Challenge album de Juillet

Jungle

Ð Ð Ð

Quand on met ensemble « jungle » et « littérature jeunesse », je pense instantanément au « livre de la jungle » de Rudyard Kipling  dans sa version dessin animé avec Mowgli, Baloo et Bagheera… (Celui de Disney). Il faut dire que c’est un de mes dessins animés préférés… Il faudra d’ailleurs que je lise un jour le roman (ebook libre et gratuit ici) !

Visiblement, c’est un thème à la mode cette année, car je viens de voir qu’une adaptation de ce roman en album vient d’être réalisée par Véronique Ovaldé et Laurent Moreau… Chez Gallimard (2016) (il m’a l’air très sympathique), et que Disney a également sorti le film au mois d’avril… Télérama n’a pas aimé !

Ð Ð Ð

Bal  Tangapico  Jungle  Lectures vrac-Mars  jungle

 Sur ce thème, nous vous avons présenté :

Le bal des échassiers de Sébastien Pérez et Paul Echegoyen

Tangapico d’Alexandra Huard

Ma jungle d’Antoine Guilloppé

Les dents de la jungle de Jarvis

Au secours ! J’ai perdu mon slip ! de Christophe Loupy

Ð Ð Ð

Et juste pour le plaisir (avec un clin d’oeil à Laurette) pour défier le mauvais temps et se mettre de bonne humeur :

Le souffleur de rêves ♥

Le Souffleur de Reves  ♥ Le souffleur de rêves ♥

Bernard Villiot & Thibault Prugne
Ed. Gauthier Languereau (2015)

♥♥♥

LeSouffleurdeReves1

Voici un fort joli conte.

Un orphelin qui travaille chez un Maître verrier laisse un jour tomber un pain de verre sur son pied. Non seulement il reste estropié, mais son Maître le chasse et il voit ainsi s’envoler son rêve de devenir à son tour verrier… Envolé le rêve ? Vraiment ?

Le titre, déjà, me plaisait beaucoup. Et quand j’ai commencé à feuilleter cet album, j’ai craqué, je l’ai emprunté. Tout est beau dans cet album ! Le titre, je l’ai déjà dit, m’a tout de suite séduit par son côté poétique. Les illustrations m’ont charmé par leurs couleurs, leur délicatesse et le délicieux parfum d’Italie qui s’en dégage…

J’aurai pu être déçue par l’histoire. Que Nenni ! L’histoire contée ici est fort jolie. C’est l’histoire… d’un espoir déçu suite à une maladresse. Mais une passion si forte peut-elle rester sans suite ? La suite, justement, nous prouvera que non ! Et notre « héros » en érigeant sa passion en art, deviendra vite indispensable à ses semblables…

Une très belle histoire, pleine de poésie et admirablement accompagnée de superbes illustrations !

Un gros coup de ♥

Si les illustrations vous plaisent, n’hésitez pas à aller sur le site de Thibault Prugne, il y a d’autres illustrations magnifiques !

♥♥♥

Le Souffleur de Reves Gondoles

Découvrez ici le métier de souffleur de verre (pas de rêves, hélas… mais c’est déjà très beau)

Si je connaissais l’île de Murano et ses célèbres verriers (pour avoir vu des vases en verre de Murano dans des musées ou des châteaux), je n’avais en revanche, jamais entendu parler de sa petite sœur, l’île de Burano, qui devrait être aussi célèbre sinon plus, pour ses jolies maisons colorées… Ces deux îles sont proches de Venise, où je ne désespère pas d’aller un jour…

Burano(Photo empruntée sur le site de la Sncf)

Décidément, ce bel album m’aura bien fait voyager !

L’amour maternel – albums [Nathalie]

Aujourd’hui je laisse la parole sur le blog à Nathalie,
une lectrice qui souhaite partager avec nous ses lectures d’albums
dans le cadre du Challenge Je lis aussi des albums 2014 !

