C’est mon premier jour d’école… tous les jours – RL Stine

Roman jeunesse dès 10 ans (fantastique / horreur) – Rentrée Littéraire 2012

C’est mon premier jour d’école… tous les jours

de RL Stine

Michel Lafon, août 2012
9782749916590, 7,95€

Thèmes : école, horreur, jour sans fin

Le jour de la rentrée, dès le réveil, les catastrophes s’enchaînent pour Artie. D’abord il tombe du lit. Aïe. Puis son frère lui renverse du sirop sur la  tête. Trop tard pour se laver, il part à l’école avec les cheveux poisseux. Sur le chemin il trébuche dans une flaque d’eau, on dirait qu’il s’est fait pipi dessus. Et lorsqu’il arrive enfin à l’école, les choses empirent. Vivement que cette journée soit terminée ! Seulement voilà, le lendemain, Artie se réveille et tombe du lit.
Puis son frère lui renverse du sirop sur la tête… Horreur ! Serait-il en plein cauchemar ? Artie pourra-t-il se sortir de ce cycle infernal avant que son premier jour : d’école recommence… pour toujours ?

Le premier jour d’école c’est toujours terrifiant, alors quand en plus c’est un nouvel établissement… et si en plus tout commence  mal en tombant du lit !

Voici un petit roman sympathique tout à fait dans le style de Chair de Poule qui plait tant à mes élèves… et ce n’est pas un hasard puisque c’est le même auteur, RL Stine!

Un schéma narratif simple et répétitif, un héros adolescent, le milieu scolaire et une rentrée cauchemardesque, voilà qui plaira aux fans de Chair de Poule qui retrouveront là les éléments classiques, notamment le vocabulaire simple. Les éléments fantastiques s’enchaînent, sans nous donner de réponse, et bien que l’ensemble soit plein d’humour on plaint le pauvre héros, voire on a peur pour lui tant le sort semble s’acharner contre lui, même quand il essaye de tout arranger! C’est à la fois terrifiant par le thème et le contenu, tout en restant suffisant en retrait pour ne pas effrayer complètement les lecteurs pour autant!

Si ce n’est pas transcendant, j’ai trouvé la fin surprenante et sympathique et  je suis sûre que mes élèves vont adorer ! J’ai d’ailleurs retardé la publication de ce billet pour pouvoir ajouter leurs avis à la suite mais suite à des soucis informatiques je n’ai pas encore pu leur mettre à disposition, j’éditerai donc ce billet si j’ai des retours dans les prochains temps!

+ 1 dans le cadre du challenge 1% rentrée littéraire soit déjà 9 livres lus !

Hantée de Maureen Johnson


Roman adolescent, policier et fantastique

Hantée

1 Les ombres de la ville

de Maureen Johnson

Michel Lafon, mai 2012
9782749916439,
429 pages

Pour Rory, arriver à Londres signifiait le début d’une nouvelle vie. Mais elle ne s’attendait pas à ce qu’une vague de crimes marque au fer sa rentrée sur le campus. Un mystérieux meurtrier sévit dans toute la ville, copiant trait pour trait le mode opératoire de Jack l’Éventreur deux siècles plus tôt. Rory et sa colocataire Jazza décident de mener l’enquête de leur côté sur cette « Éventreur mania » qui sème la terreur.  Tout le monde devient suspect.

Ce roman se déroule à Londres, de nos jours et pourtant nous voilà en plein coeur des effroyables meurtres de Jack l’éventreur ! Qui est ce mystérieux tueur en série qui imite Jack ? Pourquoi n’apparaît-il pas pas sur les vidéos de surveillance de cette ville au milliers de caméra ?

Rory qui vient d’arriver des Etats Unis pour étudier dans un lycée londonien se retrouve justement dans le quartier où sévit le nouvel éventreur… Elle va rapidement être confrontée au tueur, sans même le savoir…

Difficile de vous parler de ce roman sans trop vous en dire comme j’ai pu le voir dans de nombreuses présentations notamment sur les sites de librairie ! Les découvertes sont nombreuses au fil des pages et ce sont vraiment elles qui sont intéressantes même si finalement on se doute au fur et à mesure de tout cela!

L’intrigue paraît complexe mais ce roman se lit très facilement, principalement parce qu’on suit avant tout une adolescente dans son quotidien, plutôt caricaturale, peu sûre d’elle, facilement amoureuse, préoccupée par ce qu’elle porte… D’ailleurs si la galerie de personnages est plutôt large j’ai trouvé leurs caractéristiques faciles, sans grand intérêt. Malgré l’enquête, les meurtres, le danger immédiat et les éléments fantastiques (oui tout ça quand même!) je n’ai pas vraiment été surprise par cette histoire pourtant bien menée.

La partie autour de Jack l’Eventreur, bien que non nouvelle pour moi, puisque j’ai déjà lu quelques livres sur le thème, dont la très complète « enquête » de Patricia Cornwell, a su me séduire et l’idée d’un personnage insaississable m’a plu mais l’ensemble a été amoindri par les préoccupations adolescentes comme le choix de la tenue pour aller à la cantine. Des détails mais qui ont fini par me lasser bien qu’ils séduiront sans doute les adolescentes.

Un roman policier et fantastique, avec son lot d’aventure, mais finalement trop ado pour moi.

 + Ce roman est le premier tome d’une série, je ne sais pas si je lirai la suite…

+ Sur Lire en Série

+ Les avis de Thalie qui est emballée tout comme AudreyMoody elle, est dans l’ensemble séduite,   et Mylène qui lui donne 17/20… Je me sens vieille d’un coup!

Allégeance (L’héritage des Darcer, 2)

Roman fantasy pour adolescent

L’héritage des Darcer

2 Allégeance

de Marie Caillet

 

Michel Laffon, décembre 2011
9782749915296, 15€20
379 pages

Spoiler Tome 1

Renversée depuis des années par la terrible dictature d’Edrilion, la dynastie des Darcer n’a qu’une seule héritière, Mydria. Dernier espoir pour ses ancêtres, celle-ci doit accomplir la prophétie : chasser le roi usurpateur. A la mystérieuse mort du souverain Keagan, la cour d’Edrilion est enfin libre de choisir son nouveau maître. Mais la Reine de La Déléane, convaincue qu’il s’agit d’un meurtre, refuse d’abandonner son empire.
Avec l’aide des Chimères, véritables extensions de son esprit, elle met tout en oeuvre pour conserver son trône. Personne ne se doute que l’héritière des Darcer est encore en vie. Pourtant, dans les faubourgs d’une ville malfamée, Mydria et son compagnon Orest luttent pour subsister. Alors qu’ils se croyaient loin de ces enjeux de pouvoir, le destin va bouleverser leur avenir. Au milieu du chaos qui menace le royaume, une simple jeune Ne et un hors-la-loi peuvent-ils encore rétablir la dynastie déchue ?

Je me réjouissais tant de retrouver My que j’ai tout d’abord était un peu déçue. En effet les intrigues de cours prennent le dessus avec les relations Déléane / Edrillon, relations étranges, marquées par la fin du tome 1 et la disparition du roi… Une première partie où nous découvrons de nouveaux personnages, pas très agréables… Ce n’est pas si long pourtant mais je me languissais de savoir comment aller My… et enfin nous la retrouvons et tout s’éclaire alors et les longueurs du début prennent leur sens dans l’intrigue!

Nous retrouvons donc My notre héroïne mais aussi plusieurs autres personnages secondaires du premier tome. Mon attention s’est pourtant surtout attachée aux nouveaux compagnons de route de My, notamment Kebren et les Kmetts. De nouvelles rencontres donc mais surtout de nouvelles aventures pour My et ses amis. Des aventures dangereuses, des courses poursuites et surtout un grand combat final, aussi difficile que sanglant… et meurtrier…

Si ce deuxième tome poursuit bien l’histoire en nous offrant de très beaux moments j’ai trouvé l’ensemble un peu moins époustouflant et surprenant. D’une part il n’y a plus l’attrait de la découverte, ni la tension émotionnelle et d’autre part j’avais découvert à l’avance plusieurs révélations de l’intrigue…

Un bon second tome cependant, qui nous permet d’avancer dans l’histoire et de mieux connaître les protagonistes (et les chats ;)

((( J’en profite pour souhaiter bon courage à ma petite soeur pour ses derniers concours… et bon anniversaire!!))))

Sentiment 26 de Gemma Malley

Sentiment 26

Roman dystopique pour adolescentsde Gemma Malley

Michel Lafon  jeunesse, avril 2012
9782749916132, 15€95
317 pages 

Lu en avant-première – épreuves non corrigées (Merci Camille)

2065. La guerre a plongé le monde dans le chaos. Le Guide suprême a pris le commandement de la dernière cité et l’a organisée en différentes castes : de A à D, des citoyens Admirables aux citoyens Déviants. Tous ont subi une lobotomie. C’est la garantie qu’ils respecteront Les Sentiments, le livre qui fait loi. Et surtout qu’ils ne s’aventureront pas hors de l’enceinte, chez les Damnés…

 Evie, 16 ans, une B, travaille pour le gouvernement. Promise à Lucas, parfait A et futur haut dirigeant, elle est en fait amoureuse de son frère Raffy, infréquentable D. Quand le Système bannit Raffy s

ur les terres des Damnés, elle refuse de se soumettre. Trouvera-t-elle la force de s’opposer à la Cité ?

Gemma Malley est une auteur que j’aime beaucoup et que je suis depuis le premier tome de sa trilogie dystopique La déclaration. Du coup l’annonce de ce nouveau roman m’a attirée… Mais après une telle réussite les lecteurs ont beaucoup d’attente… Qu’en est-il ?

On commence le roman par un extrait d’article de wikipédia sur le cerveau. Hum bon, je me méfie de Wikipédia c’est donc sceptique que j’ai attaqué ce roman. Vraiment sceptique. Rapidement on plonge dans une dystopie comme comme Gemma Malley sait les construire et les amener.  Un monde pas si loin du notre, un monde qu’on sent possible avec encore de nombreuses choses de notre monde. Mais avec des mystères, beaucoup. Des mensonges peut-être aussi.

On regrettera la troisième personne qui met d’emblée une distance entre le lecteur et le personnage principal. Distance d’autant plus forte qu’elle est rare en YA ces derniers temps (j’ai l’impression en tout cas). J’ai donc mis quelques chapitres avant d’appréhender Evie, de commencer à la comprendre et l’apprécier. Ce n’est qu’une fois l’action un peu plus présente qu’on la découvre réellement, mais elle reste malgré tout assez distante et obscure. C’est le cas aussi des personnages secondaires, qu’on découvre mais qui sont souvent trop esquissés pour qu’on s’y attache totalement. Même dans les histoires d’amour.

The Killables (The Killables, #1)

J’ai cependant beaucoup aimé ce roman, parce que j’ai su m’y plonger complètement malgré cela. Passé un certain cap il est même difficile de fermer le livre. J’ai apprécié que cette Cité si particulière où vit Evie nous soit bien présenté, qu’on connaisse beaucoup de chose dessus avant d’en sortir, pour découvrir en quelques sortes l’envers du décor. Les secrets que les personnages gardent et dévoilent au cours du récit permette de maintenant l’attention du lecteur, tout en nous permettant de revoir notre vision de ce monde… et peut être même un peu du notre. Des surprises donc dans cette histoire bien construite qui nous entraîne dans un monde effrayant ! Car ici c’est la peur du mal qui gouverne la Cité… mais jusqu’où peut-on aller pour éloigner le mal ? Opérer le cerveau est-il la solution miracle ?

Ce roman entraînant a aussi toute une part de 

sensibilité et d’adolescence. Evie est une adolescente et l’amour n’est jamais bien loin. Avec deux hommes très opposés qui l’entourent, lequel choisira-t-elle ? Ce petit côté très ado, bien que très présent, ne gâche en rien ce récit grâce à un bon équilibre.

Une histoire qui pulse tout en nous laissant le temps de comprendre ce monde. J’aurais aimé voir un peu plus Lucas, m’attacher un peu plus à Evie, les suivre un peu plus loin. J’espère que la suite sera à la hauteur de mes attentes, bien qu’on puisse presque s’arrêter à la fin de ce premier opus.

 + D’autres avis :
MelisendeGalleane,

+ Le site de Gemma Malley

+ Mes avis sur La déclaration, La révélation de Gemma Malley

+ J’espère pourvoir lire bientôt en Français The Legacy, autre livre de l’auteur (on me dit dans l’oreillette des commentaire qu’il est déjà sorti! Ben mince alors je suis passée à côté!)