Le calice du vent

Roman fantastique pour adolescent(e)s

Le calice du vent

(Balefire tome 1)

de Cate Tiernan

MsK, mai 2012
9782702435311, 17€

 

Après la mort brutale de son père, Thais, dix-sept ans, se voit contrainte de s’installer à La Nouvelle-Orléans avec une tutrice excentrique qu’elle n’a jamais  vue de sa vie. La ville l’accueille avec ses secrets et ses mystères, dont le plus bouleversant est sans doute la découverte de sa soeur jumelle, Clio. Ensemble, les deux soeurs vont devoir affronter un destin hors du commun et apprivoiser un monde surnaturel qui pourrait bien causer leur perte.

 

Ce premier tome nous plonge dans l’univers de la nouvelle Orléans, auprès de deux jeunes filles de 17 ans qui sont soeurs jumelles mais ne se sont jamais rencontrées. Sur fond de magie et de secrets ancestraux, ce tome est celui de la découverte.

En effet peu d’action dans ce tome, mais une présentation poussée des personnages, les deux jeunes filles mais aussi d’autres, afin de bien cerner ce monde. Une présentation sympathique, qui pousse à s’attacher aux deux personnages principaux et à se méfier de l’ensemble des autres, mais pourtant juste une présentation cela semble un peu faible pour un premier tome… L’auteur réussi cependant à nous plonger dans l’histoire, à nous donner envie de connaître la suite.

Il se passe dans des choses dans ce premier tome bien sûr, mais ce sont principalement des histoires d’adolescentes et même si la deuxième partie du roman devient plus intéressante en introduisant la magie, c’est quand même bien léger quand on y réfléchi un peu après la lecture. Après la lecture, ce sont les mots clés, car plongée dans les pages j’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette histoire, à découvrir Cléo et Thaïs, André et Luc, à découvrir la Nouvelle Orléans et la magie. Les points de vue alternés nous offre de nombreux renseignements même si quelques révélations fracassantes nous sont cachées jusqu’au dernier moment. Et puis les jeunes hommes qu’on y croise devraient plaire à beaucoup, puisqu’il y en a (presque) pour tous les goûts.

Cate Tiernan est aussi l’auteur des saga Wicca et Immortels, et je n’ai pu m’empêcher de faire un rapprochement, car ici encore, comme dans les deux autres saga la magie a une importance majeure. Une magie qui ne prend pas le nom de wicca ici, mais qui y ressemble drôlement dans le peu qu’on voit dans sa pratique, avec les 4 éléments naturels… Autre point commun aussi avec Wicca, les personnages principaux, ces femmes fortes, un peu déstabilisées par la magie mais terriblement douées ainsi que le passé trouble de leurs ancêtres… Aucun doute que cette série plaira aux fans de Cate Tiernan donc !

En bref un ensemble prenant sur le moment, qui réclame un second tome! Mais… ce deuxième tome n’est malheureusement prévu en français qu’en 2013!

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Le temps de la vengeance (Alera#2)

roman adolescent / YA

Le temps de la vengeance

Alera tome 2

Cayla Kluver

Msk, 2012
9782702434956, 17,60€

 Décidée à ne pas trahir sa lignée et son pays, Alera s’est résignée à épouser Steldor, le jeune capitaine que ses parents lui destinaient. À dix-sept ans, elle règne désormais avec lui sur Hytanica, alors que le royaume traverse une crise sans précédent. Cokyri, le royaume voisin, dirigé par la redoutable grande Prêtresse, a décidé de ranimer la fureur d’une guerre éteinte dix ans plus tôt. Du haut de ses dix-sept ans, Alera doit conduire elle-même son pays vers la victoire, et tenter d’oublier ses sentiments pour Narian, le jeune hytanicain qui a rejoint le camp Cokyri. À la tête d’une guerre sanglante où elle risque sa vie à chaque instant, Alera s’efforce d’oublier Narian, que tous accusent de trahison, à commencer par Steldor, celui qu’elle doit maintenant appeler son mari. – Traduit de l’anglais (États-Unis) par Nicole Ménage

J’ai comlpètement oublié de vous parler du temps de la vengeance, le deuxième tome de la série Aléra que j’ai pourtant dévoré!

Alera n’a pas eu le choix, pour le bien de son pays elle doit épouser Steldor, jeune capitaine. Elle fait alors de son mieux pour oublier Narian et prendre ses responsabilités d’épouse et de jeune souveraine. Mais dehors la guerre fait rage, et Alera est au milieu de chaque combat…

Quel plaisir de retrouver Alera… et quelle déception d’être loin de Narian ! Ce roman offre une très belle suite au premier tome, avec une héroïne et une plume plus mûre qui n’épargne rien à l’histoire. Beaucoup plus de batailles, de dangers, de petites révoltes comme de grands sentiments. Ce tome est à la fois celui de la passion et celui de la guerre. Alera doit prendre ses responsabilités mais aussi découvrir les personnages qui l’entourent avec un regard d’aldute. Car chacun a des secrets.

Entrer ainsi dans les histoires plus personnelles des différents personnages pour les découvrir peu à peu est une vrai réussite, qui nous entraine tout au long de cette histoire où les sentiments sont toujours très présent.

Moins de découvertes, plus d’action, voilà comment on pourrait résumer ce tome, et Alera en princesse guerrière vaut vraiment le coup même si elle est parfois un peu trop… fille :) Un agréable deuxième tome qui nous entraîne loin dans la découverte du monde d’Alera et de sa personnalité.