Je vais commencer par deux albums qui parlent de l’amour maternel de façon très très différente ! Le premier, c’est un classique que j’adore :

Je t’aimerai toujours quoiqu’il arrive

de Debi Gliori

Ed. Gautier Languereau
1999, réédité en 2013

C’est un petit renard qui a besoin d’être rassuré, alors il pose à sa mère un tas de questions pour savoir si celle-ci l’aimerait vraiment toujours quoiqu’il arrive (s’il se changeait en ours ou en mouche par exemple…). Il veut savoir aussi si l’amour se casse, si on peut le recoudre…

C’est un album que j’avais acheté pour mon fils et qu’on a lu très très longtemps.

C’est plein… d’amour, c’est très tendre, les textes sont émouvants sans être « gnangnan » et les illustrations sont très douces également. Un très bel album pour rassurer tous les petits ! (Mais oui, même s’ils font des bêtises, on les aime quand même…)

Le 2ème album, (que j’adore aussi) :

Ce type est un vautour

de Sara

et Bruno Heitz

Casterman – 2009

Cet album là est très spécial et quand je l’ai lu la 1ère fois, ça m’a un peu fait froid dans le dos… L’histoire est assez « dure »,mais intéressante, et les illustrations sont très belles, très colorées.

C’est le chien de la maison qui raconte l’histoire. Un homme arrive dans la vie d’une femme et de sa fille. Le chien ne l’aime pas. Au fil des pages, on se dit que le chien a raison, que ça va mal finir… L’amour ici, ne sera pas celui de l’homme et de la femme, mais celui de la mère pour sa fille.

En lisant cet album très bien fait, on sent la tension monter, la peur arriver… Ce n’est pas un album pour les tout petits, vous l’aurez compris. Je me suis d’ailleurs demandé plusieurs fois si c’est un album pour enfants… J’espère que d’autres l’ont lu et me donneront leur sentiment à ce sujet.

Antoine Guilloppé – Plein soleil / Ma jungle

Albums pour enfants

Plein Soleil

et

Ma Jungle

Antoine Guilloppé

Gauthier Languereau, 2011 2012
19,90 / 22,50€

Antoine Guilloppé m’avait éblouie avec Pleine Lune, il était donc évident pour moi de lire les deux albums suivants.

Un petit effet mode bien sûr, puisque Plein Soleil et Ma jungle reprennent exactement la même conception, mais l’ensemble est graphiquement tellement beau et minutieux qu’on ne peut pas s’en lasser !

Très peu de texte, une histoire secondaire finalement, pour ceux qui sauront l’inventer, car ce sont les illustrations qui retiennent toute notre attention.

Un coté noir, l’autre blanc, et les plus magnifiques des animaux d’Afrique et des guerriers apparaissent sous nos yeux dans les découpes fines et multiples d’Antoine Guilloppé. Jeu de contraste, de lumières et d’ombres en plein soleil, avec l’or de la couverture, les animaux semblent magiques et nous embarquons dans un voyage enchanté.

 

Des découpages somptueux aussi dans Ma Jungle, mais avec cette fois un peu plus  de couleur. Dans ce très grand album -près de 40 cm- Le charme opère toujours pourtant le vert, très présent dans la jungle, et qui ouvre cet album offre un contraste moins saisissant. Déstabilisée au début je dois avouée que les couleurs offrent un ensemble plus vivant et correspondent très bien à la jungle, d’autant plus que les couleurs ne sont souvent distillées que par petites touches dans des pages majoritairement noires et blanches.

Avec leurs découpes dignes de la dentelle fine ces albums sont des petits bijoux que l’on ose finalement à peine mettre dans les mains des enfants mais qui sont parfaits pour des animations!

+ Lecture dans le cadre des

+ Pleine lune et Plein soleil sont aussi sortis en format « poche » mais je n’ai pas eu l’occasion de les voir.

+ A venir bientôt mon avis sur le lac des Cygnes de Charlotte Gastaut, qui utilise le même principe de découpes.

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :