RDL Ces livres dont je n’ai pas parlé #2

Une deuxième Ronde des livres pour vous parler encore et encore de romans lus mais dont je n’ai pas pris le temps de vous parler sur le moment… Pour cette deuxième édition Somaja se joint à moi, vous êtes tous les bienvenues, il suffit de me le signaler.

Au galop sur les vagues d’Ahmed Kalouaz

Julie emmènage en Bretagne, avec ses parents. Son voisin, un retraité sympathique lui permet de monter Bilto, son cheval. Quand ce vieil homme se casse la jambe, Julie décide de s’occuper de Bilto.
Une belle histoire de vie, qui plaira aux fans de chevaux. Malgré quelques rebondissements et de beaux paysages, j’ai trouvé l’ensemble un peu facile au premier regard, avec des situations invraisemblables… Pourtant c’est un roman qui aborde beaucoup de choses, de la relation enfant / personne âgée à la maltraitance des animaux, et c’est une belle façon de faire.

Un petit roman pour adolescente plutôt, avec une belle place laissée aux chevaux.

Kalouaz, Ahmed – Au galop sur les vagues.- Le Rouergue (DacODac), avril 2010. 9782812601194, 8,50€

 

Eugénia et la bouche de la vérité (tome1) d’Emmanuelle Caron

Malgré une couverture qui ne me plait pas du tout, j’ai été lu ce roman, et j’en ressort avec un sentiment assez mitigée. Il y a beaucoup de bonnes choses, ce mélange de Science Fiction et de mythologie, des personnages très variés, et une histoire qui se tient… Pourtant j’ai trouvé l’ensemble trop vite traité, avec un manque de descriptions, de temps pour poser l’histoire et les personnages, on passe d’une chose à l’autre, dans un monde mi-réel mi-onirique qui m’a un peu perdu… Même le personnage principal n’est pas attachant… C’est dommage car il y a de réellement bonnes idées, mais cela ne m’a pas suffit à apprécier cette histoire, qui est en plus un tome 1. Le tome 2 le crépuscule des fées sort fin octobre, et la couverture est déjà tellement plus belle que j’hésite à le lire…

Caron, Emmanuelle – Eugénia et la bouche de la vérité.- Ecole des Loisirs, 2011, 9,50€

 

Marike et la forêt hantée de Peter Van Gestel

Un roman qui se déroule au Moyen Age ! Marike est une petite fille qui a été élevée dans la forêt. Alors qu’elle en sort pour la première fois elle nous permet de découvrir avec ses yeux naïfs une ville du Moyen Age, ses habitants et les thématiques avoisinantes comme la peste noire, le diable…  La galerie de personnages haute en couleur est intéressante, bien décrite et l’on a envie d’aider Marike dans ses quêtes.

J’ai particulièrement apprécié l’importance qu’elle accorde à l’odeur des choses, une belle description qui change un peu, pour un roman simple et qui pourtant n’attire pas forcément les élèves… (la couverture est en partie responsable, même si personnellement je l’aime bien!)

Van Gestel, Peter – Marike et la forêt hantée. Gallimard (Folio junior), 2011, 6,70€

 

Somaja nous présente :

+ Et comme Au galop sur les vagues est court (les autres ne sont pas très long d’ailleurs), je me joins à George pour Un jeudi Un livre.

+ 3 de plus dans le Challenge de Mélo Audrey et Hélène : Littérature jeunesse


Prochain rendez vous le 20 octobre, dans deux semaines!

C’est la rentrée…

Pas de doute, aujourd’hui c’était bien la rentrée ! Avec Liyah nous avons donc choisi ce thème pour notre lecture croisée, en toute logique :) Si le thème me plaisait bien j’ai finalement eu du mal à trouver de quels livres j’allais vous parler aujourd’hui ! Il faut dire aussi que les 6ème m’ont épuisé, notamment avec leur « maitresse » toutes les 5minutes, mais j’avoue que dans l’ensemble ils sont chou!

Niveau livre donc, quelques petits mots seulement sur plusieurs livres, pour tous les niveaux!

LCamille fait l'écolees petits se régaleront avec Camille fait l’école
Si ces albums de la série Camille sont sans grandes surprises, ils plaisent beaucoup, par leur thèmes généraux notamment. Jean Duquennoy nous livre ici une petite histoire pleine de couleur, où Camille joue la maîtresse. Les différentes activités scolaires y sont décrites, une belle façon de commencer l’année.

Pour ma part je suis sous le charme de cette petite girafe, j’aime le personnage, même si les histoires ne m’émeuvent guère… voire pas du tout… Pour les petits dès 2 ans!
Albin Michel, 2006
C'est la rentrée !Les moyens…

C’est la rentrée d’Antonin Poirée et Amélie Graux montre la rentrée d’un point de vue qui m’a beaucoup plu quand j’ai découvert ce livre. Une petite fille nous raconte sa journée, en décrivant surtout ses camarades, avec ses mots et sa façon de voir… Ce n’est pas hilarant mais c’est bien trouvé, ça permet de montrer l’aspect social de l’école, et aussi de dédramatiser je pense! Des illustrations très colorées, qui collent avec le texte..

POIREE Antonin / GRAUX Amélie – C’est la rentrée.- Petit Pol, 2005

 

Au collège / Lycée

Fashion victim Fashion Victim d’Irène Cohen Janca (dès 12 ans)

Ce roman ne traite pas uniquement de la rentrée des classes, mais il la prend comme point de départ. Pour Vincent qui rêve de faire partie des groupes en vue, c’est un peu difficile. Il ne sait pas trop comment faire, pourtant sa tante Pauline, grande adepte de la mode, va faire de lui une vraie fashion victim.

Pourtant ce roman ne se contente pas de ça, c’est justement toute l’évolution qui va suivre, et tous les problèmes annexes qui apportent selon moi sont intérêt aux livres, dont la couverture et le titre attire facilement les adolescents.

Un roman sur les évènements petits et grands qui font grandir…

 

Et pour compléter un peu entre primaire et lycée, Liyah nous propose le roman La Sixième, de Susie Morgenstern

 

L’ami L’iguane

L’ami l’iguane

de Alex Cousseau

illustré par Anne Lise Boutin

Editions du Rouergue,
Collection Zig Zag, 2008

Selection Prix des Incorruptibles 2009-2010 catégorie CM2 – 6ème

Ma voisine Manola vient du Mexique. Elle a un iguane dans sa salle de bains. Au village ceux qui ne les aiment pas disent que Manola mange des mouches et que l’iguane est dangeureux. 

Je vous arrête tout de suite, pour ceux que le résumé aurait amené à penser qu’il s’agit d’un policier, ce n’est pas du tout ça! Pour ceux qui connaissent l’auteur aussi d’ailleurs… On reste bien dans le style d’un de ces derniers livres que j’ai lu mais dont j’ai bien évidemment perdu le titre (Rouergue aussi d’ailleurs), une unité de temps, de lieu et d’action, rien de bien compliqué… Un jeune narrateur au langage simple et coulant… et pourtant un thème de société très bien traité : le racisme, la peur de la différence, et très légèrement le problème des papiers
réglementaires….
Les illustrations en noir et blanc collent bien avec le texte, même si je n’aime pas ce style, trop « moderne » à mon gout.

Un petit roman facile à lire, intéressant, mais pas un coup de coeur cependant… que les adeptes de Cousseau se rassurent, ce n’est pas ce livre qui est moins bon, c’est moi qui n’aime pas bien ses livres en général, même si je n’arrive pas à exprimer pourquoi! Ce roman est par ailleurs encensé de toute part, et je n’en ai vu pour l’instant que des critiques positives!

Je vais certainement travailler l’année prochaine avec plusieurs classes de 6ème sur la selection du prix des Incorruptibles, peut être qu’une fois vu par des jeunes et avec des jeunes je changerai d’avis!

Retour de mes élèves : la plupart ne comprennent pas vraiment ce titre, on du mal à déméler les « on-dit » de la réalité, à appréhender le message du livre….