Kaléidoscope de Marie Caillet

« Kaléidoscope », un roman envoûtant où la réalité est sublimée!

kaleidoscope

Roman fantastique pour adolescents dès 12 ans

Kaléidoscope

de Marie Caillet

Editions  Castelmore, mai 2019

illustration de couverture: Peggy Nille

288 pages 14, 90 euros

Thèmes: adolescence, différence, amitié, fantastique, don, harcèlement

 

Présentation de l’éditeur:

« Quand la clé des merveilles tient au creux de la main…

Pour Naomi, adolescente timide et réservée, rien ne va plus: elle est obligée de déménager pour suivre sa mère et son copain à Dijon! Au programme: maison délabrée, beau-père insupportable… et nouveau collège.

Comment se refaire des amis quand on n’ose pas parler? La vie perd toutes ses couleurs pour Naomi, jusqu’au jour où sa grand-mère lui offre un kaléidoscope peu ordinaire… Lorsqu’elle regarde à travers, la jeune fille voit des portes s’ouvrir sur des mondes inconnus et fabuleux, qui lui promettent des heures d’évasion. Arbres aux mille secrets, créatures cruelles et merveilleuses, nature changeante aux décors inconnus…

À force de fuir la réalité, Naomi ne risque-t-elle pas de se perdre un peu plus…? »

 

Kaléidoscope est un véritable coup de cœur, je ne connaissais pas du tout la plume de Marie Caillet et je suis enchantée de cette découverte!

Sur base d’un univers fantastique bien construit, l’auteur dénonce avec beaucoup de pudeur le harcèlement scolaire et l’isolement des adolescents qui ne sont pas « populaires ». Mais Naomi est différente de ses camarades à plus d’un titre: elle possède un don merveilleux qui lui  sera révélé par sa grand-mère. Cette jeune fille, renfermée et secrète va découvrir en elle un immense pouvoir de création. De plus, elle ne sera plus la seule à voir le monde autrement puisqu’un autre de ses condisciples, Makoto (qui signifie la paix ou la sérénité en japonais), a déjà « voyagé » lui aussi. À l’image du roman initiatique, une chose sera  octroyée à Naomi, brisée puis réparée.

Avec « Kaléidoscope« , Marie Caillet véhicule un message d’espoir en appuyant sur le fait que chaque personnalité est unique et que l’on a tous un don précieux à cultiver. Ce roman m’a fait rêver. Les visions du kaléidoscope sont comme toutes les portes menant aux mystères d’un autre monde: fascinantes et addictives. J’avoue avoir eu envie d’en savoir un peu plus sur l’origine des pouvoirs du kaléidoscope mais cela n’enlève rien au charme du récit. L’aura de mystère est donc préservée jusqu’à la fin.

Une belle lecture en somme qui offre au lecteur une véritable évasion dans des univers féeriques.

 

Avec « Kaléidoscope », un formidable voyage vous attend!

 

~Melissande~

 

+Pour lire un extrait du premier chapitre c’est ici

+Le premier tome de la saga fantastique de Marie Caillet « L’héritage des Darcer » présenté par Hérisson

+ Le second tome de « L’héritage des Darcer » toujours chroniqué par Hérisson

+ un autre roman qui traite du harcèlement scolaire présenté par Nathalie:  « Je ne te crains plus Alycia! »   ou encore Bleu Espoir de Cathy Cassidy

Nous suivre et partager :
error0

42 jours de Silène Edgar ♥

42 jours est un roman bien mené, émouvant et d’une grande poésie.

couverture 42 joursRoman adolescents dès 10 ans

42 jours

de Silène Edgar

Editions Castelmore, 2017
288 pages – 10,90 euros
disponible en epub

Thèmes : amitié, histoire, mystère, famille, drame historique

 

Présentation de l’éditeur : « Sacha, douze ans, et Jacob, son petit frère, sont à la fois surpris et très contents de partir en vacances avant la fin de l’année scolaire. D’autant qu’ils auront la chance de séjourner dans la pension de leur oncle Jean, un manoir breton au bord de la mer ! Une fois sur place, ce n’est pas tout à fait la colonie qu’ils s’imaginaient: les pensionnaires sont de drôles d’adultes qui se prennent pour Victor Hugo, Louis XIV, Néfertiti… Mais les garçons ne s’y ennuient pas une minute : le manoir est plein de secrets sur lesquels enquêter. Qui fait ces bruits étranges dans le grenier ? Et que sont ces mystérieux loups qui rôdent dans les parages? »

 

Lorsque que l’on commence 42 jours, on ne s’attend pas à un tel dénouement ! Silène Edgar a un véritable don pour conter avec poésie et même avec mystère une des plus sombres périodes de l’Histoire. Je m’attendais, au vu de la quatrième de couverture, à une ambiance plutôt fantastique mais il n’en est rien.

Je n’ai pas été déçue pour autant, au contraire, 42 jours est un coup de coeur ! Comme Sacha, on découvre petit à petit les véritables raisons de ce brusque séjour chez un oncle qu’ils ne voient qu’à de rares occasions. Sacha et son petit frère, Jacob, sont extrêmement attachants. J’ai été tout de suite happée par le récit, on tremble pour les protagonistes jusqu’à la dernière page et on se demande comment tout cela va se terminer. Sans trop dévoiler l’intrigue, la question que l’on se pose en tournant la dernière page est « Comment a-t-on pu laisser faire ça? » Même si la plume de l’auteure est sobre et que les événements sont décrits avec pudeur, cela fait froid dans le dos…

Le courage des garçons est admirable ainsi que ceux qui se sont battus contre l’innomable.

Adultes comme adolescents devraient lire ce roman, pour ne jamais oublier.

 

~Melissande~

 

+  Silène Edgar est l’auteur des romans suivants, commentés ici :
Adèle et les noces de la Reine MargotLa trilogie Moana, 14-14

saveurdesfigues.gif

14

Adèle et les noces de la Reine Margot

 

 

 

 

 

 

 

 

+ Pour en savoir plus sur l’auteur: biographie

Blog littérature jeunesse avis littérature jeunesse personnages

 

Nous suivre et partager :
error0

14-14

1414-14

Centenaire de la Première Guerre mondiale,

l’histoire d’une correspondance entre deux personnages de 1914 et 2014

Paul Beorn & Silène Edgar

Ed. Castelmore (2014)

***

Ce roman est également disponible dans une édition dédiée aux lecteurs dyslexiques (police adaptée…)

***

Une couverture qui ressemble à un vieux cahier, un vieux livre. Un titre qui dit tout, mais n’explique rien. Ce livre m’a tout de suite attirée !

L’histoire est très simple : Deux jeunes garçons s’échangent des lettres. A notre époque de smartphones et de textos, cela peut sembler étrange… Oui mais voilà, si Adrien vit en 2014, Hadrien, lui, vit en 1914 !

***

Un roman fantastique, mais un roman qui permet surtout, au fil des lettres et des chapitres (on alterne les époques) de voir les différences dans la vie quotidienne des deux garçons. Une vie quotidienne qui a bien changé en 100 ans !

En 1914, aller à l’école n’était non seulement pas une obligation, mais c’était un honneur réservé aux plus méritants. En 2014, c’est obligatoire, mais cela ne semble ne plus avoir de valeurs pour une bonne partie des élèves… En 1914, on obéit à ses parents, sans discuter ! En 2014, c’est moins évident, même si ça dépend bien sûr des familles et de l’éducation donnée à ses enfants. En 1914, on meurt de toutes sortes de maladies, les antibiotiques n’existent pas encore (petit rappel : le premier antibiotique, la pénicilline, ne fut découvert par Alexander Fleming qu’en 1928 ! Merci Wikipédia)

Bref, la vie en un siècle a bien changé, mais les êtres humains sont toujours les mêmes et nos deux jeunes garçons s’en aperçoivent au fil des lettres. La première guerre mondiale est évoquée à la fin, mais nul besoin d’être un as en histoire pour comprendre de quoi il est question.

Un roman très agréable, qui se lit très vite, très facilement et qui montrera aux enfants comment les choses ont changé. Je l’ai trouvé très intéressant, même si le côté « fantastique » ne m’a pas toujours convaincue. C’est aussi un joli roman sur l’amitié !

***

PRIX GULLI DU ROMAN 2014
Prix du roman de la ville de Poitiers 2015
Prix des Embouquineurs 2015
Prix des p’tits bouquineurs en Seine 2015
Prix des collégiens de la ville du Touquet 2015

Prix des Incorruptibles 2016 (5ème/4ème)

Prix Tatoulu 2016

***

De Silène Edgar, on vous a déjà présenté Adèle et les noces de la Reine Margot

Le blog de Silène Edgar

Biographie de Paul Beorn

Le blog de Tonton Beorn

Une interview des deux auteurs sur Actusf

L’avis de Blandine, avec plein d’extraits du livre et dans le bas de son article, d’autres avis.

14

Voici donc ma première participation au challenge « Première guerre mondiale » 2016 proposé par Blandine !

Enregistrer

Nous suivre et partager :
error0

Adèle et les noces de la Reine Margot

Adèle et les noces de la Reine Margot

§§§

Adèle et les noces de la Reine Margot

2015 le jour, 1572 la nuit…

Silène Edgar

Castelmore (2015)

§§§

L’auteure : Silène Edgar est professeure de français et anime le site Callioprofs à destination des professeurs de collège. Elle est l’auteure d’une trilogie d’anticipation jeunesse pour les Éditions du Jasmin. Silène Edgar s’est également vu décerner le prix Gulli du roman 2014, avec son complice Paul Beorn, pour 14-14, un titre disponible aux éditions Castelmore.

Pour en apprendre un peu plus sur l’auteur, une interview réalisée par Actusf ici.
.
§§§
.

Présentation de l’éditeur : Entre 2015 et 1572, Adèle doit choisir !

Adèle en a marre de ses parents, qui ne comprennent jamais rien. Au collège, elle préfère passer du temps avec ses copines qu’étudier. Aussi, quand elle apprend qu’elle doit lire un livre en entier pendant les vacances, c’est une véritable punition… 
Mais dans ses rêves, la nuit, l’impossible se produit ! Adèle est à la Cour, au XVIe siècle, au milieu des personnages de La Reine Margot !
Elle rencontre même un beau jeune homme…
Ce qu’Adèle vit en 1572 vaut-il la peine de sacrifier ses amis et sa famille de 2015 ?
 .
§§§
.
Mon avis : L’histoire telle qu’elle était étudiée à l’école ne me passionnait pas plus que ça (à part l’étude de l’Égypte, en 6ème dont je garde un très bon souvenir). Pourtant, aujourd’hui, j’aime beaucoup les romans historiques. Oui mais voilà, dans « romans historiques » il y a aussi « romans »…
Le fait d’aborder l’Histoire sous l’angle des gens qui la vivent est pour moi très important. Si on étudie l’Histoire à travers une suite de lieux, de noms, de dates et de guerres, je trouve ça franchement barbant.
Mais si on me fait lire un livre tel que celui-ci, je vais être la première à aller chercher d’autres infos ! D’ailleurs, et c’est le seul défaut que j’ai trouvé à ce roman, j’aurai aimé y trouver quelques pages documentaires à la fin, permettant ainsi à ceux qui le souhaitent d’avoir un accès direct à l’information.
Ce n’est pas un roman historique à proprement parler, mais un roman fantastique qui se déroule en partie à un moment précis de l’Histoire de France, aux alentours de la nuit de la Saint-Barthélemy, bien connu pour le massacre de nombreux huguenots. Un roman court (285 pages – une police de caractères assez grosse),  facile à lire et agréable. J’aime beaucoup aussi la couverture.
.
§§§
 .
Sur le même sujet, le fameux film de Patrice Chéreau, « La Reine Margot » (1994) avec Isabelle Adjani d’après le roman d’Alexandre Dumas.
§§§
Challenge Petit Bac 2016 chez Enna, 1ère ligne, catégorie PRÉNOM

SignatureNat

Nous suivre et partager :
error0