L’année 2019 en BD et en coups de coeur

2019Mes coups de cœur de l’année 2019

La BD de la semaine

Tout au long de cette année 2019 nous avons été reçus par

Noukette, Moka et Stephie

Un grand merci à elles !

*****

https://delivrer-des-livres.fr/wp-content/uploads/2019/01/fonduAuNoir-201x300.jpgobsolescenceBlacksad

 

 

 

 

Janvier

La plus cinématographique de l’année : Fondu au noir

Février

La plus inattendue : l’obsolescence programmée de nos sentiments

Mars

Un classique incontournable : Blacksad

Edmond

Rosa-T2

distances
fourmis
Avril : le mois des coups de cœur !

La plus théâtrale (et drôle !) : Edmond

Pour la libération de la femme (et quelles « gueules » !) : Rosa

La plus évanescente (et belle aussi) : Les petites distances

La plus mignonne : Là où vont les fourmis

Saga

Minuscule

 

Mai

Une série Comics incontournable : SAGA

Juin

Deux auteurs à découvrir d’urgence : Amour minuscule

Juillet et Août : rien à signaler.

Scarface

Parker

patient

 

Septembre

Deux polars bien noirs : Scarface et Parker

Octobre

Celle qui m’a le plus agacée (pour sa fin) : Le patient

vies
Gemma
aventure
amoureux

 

 

 

Novembre (encore un mois faste !)

Celle qui questionne : Les deux vies de Pénélope

Elle m’a donné envie de lire Mme Bovary (un exploit, il m’est tombé plusieurs fois des mains) : Gemma Bovery

Sans texte mais avec beaucoup d’humour : La grande aventure

BD ou album ? Je ne sais pas, mais on s’en fiche ! : Les amoureux

Décembre

Et pour finir l’année, une série jeunesse : Supers

Supers

Cette année 2019 se termine bientôt, j’espère qu’elle vous a apporté de belles lectures ! Je souhaite de très joyeuses fêtes de fin d’année à mes comparses de la BD de la semaine ainsi qu’à tous ceux qui liront ce billet. Moi j’ai découvert cette année encore de nouveaux auteurs, illustrateurs, de nouvelles maisons d’éditions et j’en suis ravie !

Nous suivre et partager :
error0

Les deux vies de Pénélope – BD ♥

viesBande dessinée

Ado/Adulte

Les deux vies de Pénélope

Judith Vanistendael

Le Lombard (2019)

*****

Pénélope est une femme mariée et la mère d’une jeune fille de treize ans. Mais elle est aussi une chirurgienne, un médecin qui travaille pour une organisation humanitaire. Après un séjour à Alep au cours duquel elle a perdu un patient, un enfant gravement blessé dans un bombardement, elle rentre chez elle. Mais « quelque chose » pour ne pas dire « quelqu’un » l’a suivie. Et elle a un peu de mal à retrouver une vie « normale »… Deux vies très différentes à gérer, deux vies que Pénélope aime, même si ça devient de plus en plus dur.

*****

Une bd qui parle de sujets d’actualité. Le rôle de la femme, de la mère dans la société. Les choix qu’elle peut faire. Pénélope a un métier qu’elle aime et qui est très important pour elle (pour ceux qu’elle soigne aussi d’ailleurs). Ici les rôles « classiques » sont inversés. C’est le père qui est à la maison, qui s’occupe de leur fille au quotidien et la mère qui est au loin. Et pourquoi pas ?

Être une mère/être une femme ne devrait pas empêcher d’exercer le métier que l’on aime… Pourtant on sent bien que c’est difficile pour elle comme pour son mari et sa fille. En plus, vivre une partie de l’année dans un pays en guerre, rend le quotidien d’un pays en paix tellement futile !

Un roman graphique qui m’a beaucoup plu, tant pour son histoire originale et malheureusement toujours d’actualité que pour les illustrations. L’aquarelle adoucit les passages difficiles du début. Une bd féministe ? Oui mais pas seulement. Une histoire tout simplement humaine. On sent la réflexion sincère.

A lire, sans hésiter !   ♥ ♥ ♥

*****

Feuilleter les 30 premières pages sur le site de l’éditeur

Les avis de : Chez Madame, Mes pages versicolores, Les lectures de Mylène

Cette semaine nous sommes Au milieu des livres chez Moka

Et cette bd participe également au Challenge Lire 1% de la Rentrée Littéraire

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

Texas Jack – BD Western Ado/Adulte

Texas

TEXAS JACK

Dubois & Armand

Le Lombard (2018)

*****

Des mêmes auteurs, nous vous avions présenté « Sykes« . Texas Jack en est le préquel.

Mais c’est une histoire complète que vous pouvez parfaitement lire sans avoir lu l’autre !

*****

Texas Jack est un as de la gâchette. Mais c’est un acteur de cirque et malgré l’intensité et le réalisme de ses spectacles, personne n’y est jamais blessé. Un journaliste, Scruby, qui raconte « les authentiques aventures de Texas Jack » dans les journaux, lui amène un jour un Monsieur William Samuel Thornton, représentant du gouvernement. Le Wyoming étant menacé par la bande de pillard d’un certain Gunsmoke, le gouvernement a décidé d’y envoyer un symbole du courage, un héros : Texas Jack. Un plan insolite, que celui-ci, très surpris, commence par refuser. Mais il comprend vite qu’il n’a pas vraiment le choix…

*****

J’avais beaucoup aimé « Sykes » et j’ai retrouvé avec plaisir les personnages du Marshal Sykes et de ses compagnons. Un Sykes beaucoup moins sombre, moins dur que dans l’opus précédent. Les passages qui se situent dans l’univers du spectacle, du cirque sont très bien rendus et m’ont beaucoup plu, on s’y croirait ! Mon seul bémol est pour les personnages secondaires, il y en a beaucoup et j’ai parfois du mal à les reconnaître. Mais bon, ça ne m’a pas empêché d’apprécier cet album !

Une histoire très noire

Avec des politiciens véreux qui payent des tueurs pour semer la terreur et récupérer des terres, mais également un vrai western avec de beaux paysages et surtout des « gueules » ! Celle de Gunsmoke est particulièrement réussie, qui aurait envie de se retrouver face à un fou furieux comme celui-là ?

En bref, j’ai passé un très bon moment avec cette bd. Le scénario est original avec ce « plan » rapporté par le représentant du gouvernement et les passages qui se déroulent dans le cirque. Et j’ai adoré les « pleines » pages, superbes !

*****

Lire les premières pages sur le site de l’éditeur

Le blog de Dimitri Armand (plus en service ?)

Cette semaine nous sommes chez Stephie

Un album qui participe aussi au Challenge Petit Bac chez Enna – catégorie Prénom

Nous suivre et partager :
error0

Miss Endicott – Bd ado/adulte

Endicott

Endicott

Miss Endicott

Jean-Christophe Derrien & Xavier Fourquemin (ill.)

Collection Signé

Le Lombard (2007)

*****

Miss Endicott, Prudence de son petit nom, revient d’un long voyage aux Indes. La raison de son retour n’est pas très gaie, elle vient en premier lieu assister à l’enterrement de sa mère Maggie et ensuite la remplacer comme gouvernante auprès du jeune Kévin. Mais sa mère lui a également légué une autre tâche. La nuit, elle devient la conciliatrice de la ville et aide les plus démunis à régler leurs problèmes.

Le tome 1 commence un peu tristement et se termine sur une surprise de taille ! Du tome 2, je ne vous dirai rien, si ce n’est qu’il regorge de surprises… A commencer par celle de… la fin !!

*****

Dès la couverture, on reconnaît le joli trait de Xavier Fourquemin, que j’avais déjà apprécié dans la très chouette série « le train des orphelins » (lien plus bas) réalisé avec Philippe Charlot. Il a une façon de dessiner les nez (et les mentons en galoche !) tout à fait reconnaissable et unique !

Tout m’a plu dans cette bd, sauf la fin que j’aurai aimé plus…. ou moins… Ben non, je vous dirai pas !

Ce qui m’a le plus plu, c’est cette ambiance un peu victorienne, steampunk même pour la fin du 2ème tome. Du réalisme à la Dickens avec une pointe de fantastique. Les personnages ont des « gueules » comme autrefois au cinéma. Et cette femme, Prudence (dont on ne sait au final pas grand-chose), qui voyage seule, se bat comme Bruce Lee (ou presque, lui n’avait pas les aiguilles à tricoter !!), est très autonome et a beaucoup d’empathie et d’humour !

Mon seul regret finalement, c’est qu’il n’y ait pas un 3ème tome… J’aurai bien aimé une série « les aventures de Miss Endicott, gouvernante »!!

*****

Interview des deux auteurs

De Jean-Christophe Derrien, Sophie vous avait présenté « Résistances » le 1er tome d’une bd historique

Et de Xavier Fourquemin, nous vous avons présenté la série « Le train des orphelins »

Cette semaine c’est Moka qui nous accueille Au milieu des livres

 

 

 

 

Et cette bd participe aussi au Challenge « Un max de BD en 2018 » de Kobaitchi

Pour la ligne 19) Dont la couverture est majoritairement verte (le tome 1)

Nous suivre et partager :
error0