Le petit grimoire des énigmes à faire peur

Tremblez lecteurs imprudents qui vous aventurez entre ces pages, aujourd’hui, pour gagner le droit de commenter, il vous faudra répondre à quelques énigmes…

énigmes Le Petit grimoire des énigmes à faire peur

Deux Coqs d’or, 2014
9782013979573, 12,50€
à partir de 7 ans

Ambiance d’Halloween aidant, je me suis plongée dans le petit grimoire des énigmes à faire peur. Armée de ma tête et de mon stylo effaçable, j’ai donc tenté de répondre aux énigmes ce livre. Assez aisément au début, ce livre étant conseillé dès 7 ans, mais parfois avec plus de mal. Les énigmes sont simples, toutes dans ce thème un brin terrifiant des personnages de la nuit, mais sans rien de choquant pour les enfants, évidemment.

Devinettes, jeux de réflexion, rébus, jeux de chiffres ou de mots, il y a vraiment différents styles et on ne se lasse pas de parcourir les pages. La couverture est toute noire, mais des yeux nous guettent, et ce type de graphisme, simple mais bien dans l’ambiance, se retrouve à toutes les pages. Des couleurs toujours autour du noir, du rouge et du blanc, et des petits dessins un peu partout. On peut  même s’en inspirer pour crayonner son bujo (bullet journal), mais c’est une autre aventure. Le livre s’ouvre avec un aimant, et à l’intérieur se cachent des pages d’énigmes (avec les réponses) mais aussi 20 pages un peu spéciales. Les énigmes qu’elles proposent nécessite d’écrire, mais tout est prévu dans le livre pour qu’il reste impeccable pour les lecteurs suivants, puisqu’on peut écrire avec un feutre effacable (fourni). Je trouve l’idée intéressante, surtout pour les CDI ou bibliothèque, car c’est toujours difficile de proposer ce type de livres.

On passe un bon moment à chercher, à feuilleter, à poser des colles à notre entourage… Certaines énigmes sont bien sûr tirées par les cheveux, comme toujours, mais on cherche, on affabule, et c’est drôle de voir comme on cherche souvent trop compliqué.

Je ne résiste pas à l’envie de vous livrer quelques énigmes, auxquelles je vous invite à répondre en commentaire :

7 sorcières se rencontrent et chacune ne sert la main des autres qu’une seule fois. Combien de poignées de main sont échangées ?

Un vampire a été décapité et deux chevaliers ont eu la tête tranchée. Il n’y a eu qu’un seul mort, Pourquoi ?

Mon premier est un bagage
Mon deuxième est une voyelle accentuée
Mon troisième est un synonyme d’élocution
Mon tout est un sortilège.

?   ?  ?

Happy Halloween à tous, même les petits fantômes qui passeront sans répondre aux énigmes !

+ Découvrez le challenge Halloween, pour encore plus de lectures, bidouilles, cuisine…

Top & Flop ~ Mini hérissonne 14 – 16 mois

Voici le top et flop de ma mini hérissonne, de 14 à 16 mois !
– Ma mini hérissonne à aujourd’hui 17 mois, mais j’ai pris un peu de retard que j’essaye de rattraper… à très vite donc pour les livres suivants ! –

Top

ohnongeorgeOh Non, George !

Chris Haughton

La version cartonnée et petit format de l’album de Chris Haughton plait beaucoup à ma mini hérissonne ! Dans sa bibliothèque depuis plusieurs mois, elle ne le réclamait pas trop jusqu’à il y a peu… et maintenant c’est tous les jours sans exception, et avec de grands éclats de rire !

Oh non, George ! est l’histoire d’un chien, George, qui ne peut pas s’empêcher de faire des bêtises ! Il dévore un gâteau au chocolat, cours après le chat, fait des trous dans les parterres de fleurs… C’est drôle, mais surtout parce que notre pauvre George s’en veut à chaque fois, et que comme une rengaine, à chaque bêtise, le narrateur s’exclame : Oh Non, George ! Forcément ça plait aux enfants, qui peuvent facilement participer !

Les illustrations sont colorées, toutes dans les tons orangées et roses de la couverture, modernes. Le manque de contraste fait qu’il faut attendre les 12-14 mois pour que les enfants commencent à s’y intéresser, grâce à leur compréhension du texte. Mini hérissonne adore répéter, et rigole volontiers aux bêtises… et à la chute!

Thierry Magnier, 2014

non ashbéNon !

de Jeanne Ashbé

Encore une négation, mais il faut bien avouer que le mot non, qu’elle maîtrise de mieux en mieux, est un des préférés de mini hérissonne !  Avec ce livre là, le NON devient facilement un jeu, et permet de désamorcer quelques situations…

Non ! est l’histoire d’un petit poisson qui a faim… mais seulement d’un bonbon ! Gros Poisson dit NON. Alors Petit poisson dit Non, pas de soupe aux vairons, de ver à l’hameçon… Sauf que ce petit poisson, au bout d’un moment, à dire non, il ne sait plus très bien ce qu’il veut… Et voilà qui amène à une très jolie chute, en câlin !

Les illustrations sont simples et colorées, mais ce petit poisson rouge, tout simple, est facilement reconnaissable, et c’est ce qui fait son succès ! Mini hérissonne a appris avec lui à faire le bruit du poisson (si si, les poissons font du bruit ;) et surtout rigole beaucoup tout au long du livre… et fait un câlin à la fin ! Elle l’aime vraiment beaucoup, surtout raconté par son papa, qui fait très bien le poisson, le non, et le câlin !

Un livre tout simple, mais qu’on adore aussi finalement, car il est simple et drôle. Mini hérissonne repère maintenant les poissons dans les autres livres, et quand elle s’entête dans un NON, on peut facilement la faire rire en disant juste « Petit poisson dit NON ! »

Pastel, 2008

Et toujours :
* Saute, encore et toujours, se lit en boucle à la maison
* Max the elephant, chanté par maman
* Petit doudou, Bonne nuit : tous les soirs pour le rituel du couché
* Chuuut, en imitant la chouette et le loup
* Zékéyé et l’oiseau de pluie

Pas des coups de coeur, mais elle aime bien…

Mes premiers motsMes premiers mots

Maxine Davenport

Ce petit imagier très contrasté a déjà bien servi quand mini hérissonne était plus petite, mais depuis quelques temps elle s’en sert réellement comme un imagier, essayant de retrouver ce qu’elle connait, et de dire les mots.

Quelques pages seulement pour ce petit imagier cartonné, mais de très bons contrastes qui attirent l’attention de l’enfant, avec en plus des détails « brillants » ajoutés, qui donnent un petit peu de punch à cet imagier classique. Les mots sont simples, tout comme les dessins, et ça fonctionne vraiment bien. Deux petits points négatifs tout de même. Tout d’abord pas de chats ici, et comme c’est le mot préféré de mini, c’est dommage. Ensuite, la tasse, dans le livre, est dessiné avec un dessin : une fleur… et ça ne manque pas, mini hérissonne dit toujours Feeuurrr, quand on arrive à cette page. Une petite chose à laquelle il faut faire attention dans ce genre d’imagier !

Un imagier tout simple mais bien contrasté, qui plait à mini hérissonne, pas besoin de plus ! Dans la même collection il existe Mes premières formes et Mes premières couleurs, notamment, mais c’est pour plus tard !

Deux coqs d’or, 2015

Et le matin quand le jour se lève….Anne Crausaz - Et le matin quand le jour se lève....

Anne Crausaz

Le jour se lève, doucement, tout en poésie, les bêtes de la nuit vont se coucher, chouettes, hérissons, fouines. Alors les oiseaux chantent, le coq aussi… et il est l’heure de se lever.

Un petit cartonné tout simple mais plein de la poésie de la nature qu’Anne Crausaz sait si bien mettre en avant par ses doux dessins colorés et nuancés. Il permet de rythmer le réveil du petit, en compréhension avec la nature qui nous entoure.
Malgré les contrastes, il a fallu attendre que mini hérissonne ait plus un an pour qu’elle commence à s’intéresser à ce petit livre ! Elle le regarde maintenant quand on lui propose, mais ne le demande pas d’elle même.

éditions Mémo, 2015

Marie Aubinais et Danièle Bour - Petit Ours Brun et son petit chat.Petit ours brun et son petit chat

Première découverte de Petit Ours Brun, avec ce titre, et ma mini hérissonne adorant les chats, ça ne pouvait que fonctionner ! Elle aime beaucoup répéter CHAT à toutes les pages en montrant l’image du chat. L’histoire étant très simple (descriptions des rapports de Petit Ours Brun avec son chat), elle a vite intégrer le principe, et intéragit donc maintenant à chaque page en fonction de l’histoire : un câlin, une petite tape, un chien…. C’est mignon de la voir faire, mais ce n’est pas le genre de livre que l’on peut lire en boucle, et heureusement, elle ne nous le demande pas (trop).

Les histoires de Petit Ours Brun fonctionne généralement très bien avec les petits, en livre comme en dessin animé, car le vocabulaire est simple, proche de leur quotidien, et les images très parlantes. En crèche je pouvais raconter en boucle certains titres, aux enfants de 2/3 ans… On verra donc par la suite. Ce petit ours est mignon mais ne fait pas très moderne…

Par curiosité nous avons testé un autre titre de Petit Ours Brun trouvé à la bibliothèque, Petit Ours Brun et son tricyle, et là, gros Flop…

éditions Bayard, 2015 (nouvelle édition)

Malika Doray - Elle.Flop

Elle

de Malika Doray

Un album cartonné grand format auquel mini hérissonne et moi n’avons pas accroché. Il faut dire que « Elle », c’est la nounou, et mini hérissonne va à la crèche, ce terme ne lui est pas familié. Le livre fonctionne par négation, en passant en revue toute la famille : papa, maman, mamie, papi, tata, tonton, frère, sœur… Une sorte de devinette s’installe dans le texte, où l’on cherche à savoir qui sera ce « Elle ».

Le vocabulaire de la famille n’est pas encore maîtrisé par mini hérissonne, qui appelle tout les adultes « papa » , le texte n’a donc pas su la séduire. Quant aux illustrations, bien dans le style simple et animalier de Malika Doray, elles insistent sur les personnages, notamment grâce à un fond blanc. C’est mignon, ce petit qui interagit avec sa famille, mais ça n’a pas fonctionné ici.

Il existe aussi le titre LUI, sur le même principe, que nous n’avons pas testé.

Ecole des Loisirs, 2015

On ne lit plus :

* Ecoute dans la nuit
* Chants de Noel
* T’choupi au zoo
… Elle ne s’est pas vraiment lassée, mais les livres n’ont plus de piles, alors hop, rangés :)

+ Découvrez la bande annonce de Oh Non, George :

Et vous, les chouchous de vos jeunes enfants en ce moment ?

Et si… on voyageait ?

Marion Augustin et Jean-Sébastien Deheeger - Et si on... Voyageait ? - Une autre façon de découvrir les villes du monde.Documentaire jeunesse

Et si… on voyageait ?
Une autre façon de découvrir les villes du monde

Dans ce grand album à spirale, un puzzle et des informations documentaires ! Pour chaque pays visité, on se rend dans la capitale, pour découvrir quelques informations culturelles, historiques, culinaires et découvrir les monuments les plus connus. Ainsi à Londres, Big Ben, la relève de la garde, le fish&chips et Sherlock Holmes sont à l’affiche. Un cherche et trouve permet aussi de s’attarder un peu plus sur la vue de la ville, illustrée.

On découvrira ainsi 9 grandes villes : Londres, Rio Di Janeiro, Paris, Istanbul, Sydney, Dehli, Athènes, Tokyo et New York. New York n’a d’ailleurs pas de Cherche et trouve, ni de plan de la ville. Cette différence est dommage car elle se trouve à la fin et que le lecteur a un sentiment d’inachevé, mais c’est en fait voulu car c’est le puzzle qui représente la vue de la ville, il faut donc s’y atteler à la fin pour conclure l’ouvrage.

Un livre sympathique mais qui manque un peu de rigueur : pas d’explication du choix des villes, ni de l’ordre (aléatoire ?), pas de carte du monde pour situer les villes et aucunes photographies, que des illustrations.

Idéal pour s’amuser dans les villes et découvrir d’autres cultures avant de passer aux vrais atlas.

Marion Augustin, Jean-Sébastien Deheeger, François Foyard, DEUX COQS D’OR, 2014

Dans la même collection :

Et si on découvrait le monde !Et si on découvrait... le monde ? - Un premier atlas pas comme les autres. de Jean-Michel Billioud
Un premier atlas pas comme les autres

Sur le même principe de livre avec un puzzle (un planisphère), on part à la découverte de la France, de l’Europe, de l’Amérique du Nord, du Sud, de l’Océanie, de l’Afrique, de l’Asie et de l’Antarctique. A chaque fois une carte illustrée permet de découvrir les spécialités et lieux typiques.

Malgré le sous titre, cet atlas est assez peu original, on y trouve, comme souvent dans les atlas pour enfants, des illustrations sur des cartes afin de représenter les choses importantes, parfois même un peu dans les stéréotypes. Seul l’apport du puzzle est un vrai plus qui rend la découverte beaucoup plus ludique !

Rien de très original, mais un joli premier atlas illustré pour commencer à découvir le monde !

Jean-Michel Billioud, Claire Wortemann, DEUX COQS D’OR, 2014

Joyeux Noël #Albums

Je vous souhaite à tous un très joyeux noël !

Prolongeons un peu la magie, avec 3 albums pour rester dans l’ambiance !

La fabuleuse aventure du Père Noël

Cet album Kididoc commence à quelques jours de noël, avec Clara et Kim, deux enfants qui décorent leur maison. Un lutin arrive alors chez eux pour leur demander de l’aide… les voilà en route vers le village du Père Noël, pour des aventures féériques.

En parallèle de cette aventure, l’album propose des informations documentaires qui permettent d’en savoir un peu plus sur Noël et ses origines, mais aussi sur la magie de noël ! Des petites informations, écrites plus petites, ce qui laisse le loisir aux lecteurs de les lire ou non, d’y revenir plus tard.

Et bien sûr ce qui fait le succès de la collection se retrouve ici, des illustrations simples et colorées, agrémentées de nombreux volets, tirettes, pop-up et de beaucoup d’humour !

Un album sympathique sur noël, qui allie histoire et documentaire, sans se prendre au sérieux !

Baumann Anne-Sophie, Gasté Eric, Baladi Camille – Nathan, 2014

Le noël des Coquinettes

Sous une couverture tout de doré et paillettes, se cache une nouvelle histoire des Coquinettes, cette petite bande de copines. Dans cet album elles vont à la rencontre du Père Noël, au village du père noël qui s’est installé sur la place de la mairie. Margaux, Lili, Lou, Phulman, Jade et Nova sont ravies de cette rencontre, mais pour Clara c’est un peu différent. L’année dernière le père noël ne lui a pas apporté ce qu’elle avait demandé, alors elle ne veut pas le rencontrer !

L’histoire est mignonne, tout comme les dessins, avec des passages plutôt drôles, mais l’ensemble est finalement trop consensuel, et surtout le message final m’a vraiment dérangé, car ce sont les petites filles qui commandent au Père Noël, et même le menace… La magie de noël me semble bien loin quand les enfants décident…

J’irais à la découverte des Coquinettes à travers d’autres albums tout de même, car j’ai apprécié certains passages et l’idée de cette bande de petites filles me plaît bien !

Blanchut Fabienne, Dubois Camille – Deux coqs d’or, 2014

Que fais-tu toute l’année, Père Noël ?

Là aussi, des pailettes sur la couverture, mais la magie continue à l’intérieur du livre, avec des volets à soulever ! Et cet album apporte une vraie originalité, puisqu’on ne va pas se contenter de suivre le père noël au mois de décembre, mais qu’on va découvrir sa vie au fil des mois, de janvier à décembre !

Les illustrations offrent chaque mois de très beaux tableaux, remplis de poésie, et ne manque pas d’humour avec les lutins et les rennes, que l’on voit aussi presque à chaque fois ! Le texte contribue aussi à cette atmosphère joyeuse, avec tour à tour des rimes, de doux mots, de l’humour… Le père noël ne s’ennuie pas pendant l’année, et le lecteur non plus grâce à l’histoire qui se dessine et aux animations dans les pages.

Un album de noël, mais qui permet aussi de suivre et découvrir l’année, mois par mois, avec ses saisons et ses évènements importants. L’occasion de se repérer dans le temps, mais aussi d’apprendre que le père noël est né au mois de mai !

Je suis sous le charme des illustrations de cet album, tout en aimant aussi le texte ! Vite vite, à noël prochain je pourrais le lire à ma fille !

Saumande Juliette, Sileo Cinzia – Deux coqs d’or, 2014

Passez de bonnes fêtes !