RDL : 2 beaux albums Kaléidoscope

Le  chat de Mathilde

d’Emily Gravett

Chouette un nouveau Gravett!

Mathilde est une jeune fille déguisée en chat qui joue avec son chat. Celui ci aime les pelotes de laine, nous dit-on à la première page. Mais à la deuxième, les pelotes de laine sont rayées pour les cartons, puis du tricycle… Et là les illustrations commencent à nous raconte une autre histoire… jusqu’à une adorable fin !

J’ai aimé cet album très simple avec les illustrations qui nous mettent sur la piste de la conclusion, mais je l’ai vraiment trouvé très simple. Plus encore que les précédents albums d’Emily Gravett et je ne peux du coup pas m’empêcher d’être un peu déçue…
Un très bel album tout de même, pour les enfants, pour les chats…

Thèmes : Animaux familiers – Chat – Déguisement
Kaléidoscope 13,50 €

+ L’es avis de Bouma et Fantasia (avec plein d’extrait).

Ours a une histoire à raconter

de Philip C Stead

illustré par Erin E. Stead

Une très belle couverture automnale, tout comme l’intérieur de l’album, très minimaliste dans les couleurs mais très percutant. La souris est splendide, toute petite à coté de l’ours.
L’ours ne veut pas hiberner avant d’avoir raconté son histoire, mais les animaux qu’il rencontre sont tous pressés de finir leur préparatif avant l’hibernation ou de migrer… l’hiver arrive sans qu’il ai pu raconter son histoire et à son réveil, il ne s’en souvient pas. Heureusement ses amis sont là pour lui souffler le début de l’histoire, et l’album peut recommencer, tout comme les saisons.

Coup de coeur pour cette histoire pourtant simple mais qui a su me surprendre et surtout enchanter mes yeux !

Thèmes : Amitié – Canard  – Générosité – Grenouille  – Hibernation – Mémoire  – Ours  – Souris
Kaléidoscope 13,20 €

 

Une ronde des livres avec Noukette et Liyah!

Je vous invite à découvrir leurs livres du jour:

 

La ronde des albums – Spéciale Oliver Jeffers

Pingouin vole d’Oliver Jeffers


Un très grand album aux illustrations très tendres qui m’a tout de suite tapé à l’oeil chez Liyah!

J’aime beaucoup ce style, ces illustrations colorée, presque sans arrières plans qui permettent de s’attacher plus particulièrement aux personnages, et à l’histoire. Une histoire avec un texte très simple, mais agréable à lire. On retrouve l’ami pingouin qui décide qu’il doit apprendre à voler, seul… Une très belle histoire d’amitié, que j’ai aimé jusqu’à la « première fin ». Sauf qu’il y a deux pages de plus, sur le retour aux habitudes, dont je ne vois pas vraiment l’intérêt. Dommage parce que sinon cette découverte m’a donnée très envie de découvrir ou redécouvrir d’autres albums de Jeffers, dont les traits m’ont terriblement séduit!

JEFFERS Olivier – Pingouin vole.- Kaléidoscope 2011, 13€

 

Pour découvrir ou redécouvrir ? Parce que les dessins me semblaient familier sans que j’arrive à retrouver le titre du ou des livres que j’avais pu lire ! Une petite recherche m’a donc permis de me souvenir de How to Catch a Star, découvert en fait en Angleterre! Sorti en France sous le titre Comment attraper une étoile ? je l’avais aussi lu à des enfants lors d’une animation en relais AM en crèche. J’avais déjà aussi lu Perdu ? Retrouvé !… petite présentation très rapide, avec mes souvenirs !

Front Cover

Dans comment attraper une étoile ? premier titre de Jeffers, on a déjà notre jeune garçon au pull rayé (mais pas de pingouin!)

Dans cet album vraiment très mignon, la patte graphique de Jeffers est déjà tout à fait là, avec des dessins très visuels, qui parlent bien aux enfants. Notre petit garçon cherche ici à devenir l’ami d’une étoile qui ne serait qu’à lui. Mais comment l’attraper ? La retenir le jour ? Ou alors chercher ailleurs…

Front Cover

Une petite histoire adorable, touchante, avec une fin qui fait sourire… les enfants adorent!

Perdu ? Retrouvé ! dont le titre ne me plait pas trop, et en fait l’album où l’on rencontre l’ami pingouin. Il est perdu, et notre petit garçon va donc essayer de l’aider à rentrer chez lui, au pôle nord… à moins qu’il n’habite pas si loin ? Un album très tendre que celui de cette rencontre, avec toujours de magnifiques illustrations colorées. Avec un Happy End évidemment…

 

Vraiment de superbes illustrations pour de petites histoires mignonnes, du tout bon à découvrir si vous ne connaissez pas!

Dans le cadre de la ronde des livres bimensuelle avec Liyah et Noukette. Cet article est programmé je vous laisse donc découvrir directement chez elles ce qu’elles ont choisi… Pour ma part je suis… dans les bouchons en direction de Marseille sûrement!

