-Guié

Bayard Jeunesse, juin 2013
Millezime, 345 pages
9782747035316, 12,50€

 

Théo ignore tout du monde dans lequel il vit. Le Docteur Saint, pour le protéger du monde extérieur, l’enferme. Il serait malade. Une maladie dangereuse pour les autres et pour lui même. Il n’est jamais sorti, n’a pas le droit d’apprendre l’histoire, la géographie ou de lire le journal. Même le thé est trop fort pour lui et pourrait luis causer des problèmes. Une vie que Théo, adolescent, a de plus en plus de mal à supporter. Mais quand sa vie change du tout au tout il va devoir apprendre à vivre, à courir et surtout à découvrir et appréhender qui il est. Car il semble effectivement avoir une étrange maladie : quand il touche quelqu’un sans ses gants celui ci se met à luire avant de fondre…

Théo va s’enfuir et découvrir le monde ainsi que des amis mais sans jamais avoir le temps de se poser et de réfléchir car d’anciennes créatures sortent de sous la ville à sa recherche.

Deux sociétés secrètes qui s’affrontent dans les entrailles de la terre, une bonne dose de fantastique et un jeune héros touchant tant il est à la fois fragile et puissant, voilà la recette de ce premier tome! Un premier tome effectivement mais qui ne se content en pas de nous présenter Théo. L’action est présente à toutes les pages et on découvre avec bonheur ou horreur des créatures de légendes : garghoul, smoglodyte, Dodo ou fantômes…

L’auteur sait garder du suspense tout en nous donnant les clés pour découvrir de nombreux indices. Tout autant que Théo nous sommes incultes de ce monde et on découvre par ses yeux le monde qui l’entoure. Londres ne m’a jamais paru aussi sombre… Un intérêt particulier est apporté aux personnages, la narration alternée nous permettant d’ailleurs de mieux les appréhender. Pourtant certains personnages restent mystérieux et ne se dévoilent que bien tard dans l’action…

Un roman très noir éclairé par la candeur de l’Incandescent qui plaira autant aux garçons qu’aux filles!

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :