Le sang des Porphyre

Le Sang Des Porphyre T1 Le San gDes Porphyre-T2 Le Sang Des Porphyre-T3

Le Sang Des Porphyre-T4  Le Sang Des Porphyre-T5  Le Sang Des Porphyre-T6

Le sang des Porphyres

Balac & Joël Parnotte

Dargaud

*

Une belle série en 6 tomes (histoire complète) : Soizik / Konan / Gwémon / Hermine / Aurore et Crépuscule.

L’histoire se déroule quelque part en Bretagne, sur la côte, au XVIIIème siècle. Habitant près d’une côte pleine de récifs et par conséquent dangereuse, les pêcheurs retrouvent régulièrement des noyés qu’ils aimeraient bien délester des quelques biens qu’il leur reste. Mais le curé du village veille au grain et empêche que les victimes soient dépouillés, c’est lui qui récupère les biens, pour l’église et qui fait enterrer les noyés, en terre consacrée s’ils ont une croix, ou dans la fosse commune dans le cas contraire.

Une histoire qui sent bon la Bretagne et ses traditions : on retrouve les jeux (la lutte Bretonne), les croyances (fantômes, diable, esprits), la religion (on écoute Mr le curé) ainsi que de nombreux mots bretons (traduits je vous rassure !) qui achèvent bien le tableau.

J’avoue avoir préféré les 4 premiers tomes (plus « bruts ») aux deux derniers, mais l’ensemble forme une belle histoire.

Les dessins m’ont beaucoup plu également, j’ai bien aimé le trait et les décors. Les personnages sont expressifs, le dessin dynamique et les couleurs lumineuses.

T.1 Soizik (2006) : Ce premier tome s’ouvre sur une noyée. Une noyée avec un beau collier que Soizik s’empresse de ramasser. Soizik est une jolie jeune femme, qui sait comme personne sauter de rocher en rocher (« une vraie chèvre » disent les gars du village qui n’osent pas la suivre). Dans ce tome, on va apprendre à mieux la connaitre, à connaître aussi le fort Korentin qui est amoureux d’elle, Gwémon un jeune garçon mystérieux, Konan un non-moins mystérieux étranger ainsi qu’Hermine.

Un tome où il sera question de naufrageurs, d’un trésor, d’une malédiction, d’un œil de verre, d’une phrase en latin et d’une terrible Morgaze !

T. 2 Konan (2007) : Où l’on en apprend un peu plus sur tous les personnages et plus particulièrement sur Konan et son passé… D’autres personnages, surgis d’un passé pas si lointain, font surface.

T. 3 Gwémon (2009) : Des retrouvailles pas forcément agréables, deux confessions étonnantes qui se contredisent et se complètent à la fois, et on connaît enfin la véritable origine de plusieurs personnes…

T. 4 Hermine (2010) : La sauvagerie reprend ses droits, la cupidité aussi… Plusieurs y perdrons la vie. Mais cette histoire n’est pas finie…

T. 5 Aurore (2012) : Notre histoire a changé de lieu, et quelques personnages haut en couleurs s’ajoutent ! On s’éloigne un peu des côtes Bretonnes (pas trop quand même, on reste du côté de St Malo !) et on parle beaucoup des Antilles, sans les voir…

T. 6 Crépuscule (2013) : Il est enfin l’heure de connaître la vérité et de régler quelques comptes !

Vous pouvez feuilleter les premières pages des tomes 5 et 6 sur le site des éditions Dargaud.

***

Balac (pseudo de Yann Le Pennetier) est également le scénariste de la série Sambre ou encore Basil & Victoria, une jolie série jeunesse dessinée par Edith (en 5 tomes, aux Humanoïdes Associés).

Joël Parnotte, le dessinateur, est connu pour sa série « les aquanautes » (réalisée avec Vincent Mallié chez Soleil Productions).

***

La bd de la semaineCette semaine, c’est chez Jacques

Là où vont nos pères – Shaun Tan

Bande dessinée Ado-adultes

Là où vont nos pères

de Shaun Tan

Dargaud, 2007 (2014 pour la présente édition)
9782205074000, 14,99
128 pages

On ouvre cette bande dessinée à l’allure de journal en ce demandant un peu où l’on va. La couverture offre en effet un petit coté fantastique avec cet étrange animal, mais les tons sépia nous orientent vers un récit historique…. Cette bande dessinée est sans texte, et c’est donc à chacun de créer sa propre histoire au fil des cases. Et l’histoire qu’on se crée évolue au fur et à mesure de notre lecture !

Un homme, chapeau, valise, journal, quitte sa maison, sa femme, sa fille. Un long voyage l’attend qui lui permet d’arriver dans un pays où tout lui semble absolument étrange et improbable. Il ne connaît ni la langue, ni les animaux, est totalement perdu.

Au fil des pages on commence à comprendre, on réalise qu’il s’agit du parcours d’immigration d’une famille. Ce que l’on prenait pour des éléments fantastiques ne sont finalement là que pour renforcer, de façon universelle, ce sentiment d’inconnu et d’étrangeté que tout étranger ressent en arrivant dans un pays radicalement différent du sien.

Cette bande dessinée est à la fois splendide par ses illustrations et l’univers qu’elle crée, par aussi par le message qu’elle permet de véhiculer. L’absence de texte la rend universelle, l’expérience qu’elle propose est un véritable voyage, une aventure. Un réél coup de coeur pour ce titre, Fauve d’Or à Angouleme en 2008, avec raison !

Un album à découvrir et à mettre dans toutes les mains, notamment en collège pour l’histoire des art par exemple ! Une version complétée d’un artbook existe d’ailleurs pour approfondir le sujet.

BD de la semaine saumon

 

ma BD de la semaine aujourd’hui chez Stephie

Tout le monde en a déjà parlé, mais j’étais passé à coté… retrouvez les avis de Liyah, Mo, Mango...

Les 48h de la bd – 2ème partie (2015)

Pour cette année, je suis désolée, c’est passé ! C’était les 3 et 4 avril dernier… Mais rien n’est perdu, cette fête de la Bd, destinée à faire découvrir à tous le monde de la bande dessinée (qui est très très varié !) reviendra sans nul doute l’an prochain ! Elle existe depuis 2013, c’était donc la 3ème édition.

Cette année, plus de 200 000 bd étaient disponibles chez les libraires dans toute la France. Il y avait le choix entre 12 bandes dessinées. Elles étaient payantes – 1 euro – qui vont servir à faire une bonne action car ils vont financer l’achat de bandes dessinées pour les écoles, collèges, lycées et bibliothèques.

Grâce encore une fois à la gentillesse de mes proches qui connaissent (et subissent !) mon amour pour les livres et la lecture en général, j’ai cette fois-ci eu 4 bandes dessinées.

Aliénor la légende noire, volume 1 Aliénor

Delalande, Mogavino et Gomez (ill.)

Éditions Delcourt –  2012

L’histoire : 1137. Aliénor, duchesse d’Aquitaine âgée de quinze ans, devient reine de France. Humiliée en public par sa belle-mère, traitée comme une enfant par le conseiller du roi, tenue à l’écart des affaires du Royaume, Aliénor fait le serment de prendre la place qui lui revient et que personne ne se mettra sur son chemin. Politique, intrigante, amoureuse perfide ou sublime, elle décidera du cours de l’Histoire.

Mon avis : Une très belle bande dessinée ! Et tout à fait lisible même si vous ne connaissez rien à l’Histoire de France (comme moi…) C’est avant tout l’histoire d’une jeune femme intelligente et ambitieuse, Aliénor, que rien n’arrêtera. Elle veut se venger, elle veut régner et elle est vraiment prête à tout pour ça ! Une bd historique certes, mais aussi une bd d’action avec pas mal de combats, de complots en tous genres (le seul à ne pas comploter là-dedans, c’est le Roi, un jeune homme naïf qui se fait manipuler par tous !) J’ai vraiment beaucoup aimé le dessin, très expressif (et détaillé) ainsi que les couleurs qui rendent à merveille l’ambiance « moyen-âge » ! Le tome 4 est sorti en Mai 2015.

Avis aux documentalistes de collège : il y a quelques « scènes » où l’on voit la belle Aliénor nue (ça en motivera peut-être certains pour l’étude de l’histoire-géo ?)

♦♦♦

ChateauxBordeauxChâteaux Bordeaux ♥

Tome 1 : Le domaine

Corbeyran & Espé (ill.)

Éditions  Glénat (2011)

Suite au décès de leur père, les trois enfants Baudricourt héritent de l’exploitation vinicole familiale située au cœur du Médoc. Les deux frères comptent se séparer de la propriété et des dettes dont elle est criblée. Mais leur décision est aussitôt remise en cause par leur sœur, Alexandra, qui voit dans cet héritage l’opportunité de rebâtir sa vie sur les terres de son enfance. Décidée à reprendre en main le vignoble paternel, Alexandra se retrouve rapidement au pied du mur. D’un côté, elle affronte l’hostilité de son entourage, de l’autre, elle sait que pour réussir elle va devoir tout apprendre, car la fabrication d’un grand cru ne s’improvise pas. Avec humilité et courage, Alexandra se consacre dès lors entièrement à son nouvel univers qui deviendra – au fil du temps – sa passion… Le tome 5 est sorti en 2014 et la série n’est pas terminée.

Amateurs de vin ou non, connaisseurs ou non, tout le monde peut lire cette bd. Elle se passe dans un vignoble certes, mais ce n’est que le décor. Le fond de l’histoire, c’est comme souvent, l’âme humaine ! Le profit, le fric, les mensonges, la jalousie et toute la tristesse et le mal que ça entraîne. Une saga familiale, de l’amour, des intrigues… Bref, ça commence bien ! Il est où le tome 2 ?

 ♦♦♦

Dantes1Dantès

Tome 1 : La chute d’un trader

Boisserie, Guillaume & Juszezak (ill.)

Éditions Dargaud (2009)

Ado (16+) et adultes

Paris, de nos jours. Une soirée de gala est organisée, réunissant tout le gratin de la finance. Parmi les invités, un certain Christopher Dantès qui a fait fortune mais dont personne ne connaît vraiment le passé. Et pour cause.

On découvre alors comment, des années auparavant, un jeune trader brillant, Alexandre, s’est retrouvé impliqué dans un immense scandale, provoquant un mini krach boursier. Employé par la BGCI, Alexandre est en effet amené à couvrir les opérations hasardeuses d’un collègue et ami, Thierry Minez, perturbé par une vie agitée. Mais les pertes sont de plus en plus lourdes et compliquées à dissimuler à leur employeur et leurs clients, d’autant qu’un audit est demandé et qu’une journaliste met son nez dans leurs affaires. Pour ne rien gâter un crime est commis, entraînant la chute définitive d’Alexandre qui finira en prison.

Mon avis : Je n’apprécie pas plus que ça habituellement les bd ou romans qui parlent de fric, de traders, de banque ou de la Bourse… Mais ici, même si c’est le milieu dans lequel baigne le « héros », ce qui prime, c’est cet espèce de complot, de piège, de machination infernale dans lequel se laisse doucement enfermer Alexandre… On comprend très rapidement que le pauvre Alexandre se fait avoir, mais c’est voulu et n’enlève rien à l’histoire. Plus un polar à mes yeux qu’un thriller financier. J’ai bien aimé, même si j’ai trouvé que les visages manquaient parfois un peu d’expression.

♦♦♦

L_Adieu_a_Baker_Street_Holmes_tome_1HOLMES (1854/1891 ?) ♥♥♥

Livre I : L’Adieu à Baker Street

De Cecil (ill.) & Brunschwig

Editions Futuropolis (2008)

4 mai 1891. Sherlock Holmes disparaît en Suisse aux Chutes de Reichenbach, entraînant avec lui dans la mort son plus grand ennemi, le professeur Moriarty.
Quelques jours plus tard, l’appartement du détective au 221 b Baker Street est mis à sac par des hommes de main envoyés par Mycroft Holmes, le propre frère de Sherlock. Mycroft tente ainsi de détruire toutes les preuves de la folie de son frère, qu’il accuse de s’être abandonné à la cocaïne.
Pour lui, la mort de Holmes est le suicide déguisé d’un homme qui ne pouvait se résoudre à voir son cerveau détruit par la drogue.
Malgré les preuves apportées par Mycroft Holmes, le docteur Watson se refuse à croire cette version des faits. Il se lance à travers toute l’Europe dans une incroyable enquête qui va tout lui révéler de l’histoire de Sherlock Holmes et de sa famille. Le tome 4 (sur 9 prévus au total) de cette série est sorti le 7 mai 2015 !

Mon avis : Le premier mot qui me vient à l’esprit, c’est : frustrant ! J’étais tellement prise par l’histoire que je n’ai pas vu arriver la fin de la bd… J’ai cru que j’allais crier, tellement j’étais furieuse que ça s’arrête, là, comme ça, alors que j’étais en plein dans l’histoire… Cette bd comporte deux parties : la 1ère, en noir & blanc nous raconte la vie de Watson suite à la fin tragique de Holmes, il cherche à comprendre qui était vraiment son ami… La 2ème partie, aux tons sépia, nous raconte la rencontre des parents de Sherlock Holmes… Une très très belle bd !!

Conclusion : vous l’aurez compris (enfin j’espère !) j’ai vraiment beaucoup apprécié « Aliénor« , « Châteaux Bordeaux » et « Holmes » que je ne peux que vous encourager à aller feuilleter chez votre libraire préféré ! Pour moi, une bande dessinée, c’est aussi avoir un « coup de cœur » ou au moins une vraie attirance pour le dessin. D’abord. Ensuite vient l’histoire…

SignatureNat

P’tit Boule & Bill : Cheval blanc

Bande dessinée – première lecture

P’tit Boule & Bill

 Cheval blanc

une histoire de Laurence Gillot,

illustrée par Jose Luis Munuera

d’après Jean Roba

Dargaud, 2014
9782505061199, 7,95€

Boule et Bill, des héros inoubliables qui ont fait rire quelques générations d’enfants !

Depuis 1959 Boule, ce garçon qui accumule bêtises et farces, toujours accompagné de son adorable cocker Bill, s’illustre dans des bandes dessinées toujours très drôles, au départ écrites et illustrées par Roba. Boule & Bill ont même fait une apparition cinématographique il y a peu.

Dargaud, fort des plus de 30 albums de leurs aventures, a aussi lancé P’tit Boule et Bill. Dans un format à l’italienne, les enfants qui commencent à lire tout seul peuvent retrouver nos héros dans une petite histoire d’une vingtaine de pages, où chaque case tient une page entière ou presque, et où les bulles sont grosses et soignées.

Dans cette histoire, Cheval blanc, Boule est malade, il éternue sans cesse, et le médecin l’a interdit de sortir alors qu’il neige dehors. Son père va alors lui lancer des boules de neige sur la fenêtre, et même lui faire un bonhomme de neige – en forme de cheval ! L’histoire est mignonne, sympathique pour les enfants, avec une jolie chute. Pour autant, on est bien loin de l’esprit de Boule et Bill… Les dessins sont un peu plus modernes, mais surtout l’humour n’est guère présent. Il y a quelques jolies situations, des mimiques, notamment de Bill, vraiment bien faites, mais pas de vrais gags !

Un livre très sympathique pour commencer à lire tout seul des albums de bandes dessinées, mais sans la réelle « patte » de Boule & Bill.

Extrait – Petit Cheval

Dans la même collection, il existe 4 autres titres : La partie de crêpes, Noël indien, Cabanes et Savane.

+ Après avoir bien fait buguer mon blog, un nouveau gadget vous permet de poster directement les photos de mes articles sur Pinterest, de quoi vous faire une jolie LAL virtuelle avec vos envies de lecture ! Vous pouvez d’ailleurs me retrouver sur Pinterest, Herisson08 !

+  Si vous appréciez ce blog, vous pouvez voter pour les trophées influenceurs ! (un vote par jour) * Merci *

cadeaumaestro