Swing café ou l’histoire de Zazou

SwingSwing café

Conte musical de Carl Norac

Illustrations de Rébecca Dautremer

Raconté par Jeanne Balibar

Didier Jeunesse (2009)

<> <> <> <> <>

C’est l’histoire d’Esperanza Carmina Belleza dite Zazou, une jolie cigale brésilienne aux yeux verts… Depuis toujours, Zazou aime chanter. Mais son plus grand rêve, c’est d’aller chanter en Amérique ! Suite à la perte de son ami, Miro le papillon, Zazou se décide et part pour l’Amérique en se cachant dans un chapeau à fleurs… Dans le New-York des années 30, elle va découvrir les origines du jazz…

<> <> <> <> <>

Je ne connaissais pas Jeanne Balibar, la narratrice. Quelle jolie voix elle a ! Elle a, de plus, une façon de raconter, accélérant, freinant, rendant l’histoire très vivante.

L’histoire est très chouette, poétique et les extraits musicaux dans leurs enregistrements d’origine (donc avec les craquements, j’adore !) sont superbes : Ella Fitzgerald, Cab Calloway, Duke Ellington, Fats Waller… pour n’en citer qu’une partie. Quand aux illustrations de Rebecca Dautremer, elles sont adorables, pleine d’humour, de douceur et d’émotion.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai adoré ce conte musical et je vous le recommande chaudement ! Si vous souhaitez initier vos enfants au jazz ou tout simplement leur faire écouter une belle histoire, n’hésitez pas !! Un coup de cœur pour moi.

Un très bel album pour faire découvrir le swing, le jazz des années 30/40, pour les enfants (mais aussi pour les grands !) à partir de 8 ans.

Au fil de l’histoire, ce sont des extraits musicaux qui sont proposés, mais à la fin du CD la plupart des morceaux (7/12) sont repris en version intégrale, et à chaque page, on vous indique l’extrait musical en cours, pratique quand on n’y connait rien…

<> <> <> <> <>

Le site de Carl Norac

Celui de Rebecca Dautremer

Éditions Didier Jeunesse

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Challenge albums Septembre : La cuisine

Comme d’ab, je m’y prends au dernier moment pour le challenge album… Et pourtant, je dois bien l’avouer, le thème de ce mois-ci, la cuisine, n’est pas pour me déplaire !! Je suis donc allée farfouiller dans les bacs de la bibli pour dénicher quelques albums.

♠  ♠  ♠  ♠  ♠ 

Chez Didier Jeunesse :

La groslagrossefaimdeptitse faim de P’tit Bonhomme de Pierre Delye et Cécile Hudrisier (ill.) – 2005

C’est le matin. P’tit Bonhomme se réveille et sent son ventre tout vide. Mais il n’y a pas que son ventre qui est vide, les placards sont vides aussi ! P’tit Bonhomme file à la boulangerie, mais le boulanger ne donne pas le pain, il le vend ! Et le porte-monnaie de P’tit Bonhomme est comme son ventre, comme ses placards : vide ! Le boulanger lui dit alors « si tu me donnes de la farine, je te donnerai du pain »… Mais la farine, le meunier ne la donne pas ! Il propose tout de même d’en donner en échange de grains de blé… Et ainsi de suite.

L’histoire est très chouette (on n’a rien sans rien, mais on peut s’entraider et partager !) et j’adore les illustrations faites de collages qui donnent un effet 3D très sympa !

♠  ♠  ♠  ♠  ♠ 

CuisineDans la collection « à petits petons » (une de mes préférées chez Didier Jeunesse au cas où vous ne le sauriez pas encore !) il y a le célèbre :

« QUEL RADIS DIS DONC ! » de Praline Gay-Para et Andrée Prigent (ill.) – 1998

Un papi et une mamie ont un jardin si petit qu’ils ne peuvent planter qu’un seul radis. Oui mais voilà, le radis grandit, grandit, grandit, tant et si bien qu’il faut l’arracher. Le papi tire, tire, tire, rien à faire. Il appelle la mamie et tous deux tirent, tirent, tirent… Rien à faire. Ils appellent la petite fille… Et ainsi de suite.

Un conte qui vient de Russie, où parfois ce n’est pas un radis, mais un navet, une carotte ou encore un rutabaga.

C’est très drôle, très rythmé et super agréable à lire à haute voix.

De Praline Gay-Para, nous vous avons déjà présenté : Roulé le loup !

♠  ♠  ♠  ♠  ♠ 

Cuisine

Bulle et Bob dans la cuisineNatalie Tual (Histoire et chant), Ilya Green (ill.) & Gilles Belouin (Compositeur et musicien). Avec la participation d’Anne Sylvestre.

Bulle et Bob sont chez Mamie Miette. Il pleut. Ils décident de faire un gâteau, enfin, chacun le sien… Ils sortent tout ce qu’il faut, pèsent, mesurent, mélangent et malaxent… Pour finir, ils appellent Mamie Miette pour qu’elle mette les gâteaux au four.

Une histoire simple et mignonne, très joliment illustrée par Ilya Green. Les chansons pleines de rimes et de rythme, mêlent voix d’adultes et voix d’enfants et c’est très réussi !

Et en prime, à la fin de l’album, Mamie Miette vous confie la recette de ses sablés et il y a aussi les partitions des chansons.

Par ici vous pourrez écouter quelques chansons de l’album.

D’Ilya Green, nous vous avons déjà présenté : Voilà voilà

♠    ♠    ♠ 

Cuisine

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Brindille et Ficelle – T.1 Une pêche d’enfer !

BrindilleBrindille et Ficelle

de Sinikka et Tiina Nopola

Didier Jeunesse (Sept. 2016)

A partir de 7 ans – 9,90 €

* * * *

Ce petit roman fait partie de la nouvelle collection des éditions Didier Jeunesse : « Mon marque-page « 

La couverture intérieure se découpe pour donner un joli marque page !

(Sur la couverture définitive, le titre et l’inscription en bas à gauche sont en rouge)

* * * *

Brindille et Ficelle sont deux sœurs. Brindille, la plus grande, est calme et adore l’école ainsi que sa maîtresse. Elle fait sérieusement ses devoirs sans qu’on le lui rappelle. Ficelle, la plus jeune, a beaucoup d’imagination et encore plus d’énergie, ce qui débouche parfois sur pas mal de bêtises… Elle adore jouer et ne comprend pas pourquoi sa sœur doit aller à l’école et, du coup, a moins de temps pour jouer  avec elle. Les parents, plutôt cool, sont parfois un peu dépassés par les inventions de Ficelle !

* * * *

Les illustrations sont à l’image de l’histoire : gaies, colorées et pleines de malice !

Des personnages plutôt farfelus + une petite fille malicieuse et dynamique + beaucoup d’humour = une histoire très drôle ! Moi, je vous laisse, je vais aller « taquiner le poisson » à la manière de Ficelle…

* * * *

De cette nouvelle collection, « Mon marque-page » nous vous avons déjà présenté Le Sultan Toufou un conte également très amusant.

Les deux auteurs, Tiina et Sinikka Nopola ont en commun leurs parents, puisqu’elles sont sœurs, elles sont finlandaises et sont toutes deux journalistes et écrivains. Si l’on en croit Wikipédia, elles ont écrit de nombreux ouvrages pour la jeunesse. Nous aurons donc sûrement la chance de lire prochainement la suite des aventures de Brindille et Ficelle !

Le site de l’éditeur, Didier Jeunesse qu’on ne présente plus ! Comment, vous ne connaissez pas ? Dépêchez-vous d’aller voir toutes les merveilles qu’on peut trouver sur leur site… (Mes deux collections préférées ? « A petits petons » et « Pirouette » sont vraiment géniales !)

* * * *

Ce petit roman jeunesse est ma 1ère participation au Challenge 1% Rentrée Littéraire !

rentrée littéraire 2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Tous les vendredis – album

TousTous les vendredis

Dan Yaccarino

Didier Jeunesse (2010)

à partir de 4 ans

* * * *

Tous les vendredis raconte le rituel hebdomadaire d’un père et de son fils. Tous les vendredis en effet, quelque soit le temps, ils partent tôt de la maison tous les deux et se promènent un peu avant d’aller prendre leur petit déjeuner dans un café.

* * * *

Une note de l’auteur, au début du livre, nous apprend que lui et son fils Michael ont ce rituel depuis que l’enfant a 3 ans. Que c’est un moment privilégié et que le vendredi est leur jour de la semaine préféré à tous les deux !

Une histoire vraiment très simple, mais pleine de tendresse et de plaisirs partagés par le père et le fils. Une simple balade, par son côté répétitif et rituel devient un moment de plaisir attendu par l’un comme par l’autre. Une relation privilégiée entre un père et son fils…

Et j’ai vraiment beaucoup aimé le style un peu vieillot, un peu « vintage » des illustrations !

Un album tout simple, une idée que je trouve géniale et un vrai coup de cœur !

Le site de l’auteur (en anglais)

D’autres ont aimé aussi, retrouvez leurs avis par là : Le tiroir à histoires, les lectures de Liyah, Toupie (avec une sélection spéciale Papas), Cece from Aix (avec plein de photos des illustrations !) et sur Atoutlire, il fait partie d’une belle bibliographie sur la famille…

logoalbums2016.jpg

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer