Le club des baby-sitters

Série Le club des baby-sitters, pour les adolescents dès 10 ans. Une série qui raconte le quotidien de jeunes américaines qui font du baby-sitting.

clubdesbabysittersLe club des baby-sitters
d’Ann M. Martin

traduit de l’américain par Vanessa Rubio
illustré par Karim Friha

Folio junior, 1986 – réédition 2016

Le club des baby-sitters est une série de romans pour adolescents américaine, parue dans les années 80. Les aventures de Mary Anne, Claudia, Lucy et Kristy, élèves de cinquième, je les ai découvertes au collège. Ces jeunes amies font déjà du baby-sitting, mais Kristy décide un jour de créer un club, pour qu’en un seul appel les voisins puissent facilement trouver quelqu’un pour garder leurs enfants. Ce sont leurs aventures de baby-sitting, mais aussi leurs histoires personnelles que l’on va suivre au fil des tomes.

Le tome 0, La fondation du club, a été écrit à posteriori par Ann M. Martin, et il permet de mieux connaître les quatre personnages principaux et surtout leur histoire personnelle. En effet chacune a une particularité, et tout ces détails se révèlent ensuite très important dans l’histoire générale, au fil des tomes. Mieux les connaître permet donc un attachement plus fort.

Les Personnages du Club des baby-sitters

Kristy, le personnage principal, créatrice du club des baby-sitters, vit avec sa mère et ses trois frères, deux grands et un petit, qu’elle garde souvent. Elle a bien du mal à accepter le nouvel ami de sa mère, Jim, et ses 2 enfants… D’autant plus que son père ne lui donne plus de nouvelles ! Avec elle ce sera surtout le thème de la famille recomposée.

Mary Anne vit seule avec son père, depuis le décès de sa mère quand elle était petite. Son père est très protecteur envers elle, et elle va tenter, peu à peu de prendre son envol… et en premier lieu d’avoir le droit de faire du baby-sitting !

Claudia est une artiste, pas du tout intéressée par l’école. Il faut dire que sa grande soeur est une sorte de petit génie, et qu’elle fait tout pour ne pas lui ressembler. Contrairement à Kristy et Mary Anne, Claudia est une vraie adolescente, intéressée par la mode et les garçons ! Sa grand-mère, Mimi, est un personnage adorable et posé.

Enfin Lucy vient d’arriver dans leur petite ville. Elle quitte New-York avec joie. Harcèlement, diabète, Lucy cache plusieurs secrets !

Les histoires du club des baby-sitters sont intemporelles, même si à bien y regarder, on peut noter de grosses différences avec le quotidien des adolescents actuels. Pas de téléphone portable, ni d’Internet… Quelques dollars seulement pour une après-midi de baby-sitting… et il faut bien le dire aussi, le fait qu’elles ne soient qu’en 5ème mais gardent tout le temps de jeunes enfants. Parfois elles gardent des enfants de 8 ans, alors qu’elles n’en n’ont que 11. Tout ces détails je les vois aujourd’hui, avec mon regard d’adulte, mais adolescente j’avais surtout était emporté dans leur monde ! Les expériences de baby-sitting sont souvent drôles, et on suit d’un tome à l’autres leurs histoires personnelles.

Dans le tome 1, les filles vont faire leur premières expériences de baby-sitting, pas toujours de tout repos. Le tome 2 sera un brin stressant, avec un personnage qui rôde… Dans le 3 on découvrira plus Lucy, diabètique, harcelée dans son ancienne école. Et dès le 5ème tome une nouvelle baby-sitters arrive dans l’histoire !

Le club des baby-sitters, dans cette nouvelle édition, respecte l’ordre de l’auteur, contrairement à de précédents tomes, regroupés par thèmes. Privilégiez donc l’ordre des tomes pour découvrir nos quatre amis (et même plus au fil des tomes), et leurs histoires, parfois poignantes et touchantes, mais souvent très drôles !

+ La page Gallimard

Club des Baby-Sitters

+ Plusieurs adaptations tv / ciné existent au Canada et aux Etats Unis, mais je ne les ai jamais vu en France… La série (des années 90) était disponible sur Netflix, je ne sais pas si c’est toujours le cas, le film des années 90 semble introuvable, quant au film des années 2000, je ne suis pas sûre qu’une version française existe… mais c’est vous dire le succès de cette série outre-atlantique dans les années 90 !

+ Challenge YA#5

Notre-Dame de Paris

Notre-Dame De Paris

Un grand classique en version abrégée

Notre-Dame de Paris
Victor Hugo
Collection « Textes classiques abrégés »
Gallimard Jeunesse (2015 pour les notes et le carnet de lecture)

Paris, 1482. Quasimodo, le sonneur bossu de Notre-Dame de Paris, voue à la belle Esmeralda un amour sans espoir. Comment la bohémienne s’intéresserait-elle à ce monstre, elle qui fascine tous les hommes ? Accusée d’un meurtre qu’elle n’a pas commis, elle est arrêtée et promise au supplice. Mais du haut des tours de la cathédrale, Quasimodo est prêt à intervenir pour la sauver des griffes de ses bourreaux…

Mon avis : Une histoire d’amour, de passions contrariées… Quasimodo aime Esmeralda qui aime Phoebus qui n’aime… que lui ! Esmeralda, jeune fille pure et innocente qui enflamme les hommes y compris ceux censés rester de marbre comme l’archidiacre de Notre Dame de Paris.

Cette version est effectivement facile à lire, j’avoue ne pas avoir lu le texte intégral, mais il est en ligne gratuitement ici et rien qu’en comparant les deux premières pages, vous comprendrez comment il est possible de passer de 700 à 300 pages…

Je ne sais pas trop quoi penser de cette mode qui consiste à tout faciliter, à simplifier, à abréger… Est-ce une façon de mettre la « culture » à la portée de tous ? Ou est-ce parce qu’on ne veut plus faire « d’effort » ?

Je n’émets pas de jugement, hein, je me pose juste la question… Si les jeunes, en 4ème, ne sont pas capables de lire Victor Hugo, pourquoi ne pas étudier autre chose et garder Victor Hugo pour ceux qui étudieront la littérature ? (si vous avez une réponse, n’hésitez pas, ça m’intéresse vraiment !)

J’espère juste que ces textes abrégés en amèneront quelques uns à lire le texte intégral, ce que je ferai un jour où l’autre !

Si vous souhaitez écouter cette belle histoire, le livre audio est téléchargeable ici !

SignatureNat

Note de Sophie :  L’inconvénient des programmes de français, qui veulent faire découvrir beaucoup de choses à des élèves qui n’en sont pas toujours capable… J’apprécie personnellement les abrégés, quand ils s’accompagnent d’une version illustrée, car il y a alors un véritable apport au texte. Pour Notre Dame de Paris, la version intégrale illustrée par Benjamin Lacombe est une merveille !