Challenge Coupe d’Europe des Livres

N’étant pas spécialement fan de foot, j’ai trouvé très sympathique l’idée de Cajou de faire ce challenge :

Il s’agit de créer une équipe 11 livres (+ 4 réservistes !)

  1. Le gardien de but (1) : Le livre qu’on veut lire à tout prix pendant ce mois
  2. Les attaquants (4) : Les livres de notre PAL qu’on veut absolument lire
  3. Les milieux de terrain (3) : Ceux qu’il est grand temps de sortir de notre PAL
  4. Les défenseurs (3) : Des romans qu’on souhaite lire mais qui ne sont pas encore dans la PAL
  5. Les réservistes (4) : Pour les gourmands qui n’auront pas assez de 11 livres !

Voici donc mon équipe :  Le Siècle

* * * * *

Coupe CoupeLOcéanAuBoutDuChemin Coupe

* * * * *

MissPeregrineT3EnAnglais 13èmeConte  LaVéritésurLAffaireHarry

* * * * *

LaFilleAutomate  plateau Replay

* * * * *

LaRelieuseDuGuéLesHautsConteurs

* * * * *

Bon ben voilà, le 1er match m’aura donné l’occasion de terminer mon article, mais je vais m’arrêter là, si je lis tout ça, ça sera déjà bien !! Sans compter tous les livres jeunesse (3 mois de retard, ça va encore, non ?) que je vais lire aussi… Et celui en cours à finir ! « Ce qu’il nous fait c’est un mort » d’Hervé Commère…

Enregistrer

Enregistrer

Shadowland 1 – Kate Brian

ShadowlandRoman YA & adolescents
Thriller fantastique

Shadowland 1

de Kate Brian

traduit de l’anglais par Pascale Jusforgues

Bayard, avril 2016
97827470483090, 15,90€

Une jeune fille qui semble sans défense, un tueur en série sûr de lui, un bois sombre et isolé au petit matin… Ainsi commence ce roman. Shadowland est l’histoire de ces deux narrateurs. Rory, agressée, réussi à s’enfuir, mais le FBI en est certain, Steven Nell, ce tueur en série ne la laissera pas tranquille. Elle et sa famille doivent fuir, se cacher.

Shadowland est un roman à l’atmosphère souvent étouffante et pesante, comme les pensées de Rory, traquée. Le fait que le tueur en série intervienne aussi dans la narration ne fait que renforcer ce sentiment et crée un page-turner d’une grande intensité.

Shadowland est donc un thriller entre course poursuite et traque psychologique. Les peurs de Rory ne lui permettent pas de s’adapter facilement sur l’île où le FBI l’exile. Pourtant, elle rencontre de nombreux jeunes sur cette île, sort même pour faire la fête, mais quelque chose cloche. Steven Nell semble toujours à l’affût, elle se sent observer…

Ce roman entretient de nombreux mystères grâce à son atmosphère, mais les indices sont nombreux et à moins de 100 pages je m’étais déjà forgée une opinion sur la fin de ce livre. Mes suspicions se sont vérifiées mais j’ai douté tout au long du récit quand même… et surtout je n’avais pas imaginé que l’auteur nous entraîne dans un deuxième tome ! Mes soupçons sont donc d’un intérêt moindre, puisque les pages m’ont permis de m’attacher à Rory, de la voir évoluer, et j’ai maintenant très envie de découvrir la suite de ses aventures, pour le moins effrayantes !

Malgré cette ambiance glaciale, où le brouillard n’aide pas, Rory reste une adolescente, de même que sa soeur, et l’auteur mêle donc ce thriller à des histoires de famille, d’amour et d’amitié. C’est d’ailleurs la force de ce récit que de réussir dans un parfait équilibre à proposer autant d’éléments d’univers différents.

Un récit prenant, surprenant parfois malgré de trop nombreux indices, qui entraîne le lecteur dans un univers sombre et froid, pourtant peuplé de beaux adolescents…

Extrait :

Il marcha sur une autre branche, exprès cette fois, et la brisa net en deux. La fille s’immobilisa de nouveau. À présent le goût de sa peur était palpable, il l’avala tout rond, se délectant de cette saveur si particulière, en même temps salée et acidulée. La fille se mit à courir. Quand elle se retourna – car elles se retournaient toujours pour regarder derrière elles –, il s’avança et se planta en travers du chemin. Il ne vacilla pas lorsqu’elle se cogna contre lui. Elle ne pesait quasiment rien. Lorsqu’elle cria, il sentit sa poitrine se gonfler d’une indicible joie.

Une bande annonce anglaise :

 + Challenge YA et Petit Bac

Le collège Lovecraft – Professeur Gargouille

Roman pour adolescents

Le collège Lovecraft :
1. Professeur Gargouille

de Charles Gilman

Bayard, septembre 2015
180 pages, 12,90€

Matteo fait sa rentrée au collège Lovecraft. Un nouveau collège, tout juste bâti, où il se retrouve seul, ou presque. La seule personne qu’il connaît est le garçon qui le harcèle depuis des années ! Quelle galère. Mais bientôt cela n’a plus tellement d’importance, car des phénomènes étranges se produisent : des rats sortent des casiers, des élèves disparaissent, et Matteo découvre un étrange grenier, dans la bibliothèque toute neuve. En plus, le professeur de sciences est vraiment étrange !

Dès la couverture du livre, on sait que le professeur Gargouille est un véritable démon. En effet en bougeant le livre, on fait apparaître la véritable nature du professeur, un démon ! On sait donc à quoi s’attendre, et pourtant, ce livre regorge de mystères, de petites intrigues, de passages drôles, touchants mais aussi angoissants !

Matteo va vivre une vraie aventure dans son collège, une aventure pleine de danger, mais aussi de belles rencontres ! L’écriture simple et la trame narrative qui tend vers l’angoisse sans en faire trop, rappellent la série Chair de Poule, qui malgré son âge plaît toujours aux adolescents ! Les fans de Chair de Poule ne pourront donc qu’aimer cette nouvelle série, qui offre en plus le côté moderne !

Pour frissonner dès 9-10 ans, mais en osant quand même revenir au collège après !

Une lecture idéale pour Halloween… ouh ouh !
logo du challenge halloween

+ Découvrez Fais-moi peur, le site pour les lecteurs qui veulent trembler en lisant ! Vous pourrez notamment y voir la bande annonce de Collège Lovecraft !

+ D’autres livres qui font peur, pour les 9-12 ans ? Chair de Poule, Le Manoir, Skeleton Creek, et encore plus de lectures avec les participants au challenge Halloween !

 

Like me : chaque clic compte

like me Roman pour adolescents
sur l’addiction aux réseaux sociaux

Like me :
chaque clic compte

de Thomas Feibel
traduit de l’allemand par Laurence Bouvard

Bayard, mai 2015
9782747050609, 13,90€

Caro est collégienne, et quand Jana arrive dans sa classe, comme beaucoup elle tombe sous le charme de cette jeune fille, belle et riche, toujours l’Iphone à la main! Celle-ci l’accepte en ami sur ON, le réseau social à la mode et les voilà amies. Elles organisent même, en réel, une séance de soutien mathématiques avec Eddie et Ivo. Un concours sur ON pour désigner le nouveau présentateur à la mode sur le web va pourtant changer leurs relations. Tout tourne autour de ce réseau, et leur seul but est d’avoir le plus de points possibles. Et pour ça tous les coups sont permis, surtout humilier les autres !

La passion des ados pour les réseaux sociaux est ici mise en lumière sous l’aspect le plus addictif et dangereux : propos diffamatoires, harcèlement, fausses amitiés, pièges, chasse aux likes, tout ce qui les coupe du monde réel… En plongeant dans les confidences de Caro, on se retrouve au coeur des problèmes que crée ce réseau.  Blesser les autres pour se faire valoir, mentir, ne plus dormir…

Si l’intrigue du roman n’est guère surprenante le traitement du sujet est intéressant. Un roman sympathique à lire, mais qui fait aussi réfléchir ! A proposer aux adolescents, pas comme un livre médicament qui les fera se désinscrire de facebook, mais juste pour leur montrer ce que donne l’excès !