~ Mon avis sur le premier tome d’Alera ~

Silence de Becca Fitzpatrick

Nora et Patch vont-ils enfin se retrouver ?
Roman fantastique pour adolescents / Jeunes adultes

Saga Hush Hush

3. Silence

de Becca Fitzpatrick

MsK (Le Masque), mars 2012
9782702436929, 17€

 

Après une lutte acharnée entre deux mondes que tout oppose, une quête désespérée vers un amour qui semblait voué à l’échec, Patch et Nora voient leur passion mise à l’épreuve. Quand Nora se réveille à l’hôpital après ce qu’elle croyait être un banal accident de voiture, elle apprend qu’elle est portée disparue depuis plusieurs mois. Seulement, Nora ne se souvient de rien de ce qui s’est passé pendant toute cette période, ni même d’avoir rencontré celui qui a bouleversé sa vie, Patch. Alors que tous tentent de lui cacher son existence, Nora est persuadée que quelqu’un l’attend.
Tandis que sa vie est plus que jamais menacée, la jeune femme suivra obstinément son coeur et remuera ciel et terre pour retrouver la personne qui lui apparaît en rêve. Avec cette suite inattendue, Becca Fitzpatrick saisit son lecteur et l’entraîne dans une saga haletante au souffle romantique inoubliable.

Si le tome 2 de Hush Hush était un peu en dessous du premier selon moi, ce troisième tome nous propose une héroïne remontée à bloc niveau caractère… mais totalement amnésique ! Une bonne astuce car cela permet de faire le point sur toute l’histoire après toutes les découvertes du tome 2. Et cela nous offre en plus une deuxième belle rencontre avec Patch !

L’intrigue évolue rapidement malgré ce point nécessaire et l’action ne manque pas. Un troisième tome entraînant qui va mettre en retrait les histoires d’adolescents pour se concentrer  sur les anges, les nephilims… Moins adolescent donc mais pas moins chargé émotionnellement avec une histoire Nora-Patch à haute tension sexuelle… Sans s’appesantir encore une fois, puisque Becca Fitzpatrick sait alterner amour et action tout en nous distillant de nouvelles surprises.

Imaginer une Nora qui a oublié Patch, c’est très difficile… et pourtant leur nouvelle rencontre est encore plus forte, plus belle… et nous permet de superbes moments qui mettent en relief le caractère de Nora mais aussi celui de Patch, sa sensibilité… Finalement bien présent Patch est encore plus séduisant et attachant!

Nora évolue et nous n’avons pas fini d’entendre parler d’elle ! Et de Patch ?

+ Les avis de L0raah, Cacahuète, Bouma,

 + Le tome 4 (et oui finalement ce n’est pas une trilogie) est prévu pour fin 2012 en VO! Son titre devrait être Finale

 

L’éternéant (La trilogie des Illumières 1) de Neal Shusterman

La trilogie des Illumières

1 L’éternéant

de Neal Shusterman

roman fantastique / aventure pour adolescent

MsK, janvier 2012
9782702435328, 17€
308 pages

Nick et Allie ne se connaissent pas.
Pourtant, après la collision de leurs deux voitures, c’est ensemble qu’ils se réveillent dans la forêt brumeuse de l’Eternéant. Ensemble qu’ils entament une course effrénée vers la vie, au coeur d’un monde qui va bouleverser tout ce qu’ils croyaient savoir de l’existence. Véritable roman-univers où le fantastique le dispute au suspense, L’Eternéant a déjà conquis de très nombreux lecteurs.

Un accident de voiture. Allie et Nick se retrouvent côte à côte dans le fossé, en lisière de bois. Ils ne se connaissent pas, étaient dans deux voitures différentes. Pourtant ils viennent tous les deux de mourir. Quand ils se réveillent, un jeune garçon, Racine, leur explique ce monde étrange où ils se trouvent. Un monde parallèle au notre, presque comme le notre, mais où seul vivent les enfants morts qui se perdent sur la route de l’au delà, les Illumières.

Ce roman est un savant mélange entre Sa Majesté des Mouches, Alice au pays des merveilles et Peter Pan.  Un récit d’aventure donc, d’enfance aussi, où l’on navigue entre territoire connu et invention fantastique. Un monde étrange mais bien construit, auquel on croit. Une histoire prenante où la psychologie des personnages est très importante. Ces enfants morts peuvent-ils continuer à « vivre ». Peuvent-ils encore manger, jouer, dormir ?

J’ai apprécié ce roman, la plume agréable de son auteur, l’histoire aussi. Ses tours et détours, mêlant des personnages nouveaux à l’histoire tout au long du récit pour plus de rebondissements encore. Son petit goût de chocolat. Ses voyages sur les mers. Son temps qui n’est pas linéaire. Ses passages un peu documentaires, des extraits de livres de l’Eternéant. Pour Allie aussi, sa détermination, ses talents.

Mais il y a aussi le regard sur notre monde qui est intéressant dans ce roman, sur ces objets qui eux aussi sont passés dans l’Eternéant, ses bâtiments  ses véhicules, et leur façon d’y passer. Ses liens entre nos deux mondes existent aussi grâce au corpsbriolage, impressionnant et un peu effrayant !

Un simple regret finalement, que cette histoire soit trop courte. Elle aurait pu je pense gagner encore en profondeur, car certains passages sont un peu trop rapide, notamment vers la fin. J’ai eu l’impression de tourner les pages trop vite en fait ! Avec le recul c’est plutôt bon signe, non ? D’autant plus que ce n’est ici que le premier tome d’une trilogie!

Un bon roman d’aventure pour adolescent, qui n’oublie pas le public masculin, limitant à son minimum les histoires d’amour!!

+ les avis de Archessia, Laure et Francesca

+ Le site de l’auteur Neal Shusterman, mais aussi sur Facebook,  Twitter,   Goodreads et  YouTube !

Les trois tomes sont sortis en anglais : (j’ai d’ailleurs une préférence pour la couverture américaine)