Une poule sur un mur…

UnePouleSurUnMur  Une Poule sur un mur …

Illustrations : Stefany Devaux

   Collection «Pirouette»

   Didier Jeunesse (1999)

   La célèbre comptine, suivie d’une belle berceuse :

   « L’était une petite poule grise,
    qu’allait pondre dans l’église.
    Pondait un p’tit coco
que l’enfant mangeait tout chaud. »

    Dès 2 ans

Qui ne connaît pas cette célèbre comptine ?

Le texte semble également « dessiné » (pas fait, à mon avis, pour de jeunes lecteurs, qui pourraient avoir du mal à déchiffrer) mais un adulte peut aisément  le lire.Elle est ici joliment illustrée par Stefany Devaux, grâce à des  dessins simples et colorés.

J’aime beaucoup cette collection « Pirouette » qui propose des comptines classiques illustrées (et même « mise en scène ») par des illustrateurs d’aujourd’hui.

 

Les couleurs sont souvent chaudes ou contrastées, il y a parfois des collages, bref, c’est toujours original et sympathique !

  Thèmes : Comptine, Fête, Pâques, Saison, Poule

 Une fiche pédagogique proposant de multiples activités (à destination des professeurs des écoles) est proposée sur le site de Didier Jeunesse.

 + Participation au Challenge Je lis aussi des albums Rendez-vous d’avril !

 

 

cadeaumaestro

Nous suivre et partager :

Roulé le loup ! Praline Gay Para

Auteur : Praline Gay Para
Illustrateur : Hélène Micou

Collection : à petits petons
Éditeur : Didier Jeunesse (1999)

roule-le-loup

C’est l’histoire d’une grand-mère qui s’habille pour pouvoir bien danser au mariage de sa fille.
Bedam, bedi, bedam, bedi, elle marche, elle marche, elle marche.
Soudain, sur le chemin, un loup…
Le loup est affamé, mais la grand-mère ne se laisse pas impressionner.
Roule boule la grand-mère, et le loup sera bien roulé !

Thèmes : Conte-randonnée / Famille / Fête / Mariage / Loup / Ruse

J’aime beaucoup cette collection chez Didier Jeunesse, ce sont des contes dont le texte rythmé, est conçu (et mis en page aussi, avec des polices de caractères différentes ou des tailles de polices différentes) pour être lu à voix haute.

Les illustrations sont très chouettes aussi, très colorées et très drôles ! Dans cet album-ci, la grand mère à un menton pointu, pointu ! Et le loup une gueule qui n’en finit pas… Un conte plein d’humour que vous aurez plaisir à lire à vos p’tits loups !

Une participation au Challenge Je lis aussi des albums 2014

 

 

cadeaumaestro

Nous suivre et partager :

Du bonheur à l’envers – Pascal Ruter

Roman pour jeunes adolescents

Du bonheur à l’envers

Pascal Ruter

Didier jeunesse, mai 2013
9782278059379, 14,20€

 

          Fort du succès du Coeur en Braille Pascal Ruter met de nouveau en scène le personnage de Victor. Plutôt que de nous livrer ce qui se passe après le Coeur en Braille l’auteur revient en arrière, avec l’année de CM2 de Victor.

Une année chaotique à la maison. Les parents de Victor ont du mal à s’entendre, la tante Etoile a des « problèmes de communication » et l’oncle qui débarque fini de jeter le trouble dans la famille.

         Cette histoire met en scène un Victor plus jeune et avec lui un ton et une écriture plus enfantins. S’il y a comme dans le Coeur en Braille des sujets sensibles, l’ensemble est moins percutants et surtout moins drôle. Les adultes, beaucoup plus présents, donnent beaucoup de leçons de vie à Victor qui lui permettent d’avance mais il manque d’autonomie, ce qui fait sa force dans l’autre histoire.

         L’oncle Zac pourtant est un vrai personnage original et intéressant mais c’est la jeune voisine, narratrice occasionnelle que j’ai le plus apprécié. Je regrette d’ailleurs qu’elle ne soit pas plus présente, avec son histoire difficile.

          On croise la maladie, la mort, l’amour, l’amitié, le théâtre mais aussi le chômage, le travail, les décisions d’adulte et la folie salvatrice. Tout un programme bien mené par l’auteur qui permet de ne pas tomber dans le pathos tout en traitant des vrais thèmes de la vie quotidienne des enfants. Les adultes, bien présents dans ce roman donc, se révèlent finalement eux aussi fragiles et susceptibles de commettre des erreurs, une vision intéressante en littérature jeunesse.

         Il n’y a finalement pas vrai sujet central dans ce roman, mais une multitude de petites histoires, toutes sympathiques il est vrai, mais l’ensemble est moins prenant. Les personnages heureusement sont encore une fois savoureux ce qui permet de passer un bon moment! Comme dans le Coeur en Braille les personnages ont tous leur histoire et Victor est le lien qui nous permet de tous les découvrir. Un Victor plus jeune mais toujours aussi attachant qu’on a plaisir à retrouver

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :

Le Grillon : récit d’un enfant pirate

Roman pour adolescents

Le Grillon :

récit d’un enfant pirate

de Tristan Koëgel

Didier jeunesse, 2013
9782278059263, 12,00€

           Le Grillon c’est son nom. Celui d’avant, le vrai, il ne s’en souvient pas. Il a grandi sur un bateau de pirates. Pas avec Peter Pan, des perroquets et des épées. Avec des pirates modernes, vedettes et lance roquettes. Au large de la Somalie, au milieu d’hommes désabusés.  Ce roman est un récit touchant, à la première personne, qui permet d’entrer dans la peau du personnage principal, Le Grillon. Ce jeune garçon se dévoile à nous, dans l’ordre de ses souvenirs.

           Alors qu’il n’est plus au milieu de ses pirates mais sur la terre ferme il nous raconte les évènements qui l’ont amené ici, et ses peurs du présent paraissent alors plus raisonnées, plus proches aussi.  Un récit écrit avec beaucoup de justesse et de sensibilité mais sans être édulcoré. Pas de larmoyantes explications, le style est concis et rend cette histoire prenante et très tangible. Le narrateur ne sait pas lire ni écrire, l’auteur nous propose alors un récit très oralisé, parfois difficile à appréhender au début.

           Les découvertes du Grillon, notamment son inconscience parfois naïve font la beauté de ce livre. il semble tellement ne rien savoir et pourtant on est souvent surpris par la pertinence de ses réflexions sur le monde. Son amour pour l’océan, son imagination et sa lucidité sur ce que l’on ne voit plus, autour de nous, contribuent à créer un univers propre à ce roman. A travers sa découverte des livres, des images d’animaux terrestres et des hommes sa façon de prendre le monde évoluent, avec une méfiance salvatrice. Ce petit garçon n’est pas vraiment malheureux sur ce bateau de pirates, il ne connait que cela et va finalement y trouver une attention particulière. Certains pirates se prennent d’affection pour lui, et l’éduque à leur façon.

           Une découverte de la Somalie loin des sentiers battus, un point de vue politique reléguée derrière une prise de conscience de la nature, de la vie. Les personnages qui émaillent ce roman sont souvent fugaces mais ils accompagneront les lecteurs un peu plus longtemps une fois la dernière page tournée, car le grillon est aussi un livre qui invite à la réflexion.

A conseiller aux adolescents, en transition entre les romans jeunesses d’aventure sur les pirates qu’ils affectionnent et une littérature adolescente plus en prise avec l’actualité.

+ L’avis de Fantasia, celui de Sophie, celui de Pépita et celui de Nathan + celui de Jérôme

+ Un article d’Anne Laure Frémont pour le Figaro sur un pirate somalien

+ Challenge YA#45

Nous suivre et partager :