Barracuda for ever – Roman jeunesse -ou pas !

Barracuda

Une histoire un peu folle, un peu décalée mais ô combien émouvante !

Barracuda for ever
Pascal Ruter

JC Lattès (2017)
*****

Présentation de l’éditeur

« À l’âge de quatre-vingt-cinq ans, mon grand-père Napoléon décida qu’il lui fallait se renouveler. Il traîna ma grand-mère Joséphine devant les tribunaux. Comme elle n’avait jamais rien su lui refuser, elle se laissa faire. Ils divorcèrent le premier jour de l’automne.

– Je veux refaire ma vie, avait-il dit au juge chargé de l’affaire.

– C’est votre droit, avait répondu ce dernier. »

Voici l’histoire d’un duo irrésistible : un petit-fils et son grand-père, prêts à toutes les fantaisies pour conjurer les tourments de l’existence.

*****

C’est une comédie douce-amère que cette histoire. Des passages font sourire mais en même temps, on pressent rapidement que ça risque de ne pas être si drôle que ça !

Les personnages

Le grand-père, Napoléon, ne veut clairement pas vieillir. Il ne l’accepte pas. C’est un personnage truculent, libre, un peu fou et plutôt « encombrant » pour son entourage et les personnes qui sont amenées à s’occuper de lui.

Le petit fils lui, est clairement plein d’admiration pour ce grand-père farfelu avec lequel il parle l’espéranto, même si son regard change, évolue au fil du roman.

La grand-mère, elle, s’est laissée mettre de côté, un peu comme un vieux vêtement dont on ne voudrait plus. Les personnages sont tous attachants, pour différentes raisons. J’ai beaucoup aimé le personnage de la mère.

C’est un roman que j’ai bien aimé, même si j’avoue avoir été surprise car je m’attendais à une « vraie » comédie. Or il y a des thèmes importants et pas franchement drôles qui sont abordés, même si c’est fait de manière à faire sourire.

Un roman qui aborde tellement de thèmes au final, que probablement personne ne sera touché par la même chose !

*****Barracuda

Il est sorti à la même date, u aux éditions Didier Jeunesse avec cette couverture :

Lire les premières pages ici

Et il est également édité avec des couvertures différentes en gros caractères chez Gabelire https://editionsgabelire.com/wp-content/uploads/2017/07/Barracuda-for-ever_web.jpg

et au livre de poche http://www.renaud-bray.com/ImagesEditeurs/PG/2462/2462081-gf.jpg

Retrouvez ici l’avis de Blandine, qui m’a convaincue de le lire ! ;)

Du même auteur Sophie vous a présenté : Le cœur en braille et Du bonheur à l’envers

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Star trip – roman ado ♥

Star

Star Trip ♥

Éric Senabre
Didier jeunesse (2017)
*****

USA. Idaho. 1968.

May Peeples, une adolescente de 15 ans, s’occupe tant bien que mal de son jeune frère Sam, 7 ans, handicapé suite à une chute, fan absolu de science-fiction et notamment de la série Star Trek, pardon, Star Trip. Trois semaines auparavant, leurs parents s’étaient mystérieusement envolés pour une destination inconnue, leur laissant un peu d’argent pour se nourrir, mais aucune explication ni date de retour. Pour faire plaisir à Sam, May et son amoureux Will, vont construire en grand secret une réplique de la petite navette spatiale de la série. Et, oh surprise, qui va débarquer ?

*****

A la suite de May, Sam, Will et deux autres compagnons, nous sommes propulsés dans un road movie à travers l’Idaho puis l’Utah…. C’est franchement inattendu, frais, vraiment amusant, un peu fou avec des personnages intéressants, voir truculents pour certains. May est une féministe avant l’heure et elle a un sacré caractère !

L’auteur est fan de Star Trek c’est sûr, à l’instar de son petit personnage Sam. Mais, même si vous n’êtes fan ni de science-fiction ni de Star Trek, vous pourrez prendre beaucoup de plaisir à lire cette histoire déjantée. Moi, je me suis bien marrée !

Il y a de nombreuses références musicales également avec un invité surprise à la fin ! Je n’en dis pas plus, je vous laisse le plaisir de la découverte.

C’était mon premier roman d’Éric Senabre, ça ne sera pas le dernier, et ça tombe bien puisqu’en même temps que celui-ci j’ai acheté pour la bib « le dernier songe de Lord Scriven » et qu’on avait déjà « Sublutetia » et « Elyssa de Carthage« … J’ai pas fin de me régaler moi !!

*****

Lire les 3 premiers chapitres sur le site de l’éditeur

Ce roman a été lauréat du Prix des Ados du Festival Livres et Musiques de Deauville et  a fait partie de la sélection du Prix Vendredi 2017.

Le blog de l’auteur (pas mis à jour depuis 2014 mais dans lequel on entend parler de… Star Trek !)

La chanson chantée par May :

Vendredi, le prix, un mini-Challenge à moi toute seule… Ou presque !

Vendredi

Prix Vendredi 2017
Lire tous les romans sélectionnés

(en cours)

*****

Bon ok, j’avoue, j’ai piqué l’idée chez Charmant Petit Monstre… Quand j’ai lu son article, j’avais déjà lu 3 des 10 romans et j’avais l’intention d’en lire au moins 3 autres. Donc au final, un challenge relativement facile à tenir !

Tout d’abord, le prix Vendredi, Kezaco ? Si vous n’êtes pas libraire, documentalistes ou bibliothécaires, bref, si vous ne travaillez pas dans les métiers du livre, vous êtes peut-être passé à côté de cette info.

Ce prix, nommé « Vendredi » en référence à « Vendredi ou la vie sauvage » de Michel Tournier, paru en 1971, récompensera chaque année un roman francophone destiné aux plus de 13 ans.

*****

Voici les 10 romans sélectionnés en 2017, par ordre alphabétique d’auteur : Sur les 5 lus à ce jour, il y a 5 coups de cœur !!

  • L’Aube sera grandiose, Anne-Laure Bondoux, Gallimard Jeunesse – Prix Vendredi 2017
  • La loi du Phajaan, Jean-François Chabas, Didier Jeunesse
  • Rage, Orianne Charpentier, Gallimard Jeunesse
  • Magnetic Island, Fabrice Colin, Albin Michel
  • Naissance des cœurs de pierre, Antoine Dole, Actes Sud Junior ♥ – Mention spéciale du jury
  • Power club – l’apprentissage, Alain Gagnol, Syros
  • Dans la forêt de Hokkaido, Éric Pessan, l’école des loisirs
  • Star trip, Éric Senabre, Didier Jeunesse
  • Sirius, Stéphane Servant, Le Rouergue
  • Colorado Train, Thibault Vermot, Sarbacane ♥ – Mention spéciale du jury

Sophie a déjà presque tout lu :

  • La loi du phajaan : un roman très beau, mais pas forcément attirant pour les jeunes, avec un rythme parfois lent (comme souvent dans les romans de Jean-François Chabas).
  • L’aube sera grandiose : un magnifique roman, au rythme lent, qui permet l’introspection
  • Sirius – coup de cœur
  • Power club T1 : L’apprentissage
  • Naissance des cœurs de pierre : coup de cœur
  • Rage : un beau récit, très court mais avec une force incroyable. A lire d’une traite, et que l’on oublie pas facilement…

vendredi  vendredi  vendredi  Vendredi  Vendredi  vendredi  Vendredi rage Colorado Naissance des cœurs de pierre

Le jury était composé de professionnels : Philippe-Jean Catinchi (Le Monde), Françoise Dargent (Le Figaro), Catherine Fruchon-Toussaint (RFI), Michel Abescat (Télérama), Raphaële Botte (Mon Quotidien ; Lire), Marie Desplechin, Sophie Van der Linden.

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

♥ Gustave Eiffel et les âmes de fer

Gustave Eiffel et les âmes de fer est un roman historico-fantastique avec un brin d’enquête policière, une bonne touche d’humour et dose d’aventure.

Gustave Eiffel et les âmes de ferRoman pour adolescents dès 10 ans

Gustave Eiffel et les âmes de fer

de Flore Vesco

illustré par Rémi Saillard

Didier Jeunesse, mai 2018
9782278089918, 15,90€
disponible en epub numérique 10,99€

Thèmes : Mystère, Aventure, Enquête, Paris, XIXème siècle, sciences, métallurgie

***

Gustave Eiffel et les âmes de fer est le deuxième tome d’une série commencée avec Louis Pasteur contre les loups-garou, mais il peut se lire indépendamment, ou bien en premier, sans problème. Dans ce titre, le héros est Gustave Eiffel. Flore Vesco se sert de ses caractéristiques et talents pour le transposer dans un univers un brin fantastique. L’aventure est au rendez-vous avec Gustave Eiffel, dans une sorte de mouvement oscillatoire assez impressionnant qui nous fait passer de moments de stress à de calmes promenades.

Paris, 8 août 1855. Gustave Eiffel est à la recherche dans un travail et répond à une petite annonce très étrange dans un journal. Sur place, il va découvrir la S.S.S.S.S.S. : la Société Super Secrète des Savants en Sciences Surnaturelles, en charge de la protection du pays contre les créatures fantastiques. Cette société secrète (que l’on retrouve dans l’autre tome de cette saga) va lui permettre d’améliorer ses capacités, notamment en combat. Rapidement, c’est une aventure presque solitaire que va pourtant mener Gustave Eiffel, au sein d’une usine de métallurgie. Là-bas les événements étranges sont nombreux, ainsi que les sensations qui font froid dans le dos. Heureusement que la jeune et jolie fille du patron est là pour lui changer les idées.

Le lecteur plonge dans un univers qui joue toujours à la limite en réalité historique et fantastique. On distingue les grandes caractéristiques du Paris de la fin du 19e siècle, tout en découvrant des phénomènes étranges… Flore Vesco joue avec son personnage, avec l’univers qu’elle utilise et crée tout en même temps, et cela donne un mélange étonnant et réussi.

Tout au long du récit Gustave Eiffel va jouer avec les mots : calembours, jeux de mots, vocabulaire de la métallurgie : on retrouve là le trait d’écriture de Flore Vesco que j’avais adoré dans De cape et de mots, son premier roman.

Gustave Eiffel et les âmes de fer est un récit riche, tant en mots qu’en aventures, un récit qui emporte le lecteur en à peine plus de 200 pages, et lui offre une vraie fin… même si j’espère retrouver Nobel, personnage secondaire de ce récit, dans un autre récit ! Régalez-vous, tout simplement !


+ Lire un extrait : en PDF 

+ Une superbe couverture, vraiment réussie et qui colle à l’univers.

+ Pour retrouver Flore Vesco et Rémi Saillard sur le net et jouer les télambuleurs !

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :