Darryl Ouvremonde – roman illustré

DarrylDARRYL OUVREMONDE

Oliver Peru

Rémi Guérin / Nicolas Mitric (ill.)

Michel Lafon (26/10/2017)

** ** **

Darryl, 14 ans, a une double vie.

La journée, c’est un collégien ordinaire de Montréal, où il vit avec son frère aîné Sam depuis le décès accidentel de leurs parents des années auparavant.

La nuit, il devient l’apprenti journalyste de Maître Tortup qui travaille pour le quotidien « Le veilleur » dans l’Ouvremonde… Un monde parallèle auquel Darryl accède grâce à de mystérieux glyphes.

Sam, à sa majorité, a tout fait pour obtenir la garde de son jeune frère. Du coup, Darryl se sent parfois un peu coupable de lui cacher ses activités nocturnes, car, toutes les nuits, il se rend dans l’Ouvremonde pour enquêter avec Maître Tortup.

** ** **

Darryl

Un roman qui fait presque 570 pages, mais qui se dévore en un rien de temps (Bon ok, j’ai quand même mis 2 jours…). Un tome unique, hélas ! parce qu’on resterait bien encore un peu avec Darryl et ses amis dans cet Ouvremonde magique.

On voudrait bien fouler les pavés de Kaelatt sous la pluie. Découvrir cette ville :  « Perspective unique d’un mariage entre architectures médiévale et industrielle, Kaelatt s’offrait au regard comme le tableau le plus grandiose d’un peintre fou. D’éclatantes teintes d’oriflammes battues par le vent dansaient ça et là, des blasons couronnaient la plupart des portes et des fenêtres, des cheminées surplombaient les donjons, des passerelles d’acier et de bois semblaient bondir d’un édifice à l’autre, des voies ferrées jaillissaient de gares aux allures de palais. (…) Kaellatt était un rêve sans égal. »

Et ses habitants : J’ai adoré les « poulpiquets » surtout Languetordue bien sûr (voir illustration ci-contre !), les vifbyrds et tous les autres personnages de ce roman (à part un avec lequel j’ai eu un peu de mal, Arlyssar, mais vous comprendrez vite pourquoi).

Ouvremonde est à la fois un monde médiéval et un monde magique, un monde parfois dangereux, mais merveilleux ! Les descriptions donnent envie d’y aller, le langage de certains est très amusant, on rit, on pleure…

Le style est fluide, il y a de multiples rebondissements -certains dont on se serait bien passé d’ailleurs… :( – et beaucoup de personnages (mais on n’est jamais perdu, ils arrivent progressivement) dont certains sont très drôles (mais d’autres fichent bien la trouille quand même !).

Cette version illustrée éditée par Michel Lafon est déjà très belle, alors j’imagine sans mal que le projet Ulule de base devait être magnifique !! Voir lien ci-dessous.

Un roman avec lequel j’ai passé un très bon moment ! ♥ ♥ ♥

** ** **

Du même auteur, Sophie avait beaucoup aimé « Martyrs »

Le site du studio Termites, créateur du projet

Le blog d’Olivier Peru

A la base, c’est un superbe projet Ulule, voir ici

Un magnifique projet repris par les éditions Michel Lafon pour la présente édition

Une interview des 3 auteurs/illustrateurs sur Elbakin

challenge rentrée littéraire 2017

Ma 3ème participation au Challenge 1% Rentrée Littéraire

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

♥ Le silence de Mélodie #Lilou

♥ Coup de coeur ♥
Roman pour adolescents et jeunes adultes
recommandé par John Green

Le silence de Mélodie

Sharon M. Draper

Michel Lafon
Sortie prévue : 22 janvier 2015
978-2-7499-2443-4

« Quand j’ai eu deux ans, tous mes souvenirs avaient des mots
et tous mes mots, une signification.
Mais seulement dans ma tête.
Je n’ai jamais prononcé  un seul mot.
J’ai presque onze ans. »
TROUVEZ SA VOIX

L’avis de Lilou :

Mélodie est paralysée depuis sa naissance et ne peux donc ni se déplacer, ni manger, ni aller au toilettes seule, et pas non plus parler. Elle est cependant très intelligente et va essayer par tous les moyens de le faire comprendre à sa famille et à ses enseignants. Cette petite fille est très attachante et on a envie qu’elle arrive à ses fins, qu’elle arrive à communiquer avec son entourages et à exprimer toutes ces mots qui restent bloqués en elle.

C’est une magnifique histoire d’amitié, de combat contre les préjugés mais aussi de trahison, de méchanceté et d’ignorance face au handicap. C’est un bon rappel que quelque soit notre apparence, à l’intérieur on est tous pareil et qu’il ne faut jamais juger quelqu’un trop rapidement ou à cause de son physique.

L’histoire est très prenante, l’écriture fluide et les chapitres relativement courts. Cela nous empêche de reposer le livre avant de l’avoir fini.

 En résumé : Un super livre à lire absolument !