L’apache et la cocotte – T2 : Cléo

CocotteL’apache et la cocotte

T.2 : Cléo

Stéphane Betbeder & Hervé Duphot

Glénat (2017)

* * *

Une histoire en 2 tomes.

Mon avis sur le tome 1 est ici.

* * *

Si vous n’avez pas lu le tome 1, évitez de lire ce qui va suivre…

Le premier tome était, comme son nom l’indique, plus axé sur la vie du jeune homme, Ange. A la fin de ce premier tome, Cléo et Ange sortent ensemble, malgré les mises en garde de la Comtessa, une courtisane très populaire qui a pris Cléo sous son aile et qui est jalouse. Elle arrive d’ailleurs à les séparer, en emmenant Cléo avec elle à Vienne…

Au début du tome 2, nous retrouvons Cléo et la Comtessa à Prague, dans les cuisines du Grand-Duc. La Comtessa est d’une humeur exécrable, le Grand-Duc lui ayant expressément demandé de ne pas sortir… Puis on retrouve Cléo à Paris, à la recherche de son grand amour, Ange…

* * *

Ici aussi, il y a plusieurs parties, séparées par 3 « interludes » (chansons d’époques mises en images). Les dessins (et les couleurs !) sont toujours aussi beaux, en tous cas, je les aime beaucoup ! Ce deuxième m’a également énormément plu, même si j’avoue que cette fin… Arrgghh ! Je ne peux rien en dire sans la dévoiler et ce serait dommage !

Deux bien jolies bd, on retrouve bien le Paris de la « Belle époque » avec ses apaches, ses cocottes, ses roussins et ses bourgeois, cette ambiance si particulière de la belle époque (et son argot qui m’a toujours bien plu !)

* * *

Je n’ai pas trouvé d’enregistrement de la chanson du premier interlude.

La seconde est hyper connue : Fascination (je t’ai rencontré, simplement / Et tu n’as rien fait pour chercher à me plaire / Je t’aime pourtant d’un amour ardent…)

Chanson du troisième interlude : « Ne rendez pas les hommes fous » ou « la chanson du passant » : paroles ici

Le site de l’illustrateur

Lire les premières pages

La bd de la semaine

Cette semaine, c’est chez Stéphanie

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

L’oracle della Luna – BD ado/adulte

Oracle OracleL’oracle della luna

* * * * *

T1 : Le maître des Abruzzes
Frédéric Lenoir & Griffo (ill.)
Glénat (2012)

* * * * *
Adapté du roman de F. Lenoir (Chez Albin Michel)

* * * * *

Italie, XVIème siècle, massif des Abruzzes. Des paysans, prêts à brûler la maison d’une soi-disante sorcière, trouvent dans sa cave un homme dans le coma et couvert de tatouages. Persuadés que c’est là l’œuvre du Diable, ils l’emmènent au monastère le plus proche. Là, d’étranges faits se produisent : Deux moines sont assassinés en voulant protéger l’homme, qui a fini par se réveiller, mais ne parle toujours pas. Il se révèle aussi être un peintre de talent. Quand enfin il retrouve la parole, c’est pour raconter une bien étrange histoire…

* * * * *

Pour commencer, j’adore cette couverture et sa couleur magnifique. J’aime beaucoup le dessin -assez « classique »-, et surtout les couleurs employées, le plus souvent assez vives et très lumineuses, mais parfois plus sombres pour les scènes intérieures ou encore la nuit. Grâce à elles, on ressent très bien l’ambiance moyenâgeuse !

Quand à l’histoire, je regrette amèrement de ne pas avoir les autres tomes sous la main car elle est pleine de rebondissements et d’aventure ! Et l’on referme ce premier tome avec tout un tas de questions qui restent, bien sûr, sans réponses pour le moment… Un très bon moment de lecture !

Si vous aimez les bandes dessinées avec un fond historique, vous devriez apprécier celle-ci.

* * * * *

Le tome 4 est paru en 2016

Pour feuilleter les 10 premières pages sur le site de l’éditeur

Le site de Frédéric Lenoir

Griffo, sa bio et sa bibliographie sur BdGest

La bd de la semaineCette semaine, c’est chez Moka

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

l’apache et la cocotte – BD ado/adulte

ApacheL’apache et la cocotte

T.1 : Ange

Stéphane Betbeder & Hervé Duphot

Glénat (2016)

* * *

Une histoire en 2 tomes, dont le tome 2 sort fin mars 2017.

* * *

Suite à une très grosse bêtise et pour n’avoir pas voulu dénoncer ses camarades, le jeune Ange doit quitter l’Auvergne et ses parents pour « monter » à la Capitale afin de devenir apprenti chez son oncle qui tient une boutique rue de Lappe. Son oncle ayant oublié d’aller le chercher à la gare, il traverse la ville à pied et se fait agresser par des « apaches » qui veulent lui piquer sa malle (ils vont être un peu déçu par le contenu d’ailleurs…).

Apache

* * *

Une bd composée de 3 parties, séparées par des « interludes », chansons d’époques mises en images. Je n’ai pas fait exprès, mais c’est la 2ème bd que je présente qui parle d’apaches*, de cocottes** et du Paris de la Belle époque ! Un bd très différente malgré tout des naufragés du métropolitain, qui était une enquête policière. Ici, il s’agit d’une histoire de vie et surtout, d’une histoire d’amour !

Dans cette bd, tout m’a plu ! L’histoire, le dessin, les couleurs et même ces étranges intermèdes !

Et j’adore la couverture, les couleurs sont superbes et on a envie de toucher son châle tellement il à l’air doux…

A la fin, deux pages vous permettront de réviser votre argot, ou de vous y mettre… J’avoue que je me suis bien amusée. Je connaissais la plupart des mots ou expressions (j‘ai lu Alphonse Boudard et San Antonio, moi, Madame ! J’ai des lettres…) mais pas tout !

Savez-vous ce que signifie « aller aux épinards » ? Une que je ne connaissais pas et que je trouve très poétique, c’est « se lever à l’odeur du jour« , c’est à dire aux aurores…

Bon, il arrive quand le tome 2 déjà ???

* Apache : Voyou parisien au temps de la Belle époque

**Cocotte : Prostituée

* * *

Je n’ai pas trouvé la chanson du 1er interlude, mais voici la chanson du 2ème « Quand on vous aime comme ça » Yvette Guilbert et celle du 3ème « La marche des dos » Aristide Bruant.

Lire les premières pages sur le site de l’éditeur

Le site de l’illustrateur

Une interview de l’auteur par planetebd :

La bd de la semaineCette semaine, c’est chez Noukette

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Châteaux Bordeaux (7 tomes – série en cours)

Châteaux Bordeaux

Corbeyran et Espé

Ed. Glénat (2011 – 2016)

* * * * *

Avant d’aller plus loin et pour être tout à fait honnête, je dois avouer que je ne bois pas de vin rouge (et très rarement du blanc !).

A part (et c’est une blague récurrente dans la famille !) un certain « Mouton Cadet » ou « Mouton Rothschild » qui, à l’époque où je l’ai goûté (je devais avoir 11/12 ans) devait déjà avoir quelques années au compteur… Un vin qui venait de la cave de mon grand-père, qui, lui, connaissait et aimait le vin. Bref, vous l’aurez compris, pas une piquette ! Et moi, j’avais dû dire un truc du genre : « celui-là, il est pas mauvais ». Tout ça pour dire que je ne suis pas spécialement intéressée par ce thème en particulier. J’ai pourtant eu beaucoup de plaisir à lire cette bd !

* * * * *

Bordeaux      

T1 : Le domaine / T2 : L’Oenologue / T3 : L’amateur / T4 : Les millésimes / T5 : Le classement / T6 : Le courtier / T7 : Les vendanges

* * * * *

Tome 1 : Le domaine (2011)

Je vous avais déjà un peu parlé du tome 1 ici, à l’occasion d’un article sur les 48h de la bd (c’est grâce à cette manifestation que j’ai connu cette bd).

Ce tome sert à planter le décor et les « acteurs » principaux : un château, une exploitation vinicole familiale quelque peu délaissée par le propriétaire (on comprendra pourquoi à la fin du T3), lequel vient de mourir. Sa fille, Alexandra revient des USA pour l’enterrement. A cette occasion, elle retrouve ses deux demi-frères.

Tome 2 : L’œnologue (2012)

Dans celui-ci, on en apprend un peu plus sur l’histoire du domaine, sur le caractère d’Alex, fermement décidée à réussir son pari (reprendre l’exploitation familiale) et sur la duplicité dont peuvent faire preuve certaines personnes lorsqu’il y a beaucoup d’argent en jeu… Un tome qui se termine par deux nouvelles, une bonne et une (très) mauvaise.

Tome 3 : L’amateur (2013)

Les nuages s’amoncellent sur la tête d’Alex. Victime d’un sabotage, puis d’une escroquerie, abandonnée de tous, trouvera t-elle le courage de continuer ?

Tome 4 : Les millésimes (2013)

Dans cet épisode, on s’initie à la vinification, on comprend quelles erreurs on peut faire en produisant du vin et quelles lourdes conséquences cela peut avoir sur le goût de celui-ci… On approfondit également notre connaissance des personnages, on en découvre d’autres et le tome se termine par une menace à peine voilée ! (Heureusement, j’avais le T5 sous la main…)

Tome 5 : Le classement (2014)

Ici, comme son titre l’indique, on nous explique comment fonctionne le classement des vins. Alex a l’impression d’être entourée de menteurs. Son ancienne nounou Jeanne, lui cache des choses et elle ne comprend pas pourquoi. Patrick menace de lui rendre la vie impossible si elle salit la mémoire de son père (qu’elle pense responsable, d’une façon ou d’une autre, de la mort de son propre père) Puis Alex apprend une terrible nouvelle qui aura malgré tout des conséquences positives.

Tome 6 : Le courtier (2015)

Vinexpo, la fête de la fleur, les confréries viticoles, les courtiers… Après avoir appris à soigner la vigne et à faire du vin, il faut savoir le vendre ! Mais les comploteurs n’ont pas dit leur dernier mot et c’est encore un tome qui se termine tragiquement.

Tome 7 : Les vendanges (2016)

Le temps des premières vendanges est enfin arrivé ! Mais la pluie est de la partie, les vendangeurs se mettent en grève… Bref, Alex a encore du pain sur la planche ! Mais pour une fois, la fin de cet épisode laisse envisager une amélioration de la situation…

Sur le blog du dessinateur ESPÉ, j’ai lu qu’il devrait y avoir 9 tomes en tout.

Chaque album commence par une citation ou une explication qui concerne, bien sûr, le vin ou le monde du vin. Et presque tous les tomes sont préfacés, par des personnalités du monde du vin : un Œnologue, le directeur de La revue du vin de France, un négociant, un propriétaire…

* * * * *

Dans la partie « j’étale ma science » (toute neuve…) : Viticole : à employer quand on parle de la vigne, de la production de raisin (viticulteurs) Vinicole, par contre, s’emploie pour tout ce qui concerne le vin (c’est à dire après la récolte du raisin !)

* * * * *

Une bd très bien documentée, avec un côté pédagogique que j’ai beaucoup apprécié. J’ai appris énormément de choses en lisant cette bd que l’on peut lire sans être amateur de vin. C’est une saga familiale, avec des passions amoureuses, des revanches, des secrets… Le tout dans le (pas si) petit monde du vin de Bordeaux ! J’ai lu quelques critiques négatives à propos du dessin, mais moi je l’aime bien !

* * * * *

De Corbeyran, nous vous avons déjà présenté : Nanami / Uchonie(s) New Harlem / Dracula / METRØNOM’

Blandine avait bien aimé le tome 1, qu’elle a présenté ici.

Sur le site de l’éditeur, Glénat, vous pouvez aller feuilleter les premières pages du tome 1.

 

La bd de la semaineCette semaine nous sommes accueillis chez Noukette !

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer