Contes du Japon – Livre cd

Contes duContes du Japon

Textes et voix : Claude Clément

Illustrations : Princesse Camcam

Musique & instruments : Vincent Clément

Milan (2009)

* * * * *

Ce livre-cd contient 6 contes : « La grue« , « Enfer ou paradis ?« , « Le moineau à la langue coupée« , « Le rêve vendu« , « Vaine vengeance » et « La légende de la tortue« . Ils font partie des contes traditionnels japonais.

« La légende de la tortue » par exemple est une légende Shinto, alors que « le moineau à la langue coupée » fait partie des contes merveilleux, si j’en crois Wikipédia.

Le cd s’ouvre sur une jolie chanson aux airs traditionnels qui nous installe tout de suite dans une ambiance japonaise. Le 1er conte, la grue (voir les deux magnifiques illustrations ci-dessous) m’a rappelé un conte que l’on m’a raconté il y peu de temps « la femme dorade », c’est le même genre d’histoire (un pauvre pêcheur sauve un animal marin ou un poisson, en remerciement on l’accueille au sein du monde marin…).

Les contes sont ponctués de morceaux de flûte traditionnelle japonaise (pour La grue) ou de flûte et de harpe pour « Enfer ou Paradis » par exemple. Suite à l’histoire de ce samouraï un peu énervé, nous entendons « le chant du guerrier » puis les 4 derniers contes se succèdent.

* * * * *

C’est très agréable à écouter, la musique accompagne bien la voix de la conteuse et j’ai beaucoup aimé la douceur des illustrations et des couleurs (et j’adore les imprimés des tissus !! Je veux le même kimono que la vieille dame dans « vaine vengeance »…)

Sur le site de l’éditeur, ce livre-cd « Contes du Japon » est indiqué à partir de 4 ans. Cela me paraît un peu juste au niveau de la compréhension…

* * * * *

Contes du

illustration tirée du site de Princesse Camcam

* * * * *

Contes du

illustration tirée du site de Princesse Camcam

De Claude Clément, nous vous avons déjà présenté : Le peintre et les cygnes sauvages (3ème album de l’article) et La ville abandonnée ainsi que Coppélia.

Vous trouverez sa biographie et sa bibliographie sur le site de la Maison des écrivains et de la littérature.

Le site de Princesse Camcam et son portfolio ainsi qu’un autre blog

* * * * *

Une lecture commune avec Blandine du site Vivrelivre

dont vous retrouverez l’article ici.

* * * * *

Un conte qui participe au mois du Japon avec Lou de My Lou Book et Hilde du Livroblog

Japon

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Japons – deux documentaires jeunesse

Japan Japons

^-^-^

Si je présente aujourd’hui ces deux documentaires ensemble, ce n’est pas parce que j’ai la flemme de faire 2 billets séparés, mais bel et bien parce que je les ai trouvés complémentaires. Et si j’ai mis Japons au pluriel, c’est parce que l’un présente le japon d’hier et l’autre celui d’aujourd’hui…

^-^-^

« Bienvenue au Japon » (à gauche) est un très joli documentaire (carnet de voyage de deux illustratrices) qui nous donne un aperçu assez complet des us et coutumes japonaises d’aujourd’hui.

japons

Au sommaire : on commence par deux pages d’histoire puis chaque double page aborde un sujet, un thème différent. Il y a ainsi l’habitat, la cérémonie du thé (Saviez-vous qu’on « fouette » le thé ? Avec un fouet spécial en plus…), la cérémonie du bain (on se lave avant d’y entrer), les rituels de beauté, les différentes religions, les théâtres No et Kabuki, les kimonos, la nourriture, les mangas, les robots, les samouraïs… Et plein d’autres choses encore !

A la fin, un glossaire reprend tous les mots japonais employés et donne leur définition.

Un documentaire que j’ai trouvé très bien fait. Il est intéressant, simple à comprendre sans être simpliste, il est joliment illustré et sa mise en page est moderne. Il peut se lire d’une traite sans lassitude (ce que j’ai fait) mais on peut aussi picorer dedans au gré de ses envies. Et on y apprend vraiment plein de choses ! Saviez-vous que le Japon est le pays où il y a le plus de jours fériés dans le monde ? Connaissez-vous le franponais ? Savez-vous ce qu’est le chindogu ?

^-^-^

Japan

Le second documentaire, « Vivre comme… Les japonais » (« à l’époque » comme disent les petits !) se penche davantage sur le passé, avec une chronologie qui démarre en 30 000 avant J.-C. date à laquelle les îles japonaises ont été habitées. Vers 20 000 avant J.-C. le niveau de la mer s’est élevé et les japonais ont été coupés du reste du monde. Un isolement qui ne prendra fin qu’en 1854 ! Bref. En plus de nous parler des différentes îles, des guerriers, des empereurs, des clans, des dieux, il y a aussi le tissage de la soie, le travail des paysans ou des pêcheurs, l’art de la décoration ou encore la culture à travers les écrits et la musique…

Comme il date de 1999 (2000 pour l’édition française), il a une présentation et des illustrations plus « classiques » que le premier, mais la mise en page est très aérée, il y a de nombreuses reproductions ou photos  et il est vraiment agréable à lire.

En plus d’être très intéressant également, ce documentaire-ci propose des activités manuelles. On y apprend -entre autre- à fabriquer :

  • Un « jeu des coquillages » une sorte de « Memory » très prisé par les dames de la cour,
  • Une carpe en papier pour les fêtes,
  • Un casque de samouraï, un masque Nô pour se déguiser,
  • Un netsuké* et plein d’autres choses encore !

Le livre se termine aussi par un glossaire, qui vous apprendra par exemple, qu’un *netsuké est une sorte de bouchon sculpté dans l’ivoire et qui sert à attacher des objets à la ceinture.

^-^-^

Feuilleter les deux premières pages de « Bienvenue au Japon »

Voir d’autres avis sur le 1er doc présenté : Chez Clarabel, De page en page

Mois du Japon chez Lou & Hilde

Japon

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Albertus l’ours du grand large

Albertus l’ours du grand large est un album pour enfant très touchant, qui prend la forme d’une enquête, sur un bateau.

albertusAlbum dès 6 ans

Albertus l’ours du grand large

de Laurence Gillot
et Thibaut Rassat

Milan, 2016
9782745976871, 11,90€

Sur le pont de l’Albertus, le capitaine Balthazar Babkine découvre un ours en peluche. Un ours mal en point, avec un seul œil. En appuyant sur le ventre de l’animal, un « Poueett » retentit.

Le capitaine va alors mener son enquête, pour essayer de découvrir auquel de ses marins peut appartenir cet ours. Aucun ne le réclame, et le vieu doudou usé passe toute la traversée dans la cabine du capitaine. Celui ci échafaude peu à peu des hypothèses…

A son arrivée à Calcutta, Balthazar, qui n’a toujours pas trouvé à qui appartenait l’ours en peluche, décide de le donner à sa soeur, qui travaille dans un orphelinat. Le propriétaire de l’ours va alors se faire connaître, et raconter son histoire. Une histoire émouvante, de deuil parental.

L’histoire de cet album est à la fois complexe et touchante. Le thème est atypique, mais très bien traité, et permet de ne pas prendre les enfants pour des idiots. On leur montre que les parents aussi peuvent être triste, et que l’ours en peluche, objet traditionnel de l’enfance, peut aussi servir et plaire aux adultes. Le rôle de la transition dans le deuil est ainsi abordé de très belle manière, un thème qui peut faire peur parfois, mais qui permet aussi de voir la vie telle qu’elle est. Le côté enquête apporté par le personnage du capitaine permet de captiver le lectorat, qui cherche lui aussi, dans les marins, à trouver le propriétaire.

Les illustrations accompagnent simplement l’histoire, rendant parfaitement avec les couleurs l’atmosphère marine, et ajoutant une belle touche d’émotion, tout en rondeur. Les sourires qui s’épanouissent sur les visages qui entourent l’ours permettent de bien montrer son côté réconfortant.

Un très bel album coup de coeur, pour embarquer avec des marins baraqués et découvrir qu’eux aussi aiment les ours en peluche…

+ L’avis, avec des extraits de Lael

 

Challenge Albums Janvier : Habitat

Habitat : Logement, abri, pied-à-terre, habitation, bâtiment, pénates, gourbi, foyer… il existe de nombreux synonymes à « habitat » !

###

Cette année, sur ce thème,  je vous ai déjà présenté : Biscotte et Compote, deux marmottes qui habitent dans une grotte, et La haute tour sombre, sur l’imagination (mais qui se déroule, comme son nom l’indique, dans une tour)

###

En cherchant des histoires sur ce thème à la bibliothèque, je suis tombée sur quelques jolis albums :

HabitatHabitat Habitat      Habitat 

Voisin-voisine de Didier Jean et Zad aux éditions Milan (1994)

Qui n’a jamais connu telle mésaventure ? On loue un logement pour les vacances, mais rien ne va. Le lit est trop petit, les placards trop hauts, les chaises trop fragiles… Bref, rien n’est adapté !

Melle Picoud est une petite poule et Mr Grossetoque un gros rhinocéros. Elle est couturière et il est cuisinier. Ils ne se connaissaient pas, mais, parce que c’est l’été et qu’ils sont en vacances, ils vont se rencontrer, se parler, s’apprécier et même se rendre service !

Une histoire d’amitié et de voisinage, très mignonne et joliment illustrée par Zad. Le sous-titre de l’histoire aurait pu être ce proverbe bien connu « Ce qui fait le malheur des uns fait le bonheur des autres » !

#####

Mes deux maisons de Claire Masurel et Kady MacDonald Denton aux éditions Bayard Jeunesse (2001)

Des maisons, Alex en a deux. Celle de Papa et celle de Maman. Il a donc deux chambres, deux fauteuils préférés, deux brosses à dents, deux numéros de téléphone… Les habitudes de chacun diffèrent un peu, mais Alex, aimé de son Papa et de sa Maman, se trouve bien partout !

Une très jolie histoire, pleine d’amour, de tendresse et de douceur, à lire dès 2 ans. Les illustrations aux couleurs pastelles ajoutent encore de la douceur à l’histoire.

#####

La Maison du crocodile amoureux de Daniela Kulot aux éditions Autrement Jeunesse (2005)

Le crocodile était tout petit, la girafe était immense. Ils étaient amoureux et très heureux. Mais habiter ensemble était une tâche délicate. Chez le crocodile, tout était trop petit pour la girafe, et chez la girafe, forcément, tout était trop grand pour le petit crocodile… Mais comme ils étaient très amoureux, ils trouvèrent une solution ! Laquelle ? Vous ne croyez tout de même pas que je vais tout vous raconter, si ? Ben non. Une jolie histoire pleine d’humour accompagnée par des illustrations colorées et très amusantes également.

#####

La colocataire de Monsieur Rien-ne-traîne de Christa Kempter et Frauke Weldin aux éditions NordSud (2008)

Mr Lapin s’installe un jour dans une grande maison abandonnée. Comme elle est très grande, il se met en quête d’un colocataire. La 1ère personne qui se présente, Mme Ourse est très imposante, mais Mr Lapin l’accepte finalement comme colocataire après lui avoir fait quelques recommandations… Il ne faut pas faire de bruit, ne rien laisser traîner, nettoyer les vitres toutes les semaines… Et la 1ère semaine, tout se passe bien. Mais dès la 2ème semaine, le naturel un peu nonchalant de Mme Ourse reprend le dessus. Un lapin légèrement « psycho-rigide », une ourse plutôt très très cool, vous vous doutez bien qu’on rigole !

L’histoire est très agréable et pleine d’enseignements (pas toujours facile de vivre ensemble, mais avec un peu de tolérance de chaque côté…), l’album est grand, ce qui permet de profiter pleinement des illustrations très douces (on dirait des peluches, on a envie de les caresser !) Le petit plus : un code de téléchargement permet de télécharger le fichier audio de l’histoire.

#####

D’autres albums sur le thème de l’habitat présentés sur ce blog : La maison en petits cubes , Sam et Julia dans la maison des sourisJeu de piste à Volubilis, La maison de R. Innocenti (brièvement présenté dans les lectures de Mai, mais c’est un très bel album !!) Il y en a encore d’autres, n’hésitez pas à fouiller partout sur le blog…

challenge albums 2017

Tous les albums sur le thème de l’habitat présenté par les participants, sont sur le tableau Pinterest :