Challenge Albums – les sentiments dans les albums

Aujourd’hui premier rendez-vous de 2015 dans le cadre du Challenge Je lis aussi des albums, autour des sentiments ! Et c’est Nathalie qui vous propose aujourd’hui 4 albums autour de ce thème (et retrouvez en fin d’article les liens vers les articles des autres participants)

Peur et colère, deux émotions « négatives »

La colère

grosse-colereGrosse colère

Mireille d’Alancé

Ecole des loisirs (2004)

Robert a passé une très mauvaise journée. Il n’est pas de bonne humeur et en plus, son papa l’a envoyé dans sa chambre. Alors Robert sent tout à coup monter une Chose terrible. Une Chose qui peut faire de gros, gros dégâts… si on ne l’arrête pas à temps.

Un album que j’ai lu et relu avec mon fils (qui était plus boudeur que colérique d’ailleurs !) et qui nous faisait bien rire ! La colère semble vraiment « vivante » tellement la couleur est « chaude« . Et on comprend facilement comment chacun peut se laisser « déborder » par sa colère… Un classique à mettre entre toutes les mains !

 

Et aussi déjà présenté :

JeDéteste

 

Je détesteici

 

Pour en voir d’autres, une bibliographie sur les sentiments et émotions dans les albums réalisée par la Médiathèque de Malakoff.

 

La peur

 ♥ Scritch scratch dip clapote ! ♥

Kitty Crowther

Ecole des loisirs (2002)Scritch

Comme chaque soir, la nuit se couche sur l’étang. Et, comme chaque soir, Jérôme a peur. Papa lui lit une belle histoire puis l’embrasse. Maman vient lui faire un dernier câlin. Jérôme se retrouve tout seul dans sa chambre. Tout seul dans son lit, tout seul dans son coeur. Je crois que j’ai entendu un bruit… Qui fait « scritch scratch dip clapote » sous mon lit ?

Comme le raconte cette gentille petite histoire, la peur nait souvent de l’ignorance…
Cette petite grenouille entend le soir dans son lit, des bruits qu’elle ne reconnait pas, et du coup, elle a peur !
Le papa, venu, en désespoir de cause, dormir dans la chambre de son fils, comprend enfin ce qui effraie le petit : il l’emmène donc dehors pour lui montrer cette « bête terrible » qui fait « Scritch Scratch Dip Clapote » !!
Très drôle et très intelligent (et sans doute un moyen très efficace de rassurer un petit enfant….)

♥♥♥

Loup

Olivier Douzou

Editions du Rouergue (2000)

A partir de 3 ans

loup C’est l’histoire d’un loup qui met son œil, puis son autre œil, ses oreilles, son nez, ses dents puis sa serviette et…………… GRRGRR GRRRGRRRGRRR.  

Une toute petite histoire dont la chute fera rire les petits (et les grands !) après la « tension » de l’histoire… Qui ne se souvient pas de ce jeu « Loup y es-tu ? » Le loup met sa chemise, puis ses chaussettes… jusqu’à être totalement vêtu et il va se jeter sur quelqu’un pour le manger.

Ici on joue sur le même suspense, le loup met un oeil, puis l’autre puis une oreille… pour finir par manger… Qui ? ou Quoi ? Je ne vous le dirai pas !!

Mais lisez-le, c’est très drôle et les petits en redemandent !

 ♥ 4 albums que j’ai vraiment beaucoup aimé ! 

SignatureNat

*************************

Place aux liens des autres participants du Challenge Je lis aussi des Albums :

Ronde des Livres # Vers de Terre

Quel drôle de thème pour une ronde des livres que les vers de terre, non? Mais vous allez voir qu’Olivier Douzou et Elisa Géhin en font quelque chose de très originale!

Poèmes de terre
Olivier Douzou et Anouk Ricard

Des phrases, des textes, des idées, des jeux de mots, tout un ensemble de ver, ou bien de vert, des vers, de verres ou de vair peut être, qui nous entraine d’une page à l’autre, avec des illustrations en regard des textes ou les vers peuvent exister. (il y a même un hérisson!)

Impossible à présenter, un extrait sera sans doute plus parlant :
La vérité
Croix de bois
croix de ver
si je mens
je pars à l’envers

C’est grinçant, drôle et amusant… mais pour quel public ? Adulte  sans aucun doute.

Rouergue , 2012

Les vers de terre mangent des cacahuètes
Elisa Géhin

Tout commence comme un conte à tiroir, mais tout fini  par un conte des origines. Avant les vers de terre mangeaient des cacahuètes. Et les oiseaux mangent les vers de terre. Mais les vers de terre se rebellent. Et quand le chat mange l’oiseau-qui-avait -mangé-le-ver-de-terre-qui-avait-mangé-le-chat voilà qui complique tout, ça fait un peu trop et il explose! Tout se retrouve sans dessus dessous et de nouveau chacun mange l’autre, qui mange l’autre, qui mange l’autre… !

Un joli embrouillamini porté par de très grandes illustrations qui permettent de suivre qui a mangé qui et de bien rigoler :)

Ed Thierry Magnier 

Retrouvez d’autres albums chez Liyah et Noukette pour notre rendez vous bimensuel : La Ronde des Livres, consacrée aux albums!

Comment (bien) rater ses vacances – Anne Percin

Roman pour adolescent

Comment (bien) rater ses vacances

Anne Percin

Le Rouergue, 2010
DoADo, 224 p.
9782812601910, 11,70€

 

Thèmes : vacances, chat, relation enfant – grand parent, solitude, musique, Internet, rencontre virtuelle

 

presentationed

Cet été, Maxime a 17 ans. Il ne veut plus partir en vacances avec ses parents. Il préfère rester chez sa Mamie pour glander devant l’ordinateur. Tant pis pour lui. Il va vivre des journées délirantes !

mon avis  critique

Maxime est bien décidé, cette année il ne suivra pas ses parents en vacances, d’autant plus qu’ils ont prévu une grande randonnée en Corse. Il préfère passer ses journée devant l’ordinateur, sans quitter Paris. C’est donc parti pour un mois chez sa grand-mère! Bien sûr pour que les vacances soient (bien) ratées, il fait que ça dérape… et en effet tout ne se passe pas comme prévu, mais je vous laisse découvrir ça!

Durant cet été Maxime va peu à peu changer, évoluer, prendre conscience de la vie et du monde qui l’entoure. Cette transformation se produit petit à petit, sous nos yeux, et Maxime devient alors un personnage attachant. Un adolescent qui aime, qui déteste, qui s’attache, qui se cherche.

Des aventures du quotidien, des échanges virtuels, pourquoi pas un peu d’amour, le tout saupoudré de musique et surtout de beaucoup d’humour, voilà la recette de ce roman !

Un roman très drôle mais aussi touchant et vrai, qui m’a fait passé un très bon moment!

petit++ livre offert par Héloise dans le cadre du swap Nouvel An – Encore Merci!

+ Challenge YA#2 (34/60)

+ On retrouve Maxime dans deux autres tomes : Comment (bien) gérer sa love story et Comment devenir une rock star (ou pas)

Moi et la mer de Weddell d’Arnaud Tiercelin

Roman pour adolescents

Moi et la mer de Weddell

d’Arnaud Tiercelin

Rouergue, janvier 2012
DoAdo, 112 pages
9782812603044, 12,40€

Thèmes : Mer, Antarctique, Adolescence, Relation entre frères, amour, amitié
Marius sort avec Daphné, la plus belle fille du collège. Il est entouré de Malek et d’Arthur, ses amis indéboulonnables. Son grand frère est une future rock star interplanétaire. Ses parents sont normalement ennuyeux. Son grand-père est presque un héros de la dernière guerre. Il a même Vanille, son vieux teckel aux dents pourries. Tout va pour le mieux.
Mais pourquoi étouffe-t-il ?

Ce roman nous entraine dans le quotidien d’un adolescent, Marius, qui rêve de voir la mer de Weddell (Antarctique). Cette volonté le coupe du monde réel peu à peu car il n’apprécie rien tant que son rêve.

Un récit torturé mais surtout une belle tranche de vie d’un adolescent finalement bien normal, avec ses proches et leurs défauts. Sa mère en colère depuis qu’elle a arrêté de fumer, son père qui se fait materner, son frère qui abandonne la guitare pour des études prestigieuses, son grand-père qui radote, ses amis, sa petite amie… Une fresque qu’il décrit sous nos yeux avec son regard amer.

Ses rapports avec sa petite amie Daphné et son grand frère rythme ce roman qui repose sur les interractions entre les personnages bien que Marius se sente souvent seul.

« Mon frère s’est tiré à Bordeaux pour réaliser son grand rêve. Entrer dans une école de management et tenter de devenir un crack de la bourse. Son ancien grand rêve consistait à révolutionner le rock en jouant de la guitare avec la langue. Un jour, on ne sait pourquoi, ce rêve a disparu. J’imagine qu’il a eu peur de s’écorcher les dents avec les cordes. Ou alors un de ses potes lui a parlé de Jimmy Hendrix. Il a donc choisi la seconde option : moins facile pour draguer les filles, je sais, mais tellement plus convaincant pour louer une baraque sur la Côte d’Azur. »

Son frère parti à Bordeaux est le déclencheur de toute sa rébellion semble-t-il, une excuse qu’il prend pour être un gentil rebelle… C’est un peu du déjà vu mais Marius a un petit quelque chose en plus, dans sa façon de voir la vie et les autres…

L’auteur utilise une écriture qui joue avec les mots, en nous offrant une vision très précise du narrateur Marius. Selon son étant d’esprit il peut se répéter à coup de phrases courtes cherchant mille façons de nous montrer son désarroi ou bien nous faire rêver avec poésie.

Cette quête initiatique permet de tirer de belles leçons et une certaine philosophie de la vie. Un très beau roman, assez contemplatif finalement, peut être pas du goût de tous les adolescents, mais touchant.

 + +Challenge YA#2 30/60 !

+ Les avis d’Hélène et Fantasia et celui de Théo, fasciné

+ Pour découvrir la Mer de Weddell, je vous conseille cette bande annonce du livre, par l’auteur :


Moi et la Mer de Weddell – Arnaud Tiercelin par arnaudtiercelin