Roald Dahl – Part 3

Roald Dahl, suite et fin ?

* * * * *

Vous trouverez ici le premier article sur le challenge Roald Dahl ou je vous présentais Matilda et le BGG, le Bon Gros Géant.

Et par là, le deuxième article, où je vous parle de L’énorme crocodile et du doigt magique.

Pour aujourd’hui, ce sera « Fantastique Maître Renard » et une adaptation de « Sacrées sorcières« .

* * * * *

 FantasRoaldtique Maître Renard

Roald Dahl & Tony Ross (Gallimard 1989 pour cette édition)

« Qu’est-il donc arrivé à ta queue, mon vieux Renard ? s’écria Blaireau.
– N’en parlons pas, je t’en prie, dit Maître Renard.
C’est un sujet douloureux. » Ils continuèrent à creuser le nouveau tunnel en silence. Blaireau était un grand fouisseur
et depuis qu’il donnait un coup de patte. le tunnel avançait à toute allure. Bientôt, ils se retrouvèrent au-dessous d’un autre plancher.

* * *

Tout le monde sait, depuis « le roman de Renart » que les renards sont des animaux très rusés. S’il fallait encore une preuve, Roald Dahl nous la donne aujourd’hui, avec ce petit roman très amusant. Dans cette histoire (comme dans la vraie vie semble t-il !) Renard est un voleur de poules (mais il aime aussi les oies et les canards apparemment). Sa seule excuse est qu’il doit nourrir sa nombreuse famille. Et les humains de cette histoire sont tellement détestables, qu’on ne peut en vouloir à Maître Renard de les rouler ainsi dans la farine…

Les illustrations de Tony Ross sont très expressives, amusantes et ajoutent une touche d’humour supplémentaire à cette histoire déjà très drôle !

A la fin de cette édition, il y a quelques pages en supplément : la biographie de Roald Dahl, celle de Tony Ross et plusieurs pages de jeux liés à l’histoire.

* * * * *

Sacrées sorcières

Adaptation de David Wood, d’après Roald DahlDahl

Roald a perdu ses parents dans un accident de voiture et il vit avec sa merveilleuse grand-mère. Mais les Sorcières rôdent partout, en quête de chair fraîche, et traquent les petits enfants…

$*$*$

Ce petit livre propose 7 courtes pièces de théâtre créées par David Wood à partir de l’histoire de Roald Dahl. Elles sont prévues pour être jouées par 10 à 20 personnes selon les pièces et sont  adaptées à de jeunes enfants, on peut les faire jouer dès l’école primaire.

Et elles sont parfaites pour une découverte du théâtre, même si on est soi-même un metteur en scène amateur. En effet, de nombreuses didascalies* permettent de se lancer facilement. Avant chaque pièce, tout est précisé : le nombre de personnages bien sûr, mais aussi des indications sur le décor à mettre en place, les accessoires, l’éclairage à apporter ou encore les effets sonores. A tout cela s’ajoute quelques « trucs » : par exemple, comment faire la bave et les dents bleues des sorcières ? Tout simplement avec un produit révélateur de plaque dentaire… (Je connaissais le rouge, ça doit se faire aussi en bleu !)

Toutes ces petites pièces ont, de plus, l’avantage d’avoir conservé tout l’humour du génial Roald Dahl !

*Indications de mise en scène (je fais un peu ma crâneuse, je viens d’apprendre ce mot aujourd’hui même !!)

* * * * *

Sur le blog de Chicky Poo, « La planque à libellules » il y a un challenge spécial Roald Dahl ! Moi je participe déjà avec ces articles, et vous ?

Dahl  *   https://2.bp.blogspot.com/-Rqfe3magCQY/V4fkfQlzosI/AAAAAAAAHps/EA9RqUsjicMatxPSvqNkL0X0YIs9UjjIQCLcB/s320/Logo%2BJames.jpg

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Roald Dahl – Part Two !

 Dahl

Vous trouverez ici le premier article sur le challenge Roald Dahl ou je vous présentais Matilda et le BGG, le Bon Gros Géant.

Aujourd’hui, je vais vous parler de « l’énorme crocodile » un petit livre écrit par Roald Dahl et illustré par Quentin Blake. Puis du roman « le doigt magique« , toujours de Roald Dahl, mais illustré par Henri Galeron.

* * * * *

L’énorme crocodile (1978)

L’histoire : UDahln énooorme crocodile décide un jour qu’il veut croquer un joli petit garçon bien juteux. Il sort donc de la rivière pour aller exécuter son plan. L’un après l’autre, différents animaux essaient tout d’abord de le dégoûter (les enfants sont coriaces, élastiques, amers…) puis de lui faire peur (tu seras capturé, on te fera cuire…) Mais rien ne l’arrête. Arrivé près de la ville, il réalise son premier piège (qui échoue), puis un second, puis… Mais à chaque fois un animal différent vient faire échouer ses plans.

Voici un extrait que j’aime beaucoup : « – Mauvais ! Ricana le crocodile. Sûrement pas mauvais ! Au contraire, c’est délicieux ! C’est succulent, c’est super, c’est fondant, c’est hyper ! Et c’est bien meilleur qu’du vieux poisson pourri. ça s’écrase et ça craque, ça s’mastique et ça se croque ! D’l’entendre crisser sous la dent c’est joli ! » Pour info, là, il parle des jeunes enfants qu’il a envie de manger bien sûr !

Les illustrations sont pleines d’humour, de fraîcheur et de couleur et accompagnent très bien cette histoire qui est elle-même très drôle !

* * * * *

Le doigt magique (1979)

L’histoire : La famille Cassard habite une ferme. Il y a Mr et Mme Cassard et leurs deux enfants, Bernard, 8 ans et Richard, 11 ans. Mr Cassard aime beaucoup chasser et il entraDahline ses fils à la chasse avec lui. Mais la narratrice, une fillette de 8 ans, n’aime pas la chasse (moi non plus) et ça l’énerve qu’on tire gratuitement sur des animaux innocents… Et quand elle s’énerve, il se passe de drôles de choses avec l’index de sa main droite…

J’ai tout d’abord été surprise par l’illustration de couverture. Pas à cause du canard qui téléphone, non, mais parce qu’il fume le cigare ! Et qu’on n’a plus l’habitude de voir ce genre de dessins, surtout en littérature jeunesse. Mais à bien y repenser, quand j’étais petite, Lucky Luke passait son temps à rouler ses clopes !

Je n’ai pas vraiment apprécié les illustrations, un peu vieillottes (même si je reconnais que les oiseaux sont très beaux !). J’ai bien aimé l’histoire par contre,  à mi-chemin entre le conte et la fable, une histoire bourrée d’humour, comme toujours chez Roald Dahl.

* * * * *

Sur le blog de Chicky Poo, « La planque à libellules » il y a un challenge spécial Roald Dahl ! Moi je participe déjà avec ces articles, et vous ?

Dahl  *   https://2.bp.blogspot.com/-Rqfe3magCQY/V4fkfQlzosI/AAAAAAAAHps/EA9RqUsjicMatxPSvqNkL0X0YIs9UjjIQCLcB/s320/Logo%2BJames.jpg

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le club des baby-sitters

Série Le club des baby-sitters, pour les adolescents dès 10 ans. Une série qui raconte le quotidien de jeunes américaines qui font du baby-sitting.

clubdesbabysittersLe club des baby-sitters
d’Ann M. Martin

traduit de l’américain par Vanessa Rubio
illustré par Karim Friha

Folio junior, 1986 – réédition 2016

Le club des baby-sitters est une série de romans pour adolescents américaine, parue dans les années 80. Les aventures de Mary Anne, Claudia, Lucy et Kristy, élèves de cinquième, je les ai découvertes au collège. Ces jeunes amies font déjà du baby-sitting, mais Kristy décide un jour de créer un club, pour qu’en un seul appel les voisins puissent facilement trouver quelqu’un pour garder leurs enfants. Ce sont leurs aventures de baby-sitting, mais aussi leurs histoires personnelles que l’on va suivre au fil des tomes.

Le tome 0, La fondation du club, a été écrit à posteriori par Ann M. Martin, et il permet de mieux connaître les quatre personnages principaux et surtout leur histoire personnelle. En effet chacune a une particularité, et tout ces détails se révèlent ensuite très important dans l’histoire générale, au fil des tomes. Mieux les connaître permet donc un attachement plus fort.

Les Personnages du Club des baby-sitters

Kristy, le personnage principal, créatrice du club des baby-sitters, vit avec sa mère et ses trois frères, deux grands et un petit, qu’elle garde souvent. Elle a bien du mal à accepter le nouvel ami de sa mère, Jim, et ses 2 enfants… D’autant plus que son père ne lui donne plus de nouvelles ! Avec elle ce sera surtout le thème de la famille recomposée.

Mary Anne vit seule avec son père, depuis le décès de sa mère quand elle était petite. Son père est très protecteur envers elle, et elle va tenter, peu à peu de prendre son envol… et en premier lieu d’avoir le droit de faire du baby-sitting !

Claudia est une artiste, pas du tout intéressée par l’école. Il faut dire que sa grande soeur est une sorte de petit génie, et qu’elle fait tout pour ne pas lui ressembler. Contrairement à Kristy et Mary Anne, Claudia est une vraie adolescente, intéressée par la mode et les garçons ! Sa grand-mère, Mimi, est un personnage adorable et posé.

Enfin Lucy vient d’arriver dans leur petite ville. Elle quitte New-York avec joie. Harcèlement, diabète, Lucy cache plusieurs secrets !

Les histoires du club des baby-sitters sont intemporelles, même si à bien y regarder, on peut noter de grosses différences avec le quotidien des adolescents actuels. Pas de téléphone portable, ni d’Internet… Quelques dollars seulement pour une après-midi de baby-sitting… et il faut bien le dire aussi, le fait qu’elles ne soient qu’en 5ème mais gardent tout le temps de jeunes enfants. Parfois elles gardent des enfants de 8 ans, alors qu’elles n’en n’ont que 11. Tout ces détails je les vois aujourd’hui, avec mon regard d’adulte, mais adolescente j’avais surtout était emporté dans leur monde ! Les expériences de baby-sitting sont souvent drôles, et on suit d’un tome à l’autres leurs histoires personnelles.

Dans le tome 1, les filles vont faire leur premières expériences de baby-sitting, pas toujours de tout repos. Le tome 2 sera un brin stressant, avec un personnage qui rôde… Dans le 3 on découvrira plus Lucy, diabètique, harcelée dans son ancienne école. Et dès le 5ème tome une nouvelle baby-sitters arrive dans l’histoire !

Le club des baby-sitters, dans cette nouvelle édition, respecte l’ordre de l’auteur, contrairement à de précédents tomes, regroupés par thèmes. Privilégiez donc l’ordre des tomes pour découvrir nos quatre amis (et même plus au fil des tomes), et leurs histoires, parfois poignantes et touchantes, mais souvent très drôles !

+ La page Gallimard

Club des Baby-Sitters

+ Plusieurs adaptations tv / ciné existent au Canada et aux Etats Unis, mais je ne les ai jamais vu en France… La série (des années 90) était disponible sur Netflix, je ne sais pas si c’est toujours le cas, le film des années 90 semble introuvable, quant au film des années 2000, je ne suis pas sûre qu’une version française existe… mais c’est vous dire le succès de cette série outre-atlantique dans les années 90 !

+ Challenge YA#5

Tant que nous sommes vivants

tant que nous sommes vivantsRoman Ado
Prix La voix des Blogueurs 2015

Tant que nous sommes vivants

Anne-Laure Bondoux

Gallimard Jeunesse, 2014
9782070653799, 15€

Une jeune ouvrière, seule.
Un jeune ouvrier, artiste, seul. 
Bo et Hama, deux destins dans une ville sombre, deux solitudes faites pour se rencontrer. 

Tant que nous sommes vivants est un roman d’amour, mais c’est aussi un récit de guerre. Une tragédie teintée d’espoir, émaillée de fantastique. C’est une histoire dont il est impossible de parler, un récit à la frontière entre rêve et réalité.

Une histoire qui prend son temps, en plusieurs actes, et qui nous offre une vraie fresque romanesque à la Zola. Amour, art, catastrophe, handicap, famille, errance, voyage, guerre, aventure…. Tant de thème pour une seule volonté, un seul but : VIVRE.

Tant que nous sommes vivants est un roman magnifiquement mené, qui surprend et ne laisse pas indifférent. S’il m’est très, trop, difficile de vous parler de l’histoire tant elle est riche de petites choses magnifiques, je ne peux que vous conseiller de lire ce roman, ce conte, ce poème…

+ Ce livre a reçu le Prix la Voix des Blogueurs 2015, au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil. Retrouvez toutes les informations et actualités du prix sur la page facebook.

Ce Prix, géré par Tom, de la Voix du Livre, est un collectif de blogueur, dont je fais partie. Chaque année, chacun d’entre nous propose un coup de coeur aux autres, place ensuite à la lecture, puis en septembre – octobre, nous débattons, vivement et passionnément, afin de choisir LE livre qui sera notre préféré de l’année. La littérature pour adolescent est généralement privilégiée, et la sélection offre un beau panel de qualité, qui rejoint régulièrement de grandes sélections, tout en permettant aussi de mettre en lumière des livres moins connus. En suivant la page facebook vous découvrirez les membres du groupe, et en fin d’été la sélection 2016, que nous sommes en train de lire !

+ Challenges Petit Bac & YA#5