Le mystère de la Tête d’Or – Catherine Cuenca

Roman jeunesse

Le mystère de la Tête d’Or

1. Le trésor de l’Isle

2. L’énigne du grenat perdu

Catherine Cuenca

Gulf Stream, 2013

Lyon, 1806. Sur les bords du Rhône, près des sinistres ruines du château de l’Isle, Jeannot et Riri livrent les sacs de soie dans le quartier des canuts. Mais c’est bien dans le marécage qu’ils habitent, près de ces ruines hantées. L’attrait du trésor est fort mais ils n’osent pas s’en approcher. Pourtant quand ils découvrent un poème étrange qui semble être un indice pour un trésor, ils se lancent dans l’aventure.

Cette nouvelle série de Catherine Cuenca explore de nouveau l’histoire à quelques années du Passage des Lumières. Pas de science fiction ou de voyage temporel ici mais une vraie aventure qui prend place dans le Lyon du début du XIXème siècle. Un Lyon bien loin de celui qu’on connaît même si les endroits clés sont déjà bien repérés.

Outre cette découverte très intéressante de ce Lyon historique l’histoire est agréable et entrainante, avec trois enfants intrépides que rien n’arrête où presque. Si l’ensemble est parfois peu crédible tant le sort s’acharne, le lecteur suit leurs aventures avec passion. Jeannot, Riri et Céleste ainsi que de nombreux personnages secondaires sonnent eux très juste et c’est ce qui rend cette série aussi sympathique.

Dans le deuxième tome nos héros ont grandi mais les problématiques restent les même, avec sans doute un peu plus d’amour. L’histoire est différente, pourtant il y a toujours autant d’aventure, de mystères…

L’une des particularité de ce roman est son vocabulaire, car Catherine Cuenca ne se contente pas de nous faire découvrir le Lyon du XIXe siècle, elle nous fait aussi découvrir son patois. Tout au long du texte des mots sont insérés, avec bien entendu leur traduction. Ce patois, s’il pourra déconcerter au départ certain lecteur permet de créer une ambiance beaucoup plus historique et chaleureuse autour de nos jeunes héros. Par ailleurs stéphanois et lyonnais y retrouveront nombre de mots qu’ils utilisent encore quotidiennement et qui n’auraient pas besoin pour eux d’une traduction. Ces mots que j’ai découvert en arrivant dans cette région et que j’ai intégré moi aussi. Bugnes, Vogue, cuchon, berchu, gone, rouste, bichette… 

Le troisième tome est sorti au mois de novembre, voilà qui va permettre de retrouver nos jeunes héros.

 

cadeaumaestro

RDL ~ BD 2013

Comme pour les romans et albums, voici un article pour rattraper un peu mon retard de chroniques de bandes dessinées et mangas.

La Quête d’Ewilan

1 d’un monde à l’autre

de Lylian et Laurence Baldetti
d’après l’histoire de Pierre Bottero

Je ne suis généralement pas fan des adaptations en bande dessinée, souvent très loin de mon imaginaire. Et puis dans le roman La Quête d’Ewilan les quelques illustrations de Thouard avaient déjà donné le ton. Pourtant j’aime tellement ce roman que je n’ai pas pu m’empêcher de dévorer cette bande dessinée. Et j’ai finalement bien fait car l’ensemble est à la fois fidèle et agréable!

On suit de façon très littérale le premier tome de la Quête d’Ewilan, et tous les événements et personnages importants sont là, sous nos yeux. Les auteurs ont réussi de la pari de s’approprier cet imaginaire tout en restant totalement dans l’esprit du roman. Bien sûr les descriptions de Bottero manquent un peu, bien sûr la poésie est moins présente, mais ce premier tome est une réussite qui permet de replonger dans l’univers d’Ewilan!

Glénat, 2013

Fanfulla 

de Mino Milani

et Hugo Pratt

Fanfulla da Lodi est un personnage qui prend place en 1527, pendant la 7ème guerre d’Italie. Il s’engage ensuite dans les ordres, avant de reprendre de nouveau les armes. Une histoire qui prend place dans l’histoire italienne, en suivant sont cours.

Hugo Pratt et Mino Milani colaborent pour raconter cette histoire dans une publication par épisode, dans un journal italien. Cette nouvelle édition de Rue de Sèvres, avec une mise en couleur, permet de mieux appréhender cette histoire.

Si le personnage de Fanfulla est plutôt attachant, j’ai toujours beaucoup de mal avec les albums d’Hugo Pratt et celui ci n’a pas fait exception. Si l’ensemble est très rythmé, avec de l’action et une réflexion sur la société les illustrations sont souvent brouillons, les personnages difficiles à reconnaitre. Voilà qui ne correspond pas du tout à mon peu de mémoire visuelle.

Un album intéressant mais qui n’a pas su m’enchanter.

Rue de Sèvres, 2013

+ L’avis de Mo 

 

Pietrolino : l’intégrale

de Jodorowsky

et Boiscommun

Pietrolino, mime, lutte silencieusement contre l’occupation de la France. Cet album hommage de Jodorowsky au mime Marceau est touchant. Les illustrations subliment cette histoire qui nous fait découvrir l’histoire d’un homme ravagé, un homme amoureux. Il est très difficile d’en parler tant cet album double regorge de petites merveilles d’illustrations qu’il faut voir. Les visages des personnages notamment rendent parfaitement les expressions.

Un hommage magnifique, touchant et en même temps la découverte d’un homme et d’une époque. A découvrir!

Les Humanoïdes Associés, 2007
2011 pour l’intégrale

Rouge Tagada

de Charlotte Bousquet

et Stéphanie Rubini

Une jolie couverture rouge, une tranche rouge, des pages roses entre les chapitres, le ton est donné, celui de l’amour. L’intrigue se place dans une classe de 4ème. Notre narratrice nous raconte sa vie quotidienne, sa vie d’élève mais surtout son amitié avec Layla et leur passion pour le théâtre.

Layla et moi on était différentes […] ça se voyait sur notre visage qu’on était dans une bulle, une bulle qui sentait  le caramel et le pain d’épice, les fous rires et les déguisements, les rêves éveillés, les histoires de princesses et d’exploratrices, de grande photographe et de comédienne la plus célèbre du monde.

Alex et Layla. Layla et Alex. Deux inséparables mais pourtant avec l’adolescence l’amour pointe son nez, sous la forme d’un garçon au nom de caleçon. Le petit ami de Layla, le cauchemar d’Alex. Un garçon qui les sépare, pourtant les sentiments restent intacts.

Un magnifique album tant pour ses illustrations très expressives que pour son histoire, touchante et qui permet d’aborder, délicatement, l’homosexualité. A découvrir et faire découvrir!

Gulf Stream éditeur, 2013

Ils en ont parlé aussi  #LetterBee #Liyah #jerome #Thalie #Mlle Mathilde

 

 Bonne résolution 2014 !

Pour éviter que cela ne se reproduise en 2014, je vais essayer de me motiver à faire chaque dernier jour du mois une ronde des livres avec les livres dont je n’aurais pas eu le temps de vous parler et qui risque de passer à la trappe sans cela. Joignez-vous à moi, il est bien connu que les bonnes résolutions ne peuvent se tenir qu’à plusieurs ;)

Calendrier #14 Le petit ami du Louvre

Le Petit Ami du Louvre

 Auteur : Kazerouni Guillaume
Illustrateur : D’Anna Lupo Giulia

Une coédition les Éditions du Musée du Louvre, La Société des Amis du Louvre et Gulf Stream Éditeur
• 10 chefs-d’oeuvre du Louvre expliqués aux enfants
• 150 reproductions d’oeuvres d’art, une double page d’autocollants et des jeux

 

De l’Antiquité au siècle des Lumières, des oeuvres d’art les plus célèbres, comme La Joconde ou Le Scribe accroupi, aux chefs d’oeuvres moins connus comme Le Dais de Charles VII ou Persée et Andromède, voici un livre richement illustré et agrémenté. Le Petit ami du Louvre est une invitation au voyage dans le monde des arts et de l’histoire.

Un livre documentaire pour enfants, sympathique pour découvrir l’histoire de l’art. Le côté ludique des jeux et autocollants, ajouté aux reproductions, devrait plaire ! Je n’ai pas encore eu l’occasion de le lire pour vous en parler plus… à venir!

Concours Calendrier de l’avent

Pour tenter de gagner une Pandacraft box,
il vous suffit de répondre aux deux questions suivantes, en commentaire.

1- Quel est le livre qui vous tente le plus dans le catalogue Gulf Stream ? 

2-  Combien y a t-il de pages dans ce livre ? Indice

+1 chance supplémentaire pour tous ceux qui me suivent 
ou ont déjà commentés ici (hors article concours)

Concours ouvert du 14 au 20 décembre 2013, France.  Règlement

 

Résultats :

Bravo à Sophie/Vicim

 

La vie secrète des profs

 Documentaire pour adolescents

La vie secrète des Profs

de Françoise Grard

et Nicolas Wild

Gulf Stream, 2013

Rentrée littéraire jeunesse

 

             Ce livre a destination des adolescents permet de voir l’école du coté des adultes. Des explications complètes et il faut bien l’avouer parfois complexes pour les jeunes. On y parle de nombreux thèmes, par ordre alphabétique comme toujours dans cette collection. Absentéisme, affectation, amitié, bulletin, CPE, conseil de classe, ce livre parle vraiment de tout ce qui touche à l’école, aux professeurs, aux élèves. Parfois très compliqué, parfois au contraire très simple, ce livre traite de tellement de thèmes que chacun y trouvera son compte. Il faut prendre, fouiller, aller de mots en mots en suivant les bas de page, de façon à découvrir au mieux ce livre.

                Non les profs ne pensent pas aux élèves 24h/24 même si leur métier déborde dans leur vie personnelle. Mais au final dans ce livre on parle beaucoup des élèves, de ce que font les profs pour eux, des relations qu’ils ont. Une vraie réflexion sur l’école aujourd’hui :

« Le professeur est devenu un « prof ». Son titre, en perdant deux syllabes, a réduit son prestige »

            Un abécédaire richement illustré, avec un brin d’humour mais qui ne tombe pas dans la caricature ou le simplement humoristique. C’est un vrai documentaire, écrit par une professeure qui n’aimait pas l’école, avec toute les clés pour faire des recherches. Françoise Grard évoque sa vie de prof finalement, tissant ce livre d’anecdote personnelle qui rendent ce livre vivant.

Au final d’ailleurs Françoise Grard parle de sa vision du métier, ainsi que de l’observation de ses collègues, mais pas de trace de lecture, de CDI, et de nombreuses  autres choses bien loin de mon quotidien de professeur en collège. Du vrai, du faux, du manquant, mais une bonne base tout de même pour voir le système scolaire autrement.

Le retour des élèves sur ce livre ? Pour l’instant quelques rires devant la couverture, mais pas grand chose de plus, à part qu’on n’y trouve pas le CDI à la lettre C… à suivre!

 

L’avis des blogueurs qui ont reçu ce livre en partenariat :

FloraDestiné à un public adolescent, j’ai trouvé les textes plutôt sérieux et je doute qu’il soit lu par des jeunes, même si certains termes peuvent les attirer. […] A conseiller aux curieux de l’école d’aujourd’hui !

Isa a un avis très tranché sur les profs visiblement, et son avis s’en ressent grandement….
 Si, au départ, il me semblait que ce livre était plutôt à destination des jeunes, je pense en le refermant qu’il s’adresse bien plus à des enseignants ou à des futurs enseignants.

Et les avis de Céline, Melisande, Lady K