 

Mais aussi de nouveaux titres pour le challenge Je lis aussi des albums !

 

Le site d’Oliver Jeffers!

La ronde des livres #2 – 3 albums + 1BD –

La ronde des Livres #2 – encore des albums, mais une BD pour enfants s’est glissée au milieu!

 

Pleine Lune

pleine-lune.jpg
Un grand album splendide tout en noir et blanc. La beauté de cet album réside surtout dans la finesse qui caractérise les découpes dans les pages puisqu’en fait les illustrations ne sont que des jeux de découpes de pages, de noir sur blanc, de blanc sur noir.  L’histoire est sympathique, mais c’est vraiment ces découpes qui me resteront de cet album. Le seul aspect négatif reste selon moi sa fragilité, car manipulé par des mains de tout petits, il risque de se déchirer… le papier est solide pourtant.
J’ai passé beaucoup de temps à jouer avec les magnifiques pages. Les animaux sont merveilleux, et l’ombre que produit les découpes sur les pages blanches est un enchantement ! A voir absolument !
(j’ai fait des photos, mais je ne les ai pas là… si j’y pense je vous les montrerai)

 

Guillopé, Antoine – Pleine Lune .-  Gauthier Languereau, octobre 2010

L’avis de Gwen, quelques photos chez L’oiseau Lire
(librairie)

 

Allez raconte plein d’histoires

allezracontepleindhistoires.gif
C’est un mélange entre album et BD que je vous présente là. Il y a quelques temps une lectrice me demandait des conseils pour trouver une BD adaptée aux enfants. Après quelques recherches je lui ai proposé plusieurs titres, mais j’ai eu très envie de découvrir celui ci. Des petites histoires de 3 à 4 pages, très colorée, avec des petites cases, bien plus petites que dans les BD traditionnelles… le tout mené avec beaucoup d’humour et une présentation simple, et le tour est joué pour séduire les enfants.

J’aime beaucoup les pages de titres, qui présentent chaque histoire. A chaque fois une présentation drôle, par exemple pour l’histoire « La princesse au pays des monstres » l’histoire est garantie sans aucun chaperon rouge, sans père noel, sans Harry Potter, sans Astérix, sans Jacques Chirac, et entièrement déssinée sans les pieds!

Ensuite dans les histoires le shéma est toujours le même : un père raconte une histoire à ses enfants. Les bulles alternent donc entre le réel et l’histoire, mais il est très facile de s’y retrouver. En plus le père et les enfants créent souvent l’histoire ensemble, les enfants donnant leur avis, leur fin…

Mon seul reproche reste dans la taille des bulles… elles sont vraiment petites et même si l’effet est sympathique et permet  des contenus très épurés, il n’en reste pas moins que ce n’est pas écrit très gros, et que cela risque d’être difficile dans les débuts de la lecture…

Une bande dessinée idéale pour les enfants qui savent déjà lire tout seul, mais pour qui les BB traditionnelles sont un peu compliquées… et pour tous les adultes qui veulent passer un bon moment!

Trondheim, Lewis et Parrondo, José – Allez raconte plein d’histoires.- Delcourt jeunesse, 2003

 

Toi l’artiste !

toil-artiste.gif
L’hitoire commence dans un carnet à dessin, où l’artiste peind un train. A coté sur une feuille quadrillée, l’artiste écrit l’ histoire. Jusqu’au moment où le personnage principal, un cochon, entre en intéraction avec l’artiste !

On alterne alors entre les pages parfois dans le cochon agit, parfois l’artiste agit. Le petit cochon semble donc diriger l’artiste pour faire avancer l’histoire, et nous confronter aussi avec d’aures histoires…

C’est cette interaction forte qui est vraimen intéressante, qui donne envie d’écrire aussi l’histoire… Un album à lire et relire, à créer et recréer aussi je trouve…

Schärer, Kathrin – Toi l’artiste ! .- Ecole des Loisirs (Kaléidoscope), septembre 2010

L’avis d’un libraire, et celui de Tiphanya

 

Un écolier sauve la planète d’une pieuvre géante !

unecoliersauvelaplanete.gif
Tout commence dans les bureaux du Daily Comet, où un journaliste amène son fils pour la journée. Les évènements extraordinaires s’enchainent alors les uns après les autres, comme dans les pages d’un journal – ce que la mise en page sugère!- sans pour autant quitter la narration classique de l’album, avec des dialogues, jusqu’au moment où apparait une pieuvre géante. La fin de l’album est très chouette et amène à l’album la petite touche qui lui manquait pour qu’on le quitte avec le
sourire aux lèvres !


Asch, Frank; Asch, Devin – Un écolier sauve la planète d’une pieuvre géante ! .- Albin Michel Jeunesse, 2010

 

Et maintenant la Ronde des Livres rien que pour les albums… La ronde des albums donc, c’est tous les 15 jours, avec Liyah, et bientôt Noukette !

 

Aujourd’hui chez Liyah : Quand j’étais pas né et Il y a une maison dans ma maman !