La fille qui ne croyait pas aux miracles

filleLa fille qui ne croyait pas aux miracles

Wendy Wunder

Collection Black Moon

Hachette Romans (2012)

* * *

Cam, 17 ans, a un cancer qui la tue à petit feu. Alors que les traitements ne peuvent plus rien pour elle, sa mère, Alicia, et sa sœur Penny entendent parler d’une ville miracle. Même si Cam n’a plus d’espoir, elles s’acharnent et l’entraînent dans un périple jusqu’à cette ville presque introuvable, Promise.
Dans cette ville elles vont faire de nombreuses rencontres, notamment Asher, un jeune homme qui leur ouvre la porte d’une maison familiale en rénovation. A Promise, elles assisteront à des phénomènes étranges… au point de croire aux miracles ?

* * *

Ce récit est à la fois pétillant et triste. Cette jeune fille condamnée, sa famille, ces miracles tout autour… Et puis ce personnage, Asher, tellement mystérieux (presque même un peu trop…), qui relève l’histoire quand elle commence à s’épuiser…. Le temps de ce récit, le lecteur vit lui aussi à Promise, recontrant ces habitants surprenants, touchants… L’atmosphère de La fille qui ne croyait pas aux miracles est particulière, on ne sait jamais vraiment s’il faut être triste ou non.
Cam, avec sa meilleure amie, a écrit une liste des choses à faire avant de mourir. Un classique, qui n’est ici utilisé que pour apporter quelques miracles supplémentaires, tout en se moquant légèrement de cette « tradition » vue et revue.

* * *

La fille qui ne croyait pas aux miracles est un beau récit, touchant, malheureusement un peu long par moment, notamment au début.
Bonus : Soyez attentif et vous croiserez une licorne au cœur de ce récit :)

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Paranoïa – Melissa Bellevigne

paranoiaRoman YA Jeunes Adultes

PARANOÏA

Melissa Bellevigne

Édition Hachette – Collection Black Moon
Sortie le 30 mars 2016
17€ ­ ISBN : 201397423X

Melissa Bellevigne est plus connue sur internet sous le pseudo de Golden Wendy puisque c’est une youtubeuse beauté. Je ne la connaissais pas du tout avant le lire son premier roman (puisque c’est un milieu qui ne m’intéresse pas du tout), et même si le fait qu’elle soit une youtubeuse ne me donnait pas particulièrement envie de lire Paranoïa, je me suis laissée tenter par le résumé de l’éditeur.

Ce roman s’intéresse à l’histoire de deux femmes, Judy et Lisa, qui sont très différentes, mais qui vont rapidement tisser un lien fort. Lisa est une psychiatre spécialisée dans les cas complexes qui va être appelée dans un institut pour rencontrer Judy. Celle­-ci, internée pour paranoïa et hallucinations, refuse de s’alimenter alors qu’elle est enceinte de cinq mois. Lisa va alors essayer d’apprendre à connaître sa nouvelle patiente et la confiance va finalement s’installer entre les deux femmes.

paranoia

La narration est faite à deux voix : Lisa va mener les séances en parallèle de sa vie de couple et Judy va raconter son histoire et comment elle a fini dans cet institut. Elle est persuadée de ne pas être folle, et qu’Alwynn, qu’elle est la seule à voir, existe réellement. Entre fantômes et phénomènes explicables, le récit de ses aventures à la recherche d’explications nous plonge dans le doute. Alwynn existe­t­il vraiment ou l’a­t­elle inventée pour échapper à la réalité ? Ce doute s’installe en nous bien avant d’atteindre Lisa. La fin ouverte du roman nous laisse dans le doute, ce qui nous permet d’imaginer ce que l’on veut pour la suite et c’est quelque chose que j’ai trouvé très agréable.

Si l’écriture est assez simple, la lecture est fluide et prenante. J’ai dévoré très rapidement ce roman, car je voulais toujours savoir la suite des aventures de ces deux femmes. J’ai beaucoup aimé la façon dont la psychologie des personnages est travaillée, même si le côté psychiatrie et hôpital est rapidement laissé de côté. Les personnages vivent des aventures qui s’entrecroisent, sans avoir de réels liens, mais qui font avancer l’histoire parallèlement au fil de la grossesse de Judy. J’ai seulement trouvé un peu dommage que l’histoire de Lisa soit relayée au second plan et donc pas assez détaillée à mon goût.

paranoia

Dans l’ensemble, un bon premier roman qui me donne envie de découvrir ce que Melissa Bellevigne va écrire d’autre !

En plus de découvrir ce livre en avant­-première, j’ai également eu la chance de rencontrer l’auteur lors du lancement presse de son roman et je te tiens à remercier Hachette Black Moon pour cette invitation. Cette soirée a été l’occasion d’en apprendre un peu plus sur Melissa Bellevigne et son roman et de rencontrer d’autres blogueuses ayant lu son livre. Nous avons également pu apprendre que même si rien n’est encore sûr, une suite pour Paranoïa est en réflexion ce qui réjouira ceux qui n’aiment pas les fins ouvertes.

+ le blog de l’auteure : http://www.goldenwendy.com/
+ son compte instagram : https://www.instagram.com/goldenwendyleblog/

+ Le livre sur Lecture Academy

** Un article de Lilou, la parisienne **

Fleur de fantôme de Michele Jaffe

Roman pour adolescents

Fleur de fantôme

de Michele Jaffe

traduit par Laure Porché (américain)

Hachette, 2012
Black Moon, 460 pages
9782012022768, 18€
disponible en epub à 12,99€

 

Quelle histoire de fou ! Alors qu’Eve est serveuse dans un café, elle se fait accoster par Baine et Bridgette Silverton, de la grande famille Silverton. Ils lui proposent alors un marché : se faire passer pour leur cousine Aurora, disparue il y a toirs ans, pour toucher l’héritage. A la clé une belle somme d’argent, mais aussi de nombreux mystères… et des fantômes.

Fleur de fantôme fait partie de ses romans qu’on lit sans trop savoir où l’on va, transporter par l’histoire, intrigué par une tonne de détails… Alors les pages défilent, vite, et chaque rebondissement est une surprise qui remet tout en question. Une fois passé une première partie assez calme, qui met en place les personnages sans qu’on s’attache vraiment, l’histoire prend une nouvelle tournure et le turn over fonctionne à merveille. Le puzzle se met peu à peu en place, devenant angoissant pour Eve/Aurora, mais aussi pour le lecteur tant les interventions du fantôme font froid dans le dos.

Si les relations entre les personnages sont tout d’abord décousues, elles prennent place en même temps que les pièces du puzzle… et pourtant l’auteur n’hésite pas à nous faire douter, à nous tromper… L’ensemble est angoissant, prenant et finalement captivant jusqu’à la dernière ligne !

Un roman qui démarre doucement mais qui offre une paranormal romance vraiment bien maîtrisée et prenante, le lecteur ne peut qu’accrocher… ou s’enfuir en courant !

+ Challenge YA
+ Challenge Petit Bac
+ l’avis de Mya Rosa

Virtuosity de Jessica Martinez

Roman pour adolescents

Virtuosity

de Jessica Martinez

Hachette, 2012
Black Moon
320 pages, 16€

Carmen, 17 ans, est une virtuose. Extrèmement talentueuse, cette violoniste classique reconnue, qui a déjà remporté plusieurs prix et réalisée des tournées partout dans le monde, concourt maintenant pour le prix Guarneri.

Le roman commence sur une scène déstabilisante, où l’on voit Carmen au bord du gouffre. Puis les choses reprennent quelques jours avant le prix, et on découvre une jeune fille pétillante et heureuse. Rapidement, on sent tout son amour du violon, sa passion pour la musique, mais au détour des mots, on découvre ce qui lui pèse. Les béta bloquants qu’elle prend, de plus en plus, pour ne plus avoir peur, pour ne plus avoir les mains qui tremblent. L’emploi du temps milimétré par sa mère, les cours à domicile… et surtout l’inquiétude pour ce prix devant son plus grand rival, qu’elle n’a jamais encore rencontré Jeremy King.

Quand elle décide de l’attendre à la sortie de la salle de répétition pour jauger son adversaire et voir à quoi il ressemble, elle se lance sans le vouloir dans une aventure romanesque et touchante, qui va la conduire à tout reconsidérer.

Le lien qui se crée avec Jeremy King, toujours semé de doutes, notamment à cause de cette compétition qui les sépare, est le fil conducteur de ce roman. L’histoire qui s’écrit sous nos yeux nous donne mille hypothèses pour interpréter le prologue, mais finalement, c’est la surprise quand vient enfin la révélation.

L’adolescence de Carmen s’est déroulée presque sans elle, mais elle a envie de vivre comme les autres, de sortir, sans penser aux contraintes de la compétition. Un comportement qui est loin de plaire à sa mère… Si tous les thèmes sont traités avec une légerté générale, ce roman est un bonne façon d’aborter des thèmes souvent peu présents dans la littérature jeunesse, ce qui est déjà une bonne chose.

Un très beau roman, agréable à lire, sur le parcours souvent difficile de ces jeunes prodiges poussés par leur parent, au point de se perdre eux-mêmes !

+ L’avis de Pomme

cadeaumaestro