Romans légers pour l’été

Sélection de romans légers, pour l’été (ou pas…)

Je viens de voir dans LivresHebdo que l’Académie Goncourt propose ses conseils de lecture pour l’été : voir ici.

Et, avec la très grande modestie qui me caractérise (si c’est vrai !!) je me suis dit : « Pourquoi je ne proposerais pas ma sélection de romans frais, légers et drôles pour l’été ? » Hein, pourquoi ?

Pour en finir avec la liste concurrente (celle de l’Académie Goncourt, faudrait suivre un peu quand même…) je n’en ai lu aucun (bon, ils sont tous sortis en 2015, c’est quand même assez récent !) mais il y en a un que j’ai très envie de lire, c’est celui de Tatiana de Rosnay « Manderley for ever ».

Bon, j’arrête le blabla, voici donc les livres frais, légers et/ou drôles que j’ai lu cette année :

Les aventures de Cluny Brown de Margery Sharp (Belfond – coll. Vintage)

Avril enchanté d’Elizabeth Von Arnim (éditions 10/18)

Et je danse aussi d’Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat (Fleuve Noir)

Ne dites pas à ma mère que je suis voyante, elle me croit libraire à Vancouver d’Eileen Cook (J’ai Lu)

Patience de John Coates (Belfond – coll. Vintage)

Le bois du rossignol de Stella Gibbons (Points)

 ClunyBrownAvrilEnchantéEtJeDanseAussi  NeDitesPasAMaMere - copie 9782714456489 BoisRossignol

Et d’autres, il y a un peu plus longtemps :

– La reine des lectrices d’Alan Bennett (Denoël)

– Prisonniers du paradis d’Arto Paasilinna (Gallimard)

– Les filles d’Hallows Farm d’Angela Huth (Gallimard)

 

ReineDesLectrices prisonniers du paradis FillesHallowsFarm

Et pour ceux qui aiment l’humour franchement décalé, il y a :LeGangDesMégèresInapprivoisées

– Le gang des mégères inapprivoisées : Ou comment kidnapper un mari quand on a rien pour plaire de Tom Sharpe (Belfond)

Voilà, j’espère que vous trouverez votre bonheur dans cette petite sélection d’été… SignatureNat

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Le viandier de Polpette – Julien Neel

Bande Dessinée ados / adultes

LE VIANDIER DE POLPETTE

Volume 1 – L’ail des ours


Scénario : Olivier Milhaud, Julien Neel
Dessin : Julien Neel

Gallimard, 2011
144 pages
9782070629602, 18,3 €

 Noukette a dit du bien de cette BD, Faelys et Leiloona aussi je crois. Bref je ne suis plus très objective, quand ces miss me disent qu’il faut le lire, je m’exécute! Grand bien m’en fasse d’ailleurs, j’ai beaucoup aimé!

Le viandier de Polpette est une histoire hors du temps, celle d’une galerie de personnages et d’un domaine en pleine campagne, l’auberge du Coq Vert. Coupé de tout cette auberge semble un havre de paix, un petit coin de paradis qui acceuille à long terme des résidents marqués par la vie.

Son propriétaire le Comte Fausto est un grand enfant, mais quand son père, le roi, prévient de son arrivée à l’auberge, les habitudes tranquilles de l’auberge sont bouleversées!

J’ai plongé dans cette bande dessinée et d’emblée le personnage principal Polpette a ravi mon coeur. Un personnage abîmé par la vie, un grand gaillard que l’on a envie de prendre dans ses bras. Et tout autour de lui tous les personnages sont attachants, avec leurs blessures. Cette galerie de personnages est la principale force de cette bande dessinée, mais pas la seule, car deux autres éléments m’ont beaucoup plu.

En effet malgré la lenteur apparente le rythme s’accélère d’un coup sans pour autant que l’histoire perde de sa superbe. De l’action donc sans en faire trop, mais qui permette de fournir un réel objectif à l’histoire. De nous présenter les personnages sous un nouveau jour aussi. Et c’est tout simplement très réussi, un savant mélange.  Les illustrations rendent à merveille l’ambiance de cette auberge perdue au milieu de rien mais qui offre tant…

Enfin cette bande dessinée est culinaire ! Tout au long de cette bd les recettes se succèdent dans l’intrigue, sous prétexte d’un repas, d’un cocktail préféré d’un personnage. Ces recettes illustrées rendent l’ensemble tout simplement succulent, et l’on a aucune envie de terminer cette bande dessinée. La bonne nouvelle c’est qu’il y aura un deuxième tome !

 + L’avis de Leiloona, avec un extrait. Ceux de Noukette, FaelysClarabelJoëlleYaneckJérômeYvanKikineCanelSoukeeViolette,   LaureIsa …

Extrait, pour saisir un peu l’ambiance…

+ BD du mercredi de Mango

 +  Top BD des blogueurs de Yaneck

Lettre à mon ravisseur

Lettre à mon ravisseur

de Lucy Christopher

Roman pour adolescents

Gallimard, Scripto
2010

Présentation de l’éditeur :

Ça s’est passé comme ça.
J’ai été volée dans un aéroport. Enlevée à tout ce que je connaissais, tout ce qui était ma vie. Parachutée dans le sable et la chaleur. Tu me voulais pour longtemps. Et tu voulais que je t’aime. Ceci est mon histoire. Une histoire de survie. Une lettre de nulle part. Un thriller psychologique qu’on ne peut ni arrêter, ni oublier.

Mon avis :

♥ Coup de Coeur ♥

Quel magnifique livre! De la simplicité des mots découle une intrigue complexe, et dure.

Gemma a 16 ans quand elle est enlevée par Ty. Un enlèvement peu banal, plus dans le fonds que dans la forme.

La force de ce livre résite dans la simplicité des mots que nous livre Gem. Son histoire, ses peurs, ses ressentis, ses souvenirs. Surtout sa vision de Ty son ravisseur. On se laisse conduire dans l’histoire par Gem, on est tellement imprégnée par sa vision des choses qu’on ne peut s’empêcher de trouver cette sordide histoire vraiment belle. Pleine d’amour. Avec une belle découverte du désert australien en prime.

On apprend à connaître Ty, son histoire, et on ne peut pas s’empêcher d’espérer une fin heureuse. Sauf qu’on fini par ne plus savoir ce qu’est une fin heureuse.

Les mots de Gemma m’ont porté tout au long de l’histoire, et je n’ai pu qu’adorer ce livre. Un beau coup de coeur.

Noël – Lecture croisée °2 albums°

Le mois dernier nous vous avions proposé un rendez vous autour d’halloween, cette fois c’est donc naturellement les fêtes de fin
d’année que Liyah avons choisi!  Noël donc, qui arrive dans un mois! Arrêtez vous 5 min de courir les magasins à la recherche des cadeaux idéaux pour faire une petite pause album !

J’adore Rita et Machin, je l’ai déjà dit (au moins à Clarabel en tout cas) c’est donc tout naturellement que j’ai choisi de vous présenter :

Le  noël de Rita et Machin


lenoelderitaetmachin.gif
Cet album de Jean-Philippe Arrou-Vignod et Olivier Tallec se passe pendant la nuit de Noël. C’est tellement plein d’humour (vous ne connaissez pas le livre du professeur Caniche : Comment dresser sa maîtresse en douze leçons?) et cela permet de traiter les différentes étapes de Noël : Lettre au Père Noël, Décoration du sapin, cuisine pour la préparation de la bûche, chanson traditionnelle, chaussures au pied du sapin, et longue nuit de noël…

Classique ? Et bien non car Machin fait tout à l’envers, il détourne chaque situation, sans pour autant gâcher la magie de Noël ! Le tout servi par les illustrations épurées et expressives d’Olivier Tallec.

Arrou-Vignod, Jean-Philippe / Tallec, Olivier – Le noël de Rita et Machin.- Gallimard jeunesse, 2007.- 5,90€ – 978-2-07-057479-7

 http://bagheera.b.a.pic.centerblog.net/2erl713o.gif

Mais ce n’est pas tout ! Un deuxième album pour bien préparer Noël : 

Sept Oursons attendent le Père Noël
septoursonsnoel.gif

 

Un album dès 3 ans, avec des illustrations simples, de belles couleurs qui aident à attendre Noël. J’étais un peu inquiète au début de cet album, car l’auteur étant japonais, j’avais peur de ne pas retrouver le noël ‘traditionnel’ européen que j’aime beaucoup, mais finalement, que ce soit du fait de l’auteur Kaori Takahashi ou de celui de l’adaptatrice Bernadette Pourquié.

Père Noël, Sapin, chaussettes… ouf ! Ces sept petits oursons attendent noël, et l’on peut attendre avec eux. A aucun moment il n’est demandé de compter, pourtant je trouve que c’est une belle occasion pour aller de 1 à 7, en comptant les oursons, les pommes, les chaises, les chaussettes… Au final nos oursons vont décorer le sapin avec leur papa, faire à manger avec leur maman, et puis passer la nuit, avant de découvrir leur cadeau ! Un album au design très japonais, très contrasté qui fait suite à Sept oursons cachés dans la maison – présenté ici par Emmyne : « Un bel album, très visuel, très graphique, qui, sous son apparente simplicité, joue avec les chiffres et l’observation. »

Takahashi, Kaori – Sept Oursons attendent le Père Noël.- Mango Jeunesse, novembre 2010.- 9,50€ – 978-2-7404-2805-4  

lecturescroisees

Lecture Croisées 2ème édition, avec toujours ma copinaute bloggeuse Liyah, qui nous présente (à l’heure, elle!) deux albums aussi :

Père Noël réveille-toi ! de Marcus Pfister

et  La nuit magique de Noël de Clement C.Moore & Ted Rand !

J’avais failli choisir aussi Père Noël réveille-toi, je suis bonne pour  le lire aussi!