Lectures de Mai

Lectures de mai

Lectures diverses et variées de ce mois-ci :

 *****

Un conte : La petite poule rousse et le renard russe de Maud Riemann aux éditions Bilboquet (2005)

Un conte traditionnel. La petite poule  vit seule, mais elle a beaucoup d’amis. Elle est très gentille et n’hésite jamais à rendre service, à recoudre ou raccommoder ce qui a besoin de l’être. Le renard, qui a faim, va se servir de la gentillesse de Maroussia pour essayer d’en faire son déjeuner… L’histoire est amusante, mais ce qui est encore plus chouette, ce sont les illustrations. Ce sont des collages et on a vraiment une impression de 3D, c’est très réussi !

*****

Lectures de maiUn album : La maison de J. Patrick Lewis et Roberto Innocenti chez Gallimard (2010)

C’est une très jolie poésie, dans laquelle une maison nous raconte sa vie. Construite en 1656, une année de peste nous dit-elle, elle traverse les siècles, tombe en ruines puis renaît, différente mais pas forcement plus belle…

Chaque double page illustrée est à la fois identique (c’est la même maison, le même endroit) et en même temps très différente selon les saisons et le temps qui passe.

Un album découvert parce que je cherchais d’autres livres de Roberto Innocenti dont j’ai lu récemment le très effrayant « La petite fille en rouge » (un détournement du Petit Chaperon Rouge).  A découvrir pour ses splendides illustrations !

*****

Une bd : Le Lectures de maibeau voyage de Springer & Zidrou chez Dargaud (2013) – Ado/Adulte

Un beau voyage, c’est ce qui attend Léa. Depuis toujours Léa cherche sa vie. Elle en bricole une, entre rébellion et provocation. Mais un jour, son père meurt. Alors Léa part sur les traces de son passé. Elle y trouvera une raison de vivre.

Une histoire triste, touchante et émouvante, mais je n’ai pas vraiment aimé les illustrations et du coup, je l’ai lu très vite, trop vite sans doute…

*****

Un p’tit dernier ? Didgeridoo de Frédéric Marais aux éditions des Fourmis Rouges (2014) Lectures

Au début du monde, il y avait si peu d’espace entre le ciel et la terre que les hommes devaient se tenir à quatre pattes et ramper pour se déplacer. Mais un jour, un garçon trouve un morceau de bois bien droit et solide et décide de l’utiliser pour repousser le ciel de toutes ses forces.

J’ai beaucoup aimé l’histoire, très belle, un genre de légende aborigène sur les débuts de la terre. J’ai eu un peu plus de mal avec les couleurs, juste un bleu très sombre et un rouge orangé avec quelques touches de blanc. On se croirait presque dans un volcan ! Une ou deux comme ça, je trouve ça beau, tout un album, ça a un côté « agressif » (le mot est mal choisi, je ne sais pas trop comment expliquer l’effet que ça me fait !) Lectures

Arthus Trivium

Artus TriviumArthus Trivium

T.1 : Les anges de Nostradamus

Raule & Landa

Dargaud (2016)

Ψ ∇ Ψ

Arthus Trivium est le nom d’un des trois disciples de Michel de Nostredame, apothicaire, médecin, conseiller du Roi et prophète, plus connu sous le nom de Nostradamus. Les deux autres disciples sont Angulus Dante et Angélique Obscura. A la demande de leur Maître, ils sillonnent le pays afin d’élucider des énigmes non résolues par la science ou la religion. Cette histoire se déroule en France, au XVIème siècle.

Ψ ∇ Ψ

Une bd qui mêle habilement Histoire, aventure et fantastique (+ une pointe d’humour !), cela ne pouvait que me plaire ! Et quand les dessins sont aussi beaux (allez voir par vous-même, lien ci-dessous)… On ne dit plus rien, on attend juste la suite, prévue, paraît-il, pour cet automne (avec une certaine impatience, je dois bien le dire !)…

Une dernière chose tout de même : ce n’est pas très « coloré » (j’aime bien les couleurs pétantes en général !) mais il y a beaucoup de jeux d’ombre et de lumière. Ces « drôles de couleurs » accentuent en tous cas l’atmosphère mystérieuse et fantastique.

Un grand merci à Marion, qui me l’a offerte pour mon anniversaire ! Le tome 2 devrait sortir en septembre 2016…

Ψ ∇ Ψ

Feuilleter quelques pages de cet album

Une interview des auteurs réalisée par Jacques d’un amour de bd.

Biographie de Raule (chez Dargaud)

Biographie de Raule (Chez Le Lombard)

Le blog de l’illustrateur Juan Luis Landa (en espagnol) La bd de la semaine

Biographie de Landa (sur Bédéthèque)

Cette semaine, c’est chez Jacques

Stern Tome 1

SternStern

T.1 : Le croque-mort, le clochard et l’assassin

Frédéric et Julien Maffre

Dargaud (2015)

$$$$$

Lawrence, comté de Douglas, Kansas, 1863 : Des hommes à cheval envahissent la ville, tirent dans tous les sens, tuent et pillent, n’épargnant personne.

Morrison, comté de Coffey, Kansas, 1882 : Le croque-mort vient ramasser le corps de Charles Bening, qui vient de passer l’arme à gauche dans la maison de passe de la ville. La veuve, par l’intermédiaire de sa demoiselle de compagnie lui propose un boulot assez spécial et qui va avoir de drôles de conséquences…

$$$$$

Mon avis : La chronique de Jacques avait éveillé ma curiosité, et franchement, je n’ai pas été déçue !

La 1ère chose qui m’a interpellé dans cette bande dessinée, c’est son titre. Il m’a tout de suite fait penser à un autre western (un film de 1966) « Le bon, la brute et le truand » de Sergio Leone (qu’il faut voir absolument si vous ne l’avez pas vu, c’est culte !!) et je pense que c’est un clin d’œil de part des auteurs (mais cette remarque n’engage que moi !)

J’ai beaucoup aimé les illustrations également, très fidèles à l’idée qu’on peut se faire du Far West. Des villes avec une rue centrale bordée de maisons de bois, un saloon, le shérif et bien sûr, le croque-mort.

Mais une bande dessinée « western » dans laquelle on parle de Beethoven, de Shakespeare, de Moby Dick ou encore de Victor Hugo, vous avouerez que ce n’est pas banal !

Une bd que je ne peux que vous conseiller, elle sort de l’ordinaire ; j’espère que ce premier tome sera suivi de beaucoup d’autres…

$$$$$

SternT1Image

D’autres que moi ont aimé, découvrez les avis de Jacques (que je remercie pour cette découverte !), Stephie et Lasardine.

La bd de la semaineCette semaine, chez Jacques

Le complexe du chimpanzé

Le complexe du chimpanzé

T.1 : Paradoxe / T.2 : Les fils d’Arès / T.3 : Civilisation

de Marazano et Ponzio

Dargaud (2008/2010)

§§§

le complexe du chimpanzé Le complexe du chimpanze Le complexe du chimpanze

L’espace, les étoiles, les planètes, le fait que l’homme soit allé sur la lune et envisage d’aller un jour bien plus loin, qu’on arrive à poser de petits appareils sur des comètes pour les ausculter, tout ça a pour moi un côté merveilleux et magique. J’aime beaucoup la SF, que ce soit en films, en romans ou en bd. Tout ça pour dire que ce n’est pas le genre qui m’a déplu ici.

Car j’avoue avoir été un peu déçue. Pour être tout à fait honnête, je n’ai tout simplement rien compris à cette histoire !

Au départ, il y a une femme, astronaute, passionnée par son métier, qui n’a qu’une envie : aller sur Mars. Mais c’est aussi une mère, dont la fille voudrait bien que sa mère soit plus présente et s’occupe plus d’elle. Pas de chance, on trouve une capsule spatiale, habitée de surcroit, et la mère doit aller parler aux occupants de la capsule en question. C’est le tome 1. Jusque là, je suivais.

Ensuite on passe au tome 2, j’arrive encore à suivre plus ou moins, selon les pages… Puis le tome 3 où franchement je ne comprends plus rien ! Sans vouloir forcement « tout » expliquer, je trouve que l’auteur aurait pu donner quelques pistes.

En plus, je n’ai pas vraiment apprécié le dessin. Trop sombre, trop de noir, trop de gros plans ou de petites cases. Le tout donnant une atmosphère assez étouffante et étriquée, mis à part quelques jolis paysages lunaires ou martiens !

Bref, une grosse déception d’autant plus que des bonnes séries de science-fiction, en bd, il n’y en a pas tant que ça…

Mais que cela ne vous empêche pas d’essayer, d’autres que moi ont aimé, voir la critique de planetbd ou encore celle de actusf.

La bd de la semaineCette semaine, c’est chez Yaneck